La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Yonel Grusson1 SQL SERVER 7 CLIENT/SERVEUR. Yonel Grusson2 PLAN Présentation Installation Résultat de l'installation L'administration –Par le SQL –Par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Yonel Grusson1 SQL SERVER 7 CLIENT/SERVEUR. Yonel Grusson2 PLAN Présentation Installation Résultat de l'installation L'administration –Par le SQL –Par."— Transcription de la présentation:

1 Yonel Grusson1 SQL SERVER 7 CLIENT/SERVEUR

2 Yonel Grusson2 PLAN Présentation Installation Résultat de l'installation L'administration –Par le SQL –Par l'interface Création d'une base et d'une table Ajout de données La Sécurité SQL SERVER 7

3 Yonel Grusson3 SQL SERVER 7 - Présentation Client Serveur Application CLIENTE Application SERVEUR : SQL-SERVER (SGBD) Base de Données Requête (Transact-SQL) Résultats (seulement les donnes) SQL-Server est un SGBD Client-Serveur (cf le cours) qui utilise TRANSACT-SQL dans ses transactions.

4 Yonel Grusson4 Lapplication cliente s'occupe du traitement et de la présentation des données (en dautres termes « ce quil faut faire avec les données »). SQL-Server : – Gère et répartit éventuellement les bases de données (gérer les relations entre les données, assurer leur stockage) –Assure la sécurité (sécurité des accès aux bases et aux objets, récupération des données en cas de panne). SQL SERVER 7 - Présentation

5 Yonel Grusson5 Installation de SQL SERVER Configuration requise : Processeur : Intel (Pentium) ou Alpha. Mémoire : 64 Mo et plus (fonctionne avec 32 Mo). Système d'exploitation : NT 4 (Server et WS) avec SP 4 ou ultérieur, 2000 (Server et Professionnel), XP. Système de fichiers : NTFS (peut fonctionner avec FAT). Internet Explorer 4.01 SP1 ou ultérieur (nécessaire pour l'affichage de l'Aide en ligne). Attention : SP4 et IE 4 doivent être installés avant SQL Server.

6 Yonel Grusson6 Installation de SQL SERVER

7 Yonel Grusson7 Installation de SQL SERVER Installation locale

8 Yonel Grusson8 Installation de SQL SERVER

9 Yonel Grusson9 Installation de SQL SERVER Variante : Installation à distance (depuis la source) Non modifiables

10 Yonel Grusson10 Installation de SQL SERVER

11 Yonel Grusson11 Installation de SQL SERVER Choix important car irréversible sans une reconstruction complète de TOUTES les bases

12 Yonel Grusson12 Installation de SQL SERVER

13 Yonel Grusson13 Installation de SQL SERVER

14 Yonel Grusson14 Installation de SQL SERVER Ce compte doit exister dans la base des comptes du domaine. Il doit appartenir au groupe «Administrateurs» Il permet l'exécution des deux services : SQL Server et Agent SQL Server

15 Yonel Grusson15 Installation de SQL SERVER Variante : Il est possible de différencier les comptes entre les 2 services.

16 Yonel Grusson16 Installation de SQL SERVER

17 Yonel Grusson17 Résultat de linstallation Le répertoire système (SQL Server proprement dit) BINN : Pour les exécutables BOOKS : Pour l'aide en ligne DEVTOOLS : Outils d'aide au développem t HTML : Pour MMC (console) et SQL Server INSTALL : Scripts générés à l'installation UPGRADE : Pour la mise à niveau de SQL 6.5 vers SQL 7.0

18 Yonel Grusson18 Résultat de linstallation Les bases de données (1) BACKUP : Pour les fichiers de sauvegarde DATA : Pour les bases de données JOBS : Pour les fichiers temporaires de sorties des travaux LOG : Pour les fichiers journaux des erreurs REPLDATA : Répertoire de travail des tâches de réplication BACKUP : Pour les fichiers de sauvegarde DATA : Pour les bases de données JOBS : Pour les fichiers temporaires de sorties des travaux LOG : Pour les fichiers journaux des erreurs REPLDATA : Répertoire de travail des tâches de réplication

