La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les éléments sur la stratégie régionale alimentaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les éléments sur la stratégie régionale alimentaire."— Transcription de la présentation:

1 Les éléments sur la stratégie régionale alimentaire

2 Les éléments de contexte Le rapport du CESER «La région Centre : une région à croquer du paysage à lassiette » Le travail sur la biodiversité domestique La création de la SCIC SelfBiocentre Linventaire du patrimoine alimentaire régional Létude commandité au cabinet Seve Conseil

3 La stratégie Fédérer les acteurs autour d un programme dactions Avec des valeurs communes : les hommes, leur savoir faire respectueux de lenvironnement et des conditions de travail Lattention au consommateur Lattention aux territoires et à leur identité

4 Trois orientations Favoriser le développement de produits locaux dans la restauration scolaire (et plus largement dans la restauration hors domicile) Favoriser lutilisation de produits locaux dans les restaurants de la région Favoriser linformation du grand public

5 Les moyens La diffusion de linventaire du patrimoine alimentaire La mise en place dune signature régionale Le travail sur les évènements grand public La mise en cohérence des politiques de la Région (Agriculture, Artisanat, Industrie, Aménagement du Territoire, Enseignement/Formation)

6 le liens avec les territoires Dabord sur limage sappuyer sur lidentité des territoires à forte notoriété (Touraine, Val de Loire, Berry, Sologne, Perche, Beauce) Donner des outils au service des initiatives locales Jouer la complémentarité entre les territoires (notamment sur la restauration collective)

7 Les CAP Filières

8 Les orientations générales de la politique agricole Le SRADDT : Encourager la logique de réseau et de partenariat dans le domaine de linnovation Renforcer les coopérations interfilières Développer des outils mutualisés ou coopératifs Renforcer lautonomie de la région dans le domaine des protéagineux Poursuivre le développement de lAB Renforcer et valoriser le lien au terroir/territoire

9 Le PCER : Promouvoir une agriculture compétitive et économe en intrants Maitriser les consommations dénergiedans les exploitations et améliorer lefficacité énergétique des exploitations Avoir une agriculture et une forêt source dénergie et décomatériaux Développer le stockage de carbone Les orientations générales de la politique agricole

10 Les CAP Filières Arrivée au terme de la première génération Evaluation très satisfaisante de la démarche par les acteurs (méthodologie, synergies et structuration, visibilités financement) Des points nuancés et à améliorer (le sens des contreparties, lampleur du programme, la communication)

11 Les CAP Filières, où en est on ? Les CAP 2G : Bovin viande (06/15) Arboriculture (12/15) Les CAP 2G en phase de validation Forêt Bois (04/14) Equins Viandes Blanches Ovins Les CAP 1G: Caprins (06/12) Horticulture (10/12) Légume (10/12) Apiculture (11/12) Viticulture (04/13) Bovins lait (10/13) Semences (11/14) Grandes Cultures (12/15)

12 LES CAP quelques thématiques fortes En élevage : Aide à linvestissement (aménagement de bâtiments, achat de matériel pour autonomie alimentaire et pénibilité du travail) Des bonus liés à des pratiques respectueuses de lenvironnement ou autre Le soutien à lévolution des systèmes dexploitation (renforcer la production et la valorisation de lherbe, inclure des légumineuses dans lassolement) Soutien à ladaptation des productions aux demandes du marché (bovin viande) Soutien à la mise en réseau des abattoirs locaux

13 Les CAP, quelques thématiques fortes En productions végétales Soutien à linvestissement (semences, horticulture, productions légumières, arboriculture) Soutien à la meilleure connaissance des marchés y compris circuits de proximité Soutien à ladaptation des productions à la demande des marchés (viticulture) Soutien au renforcement des débouchés à forte valeur ajoutée (grandes cultures) Soutien à la recherche de nouveaux acteurs (semences)

14 Les CAP, quelques thématiques fortes Soutien à lexpérimentation à travers lappui aux stations : Bovin viande, ovins, horticulture, légumes, arboriculture, semences, viticulture Soutien aux relations productions végétales/animales Appel à projet légumineuses/protéagineux Echanges paille/compost

