La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Restitution de latelier EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Aline THEVENY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Restitution de latelier EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Aline THEVENY."— Transcription de la présentation:

1 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Restitution de latelier EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Aline THEVENY

2 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Le développement de léducation thérapeutique du patient après la Loi HPST : nouvelles recommandations François Bourdillon, Santé Publique, Pitié-Salpêtrière Société Française de Santé publique

3 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Bien comprendre la logique de programme Un programme est organisé par une équipe multidisciplinaire : Il répond à un besoin identifié pour les malades Il est construit autour dobjectifs Il décrit les modalités dinterventions, les professionnels engagés, les liens entre les acteurs, la coordination mise en place Il précise les modalités dévaluation Il se distingue de la posture éducative du professionnel de santé ou de léducateur

4 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Bien comprendre la logique de programme Il doit répondre à un cahier des charges Guider le promoteur Homogénéiser les programmes dans leur conception tout en laissant un vrai degré de liberté dans leur réalisation Pour sinscrire pleinement dans une approche de santé publique Lautorisation permet la mise en œuvre = obligation Tous les programmes autorisés ne seront pas financés

5 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Conclusions ETP = Un outil formidable pour réinterroger la relation avec les malades pour promouvoir la qualité de vie Pour aborder des questions sensibles comme celle de la sexualité, de la discrimination, … pour travailler sur les questions de prévention

6 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Quel(s) programme(s) en Éducation thérapeutique dans le VIH ? Dr Laurence Bentz COREVIH PACA Est SFLS

7 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Plan Quels courants pédagogiques pour quelle définition de léducation du patient ? Questionnements sur les modèles sous-jacents aux programmes éducatifs Deux exemples de modèles : Le programme « Temps clair » MOTHIV : Le counseling dans le VIH/SIDA Comment élaborer un programme dETP? Les principes clés Réflexions sur le « diagnostic éducatif » ou « bilan partagé » De lintégration de la prévention dans le soin Vers le futur : De la prise en compte de poly pathologies

8 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Questionnements sur les modèles sous-jacents aux programmes éducatifs Modèles sous-jacents à léducation des patients. Enquête dans différentes structures accueillant des patients diabétiques de type 2. Fournier C., Jullien-Narboux S., Pélicand J., Vincent I. Evolutions, INPES, n°5, janvier Quel modèle pédagogique ? Logique denseignement ou logique dapprentissage ? Quels types de savoirs mobilisés dans chaque séance éducative ? Quels types de supports pédagogiques utilisés ? Dans le diagnostic éducatif, quelle place accordée aux connaissances antérieures et aux représentations ? Quel niveau de personnalisation de la démarche et des contenus éducatifs ? Sur quoi porte lévaluation : les patients ? Les professionnels ? Les processus ? Sur quels critères ? Quel modèle déducation du patient ? Entre compliance et auto-détermination

9 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ En conclusion De nouveaux défis dans les pratiques en Éducation du patient Avec la prise en compte du vieillissement de la population et des enjeux liés au dépistage et à la prévention Pour les équipes pluridisciplinaires en ETP : Une pluralité de compétences à acquérir / approfondir / superviser ++ / (auto)évaluer dans le cadre de formations initiales et continues

10 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Le rôle des associations dans lETP et dans laccompagnement F. BARBIER

11 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Associer les associations Les associations agréées (et en leur absence localement les associations ou des personnes touchées) ont une vision complémentaire des soignants Labord des questions de sexualité sans jugement y est parfois plus simple -> quelle ETP pour une infection chronique transmissible? Lexpérience de la dynamique collective y est développée Linterpellation du système de soin, les propositions d évolutions y ont plus de place

12 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ se baser sur les besoins des personnes LETP ne se réduit pas à la consultation dobservance LETP ne se réduit pas à la situation déchec thérapeutique - LETP simagine dautant mieux en préparation/anticipation LETP ne marchera que si les besoins sont pris en compte, dans la durée, et dans leur évolution Envisager lETP dès lannonce ( cf. primo infection, cf. recommandations 2010 sur linstauration du traitement)

13 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Rebondir plutôt que conclure La multiplicité des intervenants utiles, la nécessité daugmenter le niveau de coordination, la co-infection ou les comorbidités nous engagent encore plus à forger des projets globaux trans- acteurs : les programmes dETP sont une chance pour cela. Lenjeu de linnovation et de la pérennité sont largement basés sur lutilisation et le développement des fonds de financement Lapproche globale et la participation des personnes seront essentielles

14 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Echanges avec la salle Il est souligné que les ARS ont pour rôle de réduire les inégalités (étendues territoriales vastes dans des Corevih) Une plus forte implication des réseaux V/H pour la coordination ou la prestation de services (ReVIH-Mulhouse) Exemple de décloisonnement entre les actions dans le milieu de la prévention de la transmission: prévention, observance, désir denfant, AMP…. Proportion denviron 10 % de la FA en ETP

15 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Echanges avec la salle (2) Laccès aux CS est déterminé par : La connaissance de lexistence des Cs ETP par les patients Les conditions dorientation proposées par les professionnels Méthodes dévaluation : Rapport dactivité dETP Qualité du programme (plaquette, pluri-disciplinarité, diagnostic éducatif…) Résultat (basée sur les résultats biologiques..) Auto évaluation annuelle pour faire évoluer le programme Partage dexpériences avec les programmes existants (Belgique, Saint- Martin, Mulhouse…) Boite à outils de la SFLS : Les participants sont invités à transmettre leurs outils et/ou utiliser les existants via le site (Véronique Tirard-Fleury)

16 Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Echanges avec la salle (3) Dossier ARS : Si refus euros damende Il est souhaité de rebondir et de repostuler en déposant les dossiers lannée suivante Commissions en ETP dans les COREVIH: Seraient souhaitables : Harmonisation des programmes et des outils


Télécharger ppt "Jeudi 4 & vendredi 5 novembre 2010 Bordeaux Nouvelles donnes Nouveau départ Restitution de latelier EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Aline THEVENY."

Présentations similaires


Annonces Google