La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Vins de Graves Château dArdennes Cours du 08/12/08: Verticale des vins rouge du château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL Validé par les œnologues de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Vins de Graves Château dArdennes Cours du 08/12/08: Verticale des vins rouge du château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL Validé par les œnologues de."— Transcription de la présentation:

1 1 Vins de Graves Château dArdennes Cours du 08/12/08: Verticale des vins rouge du château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL Validé par les œnologues de France

2 2 Les vins de Graves Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

3 3 Les vins de Graves Un peu dhistoire… 40 après J.C. le vignoble historique de Bordeaux est constitué dans la région des Graves En 1152, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine : octroi à la "Banlieue prévôtale" du fameux "Privilège" Au Moyen Age, essor viticole, des vignes plantées au coeur même de Bordeaux. Au XIVe siècle sur un engouement anglais pour le "claret". De 1531 à 1551, Jean de Pontac fait naître la notion de "Grand Cru " et de "château" avec Haut-Brion, Du XVe au XVIIIe siècle, les "vins de GRAVES« sont considérés comme le vin de Bordeaux par excellence malgré la montée en puissance des vins du Médoc Fin du XIXe et au début du XXe siècle, maladies américaines oïdium, mildiou, phylloxéra…, poussée de l'urbanisation bordelaise réduisent la place de la vigne. Avec la crise économique et les deux guerres mondiales le vignoble des GRAVES ne compte plus que 1500 ha en Deuxième guerre mondiale, gelée hivernale de 1956, le vignoble des blancs moelleux se reconvertit essentiellement en rouge. Années 70, renouveau économique, la région des GRAVES retrouve actuellement sa superficie historique de 5000 hectares. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

4 4 Les vins de Graves: Production

5 5 Les vins de Graves Les cépage rouge: Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

6 6 Merlot : Originaire de la région Bordelaise, le Merlot fait partie de l'encépagement rouge de la plupart des Vins de Bordeaux. Le caractère chaleureux et aimable du Merlot est le complément idéal du très charpenté Cabernet Sauvignon et du très fin Cabernet Franc. On dit parfois que sa capacité de vieillissement nest pas exceptionnelle. Son mélange avec le moût de Cabernet Franc assure au vin plus de légèreté, plus de délicatesse, plus de moelleux. Le Merlot possède une intensité colorante deux fois supérieure à celle du Cinsaut. Son vin est sensible à l'oxydation d'où la nécessité de lui éviter un contact avec l'air trop répété : il faut le consommer rapidement. Arômes : cuir, fraise confiturée, mûre, notes animales (gibier), note de prunelle, pruneau, réglisse, truffe, violette. Les vins de Graves Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

7 7 Cabernet Sauvignon : D'origine Bordelaise, cest le cépage le plus répandu dans les sols pauvres et caillouteux du Médoc et des Graves. Il produit des vins très colorés et surtout très tanniques, aux arômes de cassis, de mûre et de violette. Souvent imbuvables dans leur jeunesse, les vieux vins de Cabernet Sauvignon sont dune finesse inouïe par la suite. le Cabernet Sauvignon nest jamais vinifié seul : on lui associe du Merlot, du Cabernet Franc et du Petit Verdot. Lexpérience montre quil est bon de tempérer son austérité par un peu de Merlot et de Cabernet Franc. Quand il est de grande origine, le vin de Cabernet Sauvignon est dune incroyable complexité : riche sans être trop alcoolisé avec une harmonie subtile entre le bouquet et le corps. Les vins de Graves Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

8 8 Petit verdot : D'origine bordelaise, le Petit verdot fait partie de l'encépagement d'un grand nombre d'appellations bordelaises comme Graves, Graves de Vayres, Il donne des vins tanniques avec des hautes concentrations en anthocyanes, charpentés, de couleur vive assez foncée, avec des degrés alcooliques très honorables, de bonne garde (son taux d'acidité totale est souvent élévé) mais très longs à développer leur bouquet. Ils seront très utiles dans les assemblages de vins (même en faible pourcentage 5 à 10%) provenant d'autres cépages. Arôme de réglisse. Cabernet Franc : Cépage d'origine bordelaise, le Cabernet Franc est moins coloré et moins tannique que le Cabernet Sauvignon. Il se distingue par sa finesse aromatique, ses arômes épicés de poivron, sa structure et sa bonne aptitude au vieillissement, sans égaler toutefois le Cabernet-Sauvignon. Mais c'est un cépage capricieux et fragile au moment des vendanges, qui peut révéler le meilleur comme le pire. Malbec Les vins de Graves Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

