La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Paragraphe 2: Lexplication des comportements économiques individuels: lanalyse micro- économique JP BIASUTTI1Microéconomie - consommateur I) La micro-économie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Paragraphe 2: Lexplication des comportements économiques individuels: lanalyse micro- économique JP BIASUTTI1Microéconomie - consommateur I) La micro-économie."— Transcription de la présentation:

1 Paragraphe 2: Lexplication des comportements économiques individuels: lanalyse micro- économique JP BIASUTTI1Microéconomie - consommateur I) La micro-économie du consommateur: des préférences à la fonction de demande

2 Principales questions : Comment modéliser les décisions des consommateurs ? Quels biens vont-ils consommer ? (A et B) Combien vont-ils épargner ? (D*) JP BIASUTTI2Microéconomie - consommateur Combien de temps vont-ils travailler ? (C)

3 A) Le consommateur maximise son utilité sous contrainte budgétaire JP BIASUTTIMicroéconomie - consommateur3

4 Principe général : Un consommateur rationnel choisira toujours le meilleur panier de biens parmi ceux quil peut acquérir JP BIASUTTI4Microéconomie - consommateur

5 Il faut donc définir : Ce que lon entend par rationnel Ce que lon entend par meilleur Préférences des consommateurs Ce que lon entend par ceux quil peut acquérir Quelles sont ses contraintes ? JP BIASUTTI5Microéconomie - consommateur

6 Le principe de rationalité Un agent économique est dit rationnel sil prend toujours ses décisions en vue de maximiser son bien-être Principe doptimisation Utilisation de toute linformation pertinente JP BIASUTTI6Microéconomie - consommateur

7 JP BIASUTTIMicroéconomie - consommateur7 1) Des préférences du consommateur aux courbes dindifférence

8 Lensemble de consommation Q0Q0 x y Ensemble de consommation xm ym x0x0 y0y0 JP BIASUTTI8Microéconomie - consommateur Nouvel ensemble

9 Lutilité ordinale Lutilité comme façon de décrire les préférences Ce qui importe nest pas la quantification de lutilité, mais la classification de lutilité traduisant analytiquement les préférences ordinales de consommateurs. JP BIASUTTI9Microéconomie - consommateur si

10 Les courbes dindifférence Les courbes dindifférence sont une représentation graphique des préférences Définition : Une courbe dindifférence représente lensemble des paniers de biens (x,y) dont la consommation procure exactement le même niveau dutilité au consommateur JP BIASUTTI10Microéconomie - consommateur

11 Notion de courbe dindifférence Chips Coca Intuitivement, et en retenant lhypothèse de non satiété, lequel de ces exemples traduit des utilités totales identiques? JP BIASUTTI11Microéconomie - consommateur

12 Exemple de courbe dindifférence chips Coca A B C Les points A, B et C me procurent une utilité identique. Simplifions: deux produits à la fois JP BIASUTTI12Microéconomie - consommateur

13 x y U JP BIASUTTI13Microéconomie - consommateur

14 Différentes courbes dindifférence Une courbe traduit le même niveau de satisfaction (les points A, B, C) Chips Coca A C B D E Utilité U1U1 U2U2 U3U3 U3U3 U2U2 U1U1 La satisfaction du consommateur augmente au fur et à mesure que lon passe à des courbes dindifférences situées plus haut vers la droite. Que vous inspirent les points D et E ? JP BIASUTTI14Microéconomie - consommateur

15 Les courbes dindifférence Y X U=10 y1y1 x1x1 X U(x 1,y 1 ) < U(x 2,y 2 ) U=15 y2y2 x2x2 Y JP BIASUTTI15Microéconomie - consommateur

16 La carte dindifférence U3 x y U2 U1 Utilité croissante JP BIASUTTI16Microéconomie - consommateur Une infinité de courbes dindifférence

17 Par hypothèse : Les préférences sont convexes Y X U=10 y2y2 x2x2 Q2Q2 Q2Q2 y1y1 x1x1 Q1Q1 Q1Q1 U(x 1,y 1 ) = U(x 2,y 2 ) JP BIASUTTI17Microéconomie - consommateur