19 Yonel Grusson19 Les bases de données (2) Résultat de linstallation

20 Yonel Grusson20 Résultat de linstallation Les bases de données (stockage physique) Fichier de données principal (.mdf) Event t un ou plusieurs fichiers secondaires (.ndf) Fichier de données principal (.mdf) Event t un ou plusieurs fichiers secondaires (.ndf) Un ou plusieurs fichiers journaux des transactions (.ldf) Les tables et les index sont stockés dans des ETENDUES. Une ETENDUE = 8 PAGES de 8 Ko Une ligne ne peut pas sétendre sur plusieurs pages et sa taille maximum est de 8060 octets. UNE Page = 8 Ko Base de données UNE ETENDUE = 8 Pages de 8 Ko

21 Yonel Grusson21 Résultat de linstallation La Bases des comptes NT : Ce compte existait dans la base des comptes du domaine. Il permet l'exécution des deux services : SQL Server et Agent SQL Server

22 Yonel Grusson22 Résultat de linstallation Les services NT : 3 services sont installés

23 Yonel Grusson23 Résultat de linstallation Les services NT installés sont : MS SQL Server : Ce service traite les requêtes en provenance des clients. Il assure la gestion des données et garantit l'intégrité de la base. MS DTC : (Distributed Transaction Coordinator) Ce service permet à une application cliente de faire appel à plusieurs bases avec une seule transaction (Base de données répartie – cf cours). SQLServerAgent : Ce service gère les tâches planifiées, les alertes et la réplication des bases de données.

24 Yonel Grusson24 Résultat de linstallation Les services NT : Démarrage et arrêt

25 Yonel Grusson25 Résultat de linstallation Les services NT : Démarrage et arrêt

26 Yonel Grusson26 Résultat de linstallation Laccès aux programmes SQL Server ( par linterface) Gestion des services SQL Administration de SQL Server (Mode Interface)

27 Yonel Grusson27 Ladministration de SQL Server L'administrateur doit : Installer et configurer les serveurs Gérer le stockage (espace disque initial, surveillance de cet espace et son agrandissement éventuellement physique). Coordonner la création des bases de données et des utilisateurs (la création peut être déléguée). Gérer la sécurité (accès à SQL et permissions des utilisateurs sur les bases et leurs objets). Maintenir le système (gestion des sauvegardes, planification des tâches, surveillance des serveurs et des bases, prévention et réaction aux pannes…). Gérer les données distribuées.

28 Yonel Grusson28 Ladministration peut se faire : Soit par lintermédiaire du SQL Soit par lintermédiaire dune interface (Enterprise Manager) Attention : La connexion "SA" (System Administrator) est créé sans mot de passe Ladministration de SQL Server

29 Yonel Grusson29 Utilisation du SQL Pour une étude plus approndie, voir cours SQL Aperçu

30 Yonel Grusson30 Utilisation du SQL

31 Yonel Grusson31 Utilisation du SQL

32 Yonel Grusson32 Utilisation de Enterprise Manager

33 Yonel Grusson33 Création dune base de données

34 Yonel Grusson34 Création dune base de données Création de la base de données : Le fichier des données (.mdf)

35 Yonel Grusson35 Création dune base de données Création de la base de données : Création du journal des transactions (.ldf)

36 Yonel Grusson36 Création dune base de données Résultat dans linterface

37 Yonel Grusson37 Création dune base de données Résultat sur le disque

38 Yonel Grusson38 Création dune table

39 Yonel Grusson39 Création dune table

40 Yonel Grusson40 Création dune table

41 Yonel Grusson41 Création dune table Les types "CARACTERE" reconnus par SQL-Server sont : CHAR, CHAR(n) : Chaîne de caractères – 1 octet par caractère – n <= 8000 – L'espace de stockage sera toujours de n octets (ajout d'espace éventuellement). VARCHAR, VARCHAR (n) : L'espace de stockage varie selon la longueur de la chaîne – L'espace sera au plus égal à n octets. NCHAR, NCHAR(n), NVARCHAR et NVARCHAR(n) : idem avec des caractères UNICODE – 8000 octets maximum donc 4000 caractères maximum. TEXT et NTEXT : permet de stocker de grande quantité de texte (résumé de livre par exemple). Jusqu'à octets.

