La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Master2 Recherche Département des Sciences du Langage V32SLA1Syntaxe et Analyse du discours

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Master2 Recherche Département des Sciences du Langage V32SLA1Syntaxe et Analyse du discours"— Transcription de la présentation:

1 Master2 Recherche Département des Sciences du Langage V32SLA1Syntaxe et Analyse du discours

2 3. Analyse dialogique Les différents types Dialogisme interdiscoursif Dialogisme interlocutif Dialogisme intralocutif

3 Dialogisme interdiscursif Linteraction dialogique de lénoncé [E] avec un énoncé [e] peut être dordre interdiscursif : le discours, dans sa saisie d'un objet, rencontre les discours précédemment tenus sur ce même objet.

4 Dialogisme interlocutif Le discours est toujours adressé à un interlocuteur : il lui répond et ne cesse d'anticiper sur sa réponse Dialogisme interlocutif citatif Dialogisme interlocutif responsif

5 Dialogisme interlocutif citatif 1) (x) je parais être libre de me tuer, de me jeter par la fenêtre. Point du tout ; dès que lenvie de vivre est plus forte en moi que celle de mourir, je ne me tuerai jamais. (y) Tel homme, direz-vous, est bien libre de donner aux pauvres, à son indulgent confesseur, cent louis dor quil a dans sa poche. (z) Il ne lest point ; lenvie quil a de conserver son argent étant plus forte que celle dobtenir une absolution inutile de ses péchés, il gardera nécessairement son argent. (Thérèse philosophe)

6 Dialogisme interlocutif citatif Le locuteur prête à lallocutaire (interlocuteur à loral, lecteur à lécrit) un discours-réponse à son propre discours, et réagit à ce discours- réponse, en le « rapportant », ou… sans le rapporter : exemple la prolepse

7 Dialogisme interlocutif responsif ? Qui a préparé QI, le grand test de M6 ? Cest la psychologue Anne Bacus, spécialisée dans les tests de QI, qui a élaboré ce questionnaire divisé en quatre catégories : observation, verbal, logique et spatial ( Télé deux semaines, /05/05)

8 Dialogisme interlocutif responsif Le premier tour de parole (le titre) est attribué au lecteur qui pose la question (le dialogisme interlocutif citatif). Cette intervention iniciative sollicite la production dun tour réactif, correspondant à la phrase clivée attribué à lénonciateur E1. Ce pseudo-dialogue se caractérise (i) par la production in absentia des tours de parole, (ii) par le fait que les locuteurs ne partagent pas le même fil temporel et de ce fait, contrairement au dialogue ordinaire, ne sont pas énonciativement égaux.

9 Dialogisme intralocutif Le discours dialogue avec lui-même, notamment avec sa propre production.

10 Le statut de lénoncé dialogique Lénoncé dialogique constitue une reprise, une mention du discours de lautre ou de soi- même. lénoncé [e] qui se voit mentionné par lénoncé [E] par le biais de la dislocation ou du clivage, peut être effectif, explicite et parfaitement repérable ; ou totalement implicite, et parfois purement imaginé par E 1, notamment lorsque le locuteur, aussi paradoxal que cela puisse paraître, reprend un élément du discours quil prête à lallocutaire, en réponse (imaginée) au propre discours quil est en train de tenir (dialogisme interlocutif citatif/responsif).

11 3.2. Description dialogique de la phrase clivée La phrase clivée et pseudo- clivée citative La phrase clivée et pseudo- clivée interlocutive résponsive Le clivage responsif et citatif

12 Le clivage citatif La phrase clivée, tout comme la pseudo- clivée, relève du dialogisme citatif lorsque lénonciateur E1 soppose explicitement ou implicitement à un énoncé attribué à un autre ou à soi-même. Elle est (i) citative interdiscursive dans le cas où lénonciateur E1 soppose au discours dun tiers, (ii) interlocutive citative lorsquE1 soppose au discours attribué à lallocutaire et (iii) citative intralocutive dans le cas de lopposition en idem.

