La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évaluer les progrès à lécole maternelle Sylvaine BOREL, IEN Pré-élémentaire Catherine SERGEANT, PEMF Jocelyne BARBOUX, PEMF.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évaluer les progrès à lécole maternelle Sylvaine BOREL, IEN Pré-élémentaire Catherine SERGEANT, PEMF Jocelyne BARBOUX, PEMF."— Transcription de la présentation:

1 Évaluer les progrès à lécole maternelle Sylvaine BOREL, IEN Pré-élémentaire Catherine SERGEANT, PEMF Jocelyne BARBOUX, PEMF

2 Plan Introduction A. Pourquoi évaluer ? 1. Une obligation institutionnelle 2. Une triple fonction B. Comment évaluer les progrès ? 1. Pour lenseignant : un outil de régulation des parcours dapprentissage 2. Pour lenfant : un outil dapprentissage 3. Pour les tiers : un outil dinformation (cahier de progrès) Évaluer les progrès à lécole maternelle

3 Introduction Introduction « récente » dune « culture de lévaluation » à lécole maternelle Des représentations ambivalentes Deux écueils : imprécision et normalisation

4 A.Pourquoi évaluer ? 1.Une obligation institutionnelle a) Bulletin officiel n° 45 du 27 novembre 2008 Rappel de lobligation du livret scolaire « Le code de l'éducation prévoit, pour chaque élève du premier degré, un livret scolaire, instrument de liaison entre les maîtres, ainsi qu'entre l'école et les parents. Il permet d'attester progressivement des compétences et connaissances acquises par chaque élève au cours de sa scolarité.(…) Dès l'école maternelle, les élèves acquièrent des connaissances et des compétences qui servent d'appui aux enseignements de l'école élémentaire. C'est pourquoi, un bilan des acquisitions de l'école maternelle, réalisé en référence aux programmes, est effectué en fin de grande section et joint au livret scolaire. »

5 b) Bulletin officiel n°32 du 3 septembre 2009 Instructions pédagogiques Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles Une pédagogie spécifique Des gestes professionnels dans 6 domaines : - la maîtrise de la communication orale dans la classe, - le pilotage des activités et des apprentissages, - le choix et la maîtrise des outils d'évaluation et de validation, - la différenciation et la diversification pédagogique, - la collaboration avec les partenaires de l'école et les parents, - la capacité à conduire une réflexion sur sa pratique professionnelle.

6 1. Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable 2. Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer 3. Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale 4. Concevoir et mettre en oeuvre son enseignement 5. Organiser le travail de la classe 6. Prendre en compte la diversité des élèves 7. Évaluer les élèves 8. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l'école Déclinaison du référentiel de compétences :

7 7.1. Connaître les modalités de l'évaluation des élèves les mieux adaptées à l'école maternelle Le professeur connaît les différentes évaluations qu'il peut être amené à pratiquer. Connaître et savoir mettre en oeuvre les techniques d'évaluation les mieux adaptées aux jeunes enfants permettant des bilans objectifs. Savoir notamment développer les méthodes d'observation des élèves en situation scolaire. Acquérir des compétences pour la régulation des parcours d'apprentissage sur la base d'une observation critériée et analysée. Compétence 7 : Évaluer les élèves

8 Il communique et explique aux parents les résultats attendus et les résultats obtenus. Savoir présenter à ses parents les progrès de chaque enfant scolarisé en référence aux programmes, dans une vision dynamique et positive de l'apprentissage. Apprendre à commenter de façon formative des travaux d'élèves sans confondre évaluation et notation Communiquer à chaque parent l'évaluation des progrès de l'enfant

9 Il fait comprendre aux élèves les principes d'évaluation et développe leurs capacités à évaluer leurs propres productions. Connaître et mettre en oeuvre les techniques d'évaluation associant les élèves pour leur permettre une première prise de conscience des apprentissages scolaires. Permettre à chaque élève de mesurer le chemin parcouru pour qu'il ait conscience de ce qu'il apprend Associer les élèves à l'évaluation de leurs progrès

10 c) Bulletin officiel n°3 du 19 juin 2008 : programmes Pour lenseignant lévaluation a deux rôles : Suivi des objectifs et compétences «Le programme de lécole maternelle (…) fixe les objectifs à atteindre et les compétences à acquérir avant le passage à lécole élémentaire. La mise en œuvre du programme doit prendre en compte les étapes et le rythme du développement de lenfant.» Repérage des déficiences ou troubles «Lécole maternelle a un rôle essentiel dans le repérage et la prévention des déficiences ou des troubles, rôle quelle doit assumer pleinement, en particulier pour les troubles spécifiques du langage.»