9 9 Les vins de Graves : Une histoire géologique longue et complexe Historique du terroir de la région La Garonne initiale: entre 15 et 5 millions d'années le retrait progressif de la mer a abouti à la création d'une plaine de base très plane où se déposent dessables très fins et argileux. Un réseau hydrographique diffus, de type chevelu deltaïque se met en place. Son développement accompagne le retrait de la mer et parsème l'Ouest et le centre du bassin de sables et petits graviers (schéma 1). A la fin du tertiaire, vers 5 millions d'années, le tracé d'une première Garonne s'individualise. Il est très différent de l'actuel. Il longe sur la rive droite un pli de l'écorce terrestre que les géologues nomment anticlinal. Cet anticlinal formé lors de la surrection des Pyrénées, il y a 50 millions d'années, constitue une zone haute en rive droite du fleuve (schéma 2). Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France 1 2

10 10 Les vins de Graves : Une histoire géologique longue et complexe Les premières Graves: A la charnière des ères tertiaire et quaternaire, au cours d'une période connue sous le nom de Villafranchien, vers 2 millions d'années, les Pyrénées connaissent une "nouvelle crise de croissance« Le Sud se soulève et le Nord s'affaisse. La Garonne, dont la pente est bouleversée, modifie son cours. Aussi, après avoir déposé des graviers entre Langon et Arcachon, elle les apporte dans les Graves, jusqu'en Médoc (schéma n°3) Ce sont de petites Graves argileuses à galets de quartz et de quartzites, blancs. Nous attribuerons le type 1 à ces premières Graves à se déposer en bordelais. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France 3

11 11 Les vins de Graves : Une histoire géologique longue et complexe La succession des épisodes glaciaires: Entre 2 millions d'années et ans avant nos jours, se succèdent les ères glaciaires du quaternaire. Au cours de celles-ci, les glaciers pyrénéens rabotent leur vallée et préparent les stocks rocheux que les rivières rouleront ensuite jusqu'en bordelais. Les réchauffements qui, périodiquement, interrompent les périodes de froid provoquent des débâcles fluviales. Des quantités énormes de sables, graviers et galets sont roulées depuis les Pyrénées. Ces Graves d'origine glaciaire correspondent aux types 2 à 6 de notre classification. Pour ces fleuves extrêmement puissants, la divagation n'est pas de mise comme ce fut le cas au cours du pliocène et au début du quaternaire. Ils vont tout droit et empruntent la zone fracturée, la gouttière en quelque sorte, de l'axe garonnais. (schéma n°4) Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France 4

12 12 Les vins de Graves : Une histoire géologique longue et complexe La formation des croupes de Graves: Le froid immense qui règne, immobilise les eaux sous forme de glace aux pôles et sur les montagnes. Le niveau des mers baisse de 120 m. Pour le rejoindre, la Garonne creuse profondément son lit. L'érosion qui se propage vers l'amont, en remontant le fleuve, atteint la région des Graves. Les vallées affluentes de la Garonne se créent peu à peu et chacune pousse à son tour, ses propres ramifications jusqu'à l'intérieur même du plateau landais. Une très minutieuse dissection de ce plateau se développe. Les grands épandages de Graves sont presque totalement dévastés. Il n'en reste plus que des reliques en forme de croupes de toutes dimensions. Les sables éoliens, poussé depuis l'ouest par les vents violents du Würm, ont totalement enseveli les croupes de Graves les plus occidentales. La région des Graves, telle que nous l'a laissée l'histoire, est le reste d'une véritable dentelle géologique. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