13 Clivage citatif LEurope tenait toute prête une nouvelle exigence : lélargissement à lEst, imposé den haut plutôt que négocié politiquement. Cest cela, et non les 500 pages de la Constitution, que vise lire des partisans du non. (Courrier international du 2 au 8 juin 2005).

14 Clivage citatif Le tour clivé complexe rapporte un énoncé antérieur (e) dun énonciateur e1que lon pourrait cotextuellement identifier comme la voix des partisans du non : lire des partisans du non vise le texte de la constitution/ cest le texte de la constitution que vise lire des partisans du non, auquel il soppose partiellement en en validant une partie à travers le thème qu-z et en rejetant lélément x qui se trouve corrigé par le rhème posé de lénonciateur E1 : le pronom cela anaphorique de lénoncé du cotexte gauche immédiat.

15 Pseudo-clivage citatif Washington na pas décidé de libérer le monde de ses dictatures (…). Ce que Washington a décidé, cest de tout mettre en œuvre pour protéger son territoire contre la menace terroriste (Le Monde, 29/12/2001) La phrase pseudo-clivée relève dans ce cas dun emploi citatif : elle soppose implicitement à une autre prédication.

16 3.2.1 Pseudo-clivage citatif Textuellement la pseudo-clivée est en relation avec lénoncé négatif dans le cotexte antérieur. La phrase tronquée (ce que z) reprend partiellement lénoncé négatif, dans lequel lénonciateur E1 réfute un énoncé positif (e) (Washington a décidé de libérer le monde de ses dictatures), pouvant être considéré comme le discours rapporté (narrativisé) attribué à Washington. Lélément (z) est consensuel Washington a décidé de faire qch le désaccord portant sur laction: ce nest pas de libérer le monde, cest de tout mettre en œuvre pour protéger son territoire.

17 3.2.1.Clivage citatif : opposition implicite Sécurité aérienne (le titre) ALORS QUE le monde entier sétait mobilisé pour assurer la sécurité des avions face aux menaces terroristes mises en avant par les Etats-Unis, cest ailleurs que le destin a choisi de frapper. (Le Monde, 06/01/04)

18 3.2.1.Clivage citatif : opposition implicite Le clivage, comme précédemment, est citatif, car il soppose implicitement à un autre énoncé (e), cotextuellement récupérable : le destin a choisi de frapper sur les vols réguliers vers les Etats-Unis… Lénoncé (e) auquel soppose la clivée est sous-entendu dans ce cas : cest ailleurs et non pas sur un vol vers les USA…

19 Clivage citatif : critères de reconnaissance Lénoncé clivé citatif peut être textuellement précédé par la paraphrase contrairement à ce que dit/pourrait penser lautre, tu/vous et/ou soi-même : cest y qu-z (et non pas x).

20 Clivage responsif Le clivage relève de la dialogisation responsive lorsquil répond à une question que se pose ou pourrait se poser le récepteur.

21 Clivage responsif Les vignerons de lAOC Saint-Chinian (au nord-ouest de Béziers) fêtent aussi la Saint-Vincent. Lappellation Saint-Chinian, regroupe depuis vingt ans, une vingtaine de communes situées au nord-ouest de Béziers. Chaque année, le saint patron est fêté dans un village différent. Cest à Cruzy, en bordure du canal du Midi, que se tiendront les agapes 2003.(La Gazette 24/ ).

22 3.2.2 Clivage responsif Le SP circonstant de lieu (à Cruzy) apporte une information nouvelle qui constitue la réponse à la question implicite « où est-ce que se tiendra la Saint-Vincent cette année ? » imputée au lecteur, eu égard à lenchaînement textuel.

23 Clivage responsif : critères de reconnaissance La phrase clivée responsive est dialogiquement orientée vers la parole du destinataire, le lecteur dun article de presse. Elle ne peut pas être précédée par la paraphrase contrairement à. En revanche, il est possible de restaurer sous forme dun petit échange de trois tours de paroles la question qui est préalable au clivage responsif : A1 : (…) Chaque année le saint patron est fêté dans un village différent B2 : Où se tiendra la fête cette année ? A3 : Cest à Cruzy, en bordure du canal du Midi, que se tiendront les agapes 2003.

