La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONVIE 2009 PRIERE ET MISSION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONVIE 2009 PRIERE ET MISSION."— Transcription de la présentation:

1 CONVIE 2009 PRIERE ET MISSION

2 APERCU GENERAL Mission et son importance
Premier outil missionnaire : LA PRIERE Sans moi vous ne pouvez rien faire. Demander selon la volonté de Dieu Les principautés et les dominations La vocation des nations CONCLUSION L’expérience de l’Ouganda APERCU GENERAL

3 La MISSION ET SON IMPORTANCE
Mt 28,19-20 : Allez donc, et faites disciples toutes les nations, les baptisant pour le nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur enseignant à garder toutes les choses que je vous ai commandées. Et voici, moi je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la consommation du siècle. REMARQUES : Il faut aller pour répondre à l'instruction ferme du Seigneur. Une église qui ne s'ouvre pas sur une perspective missionnaire, alors même qu'elle peut paraître progresser, en fait regresse, perd de sa vigueur et finalement tombe dans la mondanité. Il importe de remarquer le fait que le projet missionnaire et fondamentalement d'abord dirigé vers LES NATIONS, avant de voir les individus dans leurs détails.

4 PREMIER OUTIL MISSIONNAIRE : LA PRIERE
1. Séparés de moi, vous ne pouvez rien faire. Jn 15,5. 2. Et c'est ici la confiance que nous avons en lui, que si nous demandons quelque chose SELON SA VOLONTE, il nous écoute; et si nous savons qu'il nous écoute, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous avons les choses que nous lui avons demandées. 1 Jn 5, Car notre lutte n'est pas contre le sang et la chair, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs de ces ténèbres, contre la puissance spirituelle de méchanceté qui est dans les lieux célestes. Ep 6,12.

5 LA VOCATION DES NATIONS
Souvenons-nous d’Israël, le peuple choisi pour la mission la plus haute que Dieu eut sur la terre, la venue et l’incarnation du Dieu Fils. Dieu choisit un peuple, une nation concrète, une patrie concrète et lui confia une mission : conserver au milieu des païens la foi au Dieu unique, pour attendre et recevoir en son sein le Messie. Précisément, la tragédie d’Israël réside dans le fait de ne pas reconnaître le Messie, et ainsi trahir la mission que Dieu lui avait donnée. Dieu a confié à Israël une mission concrète. L’histoire nous raconte l’œuvre évangélisatrice de l’Espagne. Selon cette histoire, l’Espagne existerait sur cette terre, non seulement pour conquérir un continent pour son roi, mais plutôt pour conquérir un monde pour le Christ, et s’il existe aujourd’hui une Amérique « qui prie Jésus-Christ et parle en espagnol », c’est parce que l’Espagne a rempli la mission évangélisatrice que Dieu lui a confiée. Pensons que Dieu a aussi confié une mission à notre nation. Mission qui ne se conclut pas uniquement sur cette terre, mais qui atteint l’éternité, et là nous touchons un peu au mystère des nations.

6 sUITE Il est des aspects des talents que Dieu a attribués à notre race et dont celle-ci devra répondre devant Dieu. Il viendra le jour où toutes les races de la terre se dresseront avec tous leurs morts, avec tous leurs rois et empereurs, et chaque race, chaque peuple aura sa place devant le trône de Dieu. Ce moment final, la résurrection des morts, est la fin la plus haute, la plus sublime vers laquelle peut tendre une race. La race est par conséquent l’entité qui prolonge la vie au-delà de la terre. Les peuples sont des réalités aussi dans l’autre monde, après l’avoir été dans celui-ci. Apocalypse de Jean révèle : « La ville n’a d’ailleurs besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illuminera et sa lampe est l’Agneau. Les nations marcheront à sa lumière et les rois de la terre y importeront leur opulence » (Ap 21,23-24). A nous, à notre race, à notre nation comme à toute autre nation du monde, Dieu a confié une mission. Dieu a marqué un destin historique à notre nation. La première loi qu’une race, une nation doit suivre, c’est de cheminer dans la ligne de ce destin, de comprendre la mission qui lui a été confiée. Notre race, notre nation n’a pas à déposer les armes et n’a pas à déserter sa mission, quelles qu’en puissent être les difficultés, quelle qu’en puisse être la longueur du chemin du Golgotha.

7 sUITE ET LA MISSION DE CONVERSION D'UNE NATION DOIT IMPERATIVEMENT COMMENCER PAR LA PRIERE DE DISCERNEMENT DU DESTIN DE CETTE NATION. AUTREMENT CE SERAIT UN COUP D'EPEE DANS L'EAU, CAR DIEU N'A PAS PROMIS D'EXAUCER NOS CAPRICES MAIS SA VOLONTE.