13 13 Les vins de Graves : Une histoire géologique longue et complexe Un Terroir unique et intransférable Les sols qui depuis s'y sont formés ont en commun une grande perméabilité due à leur richesse en graviers et galets. Leurs pentes, en favorisant l'écoulement des eaux sont garantes d'un parfait assainissement superficiel. Ce sont des sols où l'alimentation hydrique de la vigne est très fortement régulée. S'ils ne sont pas les seuls sols très qualitatifs des Graves, ils en constituent l'ossature et l'image même de l'excellence. La région viticole des Graves s'est constituée au fil d'une histoire géologique longue et complexe. Nulle part ailleurs, un enchaînement aussi improbable de circonstances n'a pu se reproduire. La répartition des terres de Graves sur cette rive gauche de la Garonne est une construction naturelle unique Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

14 14 Les vins de Graves : Une histoire géologique longue et complexe Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

15 15 Les vins de Graves: Influence du terroir sur le vin Le terroir : une combinaison exceptionnelle d'éléments favorables. L'exception du terroir des GRAVES se caractérise par une variété du cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, agatoïdes, silex et lydiennes. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave redistribue progressivement la chaleur sur les grappes et contribue ainsi à une meilleure maturation du raisin. Inscrits dans un relief mamelonné, les dépôts de graves forment des croupes particulièrement bien dessinées dans le paysage, bénéficiant pour la plupart d'une excellente exposition, avec des pentes toujours assez fortes pour assurer un remarquable drainage naturel. Ce drainage est par ailleurs renforcé par un réseau hydrographique important de petits cours d'eau, affluents de la Garonne. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

16 16 Château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France La vigne Le vignoble du Château d'Ardennes s'étend sur 63,50 hectares. Ardennes, sur le terroir d'Illats, se situe à 35 km au sud-est de Bordeaux. Au niveau géologique, le terroir du vignoble est composé de 66 % de graves profondes (provenant des glaciers des Pyrénées à lère tertiaire) et de 34 % dargilo-calcaire. Lexposition des vignes est sud sud-est pour une ventilation optimale des rangs de vignes réduisant ainsi les risques de pourriture des raisins au moment de la récolte. Les croupes de graves, dont l'altitude moyenne est de 42 mètres, permettent un très bon drainage naturel des sols. Lâge moyen des vignes est de trente cinq ans.

17 17 Château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France La culture Le Château dArdennes produit un graves blanc sec sur une surface de 19,5 hectares. Lencépagement blanc qui est sur un sol de graves profondes est de 70 % de sémillon (cépage traditionnel de la petite région qui borde le ruisseau Ciron), de 25 % de sauvignon et de 5 % de muscadelle. Pour le graves rouge, la surface de production est de 44 hectares avec des terroirs graveleux et argilo-calcaires. Lencépagement rouge est de 45 % de merlot noir, de 42 % de cabernet sauvignon, de 10 % de cabernet franc et de 3 % de petit verdot

18 18 Château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Méthodes de vinification en rouge : triage de la vendange à 100 % Eraflage à 100 % phase de fermentation : 3 à 4 semaines de macération sur marc après fermentation remontages quotidiens avec délestage durant la période de fermentation fermentation malolactique en cuve à 100 % contrôles des températures durant la fermentation alcoolique si nécessaire (si plus de 30°C) sulfitage régulier des vins à doses modérées élevage de douze mois, à 40 % de fûts de chêne neuf, à 30 % de fût de chêne de 1 an, à 30 % de fût de chêne de 2 ans collage des vins rouges aux blancs d'œufs mise en bouteille à la fin du deuxième printemps qui suit les vendanges après une légère filtration

