La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation ISA mardi 5 oct.2010 Alcool…de la boisson au psychoactif… Alcoolisation aigues : alcoolémies Exemple de rapport INSERM Conférences de consensus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation ISA mardi 5 oct.2010 Alcool…de la boisson au psychoactif… Alcoolisation aigues : alcoolémies Exemple de rapport INSERM Conférences de consensus."— Transcription de la présentation:

1 Formation ISA mardi 5 oct.2010 Alcool…de la boisson au psychoactif… Alcoolisation aigues : alcoolémies Exemple de rapport INSERM Conférences de consensus : sevrage et post sevrage

2 Alcool, boisons … Les boissons alcoolisées (ou alcooliques) sont celles qui, comme leur nom l'indique clairement, contiennent de l'alcool éthylique ou éthanol en plus ou moins grande quantité. Cette quantité fut longtemps exprimée en degrés alcooliques. Elle l'est maintenant en titre alcoométrique volumique (soit le nombre de millilitres d'alcool par litre) sous la mention " % Vol ". Les boissons alcoolisées sont légion. La panoplie est impressionnante et internationale.boissonsalcooliquesalcool

3 D'où vient l'alcool ? L'ALCOOL EST PRODUIT PAR LA FERMENTATION DES GLUCIDES CONTENU DANS LES FRUITS, LES LÉGUMES, LES GRAINES DE CÉRÉALES, LES TUBERCULES ET MÊME LES FEUILLES. AUTREMENT DIT, PRATIQUEMENT TOUS LES VÉGÉTAUX MIS À MACÉRER AVEC DE L'EAU ET À FERMENTER PEUVENT PRODUIRE UNE BOISSON ALCOOLISÉE. CE QUI EXPLIQUE L'IMPOSANTE DIVERSITÉ DES BOISSONS ALCOOLISÉES ET LEUR PRÉSENCE DANS TOUS LES PAYS DE LA PLANÈTE. LA FERMENTATION S'ARRÊTE SPONTANÉMENT À 16 % VOL CAR ALORS LES FERMENTS SONT TUÉS PAR L'ALCOOL. GLUCIDESFRUITS LÉGUMESCÉRÉALES

4 Pour augmenter le taux d'alcool d'une boisson alcoolisée, il faut alors distiller le liquide fermenté de façon à en éliminer l'eau qu'elle contient. Le principe de la distillation remonte à plus de 2000 ans avant J-C. L'alcool fut longtemps considéré aussi comme un médicament. Les religieux dans beaucoup de pays, dont la France, inventèrent, chacun dans leur couvent, des potions à base de plantes et d'alcool qui devinrent pour beaucoup des digestifs, apéritifs, liqueurs et autres.médicamentapéritifs

5

6 L'alcool dans les boissons courantes La vérité sur les boissons énergisantes Boissons énergisantes : attention danger ? Boissons de l'effort, pour qui ?alcoolboissonsLa vérité sur les boissons énergisantes Boissons énergisantes : attention danger ? Boissons de l'effort, pour qui ? LA TENEUR EN ALCOOL D'UNE BOISSON ALCOOLISÉE EST EXPRIMÉE EN % VOL. CE POURCENTAGE INDIQUE LE NOMBRE DE MILLILITRES D'ALCOOL PAR LITRE DE LA BOISSON.ALCOOLBOISSON ALCOOLISÉE

7 PAR EXEMPLE : 1 LITRE DE VIN À 10 % VOL CONTIENT 100 ML D'ALCOOL. MAIS 1 ML D'ALCOOL NE PÈSE PAS 1 G. L'ALCOOL EST PLUS LÉGER QUE L'EAU. POUR SAVOIR LE NOMBRE DE GRAMMES D'ALCOOL, ON DOIT MULTIPLIER PAR 0,8 QUI EST LA MASSE VOLUMIQUE DE L'ALCOOL. PAR EXEMPLE :VINEAU 1 litre de vin à 10 % Vol = 80 g d'alcool 1 litre d'apéritif à 20 % Vol = 160 g d'alcool 1 litre d'eau-de-vie à 40 % Vol = 320 g d'alcool

8

9 A partir de la teneur en alcool du nombre de verres bus (si on s'en souvient !), on peut calculer approximativement son alcoolémie (taux d'alcool dans le sang). Il suffit de faire une règle de trois, tenant compte du poids et du coefficient de diffusion de l'alcool dans le système digestif. Ce coefficient est de 0,70 pour les hommes et 0,60 pour les femmes. Alcoolémie = Quantité d'alcool en grammes / (Poids en kg x Coefficient de diffusion)alcoolémie

