La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Du rapport - à lÉcole - au savoir - à savoir J. BERNARDIN - GFEN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Du rapport - à lÉcole - au savoir - à savoir J. BERNARDIN - GFEN."— Transcription de la présentation:

1 Du rapport - à lÉcole - au savoir - à savoir J. BERNARDIN - GFEN

2 Qui sont ces élèves en difficulté ?

3 « Les catégories sociales les moins favorisées (…). Les enfants douvriers, demployés et des sans-activité représentent 84 % des élèves en difficulté alors quils constituent la moitié des jeunes qui suivent un enseignement général ». Note de lObservatoire des inégalités - 2 avril 2008

4 Mais au fait, pourquoi apprendre ?

5 Pourquoi faut-il apprendre ? CE Morgane : Pour savoir plein de choses qui me serviront plus tard. Japprends aussi pour avoir de largent et pouvoir me nourrir quand je serai plus grande. Pour maintenant, parce que jai pas envie dêtre bête et je veux savoir plein de choses. Jaime beaucoup apprendre.

6 Pourquoi faut-il apprendre ? CE Morgane : Pour savoir plein de choses qui me serviront plus tard. Japprends aussi pour avoir de largent et pouvoir me nourrir quand je serai plus grande. Pour maintenant, parce que jai pas envie dêtre bête et je veux savoir plein de choses. Jaime beaucoup apprendre. Mickaël : Pour passer au CM1. Cest tout.

7 Pourquoi faut-il apprendre ? CE Morgane : Pour savoir plein de choses qui me serviront plus tard. Japprends aussi pour avoir de largent et pouvoir me nourrir quand je serai plus grande. Pour maintenant, parce que jai pas envie dêtre bête et je veux savoir plein de choses. Jaime beaucoup apprendre. Mickaël : Pour passer au CM1. Cest tout. Joris : Parce quon est à lécole et que cest pour ça ! Et puis aussi parce que jaime bien travailler : ça mapprend des choses, sinon je vais redoubler.

8 Pourquoi faut-il apprendre ? CE Morgane : Pour savoir plein de choses qui me serviront plus tard. Japprends aussi pour avoir de largent et pouvoir me nourrir quand je serai plus grande. Pour maintenant, parce que jai pas envie dêtre bête et je veux savoir plein de choses. Jaime beaucoup apprendre. Mickaël : Pour passer au CM1. Cest tout. Joris : Parce quon est à lécole et que cest pour ça ! Et puis aussi parce que jaime bien travailler : ça mapprend des choses, sinon je vais redoubler. Yasmina : Il y a plein de choses que je ne connais pas et que je voudrais savoir. Pourquoi ? Parce que jai besoin de savoir pour grandir et avoir un bon travail plus tard. Il y a deux métiers qui me plaisent bien : astronaute et soccuper des cétacés. Tous les enfants doivent aller à lécole car sinon ils apprennent rien et à la fin de leur vie cest pas terrible. Pourquoi ? Ils ont passé leur vie sans savoir !

9 Pourquoi faut-il apprendre ? CE Morgane : Pour savoir plein de choses qui me serviront plus tard. Japprends aussi pour avoir de largent et pouvoir me nourrir quand je serai plus grande. Pour maintenant, parce que jai pas envie dêtre bête et je veux savoir plein de choses. Jaime beaucoup apprendre. Mickaël : Pour passer au CM1. Cest tout. Joris : Parce quon est à lécole et que cest pour ça ! Et puis aussi parce que jaime bien travailler : ça mapprend des choses, sinon je vais redoubler. Yasmina : Il y a plein de choses que je ne connais pas et que je voudrais savoir. Pourquoi ? Parce que jai besoin de savoir pour grandir et avoir un bon travail plus tard. Il y a deux métiers qui me plaisent bien : astronaute et soccuper des cétacés. Tous les enfants doivent aller à lécole car sinon ils apprennent rien et à la fin de leur vie cest pas terrible. Pourquoi ? Ils ont passé leur vie sans savoir ! Élodie : Pour bien travailler au CM1 puis au CM2. Pour passer toutes les classes, en fait, en 6 ème et tout ça, pour ensuite avoir un travail.