11 Pour lenfant : vers une auto-évaluation DEVENIR ÉLÈVE Comprendre ce quest lécole «Les enfants doivent comprendre progressivement les règles de la communauté scolaire, la spécificité de lécole, ce quils y font, ce qui est attendu deux, ce quon apprend à lécole et pourquoi on lapprend. (…) Ils établissent une relation entre les activités matérielles quils réalisent et ce quils en apprennent (on fait cela pour apprendre, pour mieux savoir faire). Ils acquièrent des repères objectifs pour évaluer leurs réalisations ; en fin décole maternelle, ils savent identifier des erreurs dans leurs productions ou celles de leurs camarades.» À la fin de lécole maternelle lenfant est capable de dire ce quil apprend.

12 2. Une triple fonction a) Pour lenseignant : outil de régulation des parcours dapprentissage et de différenciation Pour ajuster ses pratiques : cibler les objectifs, piloter les activités Pour identifier les points de faiblesse des élèves qui appellent des aides ou des remédiations

13 b) Pour les élèves : outil dapprentissage Pour linstitution : exigences prises en compte c) Pour les tiers : outil dinformation Dimension métacognitive essentielle dans les apprentissages Pour les collègues : équipes de cycles; équipes éducatives… Pour les parents : rendre lisibles les apprentissages Pour prendre conscience de ce quils savent déjà faire et du chemin quil leur reste encore à parcourir Pour les aider à identifier quil y a quelque chose à apprendre et pas seulement à faire Permet de corriger leffet différenciateur

14 B. Comment évaluer les progrès ? B. Comment évaluer les progrès ? Une compétence professionnelle à exercer Rappel de la compétence 7 : évaluer les élèves 7.1. Connaître les modalités de l'évaluation des élèves les mieux adaptées à l'école maternelle Connaître et savoir mettre en oeuvre les techniques d'évaluation les mieux adaptées aux jeunes enfants permettant des bilans objectifs. Savoir notamment développer les méthodes d'observation des élèves en situation scolaire. Acquérir des compétences pour la régulation des parcours d'apprentissage sur la base d'une observation critériée et analysée. 1. Pour lenseignant : outil de régulation des parcours dapprentissage

15 a) Évaluer au long de la séquence dapprentissage Avant : évaluation diagnostique Pendant : évaluation formative => Étayage personnalisé et différenciation À la fin : évaluation sommative => Mesurer lacquisition des compétences

16 b) Deux démarches complémentaires au choix de lenseignant Des situations normées spécialement conçues pour lévaluation Des observations à laide dun guide ou dune grille - En direct : situation de classe - En différé : productions des élèves

17 Un outil national : « Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle »Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle - 4 domaines dactivités (Sapproprier le langage; Découvrir lécrit; Découvrir le monde ; Devenir élève) - Activités pour aider à évaluer les acquis des élèves, en passation directe ou adaptables au contexte de la classe - Compétences déterminantes pour la réussite scolaire ultérieure - Indications pour lanalyse des productions et laide à apporter c) Des outils normés pour des bilans objectifs

18

19

20

21 Un outil académique : « Prévention de lillettrisme en GS : exploiter des outils daide à lévaluation des acquis des élèves à lécole maternelle » -Dispositif de prévention de lillettrisme, pour repérer et aider les élèves les plus fragiles tout au long de la GS -Sélection parmi les propositions du document national, enrichies et complétées -Compétences prioritaires issues des domaines «Sapproprier le langage : comprendre» et «Découvrir lécrit » -Comporte : Un livret enseignant n°1 : «Sapproprier le langage : comprendre» Un livret enseignant n°2 : «Découvrir lécrit : se préparer à apprendre à lire et à écrire»

22 Un livret de lélève n°1 Un livret de lélève n°2 Une application informatique de relevé et danalyse des résultats Un mode demploi du dispositif dévaluation Un calendrier annuel de passation Des fiches élèves Ec7 et Ec9 en format Word Un livret scolaire GS - version enseignant Un livret scolaire GS - version parents - Chaque livret enseignant propose : Des périodes de vigilance centrées chacune sur un nombre très limité de compétences jugées prioritaires Des consignes de passation et de codage des résultats Des aides aux élèves

23

24 Un outil dévaluation en GS «Structuration de la pensée» Dispositif du « Groupe Départemental Maternelle 36 » - Structuration de la pensée et opérations logiques - Structuration de la pensée et temps - Structuration de la pensée et espace - Structuration de la pensée et algorithmes Un outil dévaluation « langage » en MS Dispositif du « Pôle Maternelle 37 » Bilan langage en mars

25 d) Une évaluation critériée et non un jugement Analyser la (les) tâche(s) en amont Expliciter clairement pour soi Anticiper : - ce quil faut savoir et savoir faire pour réussir - ce que savent déjà les enfants ou non - les obstacles quils sont susceptibles de rencontrer (enjeu dapprentissage)

