La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE RESEAU CYCLABLE DEPARTEMENTAL. SOMMAIRE : Historique du réseau cyclable départemental et réseau actuel Entretien des pistes cyclables départementales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE RESEAU CYCLABLE DEPARTEMENTAL. SOMMAIRE : Historique du réseau cyclable départemental et réseau actuel Entretien des pistes cyclables départementales."— Transcription de la présentation:

1 LE RESEAU CYCLABLE DEPARTEMENTAL

2 SOMMAIRE : Historique du réseau cyclable départemental et réseau actuel Entretien des pistes cyclables départementales / Expérience de l’entretien comme support de l’insertion professionnelle Aménagement de nouvelles sections, procédures et enjeux environnementaux : l’exemple de la jonction Biganos – Le Teich Extension du réseau départemental par des recherches de tracés : premières expériences à venir en jalonnement Plan Départemental de Déplacement à Vélo : d’une pratique de loisir à une pratique utilitaire Conclusion

3 Dès la fin du 19ème siècle, la Gironde se dote d’un maillage dense de voies ferrées d’intérêt local Parallèlement un réseau de voies SNCF complète ce maillage A la fin des années 70, il n’y a plus de trafic sur les VFIL : la question de leur reconversion se pose alors au Département Le 08 Juin 1979, le Département décide de réaliser les pistes cyclables Bordeaux - Lacanau et Lège – Biganos dans les emprises des anciennes VFIL Leur construction sur plus de 80 km est réalisée entre 1980 et 1988 DES ANCIENNES VOIES FERREES AUX PREMIERES PISTES CYCLABLES

4 VOIES FERREES D’INTERET LOCAL

5 UN RESEAU POUR LA GIRONDE SCHEMA DIRECTEUR 1992 Objectifs : Mettre en liaison les principaux gisements de population Pénétrer l’Entre-deux-Mers depuis l’agglomération bordelaise et la Haute Lande girondine depuis le Bassin d’Arcachon Mailler ces axes structurants par des jonctions Nord – Sud Ancrer ce réseau en assurant des jonctions avec les départements limitrophes

6 UN RESEAU POUR LA GIRONDE SCHEMA DIRECTEUR 1992 Freins à la mise en oeuvre : Compétences techniques à mettre en place Moyens financiers limités : partenariat à rechercher Discontinuité de l’armature (foncier non maîtrisé sur les liaisons Nord – Sud) Réalisations : Mios – Hostens – Le Nizan : 63 km Lège – Claouey : 4 km La Teste – Le Pyla : 5 km

7 MISE A JOUR 1996: UN SCHEMA RECENTRE SUR LES ANCIENNES EMPRISES FERROVIAIRES DISPONIBLES Objectifs : Prendre en compte les aménagements réalisés Intégrer de nouveaux projets Recentrer les aménagements sur les anciennes VFIL ou voies SNCF déclassées Préciser les règles de financement Définir des aménagements types : profil en travers, intersection, signalisation…

8 SCHEMAS TYPES D’AMENAGEMENTS DE CARREFOURS

9 CARREFOURS REALISES

10 LE RESEAU CYCLABLE DEPARTEMENTAL AUJOURD’HUI Réalisations structurantes depuis 1996 Piste cyclable Roger Lapébie - Bouliac - Sauveterre sur 50 km Pistes cyclables du Sud Bassin - Le Teich - La Teste sur 15 km et La Teste – Cazaux sur 9 km Piste cyclable Blaye – Etauliers sur 12 km Piste cyclable Lège – Le Porge – Lacanau sur 23 km Voie verte du Canal de Garonne Castets- en-Dorthe - Hure sur 15 km Piste cyclable Roaillan - Bazas sur 16 km Un réseau de 322 km ; 70 km d’emprises disponibles

11 Entretien des pistes cyclables départementales / Expérience de l’entretien comme support de l’insertion professionnelle

