La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Eléments réglementaires encadrant la délivrance dun avis daptitude ou dinaptitude Dans le régime général et les fonctions publiques Puech Isabelle JDV.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Eléments réglementaires encadrant la délivrance dun avis daptitude ou dinaptitude Dans le régime général et les fonctions publiques Puech Isabelle JDV."— Transcription de la présentation:

1 Eléments réglementaires encadrant la délivrance dun avis daptitude ou dinaptitude Dans le régime général et les fonctions publiques Puech Isabelle JDV Nancy 5 février 2009

2 Régime général Aptitude

3 Aptitude Pour les salariés du Pour les salariés du régime général régime général régime agricole de la Sécurité Sociale, régime agricole de la Sécurité Sociale, certains régimes spéciaux (entreprises publiques telles que SNCF, EDF…) certains régimes spéciaux (entreprises publiques telles que SNCF, EDF…) le droit français du travail subordonne la conclusion et le maintien de leur contrat de travail, à l'établissement d'un avis d'aptitude. le droit français du travail subordonne la conclusion et le maintien de leur contrat de travail, à l'établissement d'un avis d'aptitude.

4 Aptitude Seul le médecin du travail est habilité à apprécier l'aptitude du salarié à un poste de travail. Seul le médecin du travail est habilité à apprécier l'aptitude du salarié à un poste de travail.

5 L'avis d'aptitude Le médecin du travail connaît : Le médecin du travail connaît : Lentreprise. Lentreprise. Le poste de travail. Le poste de travail. Létat de santé du salarié. Létat de santé du salarié. Le médecin peut donc formuler un avis daptitude, pour un salarié, à un poste de travail. Le médecin peut donc formuler un avis daptitude, pour un salarié, à un poste de travail.

6 Le poste de travail Pour réaliser cette mission, les médecins du travail réalisent des études de poste pour connaître les facteurs de risques (chimiques, physiques, biologiques, psychosensoriels…). Pour réaliser cette mission, les médecins du travail réalisent des études de poste pour connaître les facteurs de risques (chimiques, physiques, biologiques, psychosensoriels…). Ces données sont confrontées à létat de santé de chaque salarié qui est apprécié lors des visites médicales. Ces données sont confrontées à létat de santé de chaque salarié qui est apprécié lors des visites médicales.

7 Létat de santé L'examen médical d'embauche a pour finalité (Art. R ) : 1° De s'assurer que le salarié est médicalement apte au poste de travail auquel l'employeur envisage de l'affecter ; 2° De proposer éventuellement les adaptations du poste ou l'affectation à d'autres postes ; 3° De rechercher si le salarié n'est pas atteint d'une affection dangereuse pour les autres travailleurs. L'examen médical d'embauche a pour finalité (Art. R ) : 1° De s'assurer que le salarié est médicalement apte au poste de travail auquel l'employeur envisage de l'affecter ; 2° De proposer éventuellement les adaptations du poste ou l'affectation à d'autres postes ; 3° De rechercher si le salarié n'est pas atteint d'une affection dangereuse pour les autres travailleurs.

8 Circonstances de détermination Le médecin du travail établit une fiche daptitude en triple exemplaire, Le médecin du travail établit une fiche daptitude en triple exemplaire, avec un exemplaire pour le salarié avec un exemplaire pour le salarié un pour lemployeur un pour lemployeur un pour le dossier médical un pour le dossier médical à lissue de chacun des examens médicaux réglementaires à lissue de chacun des examens médicaux réglementaires

9 Circonstances de détermination Circonstances de détermination 1 - Visite médicale d'embauche (art.R ) 1 - Visite médicale d'embauche (art.R ) 2 - Visite médicale périodique (art.R ) 2 - Visite médicale périodique (art.R ) Au moins tous les 24 mois Au moins tous les 24 mois Une fois par an pour la surveillance médicale renforcée (art.R ) Une fois par an pour la surveillance médicale renforcée (art.R ) 3 - Visite de reprise après AT/MP(art.R ) 3 - Visite de reprise après AT/MP(art.R ) AT de plus de 8 jours AT de plus de 8 jours 4 - Visite de reprise après tout arrêt « maladie » 4 - Visite de reprise après tout arrêt « maladie » de plus de trois semaines de plus de trois semaines 5 - Visites occasionnelles (dans certaines circonstances) 5 - Visites occasionnelles (dans certaines circonstances)

