La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Heterotrophic plasticity and resilience in bleached corals Andréa G. Grottoli, Lisa J. Rorigues et James E. Palardy Présenté par : DJERIDI Ikram GUELMAMI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Heterotrophic plasticity and resilience in bleached corals Andréa G. Grottoli, Lisa J. Rorigues et James E. Palardy Présenté par : DJERIDI Ikram GUELMAMI."— Transcription de la présentation:

1 Heterotrophic plasticity and resilience in bleached corals Andréa G. Grottoli, Lisa J. Rorigues et James E. Palardy Présenté par : DJERIDI Ikram GUELMAMI Anis

2 INTRODUCTION Les récifs coralliens sont les écosystèmes marins les plus diversifiés Rôle écologique et économique important Malheureusement, ils subissent de sérieux dommages à cause des différentes perturbations naturelles et/ou anthropiques Notamment les effets du réchauffement climatique Blanchiment des coraux T° Scléractiniaires perdent leurs symbiontes

3 Face à ce phénomène, il y a 3 réponses des coraux Résistance Résilience Acclimatation 1)Résistance : Les coraux ne blanchissent pas. 2)Acclimatation : Les colonies deviennent plus résistantes après un stress et une période de résilience. Enzymes anti-oxydants + pigments fluorescents + caractéristiques physiologiques des dinobiontes  Changements physiologiques et biochimiques chez les coraux et/ou leurs dinobiontes  Remplacement des populations de dinobiontes par des populations plus résistantes génétiquement REPONSE DES CORAUX FACE A UN STRESS THERMIQUE

4 3)Résilience : Capacité de rétablissement de la colonie Liée à la morphologie des coraux + type et densité des dinobiontes Mais…Cette capacité de résilience n’est pas forcement liée qu’à ces 2 paramètres Il y a le rôle que peut jouer l’hôte qui reste encore mal connu REPONSE DES CORAUX FACE A UN STRESS THERMIQUE Notamment sa capacité à acquérir sa DME (source d’énergie métabolique journalière) par voie hétérotrophique

5 REPONSE DES CORAUX FACE A UN STRESS THERMIQUE Hôte + Dino Blanchiment Hôte Résilience Hôte + Dino DME=photosynthèseDME=?DME=photosynthèse Réserves énergétiques et/ou Hétérotrophie (prédation) Étudier le rôle de l’hétérotrophie durant la période de blanchiment et de résilience et l’importance que cela puisse avoir dans le maintien de la colonie après avoir subi un stress thermique Objectif de l’étude :

6 EXPERIENCES ET RESULTATS Expériences : Exposé à une T°=30°C Pas de zooplancton Exposé à une T°=27°C Pas de zooplancton (témoins) Durant 30 jours 50% analysées 50% remise à des T° normales Durant 6 semaines Montipora capitataPorites compressa

7 EXPERIENCES ET RESULTATS Résultats : 1)Chlorophylle a 2)photosynthèse P. compressaM. capitata P. compressaM. capitata

8 EXPERIENCES ET RESULTATS 3)Réserves énergétiques 4)Biomasse P. compressa M. capitata

9 EXPERIENCES ET RESULTATS P. compressa Dépendante de ses réserves énergétiques durant la période de blanchiment et de résilience M. capitata Pas de dépendance des dinobiontes et des réserves énergétiques pour l’acquisition du C durant la période de blanchiment et de résilience

10 DME POUR LES CORAUX BLANCHIS  Détermination de la quantité de C acquise : DME hétérotrophie CHAR (% C acquis pour la respiration par voie hétérotrophique / jour) DME phototrophie CZAR (% C acquis pour la respiration par voie phototrophique / jour) CZAR faible Taux de prédation pour P. compressa n’est pas différent entre l’état blanchi et non blanchi 21 – 35% DME par CHAR Chez M. capitata taux de prédation plus important pour les individus blanchis que non blanchis 105% DME par CHAR

11 DME POUR LES CORAUX BLANCHIS  Conséquences des 2 stratégies : Effet sur l’état physiologique des coraux et sur la production des gamètes et les pontes P. compressa Pas de ponte pendant la période de rétablissement (2 ans) M. capitata Le maintien des réserves et de la biomasse permettent l’émission de gamètes Les espèces à faible CHAR n’ont pas suffisamment de temps pour retrouver une pente normale Avantage écologique pour les espèces ayant la capacité d’acquérir du C par voie hétérotrophique

12 CONCLUSION Donc, l’hétérotrophie joue un rôle important dans la résilience des coraux blanchis Dans les décennies à venir Les récifs coralliens diminuent Écosystème menacé

13 Flores-Ramírez L. A. et Liñán-Cabello M. A., 2007.Relationships among thermal stress, bleaching and oxidative damage in the hermatypic coral, Pocillopora capitata. Comparative Biochemistry and Physiology, Part C 146 : 194 – 202. Obura D. O., Resilience and climate change: lessons from coral reefs and bleaching in the Western Indian Ocean. Estuarine, Coastal and Shelf Science, 63 : 353 – 372. Rodrigues J. L., Grottoli A. G. et Pease T. K., 2008.Lipid class composition of bleached and recovering Porites compressa Dana, 1846 and Montipora capitata Dana, 1846 corals from Hawaii. Journal of Experimental Marine Biology and Ecology. Article in press. Visram S.et Douglas A. E., Resilience and acclimation to bleaching stressors in the scleractinian coral Porites cylindrica. Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 349 : 35 – 44. Références bibliographiques


Télécharger ppt "Heterotrophic plasticity and resilience in bleached corals Andréa G. Grottoli, Lisa J. Rorigues et James E. Palardy Présenté par : DJERIDI Ikram GUELMAMI."

Présentations similaires


Annonces Google