26 Critères : -Éléments abstraits, concrétisés par des indicateurs qui permettent de porter un jugement, dévaluer le résultat dune action -Pas dévaluation sans critères Déterminer des critères dévaluation Critères de réussite : - Permettent de décrire le résultat attendu Critères de réalisation : - Portent sur les procédures dexécution de la tâche : « Comment sy prendre ? Quelles sont les différentes façons de faire? »

27 Évaluer nest pas juger. Évaluer, cest donner de la valeur. Être attentif : - aux jugements de valeur et à ses effets - aux conclusions hâtives et faussement prédictives - à donner un réel statut à lerreur dans le processus dapprentissage = indicateur = source dinformation pour lenseignant et pour lenfant, non une faute

28 2. Pour lenfant : outil dapprentissage Rappel de la compétence 7 : évaluer les élèves 7.3. Associer les élèves à l'évaluation de leurs progrès Connaître et mettre en œuvre les techniques d'évaluation associant les élèves pour leur permettre une première prise de conscience des apprentissages scolaires Permettre à chaque élève de mesurer le chemin parcouru pour qu'il ait conscience de ce qu'il apprend

29 a) Porter attention à deux moments oraux sensibles : au début et en fin de séance En début de séance, avant laccomplissement dune tâche, rendre explicites : - Son contenu - Son but : expliciter les enjeux dapprentissage pour donner du sens et mobiliser - Ses critères dévaluation Critères de réussite : pour que lenfant sache quand il a réussi Critères de réalisation : pour que lenfant sache quelles procédures utiliser Pourquoi ? Comprendre la nature « objective » de lévaluation indépendante de la relation subjective à lenseignant et clarifier le but à atteindre (« devenir élève »)

30 En fin de séance : le bilan évaluatif oral à dimension métacognitive Confronter sa production aux attentes : prendre conscience des décalages éventuels (Consignes respectées ? Critères remplis ?) Sinterroger sur ce qu'on a appris (et pas sur ce que l'on a fait) Prendre conscience de ses progrès Un « rituel » formaliste vide de sens (doù une tendance à lescamoter) Une simple validation du travail Un signalement de lerreur seule sans étayage Un bilan subjectif - Ce nest pas : - Pour lélève, cest : Analyser erreurs et réussites (pour donner des conseils à d'autres élèves par ex)

31 Types de questions: « Quest-ce que tu nas pas réussi à faire ? Comment ty es-tu pris pour réussir ? Quelle méthode as-tu utilisée ? Les autres ont-ils tous utilisé la même manière de faire pour réussir ? Comparons les méthodes : y en a-t- il de plus efficaces que dautres ? … » - Pour le maître, cest : Évaluer pour réguler les apprentissages et différencier => Entraînements personnalisés ultérieurs Faire accéder au « Devenir élève » (Comprendre ce quest lécole) Valoriser le moindre progrès (« Tu ny arrivais pas et maintenant, si ! Bravo !»)

32 - Quel dispositif ? Roulement des élèves (tous ne sont pas tous concernés au même moment) : Ne pas cibler toujours les mêmes (stigmatisation), analyser aussi les réussites. Bilan à la suite de latelier ou comme point de départ à sa reprise.

33 b) Conserver les traces des progrès Quelles appréciations ? Rôle des « smileys »: Mais quel sens pour lenfant ? - appréciation globalisante (évaluation contrôle): pas danalyse des réussites, des erreurs et des progrès à faire Risque : atteinte à lestime de soi - appréciation affective : mesurer leffet du travail sur lenseignant ? Rendre lisibles et visibles les appréciations portées sur le travail de lenfant

34 - Autres appréciations possibles Codage le plus « neutre » possible: - 0 gommette : compétence non évaluée - 1 gommette : compétence à acquérir (Je ne sais pas encore faire) - 2 gommettes : compétence en cours dacquisition (Jai besoin daide pour réussir) - 3 gommettes : compétence à renforcer (Je réussis presque à chaque fois) - 4 gommettes : compétence acquise (Je réussis à chaque fois et je sais faire seul)

35 - Des appréciations formatives En termes positifs : «Tu sais faire ça. Il faut encore travailler ça. » ou si difficulté : « à revoir » Noter aussi comment il sy prend : « tout seul, jusquau bout, dans lordre, en saidant de… » Annoncer les activités dentraînement : «Il faudra tentraîner à…»

36 - Introduire progressivement une dimension auto-évaluative Exemple Nom : …………………… date : …………………. Prénom : ………………… Domaine dapprentissage : ……………………………….. Compétence : …………………………………………….. Consigne :………………………………………………… Jai respecté la consigne : oui non La prochaine fois, je devrai : ………………… Les deux dernières lignes sont à renseigner avec lélève. - À initier mais pas pour toutes les réalisations - De temps en temps en MS, plus fréquemment en GS