10 La fiche d'aptitude doit comporter au minimum : doit comporter au minimum : l'identification du salarié et du médecin du travail, l'identification du salarié et du médecin du travail, le poste de travail occupé, le poste de travail occupé, l'avis d'aptitude, l'avis d'aptitude, la date et la signature du médecin du travail. la date et la signature du médecin du travail. La fiche d'aptitude ne doit comporter aucune information couverte par le secret médical. La fiche d'aptitude ne doit comporter aucune information couverte par le secret médical. L'avis d'aptitude ne doit pas être motivé médicalement. L'avis d'aptitude ne doit pas être motivé médicalement.

11 But de ces visites de rechercher si le salarié est atteint d'une affection dangereuse pour les autres travailleurs, de rechercher si le salarié est atteint d'une affection dangereuse pour les autres travailleurs, de juger si le poste de travail pour lequel il postule ou qu'il occupe est compatible avec son état de santé, de juger si le poste de travail pour lequel il postule ou qu'il occupe est compatible avec son état de santé, de juger de son aptitude au port d'équipements de protection individuelle, de juger de son aptitude au port d'équipements de protection individuelle, de proposer éventuellement des adaptations de poste ou l'affectation à un autre poste. de proposer éventuellement des adaptations de poste ou l'affectation à un autre poste.

12 Cas particulier (art. R ) Sauf si le médecin du travail l'estime nécessaire ou lorsque le salarié en fait la demande, un nouvel examen médical d'embauche n'est pas obligatoire lorsque les conditions suivantes sont réunies : Sauf si le médecin du travail l'estime nécessaire ou lorsque le salarié en fait la demande, un nouvel examen médical d'embauche n'est pas obligatoire lorsque les conditions suivantes sont réunies : Le salarié est appelé à occuper un emploi identique Le salarié est appelé à occuper un emploi identique Le médecin du travail intéressé est en possession de la fiche d'aptitude Le médecin du travail intéressé est en possession de la fiche d'aptitude Aucune inaptitude n'a été reconnue lors du dernier examen médical intervenu au cours : a) Soit des douze mois précédents lorsque le salarié est à nouveau embauché par le même employeur ; b) Soit des six derniers mois lorsque le salarié change d'entreprise. Aucune inaptitude n'a été reconnue lors du dernier examen médical intervenu au cours : a) Soit des douze mois précédents lorsque le salarié est à nouveau embauché par le même employeur ; b) Soit des six derniers mois lorsque le salarié change d'entreprise.

13 Cas particulier (art.R ) La dispense dexamen médical dembauche nest pas applicable : La dispense dexamen médical dembauche nest pas applicable : Aux salariés bénéficiant dune surveillance médicale intéressant certaines professions ou certains modes de travail Aux salariés bénéficiant dune surveillance médicale intéressant certaines professions ou certains modes de travail Aux salariés relevant dune surveillance médicale renforçée Aux salariés relevant dune surveillance médicale renforçée

14 Régime général Aptitude avec restriction

15 Restriction daptitude La restriction daptitude indiquée par le médecin du travail a pour objet dexclure les situations de travail dangereuses pour la sécurité et la santé du salarié. La restriction daptitude indiquée par le médecin du travail a pour objet dexclure les situations de travail dangereuses pour la sécurité et la santé du salarié.

16 Régime général Inaptitude

17 Délivrance dun avis dinaptitude Un avis dinaptitude pourra être délivré dès linstant que la visite donne lieu à la délivrance dun avis daptitude, par conséquent à loccasion de toutes les visites médicales de santé au travail, sauf lors des visites de pré reprises, car le contrat de travail est suspendu. Un avis dinaptitude pourra être délivré dès linstant que la visite donne lieu à la délivrance dun avis daptitude, par conséquent à loccasion de toutes les visites médicales de santé au travail, sauf lors des visites de pré reprises, car le contrat de travail est suspendu.