15 Les orientations 2G Le lien entre la recherche/expérimentation et la filière Lidentification des besoins de formation et de loffre à développer Une articulation plus fine entre filière organisée et circuits de proximité Une réflexion sur les impacts environnementaux et les actions à mener Linnovation produits pour apporter de la valeur ajoutée Une meilleure prise en compte de lemploi et des conditions de travail Lévolution vers le non OGM La poursuite et le développement de la réflexion autour de lautonomie alimentaire des exploitations délevage

16 Une filière particulière : la forêt et le bois, stratégie en 4 axes La mobilisation du bois et la connaissance des usages La demande en bois construction La demande en bois énergie La gouvernance et le pilotage par Arbocentre et les relais territoriaux

17 La réforme de la PAC

18 Les objectifs Mettre la compétitivité au service de la sécurité alimentaire Jeter les bases dune compétitivité à long terme qui allie enjeu écologique et économique Développer une agriculture harmonieuse sur lensemble du territoire européen Simplifier la PAC

19 Le cadre budgétaire En létat actuel et sur la base dune contribution des EM à hauteur de 1,05% du RNB en euros constants Une enveloppe équivalente à celle prévue en 2013, soit pour la période : 435,5 milliards (prix courants) Premier pilier 317,2 milliards Second pilier 101,2 milliards Fonds supplémentaires 17,1 milliards (dont 5,1 pour la recherche)

20 Les principes La poursuite du démantèlement des outils e gestion des marchés : fin des quotas laitiers, sucre, des droits de plantation viticoles, Le premier pilier : une aide au revenu Le second pilier : développement rural au sens large, lien étroit avec les fonds structurels (CSC) Lévolution de la définition des zones défavorisées

21 Les principes La convergence européenne des aides à lha à horizon 2028 Dans ce cadre enveloppe de la France passerait de 7,732 milliards en 2014 à 7,619 en 2019 Une évolution des paiements directs : Fin des références historiques Convergence nationale/régionale Plafonnement des aides directes par exploitation Aide aux petites fermes Laide verte (3 cultures, maintien surface en prairie, 7% de surface dintérêt écologique) Le soutien aux nouveaux installés Le « recouplage » limité (10%), pour des productions ou sur des territoires

22 Les principes Des secteurs de production spécifiques : vin, fruits et légumes La reconnaissance des interprofessions et des organisations de producteurs dans tous les secteurs Des mesures exceptionnelles (perturbation des marchés et crises sanitaires) La gestion des risques dans le second pilier

23 Les principes Six priorités pour le développement rural : Amélioration du transfert de connaissances dans les secteurs de lagriculture et de la forêt Renforcement de la compétitivité de lagriculture et de la viabilité des exploitations Promotion de lorganisation de la chaine alimentaire et de la gestion des risques Préservation des écosystèmes dépendants de lagriculture et de la forêt Promotion de lefficacité des ressources et transition vers une économie à faible carbone dans les secteurs agricoles et forestiers Création et renouvellement de lemploi dans les zones rurales

24 Les principes Une seule mesure daide à linvestissement Poursuite de leader Renforcement de la dimension de projets collaboratifs Retour de la conversion AB dans le second pilier Maintien des aides agro-environnementales Renforcement du volet forestier

25 Les impacts sur le territoire régional La convergence en macroéconomie Limpact sur les exploitations et les filières Le paiement vert La zone défavorisée

26 Situation des paiements directs

27 Avenir des DPU Aujourdhui les DPU et aides couplées de 256 /ha à 314 /ha Moyenne Centre : 280 /ha Moyenne France 287 /ha Impact de la réforme : redistribution au sein de la Région (Nord/Sud)

28 Impact du verdissement Mesure optionnelle pour les agriculteurs Mais, perte de 7% des surfaces éligibles aux DPU avec « les surfaces dintérêt écologique » Pas dimpact du système 3 cultures

29 Avenir des systèmes dexploitations Menace sur lélevage allaitant et laitier si : Suppression PMTVA Suppression complément zone défavorisée Nivellement DPU (suppression différentiel lait suite intégration aide laitière 2005)

30 Limpact de lévolution zone défavorisée

31 Les aides du second pilier

32 Le développement rural en Région Centre


Télécharger ppt "Les éléments sur la stratégie régionale alimentaire."

Présentations similaires


Annonces Google