La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Savoir animer un débat public

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Savoir animer un débat public"— Transcription de la présentation:

1 Savoir animer un débat public
Enjeux, méthodes, outils Formation 2013

2 Tour de table : Présentation personnelle Pourquoi le choix de cette thématique ? Une attente particulière ?

3 1) Définition des objectifs associatifs et professionnels
Le contenu de la journée : 1) Définition des objectifs associatifs et professionnels « Animer un débat pour quoi faire… » 2) Le public visé « cibler » 3) Freins et leviers « construire une stratégie de concertation» 4) La boîte à outils « mettre en œuvre » 5) Travail en ateliers sur des situations vécues 6) Bilan de la journée

4 Proposition de loisirs, culture et vie associative.
Si l’approche est thématique, le sujet est conditionné par le contexte local. Contexte global Territoire Géographie, histoire, urbain, rural, etc. Contexte social Précarité, communautés, fragilité, RSA, etc. Proposition de loisirs, culture et vie associative. Valeurs, sens, militantisme et vie politique locale. Sens du projet, démocratie locale et contre pouvoir, engagement politique militant. Réseau professionnel et institutionnel Contraintes, cahier des charges, évaluations, complémentarité…

5 1) Définition des objectifs associatifs et professionnels
Animer un débat pour quoi faire …. Consulter des usagers (pas de prise de décision) Faire se positionner une population face à des propositions existantes. Démultiplier une offre d’animation de territoire > nouvelles activités, nouveaux services. Développer la fréquentation de l’association, Sensibiliser, informer, faire preuve de pédagogie. Mieux identifier et répondre à une problématique. Repérer des besoins. B) Faire participer à une construction collective Faire participer des personnes à l’émergence de nouveaux projets (consultation). Faire évaluer une action par des bénéficiaires dans le cadre d’une évaluation d’action ou de projet (évaluation participative, diagnostic partagé). Rendre des personnes acteurs de la menée de projets et d’actions. Construire une parole collective face à un tiers. C) Co-construire des prises de décisions collectives. Engagement en tant qu’administrateur, membre du bureau. Engagement sur des commissions thématiques. Référent d’un public, ou d’une thématique. Portage de projets bénévoles. Définir, en assemblée, des orientations. Engagement progressif vers la prise de décision

6 Définir la problématique
1) Définition des objectifs associatifs et professionnels « se mettre au clair » Définir la problématique Définir l’objectif Entendre la parole de chacun Synthétiser la parole collective Prendre la décision (+question de la responsabilité collective) Acter Rendre compte Savoir animer un débat, c’est savoir prendre des décisions…

7 2) Le public visé « cibler » Petit groupe 5-10 personnes Grand groupe 11-30 personnes Assemblée de 30 à 150 personnes Une population… La catégorie de personnes : On n’utilise pas toujours les mêmes outils pour organiser le débat entre : Des professionnels, Des élus, Des habitants, Des bénévoles, Etc. Le niveau de connaissances, le niveau de responsabilités des personnes concernant le sujet traité (professionnels, décideurs)est à prendre en compte dans le choix de la méthode utilisée. Les enjeux liés au débat peuvent modifier les conditions de celui-ci (financeurs, partenaires, antagonisme de personnes ou d’enjeux).

8 « construire une stratégie de concertation»
3) Freins et leviers « construire une stratégie de concertation» Les Freins : - Difficultés relationnelles, psychologiques. - Autoritarisme. - Déficit de reconnaissance. - L’absence de cadre d’expression, appropriation. - Manque de cadres, de règles, flou de fonctionnement. - Confusion des rôles. - Demandes non-exprimées. - Une relation déshumanisée et trop technique. - L’instrumentalisation du bénévole par l’association. - Manque de moyens (frustration). - La communication toxique. - Le clientélisme. - Le déni de réalité. - Les enjeux de pouvoirs et d’égo. - Etc. De nombreux leviers existent pour lever ces freins…

9 « construire une stratégie de concertation»
3) Freins et leviers « construire une stratégie de concertation» Le débat traditionnel Leviers : Forme : Organiser le débat (contenu, plan, timing). Choisir un espace approprié. Annoncer le mode de prise de décisions. Avoir un animateur des débats. Gestion de la parole. Un maître du temps. Un régulateur. Un observateur (médias ?). Un secrétaire. Des outils de communication. Clefs : Se rapporter à ce qui nous unis, ce sur quoi on est d’accord ! >Acter sur paperboard. Reformulation > validation individuelle + collective. Le pas-à-pas ! Anticiper les points de désaccords puis les traiter séparément. Formulation personnel le « JE ». L’approche constructive : une opposition=une proposition.