18 Délivrance dun avis dinaptitude Des visites dembauche. Des visites dembauche. Des visites périodiques. Des visites périodiques. Des visites de reprises (art.R ): Des visites de reprises (art.R ): Après un congé de maternité Après un congé de maternité Après une absence pour cause de MP Après une absence pour cause de MP Après une absence dau moins 8 jours pour cause dAT Après une absence dau moins 8 jours pour cause dAT Après une absence dun moins 21 jours pour cause de maladie ou accident non professionnel Après une absence dun moins 21 jours pour cause de maladie ou accident non professionnel En cas dabsences répétées pour raisons de santé En cas dabsences répétées pour raisons de santé

19 Visite de reprise (art.R ) Lexamen de reprise a pour objet dapprécier laptitude médicale du salarié à reprendre son ancien emploi, la nécessité dune adaptation des conditions de travail ou dune réadaptation du salarié. Lexamen de reprise a pour objet dapprécier laptitude médicale du salarié à reprendre son ancien emploi, la nécessité dune adaptation des conditions de travail ou dune réadaptation du salarié. Cet examen a lieu lors de la reprise du travail et au plus tard dans un délai de 8 jours. Cet examen a lieu lors de la reprise du travail et au plus tard dans un délai de 8 jours.

20 Déclaration dinaptitude Art.R Sauf dans le cas où le maintien du salarié à son poste de travail entraîne un danger immédiat pour sa santé ou sa sécurité ou celles des tiers, le médecin du travail ne peut constater l'inaptitude médicale du salarié à son poste de travail qu'après avoir réalisé : 1° Une étude de ce poste ; 2° Une étude des conditions de travail dans l'entreprise ; 3° Deux examens médicaux de l'intéressé espacés de deux semaines, accompagnés, le cas échéant, des examens complémentaires. Sauf dans le cas où le maintien du salarié à son poste de travail entraîne un danger immédiat pour sa santé ou sa sécurité ou celles des tiers, le médecin du travail ne peut constater l'inaptitude médicale du salarié à son poste de travail qu'après avoir réalisé : 1° Une étude de ce poste ; 2° Une étude des conditions de travail dans l'entreprise ; 3° Deux examens médicaux de l'intéressé espacés de deux semaines, accompagnés, le cas échéant, des examens complémentaires.

21 Régime général Inaptitude définitive ou temporaire ?

22 Inaptitude définitive à un poste de travail Linaptitude est définitive pour un salarié qui a un problème de santé qui ne lui permettra pas de retrouver sa capacité de travail antérieure, et par conséquent de tenir le poste occupé par le passé. Le médecin de santé au travail délivre un avis dinaptitude définitive à un poste de travail lorsque le salarié présente une altération définitive de son état de santé, lorsque tout laisse penser quil ne retrouvera pas son état de santé antérieur.

23 Inaptitude définitive à un poste de travail Soit le poste de travail est aménagé, afin que le salarié puisse de nouveau loccuper: Soit le poste de travail est aménagé, afin que le salarié puisse de nouveau loccuper: dans ce cas lobtention dune reconnaissance de travailleur handicapé, pourra permettre de faire prendre en charge laménagement du poste de travail par lAGEFIPH. dans ce cas lobtention dune reconnaissance de travailleur handicapé, pourra permettre de faire prendre en charge laménagement du poste de travail par lAGEFIPH. Soit le salarié est reclassé à un autre poste dans lentreprise. Soit le salarié est reclassé à un autre poste dans lentreprise. Soit il nexiste pas de possibilité de reclassement, au sein de lentreprise : Soit il nexiste pas de possibilité de reclassement, au sein de lentreprise : un licenciement pour inaptitude devra alors être envisagé. un licenciement pour inaptitude devra alors être envisagé.

24 Inaptitude à un poste de travail L'employeur doit avant tout chercher à aménager le poste initial du salarié en tenant compte des préconisations du médecin du travail. L'employeur doit avant tout chercher à aménager le poste initial du salarié en tenant compte des préconisations du médecin du travail.