10 Est-ce important dapprendre à lécole ? Cycle 3 CE2CM1 (1)CM1 (2) Total Sur 63 él. Sans justification / Confus… - Oui ………………………………….. - Sinon, on sait rien / On napprend pas - Parce que jaime bien apprendre - Car la maîtresse nous aide à lire / écrire - Sinon on va redoubler ……………… 7 (33 %) 2 (9,5 %) 4 (19 %) 20,5 % Référence au futur / Pour plus tard - Pour avoir un (bon) métier plus tard … - Pour quand on est grand …………….. - Savoir lire comme il faut …………….. 7 (33 %) 12 (57 %)10 (47,5 %) 46 % Pour maîtriser apprentissages fondamentaux - Pour lire des choses …………………. - Savoir lire/écrire ……………………… - Lire, écrire, savoir les maths ………… 3 (14 %) 1 (5 %) 2 (9,5 %) 9,5 % Pour apprendre des choses nouvelles / se développer intellectuellement - Pour lire et étudier ………………….. - Pour apprendre des choses que je ne connais pas / des choses importantes … - Sinon, on sera pas intelligent ……….. - On comprend mieux les choses ……... 4 (19 %) 6 (28,5 %) 5 (24 %) 24 %

11 Pourquoi faut-il apprendre ? Collège 6 ème (2 classes) 5 ème (3 classes) 4 ème (1 classe) 3 ème (3 classes) Total Sur 208 él. 48 élèves 65 élèves 26 élèves 69 élèves. ?... …………… Pour. Avoir de bonnes notes. Réussir les contrôles. Avoir un bon dossier. Passer dans la classe supérieure. Avoir un bon métier plus tard Soit …………… % % % % 5 % 64 % 69% Pour. Savoir « des choses ». Connaître plein de choses. Savoir plus de choses. Se « culturer » / Se cultiver. Savoir ce qui se passe dans dautres pays. Pour être intelligent Soit ………… % % % % 3 % 28 % 31%

12 Pourquoi faut-il apprendre ? Lycée ABCD% Réponses vagues % Pour les notes, les contrôles, passer sans la classe supérieure % Accéder au bon métier plus tard 11 55% 6 40% 7 55% 3 57% 22,5% 52% Culture et métier/place dans la société - Avoir de la culture, avoir le bac, réussir ma vie - Se cultiver, avoir le métier de son choix - Senrichir intellectuellement, avoir un bon métier % Culture générale, sens personnel et vie sociale - Acquérir des savoirs pour la vie sociale - Avoir des connaissances personnelles, être cultivé pour pouvoir sexprimer sur certains sujets - Avoir des connaissances et de la culture, savoir où lon va, donner un sens aux choses et à nous-mêmes. 9 45% 10 60% 8 45% 8 43% 29% 48%

13 Un malentendu majeur : Que faut-il faire pour apprendre ?

14 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts.

15 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts. Mickaël : Il faut lire et faire ses devoirs.

16 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts. Mickaël : Il faut lire et faire ses devoirs. Joris : On écoute les grands. Puis il faut travailler, travailler, travailler. Lire et écrire.

17 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts. Mickaël : Il faut lire et faire ses devoirs. Joris : On écoute les grands. Puis il faut travailler, travailler, travailler. Lire et écrire. Yasmina : Jécris des textes chez moi. Jadore écrire. Ma mère me corrige et comme ça japprends. Jadore les documentaires et quand je mets le nez dedans je ne peux plus marrêter. Jadore lire. Japprends. Il faut dabord écouter la personne qui nous parle pour comprendre ce quelle nous dit. Ensuite je fais le travail demandé à partir de ce que jai entendu. Des fois on peut mettre plusieurs jours pour apprendre !

18 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts. Mickaël : Il faut lire et faire ses devoirs. Joris : On écoute les grands. Puis il faut travailler, travailler, travailler. Lire et écrire. Yasmina : Jécris des textes chez moi. Jadore écrire. Ma mère me corrige et comme ça japprends. Jadore les documentaires et quand je mets le nez dedans je ne peux plus marrêter. Jadore lire. Japprends. Il faut dabord écouter la personne qui nous parle pour comprendre ce quelle nous dit. Ensuite je fais le travail demandé à partir de ce que jai entendu. Des fois on peut mettre plusieurs jours pour apprendre ! Élodie : Quand on ne sait pas faire une opération, on fait des traits. Pour apprendre à lire on se fait aider par ceux qui savent bien.