19 19 Millésime 2006 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves Cette année chaude, moins sèche que 2005, a donné un raisin très coloré et fruité. Après un hiver froid et long, les conditions climatiques favorables qui se sont installées dès le mois davril, se sont poursuivies une partie de lété. Lensoleillement avantageux, les températures élevées et les précipitations mesurées (après un mois de mars particulièrement pluvieux) ont été propices à lévolution de la vigne. La floraison, groupée pour les Merlots et étalée pour les Cabernets, a débuté le 22 mai, et la mi-floraison a été relevée, selon les secteurs, entre la fin-mai (29/30 mai) et les premiers jours de juin (6 juin). Les fortes chaleurs de juillet ont favorisé la véraison (les baies perdent de leur dureté et commencent à se colorer). Elle a débuté entre le 17 et 24 juillet, tandis que la mi-véraison était notée dès le 31 juillet pour sétaler jusquau 15 août pour les secteurs les plus tardifs. Les précipitations et la fraîcheur daoût ont ralenti la véraison, ce qui explique en partie la grande hétérogénéité observée dans la maturation des raisins. Cette fraîcheur a, en revanche, contribué au développement aromatique des baies. Après une première quinzaine de septembre exceptionnellement chaude et ensoleillée où la maturation sest accélérée, sen est suivi un épisode pluvio- orageux.

20 20 Millésime 2006 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves Date des bans 25 septembre : ouverture générale pour les cépages noirs. Qualité du Millésimes Très colorés, exprimant un fruit frais intense et complexe, les Cabernets, en dépit des inquiétudes quils suscitaient pendant les vendanges, savèrent très réussis. Les meilleurs Merlots, sur argiles ou calcaires, sont particulièrement aromatiques et possèdent une belle structure tannique sans astringence. Les rouges 2006 seront certainement de longue garde.

21 21 Millésime 2006 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

22 22 Commentaire du vin millésime 2006 Nez bien fondu de fruit noir( cassis, mur), le fut est déjà bien fondu et les arômes muris, tendant vers des arômes kirchés. La bouche est ample et pleine. Le final est gourmand, intensément fruité et long avec pour ce millésime des tannins déjà biens fondus pas asséchant. Léquilibre est bien trouvé. Les arômes du Merlot sont biens présents, le sauvignon sexprimera pleinement dici 4 à 5 ans. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

23 23 Millésime 2005 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves Lhiver a été froid et sec. Le débourrement (les bourgeons grossissent pour faire apparaître les futurs rameaux) est intervenu avec retard mais de manière assez rapide avec les premières chaleurs de printemps. A la mi-mai, des températures plus clémentes ont favorisé un développement régulier et homogène. Les sorties de grappe sont jugées belles et prometteuses. Les premières fleurs sont apparues fin mai et la floraison sest généralisée au cours de la première quinzaine de juin. Bénéficiant de la chaleur de ce début de mois, celle-ci fut rapide. Selon les parcelles, la mi- floraison était observée entre le 1er et le 6 juin. Avec 5 à 6 jours davance par rapport au précédent millésime, la nouaison (transformation de la fleur en fruit) a emboîté le pas. Au 30 juin, sur la majorité des parcelles, les baies commençaient à se rejoindre et les grappes se fermaient. Juillet et août constituent un moment clé pour la qualité du millésime. Cest lépoque de la véraison (les baies commencent à se colorer) et de la maturation. Les premières baies apparaissent vers le 18 juillet. La mi-véraison est atteinte début août pour les parcelles les plus précoces et se généralise une semaine plus tard à la majorité des parcelles. En septembre, les raisins terminent leur maturation.

24 24 Millésime 2005 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves Date des bans - Mercredi 14 septembre pour les cépages noirs merlot : AOCGraves, -Mercredi 28 septembre : cépage noir cabernet sauvignon: AOC, Graves. Les nuits fraiches et lensoleillement permanent de la fin dété ont permis à la maturation dévoluer dans des conditions idéales, pour allier grande richesse tannique et aromatique dune part, fraîcheur et finesse dautre part : marque des grands millésimes.

25 25 Millésime 2005 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Qualité du Millésimes Les vins rouges sont souples, ronds, et très colorés. Ils révèlent une amplitude rare, dintenses arômes de fruits noirs, une structure soyeuse et tout en finesse, avec de beaux degrés. Les merlots sont particulièrement fruités et denses. Les cabernets apportent toute leur complexité aromatique et une structure fondue. Que les plus pressés nhésitent pas à les déguster sans attendre. Quant aux plus patients, ces vins sauront se faire désirer, grâce à leur fort potentiel. Ce millésime 2005, dun grand classicisme, satisfera tous les consommateurs !

