La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soins infirmiers aux parkinsoniens Gallaratto Ghislaine référente du module de neurologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soins infirmiers aux parkinsoniens Gallaratto Ghislaine référente du module de neurologie."— Transcription de la présentation:

1 Soins infirmiers aux parkinsoniens Gallaratto Ghislaine référente du module de neurologie

2 Rappels sur la maladie de Parkinson Données épidémiologiques : Prévalence en France : patients Prévalence en France : patients Incidence en France : nouveaux cas/an Incidence en France : nouveaux cas/an

3 Rappels sur la maladie de Parkinson Les Facteurs de risque : Âge avancé Âge avancé Sexe masculin Sexe masculin Race blanche caucasienne Race blanche caucasienne Habitat en zone rurale de pays industrialisé Habitat en zone rurale de pays industrialisé Exposition aux insecticides, pesticides, herbicides Exposition aux insecticides, pesticides, herbicides Consommation deau de source Consommation deau de source Absence de tabagisme Absence de tabagisme Présence de cas familiaux Présence de cas familiaux

4 Rappels sur la maladie de Parkinson Les Facteurs génétiques Des formes familiales autosomiques Des formes familiales autosomiques 10 % à 25 % de cas familiaux 10 % à 25 % de cas familiaux

5 Rappels sur la maladie de Parkinson La Physiopathologie Dégénérescence des cellules dopaminergiques Dégénérescence des cellules dopaminergiques Diminution de sécrétion de dopamine ciblée sur les noyaux gris centraux qui sont Diminution de sécrétion de dopamine ciblée sur les noyaux gris centraux qui sont Impliqués dans le contrôle et lexécution des mouvements Impliqués dans le contrôle et lexécution des mouvements

6 Rappels sur la maladie de Parkinson Les signes Tremblement de repos Tremblement de repos Akinésie ou Bradykinésie (lenteur des mouvements) Akinésie ou Bradykinésie (lenteur des mouvements) Hypertonie (rigidité des membres) Hypertonie (rigidité des membres)

7 Rappels sur la maladie de Parkinson Les signes Tremblement de repos Tremblement de repos –Satténue dans le geste –Prédomine aux extrémités –Ne touche pas la tête, mais la bouche –Est intermittent –Disparaît pendant le sommeil

8 Rappels sur la maladie de Parkinson Les signes Akinésie ou Bradykinésie (lenteur des mouvements) Akinésie ou Bradykinésie (lenteur des mouvements) –Un Ralentissement des mouvements –Une rareté des mouvements –Expression gestuelle appauvrie –Maladresse –Piétinement : le freezing –amimie

9 Rappels sur la maladie de Parkinson Les signes Hypertonie (rigidité des membres) Hypertonie (rigidité des membres) –Est dite « Plastique » (roue dentée) –Est dite « Plastique » (roue dentée) –Le patient est figé –Se déplace en bloc –Flexion des avant-bras –Antéflexion de la tête sur le tronc

10 Rappels sur la maladie de Parkinson Les signes associés Hypersialorrhée Hypersialorrhée Sécrétions sébacées augmentées Sécrétions sébacées augmentées Vessie hyperactive Vessie hyperactive Humeur dépressive Humeur dépressive T.O.C. T.O.C. Désinhibition Désinhibition démence démence

11 Objectif des soins infirmiers Soins de dans les A.V.Q Soins de suppléance dans les A.V.Q soins éducatifs auprès du patient et de la famille soins éducatifs auprès du patient et de la famille Soins de soutien et d'écoute du patient et de la famille Soins de soutien et d'écoute du patient et de la famille Mise en oeuvre, surveillance et éducation autour du traitement Mise en oeuvre, surveillance et éducation autour du traitement