25 Inaptitude temporaire à un poste de travail Linaptitude est temporaire pour un salarié qui a un problème de santé momentané, lorsque l'on suppose que la personne pourra reprendre son poste de travail antérieur, dès que le problème de santé sera résolu. Linaptitude est temporaire pour un salarié qui a un problème de santé momentané, lorsque l'on suppose que la personne pourra reprendre son poste de travail antérieur, dès que le problème de santé sera résolu. Le médecin de santé au travail peut délivrer un avis dinaptitude temporaire: Le médecin de santé au travail peut délivrer un avis dinaptitude temporaire: Le plus souvent à loccasion dune visite de reprise: Le plus souvent à loccasion dune visite de reprise: Après maladie Après maladie Après accident du travail Après accident du travail

26 Inaptitude temporaire à un poste de travail Après toute visite qui donne lieu à la délivrance d'un certificat d'aptitude. Après toute visite qui donne lieu à la délivrance d'un certificat d'aptitude. Lorsquil constate que le salarié présente un problème de santé qui lempêche doccuper son poste de travail, seulement temporairement. Lorsquil constate que le salarié présente un problème de santé qui lempêche doccuper son poste de travail, seulement temporairement.

27 Inaptitude temporaire Il sagit dune notion très discutée. Il sagit dune notion très discutée. Le plus souvent dans un contexte de maladie Le plus souvent dans un contexte de maladie Arrêt de travail + soins semble une PEC plus judicieuse ? Arrêt de travail + soins semble une PEC plus judicieuse ? Il est préférable de VALORISER laptitude du salarié (éventuellement avec des restrictions) Il est préférable de VALORISER laptitude du salarié (éventuellement avec des restrictions)

28 Inaptitude à un poste de travail Un avis dinaptitude ne pourra jamais être délivré lorsque le contrat de travail du salarié est suspendu, cest à dire lorsque le salarié est en arrêt, ce qui est le cas lors des visites de pré-reprise. Un avis dinaptitude ne pourra jamais être délivré lorsque le contrat de travail du salarié est suspendu, cest à dire lorsque le salarié est en arrêt, ce qui est le cas lors des visites de pré-reprise.

29 Contestation d'un avis Les avis dinaptitude, mais aussi daptitude peuvent être contestés: Les avis dinaptitude, mais aussi daptitude peuvent être contestés: Par le salarié. Par le salarié. Par lemployeur. Par lemployeur. Il n'y a légalement aucun recours hiérarchique contre une décision d'aptitude prise par un médecin du travail. Il n'y a légalement aucun recours hiérarchique contre une décision d'aptitude prise par un médecin du travail. La contestation doit être effectuée auprès de linspecteur du travail. La contestation doit être effectuée auprès de linspecteur du travail.

30 Contestation d'un avis Linspecteur du travail décide après avis du médecin inspecteur du travail. L'inspecteur du travail dispose d'un délai de 2 mois pour rendre sa réponse, il n'est pas obligé de suivre l'avis du MIT. Linspecteur du travail décide après avis du médecin inspecteur du travail. L'inspecteur du travail dispose d'un délai de 2 mois pour rendre sa réponse, il n'est pas obligé de suivre l'avis du MIT. L'évolution de la jurisprudence donne à l'inspecteur du travail un pouvoir décisionnel administratif, sans préciser cependant l'étendue de ce pouvoir. L'évolution de la jurisprudence donne à l'inspecteur du travail un pouvoir décisionnel administratif, sans préciser cependant l'étendue de ce pouvoir.

31 Fonctions publiques Aptitude/Inaptitude

32 Ce principe de décision d'aptitude est différent dans la fonction publique, en effet, cette décision n'appartient pas au médecin de prévention mais à un médecin agréé qui fournit un certificat médical constatant que l'intéressé n'est atteint d'aucune maladie ou infirmité ou que les maladies ou infirmités constatées ne sont pas incompatibles avec l'exercice des fonctions postulées. Ce principe de décision d'aptitude est différent dans la fonction publique, en effet, cette décision n'appartient pas au médecin de prévention mais à un médecin agréé qui fournit un certificat médical constatant que l'intéressé n'est atteint d'aucune maladie ou infirmité ou que les maladies ou infirmités constatées ne sont pas incompatibles avec l'exercice des fonctions postulées.