8 Expérience de l'ouganda
L’exemple de l’Ouganda (Afrique centrale) montre comment Dieu retourne des situations qui semblent impossibles et comment il se glorifie dans des problèmes "insolubles". Des principes spirituels sont ainsi mis en évidence, qui peuvent être efficaces aussi dans d’autres pays. Une succession de crises graves, de mobilisations des chrétiens dans la prière et finalement de réveils ont caractérisé l’Ouganda depuis 80 ans... Ces crises ont été, entre autres, les sanglantes dictatures des présidents IDI AMIN puis OBOTE! La dernière crise en date dans le pays éclata en : il s’agissait du SIDA. L’Ouganda avait le taux de SIDA le plus élevé du monde entier. Les prévisions de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) disaient qu’un tiers de la population de l’Ouganda allait mourir de ce fléau d’ici 1997, qu’un deuxième tiers aurait des difficultés à marcher et qu’un effondrement économique et culturel se préparait. Lorsque nous suivons l’histoire de l’Ouganda, nous observons deux caractéristiques qui se sont toujours répétées : 1. Lorsque les chrétiens crient vers Dieu dans la prière, ils effectuent une percée pour la nation et cela entraîne une intervention efficace de Dieu. 2. On prie pour s’opposer à des problèmes existants; mais sitôt que ceux-ci sont résolus, on cesse de prier de façon concertée. Conséquence: de nouveaux problèmes surgissent! Dieu parla alors aux responsables du pays : "Quand vous priez pour les problèmes de la nation, ils sont résolus, mais de nouveaux problèmes apparaissent. Et cela se répète de façon cyclique. Commencez à prier pour la DESTINEE REDEMPTRICE et prophétique de votre pays et je m’occuperai des problèmes de celui-ci." Après un certain temps, durant lequel on apprit à prier de cette nouvelle manière, des changements sont intervenus dans chaque secteur de la vie du pays. Aujourd’hui, l’Ouganda est la seule nation d’Afrique où le taux de SIDA est en régression et, au niveau mondial, c’est le pays où la diminution est la plus rapide. DIEU a été fidèle à sa Parole.

9 conclusion Dans Genèse 13: 15-17, Dieu renouvelle ses promesses à Abraham et lui donne l’ordre de se mettre en route et de parcourir tout le pays. Lorsque Dieu parle à Abraham, il mentionne les peuples qui vivent dans le pays (Gen.12: 4-7; 15 : 18-21). Ces peuples adoraient leurs divinités et faisaient, de fait, avec elles une alliance. Cela donnait à ces "divinités", c’est-à-dire à ces forces occultes, le droit d’agir dans leur pays et dans leur vie. Ces puissances ténébreuses étendaient de la sorte comme une couverture d’obscurité sur les diverses régions. Ainsi, des puissances régnaient sur tel pays et déterminaient le style de vie de ses habitants. En signalant à Abraham le nom des peuples du pays, c’est comme si Dieu lui montrait à quelles dominations spirituelles il avait affaire. Or, lorqu’Abraham parcourait le pays promis, il élevait partout dans le territoire des autels pour l’Eternel et il adorait Dieu dans ces endroits (Gen. 12: 7; 13: 18). Chaque fois qu’il exprimait ainsi la souveraineté de Dieu, il établissait une place pour le Seigneur. Par ses prières et son adoration, il créait une brèche dans le couvercle de ténèbres au-dessus de la région parcourue et permettait ainsi que la présence du Seigneur vienne séjourner dans le pays. Il fallait d’abord que les forteresses du monde invisible soient démolies, avant que Dieu puisse déverser son Esprit. Cette stratégie de prière est encore valable aujourd’hui. (voir Daniel 10) Satan se donne le droit de régner sur un pays dans la mesure où ses habitants adoptent son caractère et ses oeuvres mauvaises, qu’ils les pratiquent et les intègrent à leur propre culture. En observant le style de vie des membres d’une nation ou d’un groupe de peuples, il est possible d’y reconnaître les pouvoirs spirituels qui y règnent et poussent les hommes dans la désobéissance, les désordres sexuels, les angoisses, la violence pour le pouvoir, etc. (voir Eph. 2 : 1-3 et 6 : 12). C'est à ce niveau, et nulle part ailleurs que doit commencer une mission à même de donner des fruits utiles pour le royaume de Dieu. Que le Seigneur nous accorde cette sagesse. AMEN.


Télécharger ppt "CONVIE 2009 PRIERE ET MISSION."

Présentations similaires


Annonces Google