19 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts. Mickaël : Il faut lire et faire ses devoirs. Joris : On écoute les grands. Puis il faut travailler, travailler, travailler. Lire et écrire. Yasmina : Jécris des textes chez moi. Jadore écrire. Ma mère me corrige et comme ça japprends. Jadore les documentaires et quand je mets le nez dedans je ne peux plus marrêter. Jadore lire. Japprends. Il faut dabord écouter la personne qui nous parle pour comprendre ce quelle nous dit. Ensuite je fais le travail demandé à partir de ce que jai entendu. Des fois on peut mettre plusieurs jours pour apprendre ! Élodie : Quand on ne sait pas faire une opération, on fait des traits. Pour apprendre à lire on se fait aider par ceux qui savent bien. Arnaud : Jessaye, je cherche. Quand je ny arrive pas je recommence plusieurs fois. Cest important découter le maître et ses explications !

20 Comment fais-tu pour apprendre ? CE Morgane : Quand je ne sais pas et que je ne comprends pas, je demande quon mexplique un peu plus précis. Et puis il faut faire des exercices pour sentraîner. Je ne me décourage pas. Jessaie de comprendre et de faire des efforts. Mickaël : Il faut lire et faire ses devoirs. Joris : On écoute les grands. Puis il faut travailler, travailler, travailler. Lire et écrire. Yasmina : Jécris des textes chez moi. Jadore écrire. Ma mère me corrige et comme ça japprends. Jadore les documentaires et quand je mets le nez dedans je ne peux plus marrêter. Jadore lire. Japprends. Il faut dabord écouter la personne qui nous parle pour comprendre ce quelle nous dit. Ensuite je fais le travail demandé à partir de ce que jai entendu. Des fois on peut mettre plusieurs jours pour apprendre ! Élodie : Quand on ne sait pas faire une opération, on fait des traits. Pour apprendre à lire on se fait aider par ceux qui savent bien. Arnaud : Jessaye, je cherche. Quand je ny arrive pas je recommence plusieurs fois. Cest important découter le maître et ses explications !

21 Comment faire pour apprendre ? Cycle 3 CE2CM1 (1)CM1 (2) Total Sur 63 él. Nont pas didée ? - Chez moi et à lécole / Je vais à lécole / Je me débrouille - Japprends en vacances 5 (24 %) 4 (19 %) 7 (33 %) 25,5 % Se faire aider… / Ecouter le maître - Mes parents maident (et mes frères) ……….. - Cest la maîtresse et nos parents qui nous aident - Les maîtres nous expliquent / -Il faut bien écouter 5 (24 %) 4 (19 %) 5 (24 %) 22 % Travailler - Lire ou écrire – Répéter - Mémoriser - Je fais du travail / On essaye de travailler et à force… - Je lis / Il faut lire / Je lis les mots un par un - En lisant et en écrivant (plein de fois)/ - Je répète plusieurs fois / Je retiens / Avec ma mémoire 4 (19 %) 6 (28%) 5 (24 %) 24 % 72 % Attention / Essais / Réflexion / Compréhension - Je réfléchis dans ma tête / Je me concentre … - On essaie / On essaie de lire …………………. - Jécoute, je réfléchis / - Jécoute attentivement - Jécoute, jessaie de comprendre …………….. 7 (33 %) 7 (33 %) 4 (19 %) 28 %

22 Comment fais-tu pour apprendre ? Collège TOTAL. ? Dans ma chambre / Le matin / Tous les soirs %. Je lis plusieurs fois, je récite. Je répète plusieurs fois /... à voix haute % « Japprends deux phrases, je cache les phrases et après je récite ma leçon et ainsi de suite »…. Jécoute en classe, puis (...). Je souligne les mots importants. Je retiens lessentiel. Je vois le vocabulaire que je ne comprends pas. Je cherche dans le dictionnaire. On lit attentivement, on essaye dapprendre, on écrit sans regarder. Je me pose des questions et jessaye dy répondre. Jessaye dapprofondir le sujet. 25 % Je fais un résumé du cours, donc je vais retenir des choses importantes en faisant ça