12 Incapacité à effectuer ses soins d'hygiene liée au tremblement, à la rigidité, et la bradikynésie S dans les soins d'hygiène Suppléance totale ou partielle dans les soins d'hygiène Aide au rasage, maquillage Aide au rasage, maquillage Au brossage des dents Au brossage des dents Pour se laver le dos, les pieds.... Pour se laver le dos, les pieds.... pour s'habiller pour s'habiller Proposer des habits adaptés (préhension fine atteinte) Proposer des habits adaptés (préhension fine atteinte) Mais laisser le faire ce qu'il peut pour entrenir la gestualité Mais laisser le faire ce qu'il peut pour entrenir la gestualité

13 Incapacité partielle à s'alimenter liée au tremblement, à la rigidité, et la bradikynésie entrainant un déficit nutritionnel S pour l'alimentation Suppléance partielle ou totale pour l'alimentation Prévoir des repas enrichis, et des encas Prévoir des repas enrichis, et des encas Favoriser les apports hydriques (verre avec paille) Favoriser les apports hydriques (verre avec paille) Aider pour couper la viande ou pour servir l'eau Aider pour couper la viande ou pour servir l'eau Et pour manger en fin de repas Et pour manger en fin de repas Rechauffer le repas si besoin Rechauffer le repas si besoin Pesée hebdomadaire Pesée hebdomadaire Dédramatiser la situation Dédramatiser la situation

14 Favoriser la prise en charge efficace du programme thérapeutique Soins éducatifs du patient et des proches concernant l'alimentation Couper la viande à l'avance Couper la viande à l'avance Préchauffer les assiettes Préchauffer les assiettes Menus hypercaloriques, en petite quantité Menus hypercaloriques, en petite quantité Encas à base de laitage Encas à base de laitage Favoriser l'hydratation Favoriser l'hydratation Proposer l'intervention de la diététicienne Proposer l'intervention de la diététicienne

15 Diagnostics, Soins infirmiers, surveillance et éducation Risque de constipation Surveiller les selles Surveiller les selles Donner des laxatifs doux Donner des laxatifs doux Une alimentation riche en fibres Une alimentation riche en fibres Risque d'infection urinaire Veiller à l'hydratation (verre plein) Veiller à l'hydratation (verre plein) Noter polyuries, et pollakiuries Noter polyuries, et pollakiuries Sonnette et urinal près du patient Sonnette et urinal près du patient

16 Altération de la mobilité physique et risque de chute liés à une mauvaise adaptation posturale et aux troubles de l'équilibre Relais avec le kinésithérapeute Relais avec le kinésithérapeute Encourager le patient à marcher Encourager le patient à marcher Entretenir une activité physique régulière Entretenir une activité physique régulière Limiter les risques avec la main courante Limiter les risques avec la main courante S'adapter aux possibilités du patient, fauteuil à proximité S'adapter aux possibilités du patient, fauteuil à proximité

17 Soins éducatifs : Organiser le domicile pour faciliter la vie courante et limiter le risque de chutes Cuisine : rangement accessible des ustensiles, vaisselle peu fragile et de prise aisée Cuisine : rangement accessible des ustensiles, vaisselle peu fragile et de prise aisée Salon : espace suffisant, rangement accessible et précis, fauteuil avec accoudoirs Salon : espace suffisant, rangement accessible et précis, fauteuil avec accoudoirs Chambre : armoire coulissante, large poignée, vétements rangés, pas de tapis Chambre : armoire coulissante, large poignée, vétements rangés, pas de tapis Bureau : espace de travail et lumière suffisants Bureau : espace de travail et lumière suffisants Salle de bain : main courante et tapis antidérapant, armoire accessible Salle de bain : main courante et tapis antidérapant, armoire accessible