10 4) La boîte à outils… vers d’autres formes d’expression !
« mettre en œuvre » Le « Cherchons ensemble… ». Groupe de 20 à 50, voire plus… Permet à un groupe de réfléchir, de décider, sur un sujet complexe. Définir des orientations. On prépare un lot de cartes, à l’avance, sur le sujet. 1) 4 cartes blanches pour exprimer une opinion sur le sujet. 2) On récupère, on mélange, on redistribue 3 cartes. 3) Chaque participant élimine une carte (cimetière) les autres sont posées sur une table (banque à idées). 4) Chaque participant peut rejeter ou prendre des cartes sur les tables , mais toujours en garder 3. 5) On troque ses cartes avec les autres pour se rapprocher au mieux de sa vision personnelle, on peut mettre une carte au cimetière (reste 2). 6) On forme des équipes par courant de pensée, chaque équipe ne va garder que 2 cartes. 7) Chaque équipe doit formuler, un axe, une orientation et une proposition par carte. Les résultats sont regroupés sur un paperboard (opinion + proposition).

11 Le « Cabaret… ». Groupe de 15 à 40. Permet à un groupe de réfléchir, de décider, sur des sujets complexes. Définir des orientations, prendre des décisions. 1) On aménage un espace avec des groupes de tables séparés (5-10 personnes par groupe, 4 groupes maximum). 2) On présente les sujets de travail à tous, plusieurs sujets sont préférables (max 3). Les sujets sont présentés sous forme de phrases à terminer sur chaque table (une feuille par sujet). ex : Pour l’association X, l’action de développement c’est…. Pour notre association, agir sur la population c’est… Dans notre activité, améliorer la qualité de notre intervention c’est… Pour le conseil d’administration, coopérer avec les partenaires c’est… 3) Chaque groupe termine les phrases, sujet par sujet, 15mn par sujet. A chaque table un rédacteur est chargé d’écrire le résultat obtenu. 4) Table par table les phrases sont lues, sujet par sujet et notées sur un tableau récapitulatif. Il va donc y avoir autant de phrases que de tables, par sujet. 5)Un sujet est alors défini par table, les participants peuvent changer de place en fonction de leurs envies. A partir de toutes les phrases sur le même sujet le groupe doit construire une prise de position unique. 6) Les prises de position uniques sur chaque sujet sont présentées.

12 La « Baballe… ». Groupe de 15 à 40. Permet à un groupe d’échanger sur une proposition précise sans problématique du temps de parole ou de la gestion de parole. Permet la prise de décision rapide. Gestion d’un débat contradictoire. Permet d’anticiper les monologues et de répartir la parole. Une balle mousse, des post' It, un chronomètre, un paperboard. Les participants sont placés en cercle, avec un post’it vierge collé sur le torse. Le sujet de débat est lancé, celui-ci doit être précis, opérationnel. Pas de sujet de société. ex: Faut-il ouvrir l’association le matin ? Les tarifs doivent -ils être augmentés ? Faut-il recruter une personne de plus à l’accueil ? 3) Le paperboard est découvert, sur deux colonnes une liste d’arguments + et – en nombres égaux est présentée et expliquée rapidement par l’animateur. 4) L’animateur prend la balle de mousse et la lance à un participant, celui-ci a 1mn pour exprimer son point de vue sur la question. La minute passée il retire son post’it et le colle à côté de l’argument qui lui convient le mieux puis lance la balle à un autre participant. 5) Quand tous les participants se sont exprimés, on comptabilise les post’It sur le tableau ce qui permet de déterminer le choix majoritaire et les principaux arguments retenus par le groupe.