12 L’ENTRETIEN DES PISTES CYCLABLES L’entretien courant

13 LE PATROUILLAGE L’été, deux fois par mois, une fois par mois le reste de l’année

14 LE BALAYAGE 4 à 6 fois par an

15 LE SOUFFLAGE 8 à 9 fois par an avec un tracteur adapté aux pistes cyclables équipé d’une souffleuse

16 LE FAUCHAGE MECANIQUE 3 à 4 fois par an

17 LE FAUCHAGE MANUEL 2 fois par an

18 LE DEBROUSSAILLAGE 1 fois par an

19 L’ELAGAGE 1 campagne ponctuelle tous les ans VOIR AVEC PIERRE POUR PHOTO

20 L’ENTRETIEN PROGRAMME

21 L’ENTRETIEN PONCTUEL (HORS ENTRETIEN COURANT)

22 TRAITEMENT DES REMONTEES RACINAIRES 1 fois par an

23 REMPLACEMENT DES BARRIERES BOIS 2 à 4 fois par an

24 REFECTION PONCTUELLE DE CHAUSSEE 1 à 2 fois par an

25 CURAGE DE FOSSES Ponctuellement 1 secteur tous les ans VOIR AVEC PIERRE POUR PHOTO

26 PANNEAUX DE SIGNALISATION Les panneaux de police sont en stock

27 PANNEAUX DE DIRECTIONNELLE Refaits à la demande 1 à 2 fois par an

28 CALAGE DE RIVES

29 MARQUAGE AU SOL

30 OUVRAGES D’ART

31 REFLEXION ACTUELLE POUR UNE AMELIORATION DU NIVEAU DE SERVICE DE L’ENTRETIEN

32 SOUS-TRAITANCE OU ASSOCIATION D’INSERTION

33 IDEE DE CREATION D’UNE EQUIPE SPECIFIQUE (HOMMES ET MATERIEL) POUR L’ENTRETIEN EXCLUSIF DES PISTES CYCLABLES

34 Aménagement de nouvelles sections, procédures et enjeux environnementaux : l’exemple de la jonction Biganos – Le Teich

35 LE RESEAU DES PISTES CYCLABLES DE GIRONDE AU DEBUT DES ANNEES 1990

36 Début des années 1990 = un réseau cyclable discontinu Malgré la volonté affichée par le Schéma Directeur de 1992 d’assurer une liaison avec le Sud-Bassin Aucune emprise disponible Pas de continuité cyclable depuis Biganos (RD802 Lège-Biganos) vers le Sud-Bassin d’Arcachon et le Littoral Atlantique landais En concertation avec le Département de la Gironde, le District Sud-Bassin décide de lancer une étude de tracé sur son territoire entre Le Teich et Arcachon = Travaux d’aménagement de la piste cyclable La Teste - Cazaux 1999 = Obtention de la DUP RD 802 à AudengeRD 802 à Belin

37 Années 2000 = les jonctions cyclables du Sud-Bassin = Aménagements de la traversée d’agglomération de Facture-Biganos (Commune avec prise en charge des aménagements cyclables par le CG33) RD 802 à AudengeRD 802 à Belin 2003 = Construction de la passerelle cyclable assurant la jonction entre Mios et Biganos (État) = Réalisation des aménagements sur l’axe structurant Le Teich -La Teste (Subdivision de l’Équipement de La Teste pour le compte du Département) Construction de la section courante entre le bourg de Facture-Biganos et Mios, assurant la liaison la RD802 (piste cyclable existante Mios-Hostens-Le Nizan)

38 LE RESEAU CYCLABLE DU BASSIN D’ARCACHON FIN 2003 Fin 2003, un tronçon de 1,8 km entre la sortie d’agglomération de Biganos et le Relais Nature de « Lamothe » au Teich reste à aménager

39 Des trafics importants sur RD 650 : nécessité de réaliser un aménagement en site propre, côté Nord afin d’assurer la continuité cyclable Pas d’emprise disponible le long de la RD 650 : acquisitions foncières et dossier de DUP (2004) + mise en compatibilité des documents d’urbanisme des 2 communes concernées La liaison Le Teich - Biganos (RD 804) = des enjeux multiples RD 802 à AudengeRD 802 à Belin