24 Clivage citatif et responsif Le double dialogisme : La question climatique présente toutefois un caractère très nouveau : elle na pas été portée dabord par les écologistes, mais bien par les scientifiques. Ce sont les climatologues qui ont, dans les années 80, tiré les premiers la sonnette dalarme, et cest un scientifique réputé, James Hansen, qui a sensibilisé lopinion américaine (Le Monde, 3/12/2000)

25 Clivage responsif et citatif Il est citatif, car il fait implicitement entendre la négation exprimée dans le cotexte antérieur : ce sont les climatologues et non pas écologistes qui… La paraphrase avec conformément à ce qui a été dit dans lénoncé négatif est dans ce cas possible. Il également responsif, car il répond à la question implicite que pourrait se poser le lecteur après la structure négative : « quels scientifiques ont dabord signalé la question ? ».

26 3.3. Description dialogique de la dislocation La dislocation est une opération de thématisation dialogique : un énoncé disloqué [E], procédant dun locuteur-énonciateur E 1, est en interaction dialogique, explicitement ou implicitement, avec un énoncé antérieur [e] procédant dun autre énonciateur e 1 (correspondant au locuteur, et / ou à lallocutaire, et/ou à un tiers). De ce dialogue interne, lélément disloqué est le lieu et la trace, en mettant en relation deux énoncés. La dislocation produira en discours, en fonction du rhème qui laccompagne et en fonction du cotexte et du contexte, différents effets de sens : accord, concession, opposition, ironie, etc.

27 3.3. Description dialogique de la dislocation Dislocation à gauche Dislocation à droite Insistance pronominale

28 3.3.1 Description dialogique de la dislocation à gauche Un syntagme est disloqué à gauche et repris par un pronom personnel conjoint : (A1) – (…) Un peintre ne doit jamais faire ce que les gens attendent de lui. Le pire ennemi dun peintre, cest le style. (B2)– Et de la peinture aussi ? (A3)– La peinture, elle le trouve quand vous êtes mort. Elle est toujours la plus forte. (Malraux, Le miroir des limbes II)

29 3.3.1 Description dialogique de la dislocation à gauche A3 reprend le syntagme la peinture en le validant fortement comme thème par la dislocation ; mais change la structure syntaxique dans laquelle il était pris en B2 : complément du nom ennemi. La peinture devient sujet, via lanaphore pronominale elle, du nouvel énoncé. Nouvel énoncé qui, dans sa partie rhématique (« elle le trouve quand vous êtes mort »), corrige implicitement linférence qui sous-tendait linterrogation : [le style est le pire ennemi de la peinture].

30 3.3.1 Description dialogique de la dislocation à gauche « Cette partition de Chopin ma sauvé » par Christophe Alévêque (titre de larticle, la photo qui accompagne le texte montre Christophe Alévêque tenir une partition) Entre 16 et 22 ans, jai joué cette « Polonaise » de Chopin tous les jours. (…) Chopin était lun des inventeurs du romantisme et cest aussi pour lui quil y a toujours de la musique dans mes spectacles. Cette partition, je lai achetée quand javais 16, jen ai 44 aujourdhui. La « Polonaise », cest une décharge, un cri de révolte contre lenvahisseur russe (Marie France 2007)

31 3.3.1 Description dialogique de la dislocation à gauche Cette partition se voit thématisé en début de phrase (il a la fonction COD dans la « phrase de base »). La reprise thématisante dun élément antérieur introduit une (auto)correction : elle permet au locuteur, tout en articulant sur ce qui précède, de réorienter son discours, en revenant au thème principal, dont il sest éloigné, afin dapporter les éléments de réponse attendus. Dialogisme intralocutif

32 3.3.1 Description dialogique de la dislocation à gauche Finalement, dans ce premier tour, jaurai été le seul candidat de la majorité plurielle à éviter dattaquer ses partenaires et à ajouter la division à la division. Des erreurs dans la campagne, jen ai commises. Mais ce qui ma surtout manqué, cest la dynamique politique dune gauche rassemblée. (article de L. Jospin, après sa défaite à lélection présidentielle de 2002 dans Le Monde 01/02/02)

