La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A NIMATION PÉDAGOGIQUE « E NSEIGNER L ’ ORAL » CE1, CE2, CM1 ET CM2 Laurent Peter IEN Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger Zone Magreb -Est.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A NIMATION PÉDAGOGIQUE « E NSEIGNER L ’ ORAL » CE1, CE2, CM1 ET CM2 Laurent Peter IEN Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger Zone Magreb -Est."— Transcription de la présentation:

1 A NIMATION PÉDAGOGIQUE « E NSEIGNER L ’ ORAL » CE1, CE2, CM1 ET CM2 Laurent Peter IEN Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger Zone Magreb -Est Machreck 13 février 2012

2 Introduction : visites et inspections individuelles 1 « Enseigner l’oral » CE1, CE2, CM1 et CM2 2 EchangesEchanges 3 Plan de l’intervention

3 L’inspection – visite individuelle Rendre compte à l ’employeur de l’activité professionnelle d’un enseignant : les résultats des élèves la participation à la vie de l’école, au projet d’école l’engagement dans la formation personnelle et l ’auto-évaluation la mise en œuvre des priorités

4 Les modalités Des principes : mesurer le produit du travail de l’enseignant, la plus-value apportée plus qu’un acte, une performance une observation précédée et suivie d’un entretien professionnel un compte rendu écrit

5 Comment les données du tableau de bord sont-elles utilisées ? Des élèves présents depuis longtemps dans l’école : Comment fait-on pour garder la mémoire des connaissances et capacités acquises, en vue de la validation du palier 2 du socle commun ? Quelle progressivité dans les apprentissages en histoire-géographie par exemple ou en anglais ? Comment suit-on les élèves en difficulté ?

6 Comment les données du tableau de bord sont-elles utilisées ? Des enseignants présents depuis de nombreuses années : Comment collabore-t-on dans une équipe stable ? Politique de choix des manuels en maths par ex? Parcours de découverte de littérature en cycle 3 ? Accroissement de la quantité de lexique disponible …

7 Comment les données du tableau de bord sont-elles utilisées ? Un « turn over » des enseignants important Comment assure-t-on le suivi des acquis des élèves (perspective du Socle commun) ? Comment assure-t-on la continuité de l’enseignement (progressions, manuels, …) ?

8 La méthode L’observation directe Les outils des élèves L’équilibre des activités La prise en compte des programmes Les entretiens avec les élèves (Que faut-il faire ? A quoi ça sert ? Comment fais-tu pour faire juste ?) Les documents de préparation L’entretien avec l’enseignant (Que savez-vous de vos élèves ? de leurs niveaux de compétences ? ….)

9 Introduction : visites et inspections individuelles 1 « Enseigner l’oral » CE1, CE2, CM1 et CM2 2 EchangesEchanges 3 Plan de l’intervention

10 Qu’entend-on par « enseigner l’oral ? » La présentation des programmes par discipline à l'école élémentaire ne constitue pas un obstacle à l'organisation d'activités interdisci­plinaires ou transversales. Par exemple, les activités d'expression orale, de lecture ou de rédaction de textes en français ont évidemment toute leur place en sciences, en histoire et géographie, en histoire des arts et elles interviennent en mathématiques. Cependant, si l'élève s'exprime, lit et écrit en français dans toutes les disciplines, il n'en est pas moins nécessaire de réserver un horaire spécifique à l'apprentissage structuré et explicite du vocabulaire, de la grammaire et de l'orthographe.

11 Cycle Langage oral Au cycle des apprentissages fondamentaux, les élèves continuent leur apprentissage du langage oral : respect de l'organisation de la phrase, expression des relations de causalité et des circonstances temporelles et spatiales (pourquoi ? quand ? où ?) ; utilisation plus adéquate de la conjugaison, emploi d'un vocabulaire de plus en plus diversifié ; prises de parole de plus en plus longues et mieux organisées, dans le respect des sujets traités et des règles de la com­ munication. Ils s'entraînent à écouter et comprendre les textes que lit le maître, voir ressource CR-ConfPéda_Lexique-Nathalie-Marec sur le site) à en restituer l'essentiel et à poser des questions. La pratique de la récitation sert d'abord la maîtrise du langage oral, puis elle favorise l'acquisition du langage écrit et la formation d'une culture et d'une sensibilité littéraires. Les élèves s'exercent à dire de mémoire, sans erreur, sur un rythme ou avec une intonation appro­priés, des comptines, des textes en prose et des poèmes.