40 Un milieu naturel sensible RD 802 à Audenge ZNIEFF de type 1 = Zone inondable de la basse Vallée de la Leyre ZNIEFF de type 2 = Vallées de la Grande et de la Petite Leyre ZICO = Bassin d’Arcachon et Réserve naturelle du Banc d’Arguin Zone Natura 2000 = Vallées de la Grande et de la Petite Leyre + 3 Espaces Naturels Sensibles du Département - Espèce végétale protégée au niveau régional = « Hottonie des marais » - Espèces animales protégées et habitats favorables (Vison d’Europe et Loutre) et présence d’autres espèces (Cistude, Martin-Pêcheur, …) - Habitat d’intérêt communautaire prioritaire (forêt alluviale) important pour le maintien de la biodiversité Une superposition d’espaces naturels inventoriés ou protégés :

41 - Site inscrit du Val de l’Eyre - Plusieurs sites à très forte sensibilité archéologique - Paysage fermé, à dominante naturelle, sensible à toute modification La Leyre Les fossés Le Leygat + des zones marécageuses et inondables et la proximité du Bassin d’Arcachon Un contexte hydraulique vulnérable Un contexte paysager et patrimonial de qualité

42 procédure d’expropriation (DUP + mise en compatibilité des documents d’urbanisme) étude d’impact, étude architecturale pour les ouvrages d’art dossier d’incidence Natura 2000 dossier d’autorisation au titre de la loi sur l’eau demande d’autorisation de destruction d’espèces végétales mise en œuvre et suivi des mesures de réduction et de compensation des impacts sur le milieu naturel fouilles archéologiques des études et investigations diverses des procédures à respecter et des délais rallongés (3 ans) = Arrêté de DUP du 31/07/2006 = Arrêté d’Autorisation Loi sur l’eau du 15/11/2006 ENQUETE PUBLIQUE Des contraintes règlementaires multiples

43 Réduction des emprises (remblai et profils en travers) Remblai variant de 1 à 5 m de hauteur, appuyé sur celui existant de la RD650 = 5 m d’emprise au sol Piste cyclable bidirectionnelle de 2,50 m de large Accotement de 2,50 m de large et glissière mixte métal-bois entre la RD650 et la piste cyclable Accotement de 1,00 m de large et barrière bois entre la piste cyclable et le talus 2 passerelles : - sur la Leyre = 65 m et 2 piles en rivière - sur le Leygat = 25 m en une seule travée Aire de stationnement vélos aménagée au niveau du Relais Nature Des adaptations techniques spécifiques réduisant ou compensant les impacts

44 Abattage des arbres et débroussaillage réalisés en hiver  éviter les périodes de nidification des oiseaux et de végétation des plantes Remblai constitué de sable  éviter les modifications chimiques de l’eau et des zones humides et les incidences sur la végétation Aménagements spécifiques pour la petite faune  grillage à maille fine en pied de talus  passages canadiens  buses sèches Etude spécifique et mise en place de mesures de conservation pour l’Hottonie des marais (protection régionale)  préemption (ENS) et acquisition de terrains par le Conseil Général  plus de 52 ha ( €)  plan de gestion écologique de la prairie inondable de « Castera », gestion et suivi par le Conseil Général  bilan au bout de 5 ans et information de la DIREN Des mesures de réduction des impacts sur la faune et la flore et des mesures compensatoires :

45 Installation de ballots de paille autour de la zone de remblai et pompage de l’eau troublée retenue  éviter le relargage de boues dans les zones humides Construction de la pile de la passerelle sur la Leyre par un travail à sec (en été) et dans une enceinte étanche  réduire, voire supprimer, la production de matière en suspension dans le lit mineur de la rivière Travail depuis la route  limiter les circulations des engins sur les espaces naturels Précautions visant à lutter contre les pollutions accidentelles Installation des zones de vie, d’atelier et de dépôt du matériel en dehors des zones naturelles sensibles Gestion de la circulation par itinéraire « bis » et circulation alternée sur la RD 650 Information du public  réduction de la gêne sur les activités de canoë-kayak Désignation d’une personne chargée de l’environnement  s’assurer du respect des normes, de l’application des mesures définies par le maître d’ouvrage et permettre d’agir rapidement en cas de problème Des précautions particulières en phase travaux :