42 Yonel Grusson42 Création dune table Les types "NUMERIQUE ENTIER" reconnus par SQL-Server sont : INT (ou INTEGER) : Entier compris entre –2 31 et soit sur 4 octets. SMALLINT : Entier compris entre –32768 et soit sur 2 octets. TINYINT : Entier compris entre 0 et 255 soit sur 1 octet. Les types "BINAIRE" sont : BINARY(n) et VARBINARY(n) : Ensemble de bits (n<=8000).

43 Yonel Grusson43 Création dune table Les types "NUMERIQUE APPROCHE" (en Virgule Flottante) reconnus par SQL-Server sont : REAL : Compris entre 3,4E-38 et 3,4E+38 avec une précision de 7 chiffres (sur 4 octets). FLOAT : Compris entre 1,7E-308 et 1,7E+308 avec une précision de 15 chiffres (sur 8 octets). FLOAT(n) : Le nombre d'octets alloué égal n donc augmente ou diminue la précision.

44 Yonel Grusson44 Création dune table Les types "NUMERIQUE EXACT" reconnus par SQL-Server sont : DECIMAL(p,s) ou NUMERIC(p,s) : avec "p" représente le nombre de chiffres total et "s" le nombre de chiffres après la virgule. Les types "DATE" reconnus par SQL-Server sont : DATETIME : Du 1/1/1753 au 31/12/9999. Sur 8 octets SMALLDATETIME : Du 1/1/1900 au 6/6/2079. Sur 4 octets

45 Yonel Grusson45 Création dune table Les types "MONETAIRE" reconnus par SQL-Server sont : MONEY : Pour les valeurs entre – ,5808 et ,5807. SMALLMONEY : Pour les valeurs entre –214748,3648 et , MONEY occupe 2 fois plus d'espace que SMALLMONEY.

46 Yonel Grusson46 Création de lindex

47 Yonel Grusson47 Création dune table

48 Yonel Grusson48 Ajout de données

49 Yonel Grusson49 Ajout de données

50 Yonel Grusson50 La SECURITE 1 - La sécurité sous SQL-Server se situe à trois niveaux : Le rattachement au domaine dans lequel se situe SQL-Server qui repose sur un ID de connexion (Login ou nom d'accès et un mot de passe), La possibilité dutiliser le SGBD. SQL-Server parlera ici de CONNEXION. L'utilisation d'une base de données qui permet de restreindre l'accès ou l'utilisation des objets de la base. SQL-Server parlera ici dUTILISATEUR.

51 Yonel Grusson51 La SECURITE 2 - La sécurité peut être implémenté selon 2 modes : SQL-Server + Windows NT (mode dit "standard") SQL-Server est totalement responsable de la gestion et de la maintenance des comptes. C'est la méthode préconisée car elle est compatible avec Sybase, SQL Server 4.2, 6.0 et 6.5 Windows NT seulement (mode dit "intégré") SQL-Server sappuie exclusivement sur le système dauthentification du serveur Windows NT. Le choix entre ces deux modes se fait a l'installation mais peut être modifié.