18 Soins éducatifs : Améliorer la motricité pour favoriser l'autonomie S'habiller : vêtements amples à fermetures faciles S'habiller : vêtements amples à fermetures faciles Pratiquer une activité physique plusieurs fois par semaine Pratiquer une activité physique plusieurs fois par semaine Prendre des pauses, et des temps de repos Prendre des pauses, et des temps de repos Marcher avec une canne en T pour initier le 1er pas Marcher avec une canne en T pour initier le 1er pas Se lever et s'asseoir selon les techniques apprises Se lever et s'asseoir selon les techniques apprises Écrire sur du papier avec lignes, et gros stylos, s'arrêter après chaque phrase pour éviter la micrographie Écrire sur du papier avec lignes, et gros stylos, s'arrêter après chaque phrase pour éviter la micrographie Bien dormir avec des vêtements et des draps glissants pour faciliter le mouvement, éviter les activités trop stimulantes justes avant le coucher Bien dormir avec des vêtements et des draps glissants pour faciliter le mouvement, éviter les activités trop stimulantes justes avant le coucher

19 Perturbation des habitudes de sommeil Des soins de relaxation Des soins de relaxation Des traitements médicamenteux Des traitements médicamenteux Une mise en condition pour la nuit Une mise en condition pour la nuit Quand le patient est couché veiller à ce que la tête touche loreiller (lantéflexion de la tête) Quand le patient est couché veiller à ce que la tête touche loreiller (lantéflexion de la tête)

20 Soins de soutien et d'écoute Perte de l'estime de soi lié à l'incapacité à satisfaire ses besoins de base Dédramatiser, proposer des stratégies de PEC familiales Dédramatiser, proposer des stratégies de PEC familiales Altération de la communication verbale liée à l'hypertonie faciale Prendre le temps pour laisser s'exprimer le patient Prendre le temps pour laisser s'exprimer le patient Faire preuve d'attention pour le comprendre Faire preuve d'attention pour le comprendre Encourager la famille pour faire de même Encourager la famille pour faire de même Perte d'espoir ou sentiment d'impuissance lié à la progression inéluctable de la maladie Écoute du patient et ses proches, suivi d'un psychologue Écoute du patient et ses proches, suivi d'un psychologue antidépresseurs antidépresseurs

21 Autre axe clé des soins infirmiers : le traitement antiparkinsonien administration rigoureuse, administration rigoureuse, surveillance : surveillance : – évaluation de l'efficacité, de la tolérance, – et repérage des troubles liés aux effets secondaires éducation du patient de l'entourage : éducation du patient de l'entourage : – Conseils pour la prise médicamenteuse – Aide à la reconnaissance des fluctuations pour les traiter

22 Autre axe clé des soins infirmiers : le traitement antiparkinsonien Le traitement : But : compenser le déficit en dopamine But : compenser le déficit en dopamine Ne limite pas lévolution de la maladie Ne limite pas lévolution de la maladie Adaptation progressive des doses pour corriger la bradykinésie sans effets secondaires Adaptation progressive des doses pour corriger la bradykinésie sans effets secondaires Efficace pendant la lune de miel Efficace pendant la lune de miel Puis des complications apparaissent Puis des complications apparaissent

23 le traitement antiparkinsonien : obtenir un schéma thérapeutique régulier pour contrôler les symptômes le traitement antiparkinsonien : obtenir un schéma thérapeutique régulier pour contrôler les symptômes Nécessité de prises pluriquotidiennes à horaires précis pour une activité dopaminergique constante Nécessité de prises pluriquotidiennes à horaires précis pour une activité dopaminergique constante S'organiser pour ne pas oublier les prises S'organiser pour ne pas oublier les prises – Identification claire des flacons – Tenue du carnet de prise – Respect rigoureux des horaires de prise Respect de la forme du médicament, et de la posologie Respect de la forme du médicament, et de la posologie Prendre le traitement avant le repas (interaction protéique) Prendre le traitement avant le repas (interaction protéique) Consommer les aliments protéïques le soir et les associer à des denrées sucrées Consommer les aliments protéïques le soir et les associer à des denrées sucrées

24 le traitement antiparkinsonien : savoir reconnaitre les fluctuations Les fluctuations : ensemble des symptômes surgissant au cours de la maladie de Parkinson Les fluctuations : ensemble des symptômes surgissant au cours de la maladie de Parkinson Des fluctuations motrices Des fluctuations motrices – Résurgence de syndromes moteurs : tremblement, raideur, lenteur des mouvements (akinésie) – Résurgence de syndromes moteurs : tremblement, raideur, lenteur des mouvements (akinésie) – Apparition des dyskinésies : mouvements brusques et anormaux Des fluctuations non motrices : symptômes variables Des fluctuations non motrices : symptômes variables