12

13

14

15

16 Cycle 2 - Vocabulaire Par des activités spécifiques en classe, mais aussi dans tous les ensei­ gnements, l'élève acquiert quotidiennement des mots nouveaux. En étendant son vocabulaire, il accroît sa capacité à se repérer dans le monde qui l'entoure, à mettre des mots sur ses expériences, ses opinions et ses sentiments, à comprendre ce qu'il écoute et ce qu'il lit, et à s'exprimer de façon précise à l'oral comme à l'écrit. Mais aussi, en grammaire : « La phrase : - approche des formes et types de phrase : savoir transposer oralement une phrase affirmative en phrase négative ou interrogative. »

17 PREMIER PALIER POUR LA MAÎTRISE DU SOCLE COMMUN : COMPÉTENCES ATTENDUES À LA FIN DU CE1 Compétence 1 : La maîtrise de la langue française L'élève est capable de : s'exprimer clairement à l'oral en utilisant un vocabulaire approprié […] Compétence 3 : Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique L'élève est capable de : […] situer un objet par rapport à soi ou à un autre objet, donner sa position et décrire son déplacement ; reconnaître, nommer et décrire les figures planes et les solides usuels ; […] observer et décrire pour mener des investigations ; appliquer des règles élémentaires de sécurité pour prévenir les risques d'accidents domestiques.

18 Compétence 5 : La culture humaniste L'élève est capable de : dire de mémoire quelques textes en prose ou poèmes courts ; […] fournir une définition très simple de différents métiers artistiques (compositeur, réalisateur, comédien, musicien, danseur). Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques L'élève est capable de : […] appliquer les codes de la politesse dans ses relations avec ses camarades, avec les adultes à l'école et hors de l'école, avec le maître au sein de la classe ; participer en classe à un échange verbal en respectant les règles de la communication ; appeler les secours ; aller chercher de l'aide auprès d'un adulte. Compétence 7 : L'autonomie et l'initiative L'élève est capable de : écouter pour comprendre, interroger, répéter, réaliser un travail ou une activité ; échanger, questionner, justifier un point de vue ; travailler en groupe, s'engager dans un projet ; […]

19 Cycle 3 - Langage oral L'élève est capable d'écouter le maître, de poser des questions, d'exprimer son point de vue, ses sentiments. Il s'entraîne à prendre la parole devant d'autres élèves pour reformuler, résumer, raconter, décrire, expliciter un raisonnement, présenter des arguments. Dans des situations d'échanges variées, il apprend à tenir compte des points de vue des autres, à utiliser un vocabulaire précis appartenant au niveau de la langue courante, à adapter ses propos en fonction de ses interlocuteurs et de ses objectifs. Un travail régulier de récitation (mémorisation et diction) est conduit sur des textes en prose et des poèmes. La qualité du langage oral fait l'objet de l'attention du maître dans toutes les activités scolaires.

20 Cycle 3 Vocabulaire L'acquisition du vocabulaire accroît la capacité de l’élève à se repérer dans le monde qui l'entoure, à mettre des mots sur ses expériences, ses opinions et ses sentiments, à comprendre ce qu'il écoute et ce qu'il lit, et à s'exprimer de façon précise et correcte à l'oral comme à l'écrit. Mais aussi - Lire un texte documentaire, descriptif ou narratif, et restituer à l'oral ou par écrit l’essentiel du texte (sujet du texte, objet de la description, trame de l'histoire, relations entre les personnages... Littérature : Rapprocher des œuvres littéraires, à l'oral et à l'écrit

21 DEUXIÈME PALIER POUR LA MAÎTRISE DU SOCLE COMMUN : COMPÉTENCES ATTENDUES À LA FIN DU CM2 Compétence 1 La maîtrise de la langue française. L'élève est capable de : s'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis ; prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté ; […] comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient ; dégager le thème d'un texte ; utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre ou mieux l'écrire) ; répondre à une question par une phrase complète à l'oral comme à l'écrit ; […] Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique A) Les principaux éléments de mathématiques. L'élève est capable de : […] reconnaître, décrire et nommer les figures et solides usuels ; […] savoir organiser des informations numériques ou géométriques, justifier et apprécier la vraisemblance d'un résultat ; lire, interpréter et construire quelques représentations simples : tableaux, graphiques. B) La culture scientifique et technologique. L'élève est capable de :[ …] manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter ; […] exprimer et exploiter les résultats d'une mesure ou d'une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l'écrit et à l'oral ; […]