33 3.3.1 Description dialogique de la dislocation à gauche Le SN des erreurs dans la campagne ne dispose, directement ou indirectement, daucun antécédent textuel. Il (i) reprend les critiques, notamment des socialistes, après léchec électoral de L. Jospin, avec lesquelles il interagit interdiscursivement : la concession est suivie de lopposition et (ii) mentionne par avance les possibles réponses critiques que le lecteur pourrait lui adresser (du type « mais vous avez commis des erreurs »), à la lecture de lénoncé dautosatisfaction précédent.

34 Description dialogique de la dislocation à gauche Un syntagme est disloqué à gauche et repris par le pronom ce dans le présentatif cest (X, cest Y). Ce tour est proche du précédent, mais sen distingue en ce que le pronom de reprise est toujours le démonstratif ce, sujet du tour présentatif. On a donc là une structure attributive dans ce cas : La « Polonaise », cest une décharge, un cri de révolte contre lenvahisseur russe

35 Description dialogique de la dislocation à gauche La peur en avion, cest la peur de vivre Pour la plupart des gens, lavion est la promesse dun ailleurs…alors que certains y voient une machine infernale qui les entraîne vers une mort certaine. Pourquoi ? « Prendre son envol, cest quitter les bras de la mère, seuls à même de nous protéger, affirme Irène Diamantis. La peur de lavion, ce nest pas la peur de mourir, cest la peur de vivre. (Midi Libre)

36 3.3.1 Description de la DG Le SN détaché « la peur de lavion », anaphorique du thème du titre ainsi que de son développement dans « certains voient (dans lavion) une machine infernale », se poursuit dun rhème rejeté par la négation auquel fait suite le rhème asserté positivement. La négation dialogique fait entendre le discours de « certains » qui « voient (dans lavion) une machine…». Le fonctionnement fortement contrastif du tour est confirmé au niveau lexical, par lantonymie vivre / mourir.

37 Description de la dislocation à gauche Quand jai annoncé que nos bébés porteraient des couches lavables, et non des couches jetables qui génèrent plus dune tonne de déchets (…), il [mon mari] a mis cette décision sur le compte du baby blues. Le plus drôle, cest que jai convaincu plusieurs de mes voisines – il y a pas mal des femmes écolo dans la région -, une délégation de papas anti-couches lavables est allée rendre visite à mon mari (…) (Marie Claire)

38 3.3.1 Description de la DG Lélément détaché le plus drôle se présente comme SA au superlatif relatif de supériorité. Il na aucun antécédent dont il pourrait être lanaphore. Il est en relation dialogique avec une évaluation que le locuteur prête à son interlocuteur et sur laquelle il renchérit par le superlatif qui présuppose un élément de comparaison.

39 3.3.1 Description de la DG On dira que la narratrice prête à sa lectrice, à la lecture de la réaction du mari (« il a mis cette décision sur le compte du baby-blues »), une réaction du type [cest drôle / marrant] énoncé quelle reprend et avec lequel elle « dialogue » par le superlatif qui présuppose un élément de comparaison [le plus drôle, ce nest pas sa réaction, cest que jai…]

40 Description de la dislocation à droite. Pascal avait pompé leau du bain, dès quon avait pu déranger loncle Sainteville. Il navait pas très bonne mine, loncle. Il se plaignait que cela lui sifflait dans les poumons. (Aragon, Les Voyageurs de limpériale)

41 Description de la dislocation à droite La phrase qui précède lénoncé disloqué met en scène deux actants masculins : Pascal, sujet de la principale, en début de phrase ; et loncle Sainteville, COD du verbe de la circonstancielle. La phrase qui suit débute par le pronom sujet il porteur dune ambiguïté référentielle : il peut anaphoriser aussi bien Pascal que loncle. Lexplicitation du pronom il par le SN loncle lève lambiguïté référentielle potentielle.

