La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA REPONSE CUTANEE SYMPATHIQUE SYMPATHETIC SKIN RESPONSE= S.S.R. P.LONCHAMPT NEUROLOGIE CHRU ANGERS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA REPONSE CUTANEE SYMPATHIQUE SYMPATHETIC SKIN RESPONSE= S.S.R. P.LONCHAMPT NEUROLOGIE CHRU ANGERS."— Transcription de la présentation:

1 LA REPONSE CUTANEE SYMPATHIQUE SYMPATHETIC SKIN RESPONSE= S.S.R. P.LONCHAMPT NEUROLOGIE CHRU ANGERS

2 Limites de l’examen électrophysiologique de routine Fondements de l’examen électrophysiologique du Système neuromusculaire: * Eléments excitables stimulables électriquement à distance *Réponses électriques enregistrables à distance Les limites qui en découlent: * Les petites fibres nerveuses ne sont pas stimulées * Les petites fibres nerveuses ne sont pas enregistrées

3 Conséquences L’examen électrophysiologique de routine n’explore pas le système nerveux périphérique à petite fibre: *Les voies de la sensibilité nociceptive (douleur) *Le système nerveux végétatif (autonome)

4 Exploration du système nerveux autonome Stimulations *Provoquer par un stimulus une réaction réflexe : viscérale, vasculaire ou glandulaire Enregistrements ou observations: *Signes physiques correspondant au fonctionnement de l’organe *Microneurographie (Hyperspécialisation)

5 Examen paraclinique du système végétatif Diamètre pupillaire Rythme cardiaque Sudation Vasomotricité Symp. Parasymp.. Parasymp. Symp.

6 Les glandes sudoripares

7 1 µ A Rc Mesure des variations résistance cutanée Mesure des variations du potentiel cutané Enregistrements de la réaction cutanée sympathique

8 A B C D StimulationEnregistrement A: Stimulation électrique B: Stimulation auditive C: Inspir. / Exp. forcées D: réactions psychiques figure 2

9 Centres émotionnels GS stimuli somatiques stimuli psychologiques voies afférentes sensitivo-sensorielles voies efférentes végétatives

10 Le contrôle central Le fait que la réponse électrodermale soit liée à des réactions d’orientation à connotation émotionnelle orienté d’emblée vers l ’idée que ce phénomène végétatif était sous le contrôle du système nerveux central. On a montré l’implication: De la réticulée. De l’hypothalamus Du système limbique (amygdale –hippocampe) Du cortex frontal Ce mécanisme du contrôle central est complexe et à ce jour pas totalement élucidé. Il est clair que c’est à ce niveau du mécanisme qu’on peut imputer la grande variabilité du phénomène

11 Morphologie des SSR Paramètres mesurables N P P N P Latence amplitude 1 sec 0.2 m.V

12 SNC afférences 1500 ms ms 15 ms 100ms ms 580ms Participation des différentes étapes du phénomène à la latence de la SSR poignet efférences poignet glandes stim

13 A SSR évoquée par les mouvements ventilatoires

14 Efficacité des tonalités des stimulations sonores 110 dB click pip burst 1.4 sec

15 Paramètres d ’enregistrement *Ampli: de 0.1 à 2 mV/ Cm *Balayage: 1 sec / Cm *Filtre: Hz (passe bas) *allongé *Pièce calme *Pénombre *t° ambiante chaude : 25°

16 Tableau des valeurs (d ’après Amarenko)

17 Potentiels de paume

18 Stimulation électrique de nerf d ’intensité croissante 1 A

19 Enregistrements aisselle et paume 1 A

20 Vitesse de conduction des fibres amyèliniques t V= 51 cm/ 400mec= 1.3 m/sec

21 Le phénomène d ’habituation 1 A 2 minutes 2 stim. /minute

22 DOMAINE D ’UTILISATION DE LA SSR NEUROLOGIQUEPSYCHOLOGIQUE SNPSNCLégal/rechercheMédical neuropathietraumaneuropathieTrauma/AVC Machine à détecter le mensonge Etude des bases psycho physiologiques de l ’émotion et de l ’a attention Dépression Anxiété Trouble attention (enfants hyperactifs) Schizophrénie Démences Diabète Alcoolisme Algodystrophie ………. Canal carpien trauma tronc trauma radic. Causalgie Dysautonomie primitive Parkinson Huntington SEP SLA Sarcoïdose Behcet Fabry Guill. Barr. Myelopathies syringomyelie trauma spinal AVC divers

23 Diabète

24 Alcccolisme

25 Guillain Barré

26 Parkinson

27 Sclérose en plaque

28 Canal carpien

29 Traumatisme plexus Moyen d ’exploration des lésions plexiques post-traumatiques graves Renseignements obtenus rapidement sur: La conduction des voies afférentes par stimulation homo latérale et enregistrement des SSR controlatérales Le niveau d ’atteinte des voies sympathiques efférentes par stimulation controlatérale et enregistrement des SSR homo latérales Examen facile à réaliser et ne demandant pas la coopération du patient

30 -Plus de 90 % de l ’innervation sympathique du MS passe par C8-D1 -Les fibres sympathiques postganglionaires partent du ganglion stellaire -Les fibres préganglionnaires rejoignent le ganglion stellaire par la seule racine D1. La section préganglionnaire de D1 fait disparaître toute l ’innervation sympathique du MS

31 spontanée 7

32 Enregistrement cub

33 Enregistrement cub

34 Pour conclure L’enregistrement de la SSR est un moyen simple et non invasif D’étude électrophysiologique du système nerveux. Il peut être envisagé comme un examen de routine dans les neuropathies à la recherche d’atteinte des petites fibres affectant le système autonome. Il reste cependant dans ce cas un moyen peu nuancé dans la mesure ou les paramètres mesurables sont peu sensibles et fluctuants.La latence n ’est pas un critère très significatif et seules l ’abolition ou une asymétrie franche d ’amplitude est significative Dans bien d’autres situations moins courantes et en particulier dans des atteintes traumatiques,il peut rendre des services utiles. Il faut savoir y penser.

35

36

37 Nécessité d ’une standardisation reconnue *Conditions d ’obtention Environnement Stimulation (modalités-caractéristiques -localisation) Enregistrement *Paramètres mesurés *Définition de niveaux de normalité

38 Palmaire G III dgt D III dgt G Plantaire D plantaire G Palmaire D Med D MedG tibD Tib G Auditif ENR STIM Temp ambiante: 20° Temp cutanée:30° Piéce calme et pénombre sécher la peau Durée d ’acquisition:8sec. BP:0.2/0.5 Hz Amplif: 200µV Stim: fréquence irrégul- limite du désagréable Mesure: Latence et amplitude moyenne sur cinq enregistrements consécutifs

39 Une application tardive à la neurologie De sa mise en évidence au 19ème siècle jusqu’ aux années 60 du siècle dernier l’étude de la réaction électrodermale a été largement utilisée dans le domaine de la neuropsychologie expérimentale ou clinique. Il y avait là un moyen simple de quantifier des réactions émotionnelles,d’alerte ou d’orientation. Il semble qu’actuellement (depuis les années 80),,apparaît une orientation plus nettement neurophysiologique et neuro clinique; Ceci est sans doute lié au fait que nos connaissances relatives aux mécanismes physiologiques du phénomène se sont précisées.

40


Télécharger ppt "LA REPONSE CUTANEE SYMPATHIQUE SYMPATHETIC SKIN RESPONSE= S.S.R. P.LONCHAMPT NEUROLOGIE CHRU ANGERS."

Présentations similaires


Annonces Google