37 - Dispositif 1 : Dictée individuelle à ladulte à partir de lanalyse des erreurs et réussites Ex : « Jai bien reconstitué les parts de galette mais il faudra que jaméliore le découpage. » Quels dispositifs? - Dispositif 2 : Dictée à ladulte en petit groupe ou en grand groupe Bilan collectif en fin de journée, de semaine, dunité dapprentissage : ce quon apprend, comment on sy prend, quelles sont les difficultés à destination des parents

38 Quels supports ? - En PS : Photographies ou films numériques : Outils de conservation du parcours dapprentissage (langage, vivre ensemble) Supports de rencontres avec les familles Album personnel (noter domaine dactivités ; compétence en construction ; compétences spécifiques ; consigne ; date) Passer « du regard photo au regard cinéma »

39 - En MS et GS : Dimension auto-évaluative de + en + importante : «Je fais, je parle de mon travail, je compare consigne et production. Je dis ce que jai appris et ce quil va falloir que japprenne. » Usage de grilles dobservation collectives, bâties en équipe de cycle, utilisées tout au long du cycle 1 En GS (ou en cours de MS), introduction de situations dévaluation normées

40 3. Pour les tiers : un outil à construire en équipe utile à tous (cahier de progrès) Un outil lisible Un support de dialogue pour apprécier les progrès Une valorisation des apprentissages réalisés à lécole maternelle Rappel de la compétence 7 : évaluer les élèves 7.3 Communiquer à chaque parent l'évaluation des progrès de l'enfant Savoir présenter à ses parents les progrès de chaque enfant scolarisé en référence aux programmes, dans une vision dynamique et positive de l'apprentissage. Apprendre à commenter de façon formative des travaux d'élèves sans confondre évaluation et notation a) Pour les parents, cest :

41 b) Pour lélève, cest un outil dapprentissage pour : - Prendre conscience de ses acquis, de ses réussites et du chemin quil lui reste à parcourir - Sauto-évaluer - Se construire une image positive de lui-même et de lécole c) Pour les équipes, cest un outil professionnel pour: - Assurer la continuité des apprentissages au cycle 1 et entre la GS et le CP - Aider à la différenciation pédagogique Il est à construire en équipe de cycle : Exemple de méthodologie (Dossier ressources ECOLE MATERNELLE Groupe « Ecole Maternelle » du département de la Vendée-Inspection académique de Vendée)

42 d) Dispositif - Un classeur est institué de la PS à la GS. - Il comporte des intercalaires et des fiches perforées (ou feuillets transparents) afin de classer les traces du parcours dapprentissage selon les différents domaines dactivités des programmes. - Certaines tâches sont récurrentes dannée en année : dessin du bonhomme, écriture du prénom, connaissance de la comptine numérique... - Tous les apprentissages figurent dans le classeur : shabiller seul, réussir un puzzle, marcher sur la poutre, aussi bien quécrire son prénom ou dénombrer une collection… - Chaque feuille est datée et rangée dans lordre chronologique à lintérieur du domaine dactivité concerné.

43 - La compétence finale visée et les compétences intermédiaires sont notées. Elles sont traduites du point de vue de lenfant. Ex : « Je sais dénombrer jusquà… » ; « Je sais reconnaître mon étiquette prénom parmi 5 autres. » - En classant les documents avec lenfant, un dialogue métacognitif est engagé. Lenfant dit ce quil a réussi, ce quil sait mieux faire, ce quil doit encore apprendre. Lenseignant peut écrire sous sa dictée.Des photos peuvent être utilisées comme support à la verbalisation. - Des ateliers en petits groupes centrés sur le cahier de progrès sont instaurés en fin dunités dapprentissage. - Le classeur est transmis à la famille à chaque période de vacances. Il est consultable par les parents lors des temps daccueil et/ou lors de RV pour faire le point sur les acquis. - Il sert de support pour laccueil à la rentrée scolaire dans une nouvelle classe (notamment au CP).

44 e) Méthodologie en équipe de cycle - Lister les compétences attendues en fin décole maternelle, définir et hiérarchiser des objectifs intermédiaires. - Lister les évaluations régulières (tâches récurrentes). Définir à quelle fréquence elles seront proposées aux élèves (par exemple au début de chaque période). - En parallèle, renseigner et transmettre régulièrement un outil plus institutionnel à joindre au livret scolaire. Il suivra lélève à lécole élémentaire.

45 4) Autres supports AGEEM 86 Académie de Versailles Animation « évaluer en maternelle » (36) Académie de Grenoble Académie de Clermont Circonscription de Saint-Nazaire


Télécharger ppt "Évaluer les progrès à lécole maternelle Sylvaine BOREL, IEN Pré-élémentaire Catherine SERGEANT, PEMF Jocelyne BARBOUX, PEMF."

Présentations similaires


Annonces Google