22 Compétence 4 : La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication Compétence 5 : La culture humaniste L'élève est capable de : dire de mémoire, de façon expressive une dizaine de poèmes et de textes en prose ; interpréter de mémoire une chanson, participer avec exactitude à un jeu rythmique ; repérer des éléments musicaux caractéristiques simples ; […] exprimer ses émotions et préférences face à une œuvre d'art, en utilisant ses connaissances (Enseigner la grammaire et le vocabulaire à l’école, R. Léon Hachette Education page 78) Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques L'élève est capable de : prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue ; coopérer avec un ou plusieurs camarades […] Compétence 7 : L'autonomie et l'initiative L'élève est capable de :[…] soutenir une écoute prolongée (lecture, musique, spectacle, etc.).

23 Les prescriptions des programmes Cycle 2

24 Cycle 3

25 Communiquer oralement à l’école La compétence de communication orale telle qu’elle est définie de manière théorique (comme dans le cadre européen commun de référence pour les langues par exemple) présente plusieurs composantes : – des composantes langagières et linguistiques : (qui ont trait aux savoirs et savoir-faire relatifs au lexique, à la phonétique et à la syntaxe) – des composantes socioculturelles ou sociolinguistiques : l’utilisation de la langue (registres de langue, modulations particulières lorsqu’on s’adresse à des plus petits, etc.), les rôles tenus dans les échanges (situation de contrôle/obéissance, échange à parité dans une conversation choisie ou échange dirigé par quelqu’un qui a autorité, etc.), les postures adoptées (distance, regard, etc.) sont affectés par des règles culturelles ; les normes sociales se traduisent dans des rituels, dans les règles de politesse, et à l’école par des règles particulières en situation collective incluses dans le « règlement » de la classe ; – des composantes pragmatiques : les ressources de la langue ne sont pas mobilisées de la même manière selon les enjeux des échanges ; parfois, des formes de scénario peuvent être apprises, ou les prises de parole peuvent être préparées alors que d’autres fois, l’improvisation est de mise, les régulations intervenant en fonction des effets constatés. Source Eduscol

26 Quelles sont les difficultés spécifiques du français pour un locuteur arabophone ? Interférences langagières français – arabe (voir ou télécharger le document sur ce site). Document Stage AEFE (document rédigé par Thierry Houyel, IEN) Voir ou télécharger - sur ce site - un extrait de « Les difficultés spécifiques du français oral et écrit » CASNAV Nancy Patrick DUGAND, Annie HUVET, Formateurs au CASNAV- CAREP de Nancy-Metz Lien texte complet CASNAV Nancy..\Ressources pour la classe\CE1 CE2 CM1 CM2\Les difficultés spécifiques du français oral et écrit - Extraits.doc..\Ressources pour la classe\CE1 CE2 CM1 CM2\Les difficultés spécifiques du français oral et écrit - Extraits.doc Un conseil : repérer, noter, faire évoluer avec bienveillance. La reformulation devrait obéir aux règles posées par Brigaudiot ; Valoriser Interpréter Poser l’écart (VIP)

27 Comment concevoir un enseignement équilibré de l’oral? Travailler dans des domaines différents : Des activités de découverte ou de transfert Des activités d’entraînement, de fixation ou de remobilisation Des activités d’acquisition

28 Travailler dans trois directions 1.Quoi dire ? Susciter l’envie de dire (communiquer) Débat réglé (S. Bianciotto, O. Davy, I. Tiraboski Ecole Paul-Verlaine La Marsa I. Meyer Ecole R-Desnos Tunis, C. Troussard Ecole du Rhin) 2.Comment dire ce que j’ai en tête ? Comment mieux le dire ? Exercices quotidiens, structurés et ritualisés (le « calcul mental » de la production écrite) 3.Augmenter le lexique disponible – structurer le lexique – organiser le stockage et le rappel Leçons de vocabulaire – organiser les traces écrites – suivre les acquis des élèves – les renforcer (travailler de manière spiralaire. Règle mnémotechnique : 1 heure / 1jour / 1 semaine / 1 mois)