23 Comment fais-tu pour apprendre ? Lycée ABCD Non réponse / déni / Conditions « externes »1122 Relire / Recopier Je lis « en boucle » / plusieurs fois / je relis et récite (à haute voix)/ japprend par cœur / je lis à haute voix et réécris sans regarder… 19 62,5% 11 40% 12 48% 15 58,6% Refaire les exercices2622 Attention lors du cours ( je participe au cours) Comprendre (je me pose des questions pour maider à comprendre le sens de la leçon) Sélectionner ( Je souligne les mots importants/ je mémorise les points essentiels/japprends les mots clés) Chercher/poursuivre la leçon (Chercher les mots inconnus / trouver un lien, une logique / fiche de révision avec les choses essentielles / « refaire » le cours / relire la synthèse et refaire des exercices incompris / se pencher sur lincompris / pouvoir appliquer… ,5% % % ,4%

24 Comment fais-tu pour apprendre ? Lycée ABCD Non réponse / déni / Conditions « externes »1122 Relire / Recopier Je lis « en boucle » / plusieurs fois / je relis et récite (à haute voix)/ japprend par cœur / je lis à haute voix et réécris sans regarder… 19 62,5% 11 40% 12 48% 15 58,6% Refaire les exercices2622 Attention lors du cours ( je participe au cours) Comprendre (je me pose des questions pour maider à comprendre le sens de la leçon) Sélectionner ( Je souligne les mots importants/ je mémorise les points essentiels/japprends les mots clés) Chercher/poursuivre la leçon (Chercher les mots inconnus / trouver un lien, une logique / fiche de révision avec les choses essentielles / « refaire » le cours / relire la synthèse et refaire des exercices incompris / se pencher sur lincompris / pouvoir appliquer… ,5% % % ,4% 1 ère STG1 ère S1 è SES1 è IGC

25 Derrière les chiffres, Des élèves bien réels de la 6 ème …à la 3 ème

26

27

28

29

30 Sens de lÉcole, de la scolarisation Logique du « niveau » et du cheminement * réduit à une course dobstacle (« passer » / « aller le plus loin possible »…pour accéder au « bon métier », à « la belle vie ») * référence au métier, à lavenir : confus, indifférencié, imaginaire > Ne confère pas de sens /valeur aux activités scolaires et aux savoirs (obligations dont il faut sacquitter, se « libérer »)

31 Sens de lÉcole, de la scolarisation Logique du « niveau » et du cheminement * réduit à une course dobstacle (« passer » / « aller le plus loin possible »…pour accéder au « bon métier », à « la belle vie ») * référence au métier, à lavenir : confus, indifférencié, imaginaire > Ne confère pas de sens /valeur aux activités scolaires et aux savoirs (obligations dont il faut sacquitter, se « libérer ») Logique culturelle dapprentissage et de développement *… Le sens de la scolarité : lié à ce quon y fait, y apprend * le choix du métier… sopère non en préalable, mais à partir de lexpérience scolaire, de lintérêt pour tel ou tel domaine / de la discipline…

32 Sens et conception du savoir * Ne valorisent que ce qui leur permet de « faire face » aux situations de la vie quotidienne (ou scolaire) – semble « utile » > Valeur déchange des savoirs (rendement économique et/ou socio- institutionnel) *Savoir conçu comme : - produit fini (ayant valeur de vérité) - identifié à la situation où il est mis en oeuvre

33 Sens et conception du savoir * Ne valorisent que ce qui leur permet de « faire face » aux situations de la vie quotidienne (ou scolaire) – Semble « utile » > Valeur déchange des savoirs (rendement économique et/ou socio- institutionnel) *Savoir conçu comme : - produit fini (ayant valeur de vérité) - identifié à la situation où il est mis en oeuvre Un savoir apparemment « inutile » peut être néanmoins « important » (il fait réfléchir) > Valeur formative - ici et maintenant (permet de comprendre et agir / de donner sens à sa vie, dans un échange avec dautres) *Savoir conçu comme : - produit dune construction, terme dun travail délaboration - Valeur transférable dans dautres situations ( > Portée anticipatrice et constitutive dexpériences à venir)

34 Rapport à lactivité dapprentissage - Apprendre : tout ou rien (conception bipolaire : Je sais /je ne sais pas – Je peux / je ne peux pas… … et si on ne sait pas, on ne peut pas apprendre)

35 Rapport à lactivité dapprentissage - Apprendre : tout ou rien (conception bipolaire : Je sais /je ne sais pas – Je peux / je ne peux pas… … et si on ne sait pas, on ne peut pas apprendre) Apprendre : un processus …nécessitant lengagement du sujet dans une activité qui requiert une implication de soi.