10 L'ALCOOLÉMIE EST LE TAUX DANS D'ALCOOL DANS LE SANG. ELLE SE MESURE EN GRAMMES D'ALCOOL PAR LITRE DE SANG.ALCOOL SANG Taux légal d'alcoolémie PARCE QUE L'ALCOOL AGIT SUR LE SYSTÈME NERVEUX, ET QU'IL REND LA CONDUITE AUTOMOBILE DANGEREUSE, UN TAUX LÉGAL D'ALCOOLÉMIE EXISTE. L'EUROPE N'AYANT PAS ENCORE FIXÉ DE NORMES, CE TAUX EST VARIABLE SELON LES PAYS.ALCOOLSYSTÈME NERVEUX Suède : 0,20 g/l Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Finlande, Norvège, Pays.-Bas, Portugal : 0,50 g/l

11

12 Diffusion de l'alcool L'ALCOOLÉMIE ATTEINT SON MAXIMUM 1 HEURE APRÈS L'ABSORPTION. ELLE DESCEND ENSUITE LENTEMENT DE 0,10 À 0,15 G/L ET PAR HEURE. EN CAS D'ABSORPTION MASSIVE D'ALCOOL, LA DESCENTE NE COMMENCE PAS TOUT DE SUITE. L'ALCOOLÉMIE RESTE À SON SON MAXIMUM PENDANT 2 HEURES ENVIRON. LES HOMMES AYANT UNE MASSE MUSCULAIRE PLUS IMPORTANTE QUE CELLE DES FEMMES, L'ALCOOL SE DIFFUSE MOINS VITE CHEZ EUX. A TAUX ÉGAL D'ALCOOL ABSORBÉ, L' ALCOOLÉMIE DES FEMMES AUGMENTE PLUS VITE ET EST SUPÉRIEUR À CELLE DES HOMMES. CE COEFFICIENT DE DIFFUSION DE L'ALCOOL EST DE 0,70 POUR LES HOMMES ET DE 0,60 POUR LES FEMMES.ALCOOLMASSE MUSCULAIRE

13 AlcoolémieDescriptionEffets 0 à 50 mg% (jusque 0.4 g.) Comportemen t normal Pas d'influence apparente ou sentiment de bien-être. 50 à 100 mg% (0.5 à 1 g.) Intoxication légère Sentiment de bien-être ; moins gêné ; diminution de l'attention et du jugement. 100 à 200 mg% (1 à 2 g.) Sous influence Intoxication modérée Réponse sensorielle altérée ; acuité visuelle diminuée ; face rouge ; réflexes lents ; incoordination des mouvements ; jugement altéré ; perte des retenues (attitude d'une personne qui sait se contenir, se modérer) 200 à 300 mg% (2 à 3 g.) Intoxication sévère Dépression sensorielle marquée ; incoordination importante des mouvements ; vomissements ; apathie (incapacité de réagir) ; confusion mentale ; désorientation. 300 à 400 mg% (3 à 4 g.) Intoxication très grave Sommeil et incapacité totale d'agir et de penser ; incoordination très marquée des mouvements ; diminution de la réponse aux stimuli. Plus de 400 mg% (0,40 et plus) Coma ou mortAnesthésie ; inconscience ; absence des réflexes ; état comateux ; arrêt respiratoire ; décès.

14 300 à 400 mg% (3 à 4 g.) Intoxication très grave Sommeil et incapacité totale d'agir et de penser ; incoordination très marquée des mouvements ; diminution de la réponse aux stimuli. Plus de 400 mg% (4 g. et plus) Coma ou mortAnesthésie ; inconscience ; absence des réflexes ; état comateux ; arrêt respiratoire ; décès.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27 sevrage /02/lesevragealcoolique.ppthttp://damienduquesne.unblog.fr/files/2010 /02/lesevragealcoolique.ppt

28 Post-sevrage /02/post20sevrage20general1.ppthttp://damienduquesne.unblog.fr/files/2010 /02/post20sevrage20general1.ppt

29


Télécharger ppt "Formation ISA mardi 5 oct.2010 Alcool…de la boisson au psychoactif… Alcoolisation aigues : alcoolémies Exemple de rapport INSERM Conférences de consensus."

Présentations similaires


Annonces Google