13 Le « Fric-Frac » Groupe de 30 personnes maximum. Brainstorming sur un sujet, permet d’obtenir des idées sur une thématique et de les classer par ordre de consensus. Le sujet est annoncé. Recherche personnelle 5mn pour proposer une liste d’idées, propositions, attentes, besoins… Recherche en groupe (env 5 personnes) réduire à 5 idées. Chaque groupe a une couleur. Chaque groupe, à tour de rôle, donne à l’animateur une idée, jusqu’à obtention d’une liste de 10 idées écrites de la couleur des groupes. Chaque groupe décide sur une feuille quelle sera l’idée la plus choisie par les autres. Chaque groupe annonce son choix, on coche les idées retenues, chaque fois qu’une idée est cochée c’est un point pour le groupe l’ayant proposé. L’idée ayant le plus de points est retenue, c’est l’idée N°1 On recommence pour l’idée N°2, etc…maximum 5 fois. Quant les 5 idées ont été retenues, le groupe ayant le plus de points gagne.

14 Le « Face à face » Groupe de 10 à 20 personnes Utile sur des sujets controversés, pour éclairer et lever les a prioris. Faire émerger une position collective. Nécessite un secrétaire. Poser une affirmation péremptoire . Ex : Les jeunes du quartier X sont tous des délinquants. Les immigrés volent le travail des français. Les chômeurs sont des assistés. Les français sont machos. Les parents n’éduquent plus leurs enfants. Les jeux vidéos sont nocifs. Préparer un tableau avec 3 arguments à charge et trois arguments à décharge. Constituer deux équipes. Une équipe à charge, une équipe à décharge. Pendant 10 mn chaque équipe doit trouver un maximum d’arguments. Ensuite on inverse les équipes et on recommence. Puis chaque équipe va décider de conserver les 2 meilleurs arguments positifs et négatifs (soit 2x4). A partir de là chaque équipe va se choisir un candidat (à charge/à décharge) pour l’organisation d’un face à face contradictoire où l’objectif est de convaincre un maximum de participants à sa vision (plus d’équipe). Pendant 20mn débat contradictoire devant les participants à qui on a distribué des smileys. Le candidat ayant le plus de smileys à la fin du débat gagne l’élection.

15 Le « Ils arrivent… » Groupe de 8 à 15 personnes Utile pour définir une stratégie collective, construire une méthode, prendre une décision. Les radars sont formels, une flottille d’engins spatiaux inconnus foncent vers la terre. Des signaux incompréhensibles ont été captés émanant de ceux-ci. Nous ne savons pas s’ils sont hostiles ou pacifiques et nous allons devoir les accueillir. Vous avez 20 mn pour définir une ligne de conduite à adopter. Définir le Président, celui qui prend la décision finale, va appliquer la décision, en porter la responsabilité. Le général : approche militaire, offensive, prise de risque. L’anthropologue : approche historique, se base sur les expériences vécues, sur les faits connus. Le psychologue : approche humaine, émotionnelle, concentré sur les ressentis individuels et collectifs. L’économiste : approche économique, marchande, recherche de profits, minimise les risques. Le physicien : approche purement logique, scientifique, calculateur, déshumanisante, long terme. L’intelligence artificielle : neutre, sans avis, se positionne au gré des éléments des autres, rationnel. Le journaliste : observe et analyse la prise de décision. Rend compte aux populations à la fin. Suite aux 15 mn les extraterrestres arrivent : heeuuu excusez-nous de vous déranger, nous nous sommes perdus, nous cherchons l’étoile BZX897-delta/gamma 12. C’est à droite ou à gauche après votre planète ? Le journaliste ; comment pouvez-vous retracer les évènements ? Quels regards sur votre manière de prendre la décision ? Quels regards a postériori sur la décision prise ?

16 5) Travail sur des situations vécues
6) Bilan de la journée Support téléchargeable sur Rubrique : nos documents


Télécharger ppt "Savoir animer un débat public"

Présentations similaires


Annonces Google