26 26 Millésime 2005 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

27 27 Commentaire du vin millésime 2005 Nez fermé mais dune grande profondeur. Les arômes primaires allient le pruneau et les arômes de murs confituré. Le terroir des graves nest pas encore signé. La bouche offre une structure tannique imposante mais les flaveurs ne sont pas encore biens présentes. Le final est tout aussi imposant. Ce vin est a attendre 5 à 6 ans. Belle acidité qui fera évoluer le vin positivement. Vin bien équilibré et texturé pour la garde. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

28 28 Millésime 2003 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves (rouge : demi-floraison 1er juin ; demi-véraison : 20 juillet). Début des vendanges : 16 août. Caractéristiques climatiques : millésime précoce, caniculaire en juillet et août et très sec. La vigne souffre, peine à mûrir sauf dans les zones fraîches argilo-limoneuses ou dans les très grands terroirs, en général profonds. Vendanges dans de bonnes conditions. Vins rouges : qualité hétérogène en fonction des appellations et des crus, du bon à lexceptionnel. Vins blancs secs : la qualité dépend du terroir et de la résistance aux conditions. Des réussites remarquables avec finesse et profondeur. Vins blancs liquoreux : année mémorable pour la concentration et la pureté aromatique de tous les liquoreux de la Gironde. On évoque 1989, 1990 voire 1947 ou 1929 !

29 29 Millésime 2003 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

30 30 Commentaire du vin millésime 2003 Couleur légèrement grenat à reflet noir. Nez subtil danimal de cuire, le boisé est bien présent sur la vanille. Les arômes tertiaires savancent et prennent le pas sur le fruit. La bouche est un peu sèche avec des tannins manquant de présence. Final expressif et gourmand. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

31 31 Millésime 2002 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves (rouge : demi-floraison environ 10 juin ; demi-véraison : difficile à fixer). Début des vendanges : 19 septembre. Caractéristiques climatiques : millésime tardif. Tout sacharne contre le viticulteur jusquà la veille des vendanges : pluie, froid, déficit densoleillement… mais les nappes phréatiques sont basses. Une coulure importante réduit considérablement les rendements et les volumes dans le grand vin. Un mois de septembre miraculeux sauve la récolte. Vins rouges : bon à très bon millésime. Les crus ayant bien maîtrisé toutes les difficultés et bien trié la vendange ont pu produire de jolis vins classiques et certainement de garde moyenne. Vins blancs secs : très bon sinon grand millésime. le climat plutôt froid serait, à linstar des 99 en faveur de vins de bonne garde. Vins blancs liquoreux : très grand millésime qui natteindra peut être pas le niveau des 2001 malgré les heureuses conditions de septembre.

32 32 Millésime 2002 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

33 33 Commentaire du vin millésime 2002 Nez darômes torréfiés, allié à des aromes de cuir et un fruité agréable (cassis). Bouche fruité pas exubérante mais en cohérence avec le nez. Equilibre global du vin bien trouvé. La final est soyeuse, la structure tannique est souple mais accessible. Beau vin dans un millésime délicat. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

34 34 Millésime 2000 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves (rouge : demi-floraison : 5 juin ; véraison très étalée, date difficile à fixer). Début des vendanges : 14 septembre. Particularités climatiques : première partie du cycle (avril, mai, juin) plutôt fraîche et humide. Cependant on ne relève pas de coulure. Retournement de situation le 22 juillet avec un temps exceptionnel : chaud, ensoleillé et sec jusquau 20 septembre. Vins rouges : millésime exceptionnel, vins de très longue garde surtout pour les vins à dominante Cabernets. Sûrement supérieur (en longévité) au Vins blancs secs : de bonne facture avec dans lensemble une longévité moyenne à cause dune acidité moyenne ou basse. Vins blancs liquoreux : qualité très honorable des premières tries, avant la période pluvieuse doctobre.