46 enfouissement de la ligne électrique à l’Est du Leygat  réduire l’emprise de la piste et intérêt paysager plantation d’espèces végétales adaptées sur le remblai  améliorer l’insertion paysagère de l’aménagement mise en place de glissières de sécurité en bois  améliorer l’intégration paysagère étude architecturale pour les ouvrages d’art  intégration dans le site inscrit de la Vallée de la Leyre Des mesures d’insertion paysagères :

47 Avril à Septembre 2007 pour les ouvrages d’art Septembre à Octobre 2007 pour la section courante € pour les ouvrages d’art € pour la section courante et 1,8 km de piste cyclable Travaux Coût global des travaux

48 Extension du réseau départemental par des recherches de tracés : premières expériences à venir en jalonnement

49 EXTENSION DU RESEAU CYCLABLE DEPARTEMENTAL Des recherches de tracés lancées en 2004 sur 5 secteurs du Département pour faire évoluer le Schéma Directeur : Le Blayais – la Vallée de l’Isle – Le Médoc estuaire – l’Entre-deux-Mers – le Langonnais. Objectifs : Donner de la cohérence au réseau départemental Mettre en lien ce réseau avec les Départements limitrophes Amorcer la desserte des territoires de l’arrière pays girondin

50 État des lieux : milieu physique, naturel, humain, patrimoine, paysage, infrastructures…. Propositions d’itinéraires et analyse multicritères Concertation avec les élus locaux Choix d’un tracé et type d’aménagement Étude sommaire des impacts sur l’environnement Estimation de l’aménagement LA DEMARCHE : Assurer des jonctions en site propre ou en jalonnement sur des voies peu circulées Deux exemples : Léognan – La Brède, un site propre quasi-continu Sauveterre de Guyenne – Canal de Garonne, un itinéraire où se succèdent site propre et jalonnement

51 LEOGNAN – LABREDE: DE NOMBREUSES VARIANTES COMPAREES LEOGNAN MARTILLAC LABREDE SAUCATS Sept variantes longeant des trouées existantes (routes, chemins ruraux, pistes forestières, aqueduc…) Des variantes qui passent à proximité ou traversent les bourgs : Léognan, Saucats, La Brède, Martillac Des variantes qui desservent les nombreux centres d’intérêt présents sur le territoire (chateaux, espaces de loisirs et réserves naturelles, pôles d’activités…)

52 ? LEOGNAN MARTILLAC LABREDE SAUCATS LEOGNAN – LABREDE: UN SITE PROPRE QUASI-CONTINU Un tracé qui longe des emprises routières et des chemins ruraux Des projets d’aménagement routier qui intègrent l’aménagement cyclable Des monuments et sites remarquables situés à proximité du tracé La traversée d’une zone Natura 2000 : réseau hydrographique du Saucats D’importantes acquisitions foncières à réaliser par les communes

53 Sauveterre de Guyenne – Canal de Garonne : un itinéraire alternant site propre et jalonnement Un tracé contraint par la topographie, qui suit des vallées de cours d’eau Des sections en jalonnement sur des routes départementales ou communales peu circulées Un patrimoine important à mettre en valeur le long de la vallée du Dropt (moulins, tuileries …) Des sections en site propre dans l’emprise de l’ancienne voie ferrée Sauveterre – Eymet et le long de RD très fréquentées : un linéaire important à acquérir par les communes

54 Linéaire à jalonner le plus court possible Trafic inférieur à 800 véhicules / jour, jusqu’à 1200v/j sur de courtes sections Largeur de chaussée d’au moins 4,5 mètres (sur RD) Revêtement de chaussée en bon état et accotements correctement calés Pente maximale de l’ordre de 3%, ponctuellement 5% sur de courtes distances Distance de visibilité aux intersections d’au moins 200 mètres en rase campagne et 110 mètres en agglomération Si distance de visibilité insuffisante : suppression des masques ou réduction de la vitesse Mise en œuvre d’un panneau A21 en amont des intersections concernées par les traversées cyclables Jalonnement par mise en œuvre d’une signalisation adaptée : directionnelle vélo et/ou rabattement Les critères à prendre en compte pour un jalonnement sécurisé