29 L’organisation d’un débat (François Galichet, Pratiquer la philosophie à l’école - Nathan) Pour qu’il y ait débat il faut 1.Expression de désaccord soit sur des idées, soit sur des faits ; 2.Distribution de la parole qui permette un véritable échange ; P 14 3.Égalité approximative de temps de parole attribuée à chacun ; 4.Un arbitre qui veille au respect des principes et des règles. Un rituel Une ouverture clairement annoncée Les fonctions de chacun (président, animateur) nettement précisées Les règles formulées La durée totale ou l’heure de clôture indiquée Trois démarches possibles 1.Une approche déductive : partir d’une notion et s’interroger sur sa signification 2.Une approche inductive : partir d’un document, d’une situation concrète et en tirer des conclusions de portée générale 3.Une approche polémique : partir d’un désaccord, d’un dilemme …

30 Le rôle du maître (d’après Oscar Brénifier) Sa responsabilité porte autant - sur la forme (définir des règles et veiller à leur application) - sur le fond (souligner et structurer le contenu) Garantir la forme Il énonce les règles du jeu et s’assure de leur respect Des règles générales (respect des idées d’autrui, écouter, ne pas couper la parole, ne pas insulter, …) Des règles spécifiques à l’exercice en cours (à définir et expliquer) Il est plus efficace de voir ces règles au fur et à mesure que de les exposer d’un seul bloc. Il éclaircit cette notion de règle avec les élèves : ce n’est pas une imposition arbitraire mais un souci d’efficacité et de production de sens. Il gère le temps (temps global de la séance et temps de parole des élèves) Il distribue la parole aux non parleurs (interrogation nominative ou temps spécifique laissé en fin de séance)

31 Le rôle du maître (d’après Oscar Brénifier) Sa responsabilité porte autant - sur la forme (définir des règles et veiller à leur application) - sur le fond (souligner et structurer le contenu) Souligner les enjeux Il souligne les arguments, incite à structurer leur articulation et leur développement. Il s’agit d’éviter que la discussion se résume à une série de paroles plus ou moins réactives ou immédiates dont l’intérêt se perd au fil de la discussion. Il note (si possible à l’oral et à l’écrit) les problématiques clés de manière à recentrer la réflexion générale si besoin. Il établit le lien ou le rapport entre les propos des intervenants. Il peut questionner un discours afin de faire émerger plus clairement les enjeux ou inviter les autres élèves à le faire (mais en évitant de compléter par lui-même ce qui n’a pas été clairement articulé et sans reformuler les propos originaux : « ce que tu veux dire c’est que … »)

32 Un exemple de débat réglé en groupe d’une douzaine d’enfants de CE1 : « Qu’est-ce qu’être libre ? » Domaine d’activité TitreDuréeMatériel Morale la liberté 45 min - livre : Ne m’appelez plus jamais « mon petit lapin » G. Solotareff - script de la dernière séance - étiquettes-phrases séance 1 + tirées de l’album exploité Place dans la progression 2 ème séance sur le thèmeNiveau : C.E.1 Prérequis pratique du débat Objectif général de la séance - Apprendre à classer les arguments, à hiérarchiser les valeurs (et donc séparer l’aspect moral des aspects juridique et pratique) Objectifs opérationnels L’élève doit être capable de... Domaine de la langue : - donner son avis, le justifier, argumenter ; - classer un énoncé selon un fondement pratique, juridique ou moral. D’ordre disciplinaire : - Respecter la prise de parole, d’écouter les autres. Transversales : - savoir organiser des données selon des critères donnés.

33 Débat réglé. Une activité menée en demi classe La liberté : qu’est-ce que cela veut dire ? Maîtresse : qu’est-ce que c’est « être libre » ? Navid : pour être libre libre, on doit donner de l’argent aux policiers Noé : être libre, ça veut dire qu’on peut aller partout. Noah : je suis d’accord, Si on veut être libre, on n’est pas enfermé dans une maison, une prison, on peut sortir quand on veut. Giovanni : Sauf quand on est un enfant, parce que si on n’est pas assez grand, on risque de se perdre… Maîtresse : alors, ces enfants, ils sont libres ou non ? Giovanni : pas libres Louis : ça dépend si on a un jardin… Kenza : mais quand les enfants sont plus grands ils sont libres de sortir Noé : la liberté, ça veut dire qu’on peut gambader, grimper aux arbres, courir, dormir, faire tout ce qu’on veut. Louis : On ne peut pas faire tout ce qu’on veut, il y a des choses qu’on peut faire et des choses qu’on ne peut pas faire, par exemple faire la bagarre. On n’a pas le droit de voler. Partage de la classe selon ces deux points de vue : 11 enfants pour Louis, 4 pour Noé Maîtresse : trouvez des arguments pour convaincre les autres de vous rejoindre… Noé : Votre idée, elle est bonne, je n’avais pas bien réfléchi ( et il change de côté)… Il y a des choses interdites, par exemple voler des choses aux personnes.