36 Rapport à lactivité dapprentissage - Apprendre : tout ou rien (conception bipolaire : Je sais /je ne sais pas – Je peux / je ne peux pas… … et si on ne sait pas, on ne peut pas apprendre) Apprendre : un processus …nécessitant lengagement du sujet dans une activité qui requiert une implication de soi. - Élèves centrés sur la tâche Peuvent y compris réussir de nombreuses tâches scolaires… mais sans lendemain : Ils oublient, ont du mal à transférer… - Le travail requis par lapprentissage semble se réduire au suivi des consignes scolaires, au respect de règles de comportement.

37 Rapport à lactivité dapprentissage - Apprendre : tout ou rien (conception bipolaire : Je sais /je ne sais pas – Je peux / je ne peux pas… … et si on ne sait pas, on ne peut pas apprendre) Apprendre : un processus …nécessitant lengagement du sujet dans une activité qui requiert une implication de soi. - Élèves centrés sur la tâche Peuvent y compris réussir de nombreuses tâches scolaires… mais sans lendemain : Ils oublient, ont du mal à transférer… - Le travail requis par lapprentissage semble se réduire au suivi des consignes scolaires, au respect de règles de comportement. - Savent dire ce que visent les exercices (leur BUT) - Construisent, dans lactivité, des connaissances et compétences durables... (« on mémorise mieux… quand on comprend »)... Qui peuvent opérer de transférer - Perçoivent quil existe une spécificité des contenus dapprentissage et des disciplines qui transcende la diversité et la succession des exercices et divers moments scolaires.

38 Pour que les « passifs récepteurs » deviennent des « chercheurs actifs »

39 SENS DES SAVOIRS : enjeu de la scolarité De la VALEUR DÉCHANGE (« passer », avoir un métier) à la VALEUR DUSAGE - nouveaux pouvoirs de compréhension et daction. - grandir. - ouvrir de nouveaux possibles. RAPPORT À SAVOIR : apprendre Conception Du tout ou rienA un processus (donc… incomplétude) Posture De lattente la passivité la dépendance A lengagement personnel limplication, la recherche la persévérance Moyens Du « faire » (à tout prix)Au réfléchir Avant : analyse de la tâche à accomplir identification du but de lactivité Pendant : adapter les moyens au but Après : prendre du recul sur : - les contenus (à nommer) - les stratégies (comment on fait) METTRE EN RELATION et CONCEPTUALISER : dévoiler les « clés » pour viser LAUTO-CONTRÔLE

40 Quelles approches pédagogiques…

41 … pour redonner saveur au savoir et désir dapprendre ?

42 Faire vivre des « situations- défi »

43 Traduire un « texte » sans aide…

44

45

46 Lire une langue étrangère … sans la connaître

47

48

49 Mémoriser un texte sans lapprendre ! (le texte recréé)

50

51 La plus drôle des créatures Comme le scorpion, mon frère, Tu es comme le scorpion Dans la nuit dépouvante. Comme le moineau, mon frère, Tu es comme le moineau dans ses menues inquiétudes. Comme la moule, mon frère, tu es comme la moule enfermée et tranquille. Tu es terrible mon frère, comme la bouche dun volcan éteint. Et tu nes pas un, hélas, tu nes pas cinq, tu es des millions. Tu es comme le mouton, mon frère, quand le bourreau habillé de ta peau quand le bourreau lève son bâton tu te hâtes de rentrer dans le troupeau et tu vas à labattoir en courant, presque fier. Tu es la plus drôle des créatures, en somme, Plus drôle que le poisson qui vit dans la mer sans savoir la mer. Et sil y a tant de misère sur Terre Cest grâce à toi, mon frère, Si nous sommes affamés, épuisés, Si nous sommes écorchés jusquau sang, Pressés comme la grappe pour donner notre vin, Irai-je jusquà dire que cest de ta faute, non, Mais tu y es pour beaucoup, mon frère. Nazim HIKMET, 1948

52 Vocabulaire : quand les mots nous manquent…

53

54 Pour une approche anthropologique des savoirs

55

56


Télécharger ppt "Du rapport - à lÉcole - au savoir - à savoir J. BERNARDIN - GFEN."

Présentations similaires


Annonces Google