18 Convexité des préférences Q Chips Q Coca A B C D E Initialement, je me situe au point A. En allant vers le point E, je suis prêt à laisser de moins en moins de coca pour obtenir la même quantité supplémentaire de chips. Ceci est conforme à la loi de décroissance de lutilité marginale JP BIASUTTI18Microéconomie - consommateur

19 Incompatibilité de la concavité des préférences avec la loi de décroissance de lutilité marginale (deuxième « loi » de Gossen) Q Chips Q Coca A B C D E Initialement, je me situe au point A. En allant vers le point E, je suis prêt à laisser de plus en plus de coca pour obtenir la même quantité supplémentaire de chips. Ceci est incompatible à la loi de décroissance de lutilité marginale JP BIASUTTI19Microéconomie - consommateur

20 Propriétés des courbes dindifférence Plus elles sont loin (proche) de lorigine, plus (moins) lutilité est importante Elles ont une pente négative Elles sont convexes Elles nont aucune intersection JP BIASUTTI20Microéconomie - consommateur

21 Les substituts parfaits Bien Y Bien X U(x 1,y 1 ) = a x 1 + b y 1 U = 20 U = 10 JP BIASUTTI21Microéconomie - consommateur x1 y1

22 JP BIASUTTIMicroéconomie - consommateur22 Leurs préférences sont transitives : Les agents peuvent toujours classer les différents paniers Hypothèses : Les préférences des consommateurs siet alors

23 Les compléments parfaits Bien Y Bien X U(x,y) = min( x, y) U = 5U = 15 JP BIASUTTI23Microéconomie - consommateur

24 Notion de taux de substitution Combien suis-je prêt à abandonner de coca pour avoir plus de chips ? chips Coca B A Le taux de substitution mesure la variation de coca que je suis prêt à céder pour obtenir une unité supplémentaire (ici 1 paquet) de chips: (1-5) / (5-2) = -(4/3) JP BIASUTTI24Microéconomie - consommateur

25 Le Taux de Substitution entre les biens Bien y Bien x U=10 y1y1 x1x1 Y y2y2 x2x2 X B2 (+) B1 (-) JP BIASUTTI25Microéconomie - consommateur

26 Notion de taux marginal de substitution Q Chips Q Coca Primo: Rappelons-nous la loi de décroissance de lutilité marginale ! Ou combien suis-je prêt à abandonner de coca pour avoir plus de chips ? Secundo: nous observons que le taux de substitution change continuellement dun point à lautre (de A vers B, de B vers C, etc.) A B C D E Tertio: le taux marginal de substitution caractérise la pente de la tangente en un point (A, B, C, etc.) située sur la courbe dindifférence JP BIASUTTI26Microéconomie - consommateur

27 Le Taux Marginal de Substitution (TMS) Y X U=10 y1y1 x2x2 Q1 TMS (Q1) = Pente de U en Q1 = -p y2y2 y2y2 Q2 TMS (Q2) = Pente de U en Q2 = -p - p 1 1 JP BIASUTTI27Microéconomie - consommateur

28 Utilité marginale et TMS Rappel : Tous les paniers d'une même courbe d'indifférence apportent la même utilité. Ainsi, si les paniers (x, y) et (x+x, y+y) sont sur la même courbe d'indifférence, on doit avoir : La variation de l'utilité globale U est nulle JP BIASUTTI28Microéconomie - consommateur

29 Utilité marginale et TMS Variation de l'utilité globale due à la variation de la quantité de bien X consommée Variation de l'utilité globale due à la variation de la quantité de bien Y consommée JP BIASUTTI29Microéconomie - consommateur

30 Utilité marginale et TMS Remarque : Le TMS est égal au rapport des utilités marginales (Par convention, on considère la valeur absolue du TMS) JP BIASUTTI30Microéconomie - consommateur

31 Termes à retenir Utilité cardinale, totale (ou globale), marginale, ordinale Courbe dindifférence Convexité des préférences Taux de substitution, taux marginal de substitution, ou TMS TMS =


Télécharger ppt "Paragraphe 2: Lexplication des comportements économiques individuels: lanalyse micro- économique JP BIASUTTI1Microéconomie - consommateur I) La micro-économie."

Présentations similaires


Annonces Google