25 le traitement antiparkinsonien : savoir reconnaitre les fluctuations Les fluctuations motrices Alternance Alternance – Des périodes « OFF » (traitement non actif) – Des périodes « OFF » (traitement non actif) Akinésie de fin de dose Akinésie de fin de dose Akinésie nocturne et matinale Akinésie nocturne et matinale – Des périodes « ON » (pleine activité du traitement) – Des périodes « ON » (pleine activité du traitement) Dyskinésie en milieu de dose (surdosage ponctuel) Dyskinésie en milieu de dose (surdosage ponctuel)

26 le traitement antiparkinsonien : dépister les fluctuations pour les traiter Éduquer pour apprendre à reconnaître les fluctuations Éduquer pour apprendre à reconnaître les fluctuations Répertorier les fluctuations sur un agenda de suivi Répertorier les fluctuations sur un agenda de suivi – Les périodes « on », « off » et « int » (intermédiaire) – Les périodes « on », « off » et « int » (intermédiaire) – Fréquence, durée – Horaires de prises médicamenteuses L'entourage aide à la reconnaissance des symptômes L'entourage aide à la reconnaissance des symptômes

27 le traitement antiparkinsonien : connaitre les fluctuations pour les reconnaitre Les fluctuations motrices Akinésie des périodes « OFF » des difficultés à parler des difficultés à parler un torticolis un torticolis un tremblement et une lenteur des mouvements un tremblement et une lenteur des mouvements des contractures importantes des contractures importantes des contractions douloureuses des chevilles et des pieds des contractions douloureuses des chevilles et des pieds une immobilité soudaine et brève des difficultés à marcher, une immobilité soudaine et brève des difficultés à marcher, et parfois des chutes et parfois des chutes

28 le traitement antiparkinsonien : connaitre les fluctuations pour les reconnaitre Les fluctuations motrices Dyskinésie des périodes « ON » : mouvement anormaux et involontaires dyskinésies bucco-faciales dyskinésies bucco-faciales dyskinésies du tronc et du cou dyskinésies du tronc et du cou Bonne mobilité Bonne mobilité Quelques fois des mouvements hyperkinétiques (syndrome choréïque) Quelques fois des mouvements hyperkinétiques (syndrome choréïque)

29 le traitement antiparkinsonien : connaitre les fluctuations pour les reconnaitre Les fluctuations non motrices Les troubles psychiques et du comportement Les troubles psychiques et du comportement – Désinhibition, hyperactivité sexuelle ou impuissance – Troubles de l'humeur – Confusion, hallucinations, TOC – Affaiblissement intellectuel Les troubles des sens Les troubles des sens – Douleur, crampes, engourdissement, jambes sans repos – Vision double Les troubles divers : Les troubles divers : – Sueurs, paleur, rougeur, dyspnée, rétention urinaire

30 le traitement antiparkinsonien : connaitre les fluctuations pour les reconnaitre Les fluctuations non motrices Les troubles digestifs Les troubles digestifs – Nausées, vomissements – Ballonnements, douleurs abdominales – Anorexie – constipation Les troubles cardio-vasculaires Les troubles cardio-vasculaires – Hypotension orthostatique – Troubles du rythme : tachycardie

31 Conclusion Préter une attention particulière au conjoint Préter une attention particulière au conjoint Prévenir le risque de défaillance dans l'exercice du rôle de l'aidant naturel Prévenir le risque de défaillance dans l'exercice du rôle de l'aidant naturel Le conseiller, le déculpabiliser Le conseiller, le déculpabiliser


Télécharger ppt "Soins infirmiers aux parkinsoniens Gallaratto Ghislaine référente du module de neurologie."

Présentations similaires


Annonces Google