34 Giovanni : Si on est handicapé, on ne peut pas nager…. Maîtresse : On ne doit pas voler, qu’est ce qui nous dit cela ? En chœur : notre cerveau Pourquoi il nous dit cela ? Lilian : parce que ça fait du mal aux gens. Noah : si on se met à la place des gens, on se rend compte que recevoir des coups de pieds, ça fait du mal, donc on ne le fait pas. Lilian : on choisit le bien ou le mal. Maîtresse : mais le coup de pied, on est libre de le donner ou non ? En chœur : oui Louis : Non, on n’a pas le droit de le faire. Maîtresse : pour résumer, être libre, c’est faire ce que l’on veut mais… Adam :….on n’a pas le droit de faire des bêtises.

35 Est-ce que les élèves sont libres à l’école ? Giovanni : ben oui, on a le droit d’aller partout quand on est dans la cour, d’aller aux toilettes…. Noé : quand on est en morale, on est libre de parler, de discuter… Maîtresse : vous sentez-vous plus libres pendant l’heure de morale ? Giovanni : non, pas plus libres. Noé : Je ne me sens pas libre à l’école parce que je dois faire du travail, et je ne peux pas m’amuser. Mariam : c’est ce que je voulais dire… Eléna : Je me sens libre, quand on a fini son travail, on peut choisir de lire un livre, de faire un puzzle, d’aller à l’ordinateur… Enzo : moi aussi, je me sens libre…… (reformule l’idée d’Eléna mais se fait dire par les autres enfants qu’il répète). Kenza : parfois, la maîtresse nous lit des livres rigolos. Rénata : Je me sens libre, parfois tu nous donnes des coloriages, de la pâte à modeler. Issa : être libre de travailler, c’est agréable. Louis : Je préfère la maison, je peux jouer, je me sens plus libre…..

36 II - Classer les différents sens de la notion de liberté ; argumenter, justifier, hiérarchiser

37

38

39

40 Un exemple de débat réglé en groupe classe 27 élèves CM2 : NIVEAU :CM2 DOMAINE D’ACTIVITE :DEBAT DUREE SEANCE : 45 MIN THEME : « Qu’est qu’être normal ?» 2eme séance Organisation : classe disposée en cercle avec distributeur du bâton de parole

41 Un exemple de débat réglé en groupe classe 27 élèves CM2 : OBJECTIFSDUREEDEROULEMENTMATERIEL -Donner son avis, le justifier, argumenter - Respecter la prise de parole, Ecouter les autres. - Etre capable de prendre en compte la parole de l’autre pour faire évoluer son approche personnelle 2 min 30 min 5 min Rappel du thème de travail qui avait été choisi la semaine dernière Débat Qui veut lancer le débat ? Questions éventuelles de relance : Le terme normal peut –il s’appliquer à d’autres réalités qu’aux humains ? ( ex phénomène naturel) Recherche des antonymes (les mots contraire) du mot normal Exemple : un phénomène naturel qui n’est pas normal ? (Inhabituel) Pour une personne physiquement atteinte ? Malade ou Handicapé Pour une action contraire à la morale ? Injuste - Qu’est ce qui est le contraire de normal ? - Peut-on imaginer que quelque chose soit normal à un endroit et anormal ailleurs ? Cinq significations (au moins) du mot normal Une signification médicale, biologique (Handicap) Une signification statistique (normal signifie ici fréquent, ordinaire) Une signification juridique (normal ce qui correspond à la description du droit) Une signification morale (injuste, immoral) Une signification psychologique (normalité s’oppose à la folie) Lecture de ce qui a été noté Pratiquer la philosophie à l’école p 49 lecture suivie toute la semaine « Mon grand petit frère » Brigitte Peskine

42 Des débats en CM2 – Silvia Bianciotto Qu’est-ce qui est juste ? CM2 classe complète S. Bianciotto CM2 P 58 Galichet + cahier de prise de notes Qu’est-ce qu’être sage ? CM2 classe complète S. Bianciotto CM2 Qu’est-ce qu’être normal ? CM2 classe complète S. Bianciotto CM2 Ce que les élèves en disent : j’aime / je n’aime pas Les traces écrites des élèves de ce CM2 Préparer les débats - Odile Davy CM1 Une prise de parole maîtrisée Verbatim Dessiner selon la consigne (Les fiches de préparation seront publiées ultérieurement)