42 Description de la dislocation à droite Affaire de cœur ? Non ! Affaire détat Le découplage à lElysée a moins à voir avec les sentiments quavec la politique. Il faut écouter Cécilia, et lentendre. (…) Elle tire sa révérence et fugue au vu et au su de tout le monde. (…) Ne restait plus quà passer devant M. le juge. Et maintenant quoi ? Elle sest engagée au mutisme. A peine signé, le papier est piétiné : les journaux se jettent sur ses confidences. Cest quelle en sait, des choses, la Cécilia.

43 Détachement à droite Il ny a aucun doute sur la référence du pronom personnel elle, depuis son début, larticle parle de Cécilia, lex- femme de Nicolas Sarkozy ; elle en est le thème constant. Le fonctionnement dialogique du tour est dordre interdiscursif. Par son lien avec loralité, le détachement droit fait entendre une autre voix, fait écho ironiquement (Sperber et Wilson 1978) à une autre parole, effet de sens doralité auquel concourt lusage de larticle défini devant le nom propre (la Cécilia).

44 Dislocation à droite La dislocation à droite en tant que rappel de thématisation est dialogique en ce que, comme la dislocation à gauche, elle reprend un élément antérieur. La fonctionnalité dialogique de cette reprise à loral – répondre par avance à une ambiguïté référentielle à laquelle pourrait être confronté lallocutaire – na plus lieu dêtre à lécrit, où ce type de dislocation est exploité stylistiquement ou ironiquement pour faire entendre la voix dun autre énonciateur.

45 3.3.3 Dislocation dun pronom tonique Dans ce type de dislocation, le pronom personnel, le plus souvent postposé à plus ou moins grande distance du syntagme quil anaphorise, vient souligner le thème de lénoncé. Cest, dans ce cas, le pronom personnel qui fait lobjet dune dislocation et qui relève de la fonction apposition – à lécrit il est le plus souvent entre virgules –, ce qui explique sa réalisation sous la forme disjointe.

46 3.3.3 Dislocation dun pronom tonique Lhistoire de Julien Leroy est dune banalité… à pleurer. (…) Julien aimait sa femme, Nathalie. Ce qui ne lempêchait pas davoir ce quil appelait des « aventures », brèves le plus souvent mais nombreuses. Nathalie tolérait ce quelle appelait, elle, des escapades sans lendemain. (…) (Pontalis, Elles)

47 3.3.3 Dislocation dun pronom tonique « Ce quelle appelait, elle, des escapades sans lendemain » est en interaction dialogique avec « ce quil appelait des "aventures" ». Différence thématique de Julien et de Nathalie, différence sinon opposition rhématique dans la lexicalisation des infidélités : aventures pour lun, escapades pour lautre.

48 3.3.3 Dislocation dun pronom tonique Ce soulignement thématique a une fonction dialogique : il noue une relation dopposition avec un autre énoncé sur la base suivante : cet autre énoncé a un autre thème, et son rhème est contraire à celui de lénoncé disloqué. Très souvent, lénoncé avec lequel la dislocation pronominale interagit nest pas explicitement réalisé ; il nen est pas moins fortement présupposé.

49 3.3.3 Dislocation dun pronom tonique Parfois il se surprend à regarder, par la fenêtre de son bureau, la rue, les passants qui, eux, ont lair de bien savoir où ils vont. (Pontalis, Elles, p. 38)

50 3.3.3 Dislocation dun pronom tonique Lénoncé « les passants, eux… ne reprend pas un énoncé précédent ; il nen convoque pas moins lénoncé que lon peut formuler comme : [lui na pas lair de bien savoir où il va]. Cet énoncé convoqué a une cohérence textuelle, dans la mesure où il correspond bien à léthos du personnage tel que le lecteur a pu le construire jusquà ce point de sa lecture : lhomme au tournant de sa vie, un peu perdu qui rencontre une femme qu « il ne fera que suivre ».


Télécharger ppt "Master2 Recherche Département des Sciences du Langage V32SLA1Syntaxe et Analyse du discours"

Présentations similaires


Annonces Google