33 Décret n° du 14 mars 1986 Art Nul ne peut être nommé à un emploi public s'il ne produit à l'administration, à la date fixée par elle, Art Nul ne peut être nommé à un emploi public s'il ne produit à l'administration, à la date fixée par elle, un certificat médical délivré par un médecin généraliste agréé constatant que l'intéressé n'est atteint un certificat médical délivré par un médecin généraliste agréé constatant que l'intéressé n'est atteint d'aucune maladie ou infirmité ou que les maladies ou infirmités constatées et qui doivent être indiquées au dossier médical de l'intéressé ne sont pas incompatibles avec l'exercice des fonctions postulées. d'aucune maladie ou infirmité ou que les maladies ou infirmités constatées et qui doivent être indiquées au dossier médical de l'intéressé ne sont pas incompatibles avec l'exercice des fonctions postulées. Au cas où le praticien de médecine générale a conclu à l'opportunité d'un examen complémentaire, l'intéressé est soumis à l'examen d'un médecin spécialiste agréé. Au cas où le praticien de médecine générale a conclu à l'opportunité d'un examen complémentaire, l'intéressé est soumis à l'examen d'un médecin spécialiste agréé. Dans tous les cas, l'administration peut faire procéder à une contre- visite par un médecin spécialiste agréé en vue d'établir si l'état de santé de l'intéressé est bien compatible avec l'exercice des fonctions qu'il postule. Dans tous les cas, l'administration peut faire procéder à une contre- visite par un médecin spécialiste agréé en vue d'établir si l'état de santé de l'intéressé est bien compatible avec l'exercice des fonctions qu'il postule.

34 Fonction publique : inaptitude Dans la fonction publique, les décisions d'inaptitude sont soumises à une commission de réforme. Dans la fonction publique, les décisions d'inaptitude sont soumises à une commission de réforme.

35 Hors sujet Définition de laptitude professionnelle Définition de laptitude professionnelle laptitude cherche à sassurer que chaque salarié a les capacités physiques et mentales nécessaires aux exigences de son poste de travail. laptitude cherche à sassurer que chaque salarié a les capacités physiques et mentales nécessaires aux exigences de son poste de travail. Exemple : vision des couleurs des électriciens Exemple : vision des couleurs des électriciens taille des conducteurs de chars taille des conducteurs de chars taille des pilotes de chasse taille des pilotes de chasse

36 Bibliographie Code du travail édition 2008 Code du travail édition 2008 Site de lUVMT Site de lUVMT DMT n°104 aptitude, invalidité DMT n°104 aptitude, invalidité Legifrance.gouv.fr Legifrance.gouv.fr Corpus médical de la faculté de médecine de Grenoble Corpus médical de la faculté de médecine de Grenoble Décret n° du 14 mars 1986 relatif à la désignation des médecins agréés, à l'organisation des comités médicaux et des commissions de réforme, aux conditions d'aptitude physique pour l'admission aux emplois publics et au régime de congés de maladie des fonctionnaires Décret n° du 14 mars 1986 relatif à la désignation des médecins agréés, à l'organisation des comités médicaux et des commissions de réforme, aux conditions d'aptitude physique pour l'admission aux emplois publics et au régime de congés de maladie des fonctionnaires

37 Autres sources Rapport Gosselin : Rapport Gosselin : RAPPORT POUR LE MINISTRE DELEGUE A LEMPLOI, AU TRAVAIL ET A LINSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES APTITUDE ET INAPTITUDE MEDICALE AU TRAVAIL: DIAGNOSTIC ET PERSPECTIVES JANVIER 2007 LES NOTIONS DAPTITUDE ET DINAPTITUDE MEDICALE AU POSTE DE TRAVAIL OU A LEMPLOI SOULEVENT DES CRITIQUES Le débat qui se déroule à propos de ces notions met incontestablement en évidence leurs limites du point de vue de la protection de la santé des salariés, sans toutefois permettre de conclure à leur absence totale de pertinence.


Télécharger ppt "Eléments réglementaires encadrant la délivrance dun avis daptitude ou dinaptitude Dans le régime général et les fonctions publiques Puech Isabelle JDV."

Présentations similaires


Annonces Google