55 Intégration au Schéma Directeur Départemental lors de la prochaine révision Lancement d’études complémentaires pour définir les emprises à acquérir et le parcellaire Acquisitions foncières par négociation amiable à la charge des communes ou des intercommunalités Si blocage : modification du tracé ou DUP Remise gracieuse des terrains nécessaires à l’aménagement au Conseil Général de la Gironde Programmation par le Département des sections à aménager (programme quinquennal) Engagement des études et procédures : Étude d’impact environnemental Dossier d’évaluation des incidences au titre du L du Code de l’Environnement Dossier de déclaration ou d’autorisation au titre de la Loi sur l’Eau Dossier de destruction d’espèces si besoin Études de projet – DCE Travaux La suite à donner à ces recherches de tracés

56 Plan Départemental de Déplacement à Vélo : d’une pratique de loisir à une pratique utilitaire

57 Contexte Mise en œuvre du Plan Départemental de Déplacement à Vélo = Action de l’AGENDA 21 Enjeux - Jouer un rôle moteur et fédérateur dans le domaine du vélo - Dépasser la simple pratique touristique et de loisirs en développant un usage utilitaire et quotidien du vélo - Prise de conscience collective Objectifs - Assurer la cohérence des politiques locales - Développer et renforcer l’image et l’usage du vélo - Sécuriser la pratique du vélo - Développer l’inter modalité

58 Équipe Projet PDDV piloté par la Direction des Infrastructures (Pôle programmation – BEGS) accompagnée par le groupement d’études EREA CONSEIL/SIMETHIS

59 La démarche Phase 1 : Diagnostic Interrogation des divers acteurs concernés Recueil et analyse de données Phase 2 : Définition des objectifs et des propositions d’orientations Stratégie d’investissement Stratégie de développement Aide à l’initiative des acteurs locaux Phase 3 : Programme d’actions et évaluation Large concertation : En interne au Conseil Général => Élaboration du cahier des charges pour la consultation de bureaux d’études En interne et en externe => Recueil de données et d’informations pour l’élaboration du diagnostic, de propositions d’orientations et la définition des actions du plan.

60 Attentes des acteurs locaux Les infrastructures cyclables : - Sécuriser les aménagements cyclables - Assurer les jonctions manquantes - Développer la desserte du vignoble bordelais - Améliorer l’entretien et l’éclairage

61 LES ATTENTES EXPRIMEES EN MATIERE D’INFRASTRUCTURES CYCLABLES

62 Les équipements connexes : - Augmenter le nombre de stationnements et les sécuriser - Développer et homogénéiser la signalétique sur les sections en jalonnement - Développer l’usage du Vélo à Assistance Électrique - Développer les centres de maintenance et de réparation - Aménager des pôles intermodaux stratégiques - Identifier des solutions permettant le transport des vélos dans les trains et les cars

63 La communication et l’animation : - Créer des produits touristiques - Sensibiliser les élus - Sensibiliser les automobilistes sur le partage de la voirie - Sensibiliser les jeunes cyclistes - Développer le Vélo en Libre Service - Fédérer les associations - Organiser une journée départementale du vélo - Utiliser les supports audio et télévisés

64 Planning Octobre 2009 : Diagnostic en cours de finalisation Avril 2010 : Propositions d’orientations 2011 : Programme d’actions Actions dans des domaines variés : - Développement des aménagements cyclables - Mise en œuvre d’équipements de valorisation - Développement de services à l’usager - Communication - Évènementiel …

65 CONCLUSION : Concilier loisir et utilitaire Un département qui s’est positionné très tôt sur les aménagements cyclables / Un réseau qui commence à être ancien et qui nécessite une remise à niveau par un entretien conséquent Des disponibilités foncières aujourd’hui quasi-épuisées / Un besoin de continuité et de cohérence du réseau cyclable Une politique départementale qui souhaite développer une pratique utilitaire du vélo parallèlement à la pratique touristique et de loisir déjà bien présente Des réflexions engagées sur l’utilisation des routes : accotements multifonctionnels, jalonnement, pistes intégrées à des projets d’aménagements routiers…


Télécharger ppt "LE RESEAU CYCLABLE DEPARTEMENTAL. SOMMAIRE : Historique du réseau cyclable départemental et réseau actuel Entretien des pistes cyclables départementales."

Présentations similaires


Annonces Google