43 Conseils généraux pour l’organisation d’un débat en classe La disposition des élèves dans la classe Le nombre des élèves La durée du débat La présidence du débat Le choix du sujet La question de la trace écrite Ce qu’en disent les élèves …

44 Des activités d’entraînement, de fixation ou de remobilisation Des activités ritualisées qui donnent le temps aux élèves de devenir experts. Pourquoi ? Devinette : Jeu des devinettes Une banque de 24 images : forme et couleur (losange, carré, rectangle, triangle, carré, ovale, cercle). Un enfant choisit une carte. Il la regarde bien et la met sous son pull. Les autres lui posent des questions ? Exigence de forme : pas au départ mais petit à petit les élèves trouvent des formules : « Il est bleu », puis « est-ce que c’est un carré ? » Réponse attendue « non, ce n’est pas un carré » Puis recherche de la couleur « est-ce que c’est un rond bleu ? » Utiliser les activités de classe (1) En général, les rappels des séances antérieures se font à l’oral, sur la base d’un questionnement magistral. Proposer une mise en situation (organiser le rappel. Comment étais-je habillé lors de cette séance ? Autoriser le recours au cahier ou aux traces écrites. Demander aux élèves de préparer une « production orale en continu ». Attitude VIP

45 Intervention de Monsieur Patrick Battesti, Conseiller pédagogique rattaché au Lycée Français du Caire Vocabulaire au cycle 3 : des activités pour la classe Voir présentation en ligne sur ce site Pbattesti_Lexique Cycle3

46 Utiliser les activités de classe (2) Expliquer ce qu’il faut faire « pour faire juste » avant de commencer l’exercice. Organiser des activités « méta » : reprendre le cahier du jour. Dans les activités ritualisées (dictée du jour par exemple) : faire redire la règle Les arbres tombent Dire : « je cherche le verbe dans la phrase. C’est « tomber ». Puis, je cherche le sujet. Qui est-ce qui « tombent » ? Ce sont les arbres. Je peux remplacer le sujet par « ils ». La phrase est au présent. Je recherche l’affichage. » Mettre un haut-parleur sur ses pensées. Formuler, c’est prendre du pouvoir sur les choses. Eventuellement, redire la règle du cahier de leçon. Passer d’un « savoir en actes » à un savoir qui dépasse la situation singulière.

47 Utiliser les activités de classe (3) Entraîner les élèves à dire le programme de la journée (avant de l’écrire au tableau) Différents jeux pour utiliser le cahier de vocabulaire ou les outils de la classe En groupe, écrire sur l’ardoise le plus de mots commençant par telle ou telle lettre, ou relatif à tel ou tel champ lexical, ou débutant par tel ou tel préfixe A l’aide du dictionnaire et du cahier de vocabulaire, trouver le plus de mots voisins de manger et les utiliser dans une très courte phrase (dévorer, avaler, croquer, déguster, engloutir, …) En grand groupe ou en compétition intergroupe, mener des jeux du furet : Lancer le ballon attraper le ballon relancer le ballon Manger la pomme déguster la pomme croquer la pomme Source Apprends moi le langage S. Freeman, L. Dake SKF Books P 175

48 Vocabulaire : organiser les traces écrites Voir une ressource utile et pragmatique sur ce site « Voc. La question des outils de l’élève » Bibliographie succincte Enseigner la grammaire et le vocabulaire à l’école, Renée Léon, Hachette Education (édition 2008) Un jour, un mot, ateliers quotidiens pour l’observation réfléchie de la langue cycle 2 et 3, Renée Léon, Hachette Education Batimo, Editions La Cigale Pratiquer la philosophie à l’école (15 débats pour les enfants du cycle 2 ay collège) François Galichet, Nathan Les Goûters Philo Milan Jeunesse

49 Bibliographie sitographie Enseigner la grammaire et le vocabulaire à l’école, Renée Léon, Hachette Education (édition 2008) Un jour, un mot, ateliers quotidiens pour l’observation réfléchie de la langue cycle 2 et 3, Renée Léon, Hachette Education Pratiquer la philosophie à l’école (15 débats pour les enfants du cycle 2 au collège), François Galichet, Nathan Les Goûters Philo, Milan Jeunesse


Télécharger ppt "A NIMATION PÉDAGOGIQUE « E NSEIGNER L ’ ORAL » CE1, CE2, CM1 ET CM2 Laurent Peter IEN Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger Zone Magreb -Est."

Présentations similaires


Annonces Google