35 35 Millésime 2000 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

36 36 Commentaire du vin millésime 2000 Le nez laisse entrevoir une étonne mais agréable jeunesse pour ce millésime qui est encore bien sur le fruit (le merlot prenant le dessus sur le sauvignon qui est encore absent. La bouche est féminine avec des tannins biens fondus, belle ampleur avec un gras prononcé. La final est très long et intense. Ce vin peu encore attendre pour affiner ces arômes tertiaires qui se dévoilement doucement. Vin à boire sur 2 à 3 ans. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

37 37 Millésime 1998 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves Vendanges précoces (rouge : demi-floraison : 6 juin ; demi-véraison : 8 août). Particularités climatiques : millésime caractérisé par un débourrement précoce, une floraison précoce et homogène ; le mois d'août, particulièrement chaud et sec, a favorisé la maturation des raisins et contribué à développer leur richesse en composés aromatiques et phénoliques ; si les pluies de septembre ont un peu perturbé les vendanges, en revanche elles ont eu peu d'influence sur le potentiel qualitatif des raisins, et les soins apportés par les vignerons ont permis de préserver l'acquis du mois d'août. Les blancs secs : aromatiques, frais, et de corpulence variable selon les terroirs. Les rouges : belle couleur, joli fruit et bonne fraîcheur, tannins denses et de belle qualité. Les liquoreux : belle complexité aromatique, élégants en bouche, ils peuvent être concentrés avec des notes rôties ou bien tendres et joliment fruités.

38 38 Millésime 1998 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

39 39 Commentaire du vin millésime 1998 Nez intense de crème de cassis avec des arômes animal et cacaoté en arrière nez. La bouche est intense avec des flaveurs de fruits kirchés. La fin de bouche développe des arômes torréfiés de cacao. Dommage que la final ne soit pas sur la même trame. Belle évolution de ce vin qui est à boire sans attendre. Lévolution est faite et bien faite. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

40 40 Millésime 1996 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Le millésime dans la région de graves vendanges précoces (rouge : demi-floraison : 4 juin ; demi-véraison : 10 août). Particularités climatiques : fortes pluies en août et rassemblées sur 3 jours (19, 20 et 21) n'ayant pas altéré le potentiel qualitatif des raisins, et belles conditions anticycloniques en septembre favorisant la maturation ; l'insolation exceptionnelle d'octobre a permis au Botrytis cinerea de se développer sur des raisins riches en sucre et d'effectuer des tries dans de bonnes conditions. Les blancs secs : marqués par une richesse aromatique et une vivacité favorable à une longue garde. Les rouges : belle couleur, du fruit, denses avec une structure tannique puissante. Les liquoreux : arômes confits, très grande fraîcheur en bouche, belle concentration avec beaucoup de finesse.

41 41 Commentaire du vin millésime 1996 Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France Nez encore très frais de fruits confits. Lévolution est de belle facture. La bouche qui ne présenta pas le gras dun 2000 sexprime sur la persistance aromatique. Le final est très expressif et dune longueur infinie. Lunanimité, ce vin est de grande classe. Dommage y en à plus à vendre!!!

42 42 Conclusion (château dardennes) Ce qui frappe dans cette verticale, cest dans un premier temps la finesse et de la structure tannique qui est ample mais pas exubérante. Ces graves du château dardennes jouent la carte de la volupté et de la finesse. Second point important, leffet Millésime est présent dans chacun des vins dégustés. Les vins sont le reflet même du terroir et de leffet du climat sur millésime. Il ny a pas dartifices dans ces graves. Contrairement à certains domaine du bordelais, le domaine ne cherche pas à formater le gout de leurs vins et laisse parler le raisin. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France

43 43 Conclusion Graves Merci au château dardennes qui par sa politique ne cherche pas forcément à vendre toute sa production dans lannée. Cette politique de vente portera ces fruits sur des millésimes comme le 2008 qui à vu des rendements faibles dans la région de graves. Merci pour le rapport prix plaisir excellent que le consommateur averti recherche en permanence Merci enfin au domaine pour nous avoir procurer cette belle verticale. Rédacteur: Mr X.ROISNEL, Validé par les œnologues de France


Télécharger ppt "1 Vins de Graves Château dArdennes Cours du 08/12/08: Verticale des vins rouge du château dArdennes Rédacteur: Mr X.ROISNEL Validé par les œnologues de."

Présentations similaires


Annonces Google