52 Yonel Grusson52 La SECURITE Modification de la sécurité à l'aide de : "Propriétés de SQL Server"

53 Yonel Grusson53 La SECURITE SQL-Server Base1 UtilisateurA Base2 UtilisateurB BaseN UtilisateurX UNE Connexion SQL-Server UNE Connexion NT

54 Yonel Grusson54 La SECURITE Au niveau d'une base de données : Un utilisateur est unique Un utilisateur est associé à une et une seule connexion Une connexion quant à elle : Est aussi unique Peut être rattachée plusieurs utilisateurs

55 Yonel Grusson55 La SECURITE Nouvelle connexion (état initial): "DOMSQL\GrussonSQL1" s'appuie sur une authentification NT "Sa" s'appuie sur une authentification SQL Server

56 Yonel Grusson56 La SECURITE Nouvelle connexion :

57 Yonel Grusson57 La SECURITE Nouvelle connexion : Le compte NT doit déjà existé pour installer une authentification NT

58 Yonel Grusson58 La SECURITE Nouvelle connexion : En précisant une base de connexion, vous créez automatiquement un utilisateur portant le même nom sur cette base. Sinon, laisser la base "Master"

59 Yonel Grusson59 La SECURITE Nouvelle connexion (état final) :

60 Yonel Grusson60 La SECURITE Nouvel Utilisateur: Une fois la connexion créée, il est possible d'y rattacher des utilisateurs. Etat initial : Vous disposez dune connexion MADRID

61 Yonel Grusson61 La SECURITE Nouvel Utilisateur: État initial sur la base COMIX

62 Yonel Grusson62 La SECURITE Nouvel Utilisateur: Liste des connexions nayant aucun utilisateur pour cette base

63 Yonel Grusson63 La SECURITE Nouvel Utilisateur: État final

64 Yonel Grusson64 La SECURITE Permissions de l utilisateur nouvellement créer sur les objets de la base :

65 Yonel Grusson65 La SECURITE Permissions de lutilisateur nouvellement créer sur les objets de la base : Attention : Par défaut l'utilisateur nouvellement crée n'a AUCUN privilège sur les objets de la base

66 Yonel Grusson66 La SECURITE Il est également possible de rattacher un utilisateur à une ou plusieurs bases de données lors de la création de la connexion correspondante.

67 Yonel Grusson67 La SECURITE Exemple de l'impact des privilèges au travers d'une requête SQL : Connexion

68 Yonel Grusson68 La SECURITE qui n a aucun privilège

69 Yonel Grusson69 La SECURITE Sans autorisation :

70 Yonel Grusson70 La SECURITE Autoriser la commande SELECT : Attention : Le privilège est ici accordé sur la seule table « Album »

71 Yonel Grusson71 La SECURITE Avec autorisation :

72 Yonel Grusson72 La SECURITE Une autre solution consiste à donner le rôle db-datareader mais cette fois sur toute la base

73 Yonel Grusson73 La SECURITE Connexion/Groupe NT : La notion de groupe n'existe pas dans SQL Server 7. Par contre, il est possible de rattacher une connexion SQL Server à un groupe NT (authentification NT dans ce cas)

74 Yonel Grusson74 La SECURITE Nouvelle connexion :

75 Yonel Grusson75 La SECURITE Nouvelle connexion :

76 Yonel Grusson76 La SECURITE Nouvel Utilisateur : Tous les membres du groupe NT "UserSQL" pourront utiliser la base "NorthWind" sous l'utilisateur "Commercial"

77 Yonel Grusson77 Les ROLES : –Au niveau du serveur. Ils permettent à des connexions d'avoir des droits administratifs (en particulier par l'intermédiaire des procédure stockées) –Au niveau des bases de données qui affectent des droits au utilisateurs d'une base de données –Il est possible de créer des rôles. La SECURITE

78 Yonel Grusson78 Les ROLES : Sur le serveur SQL La SECURITE

79 Yonel Grusson79 Les ROLES : sur les bases de données La SECURITE


Télécharger ppt "Yonel Grusson1 SQL SERVER 7 CLIENT/SERVEUR. Yonel Grusson2 PLAN Présentation Installation Résultat de l'installation L'administration –Par le SQL –Par."

Présentations similaires


Annonces Google