La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Des rituels à lécole maternelle Par Catherine DUMAS IEN Gard préélémentaire Animation pédagogique LYON Le 12 décembre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Des rituels à lécole maternelle Par Catherine DUMAS IEN Gard préélémentaire Animation pédagogique LYON Le 12 décembre 2012."— Transcription de la présentation:

1 1 Des rituels à lécole maternelle Par Catherine DUMAS IEN Gard préélémentaire Animation pédagogique LYON Le 12 décembre 2012

2 PLAN Lécole maternelle La genèse de notre travail Quest –ce quun rituel? 1.Définition 2.Ancrages 3.Caractéristiques clés 4.Fonctions Essais de classement 1.Socialisation 2.Scolarisation 3.Apprentissages Pistes Conclusion

3 Introduction IEN mission maternelle Généralités autour de lécole maternelle Lapport des neurosciences Les rituels ?

4 AGIEM congrès de ROUEN MAINTENIR ET DÉVELOPPER LA VALEUR CLIENT > Via le management de lattrition > Via laccroissement de la valeur abonné (1 mois -> 12 mois) > Via lup-sale Genèse de la recherche A.M.GIOUX « Faire tous les jours des rituels,à la même heure, à long terme cela devient du conditionnement opérant. Le rituel,cette routine,est à revoir », « Apporter des régularités cest utile, mais des régularités identiques de 3 ans à 5 ans cest à proscrire. » M.BRIGAUDIOT « moments qui se déroulent quotidiennement sur un même mode pendant quatre années » 4

5 Jean HEBRARD Janvier 2009 « Rituels » : le mot est étrange ! Il évoque les religions ou les fêtes civiques ! On ne lattend pas dans le vocabulaire de léducation. Il sest pourtant imposé dans la pédagogie des écoles maternelles Puis, lorsque les sciences « cognitives » se sont installées en force dans le paysage didactique français, le mot a conquis ses lettres de noblesse scientifique. Les rituels pouvaient être maintenant rangés du côté des instruments légitimes de tout acte éducatif, aptes à construire des « automatismes » libérant les cerveaux des jeunes enfants dautant de tâches fastidieuses et ouvrant de nouveaux paradis intellectuels…

6 Ambiguïté du terme Quels rituels? Rituels scolaires Rituels sociaux.

7 Avis des protagonistes Lavis des élèves Lavis des maîtres Rôle et place des IEN

8 La définition de départ Education Enseignement Apprentissages

9 Différents ancrages Ancrage anthropologique Les rituels en rapport avec le mythe et le sacré Psychogénétique : formats de BRUNER. Ancrage historique

10 Les caractéristiques-clés : Quelles que soient les différences apparentes et les variables didactiques : la régularité dun fonctionnement ( temps,espace) la répétitivité des gestes, des paroles, des codes mis en place, avec des contraintes fortes lidentité formelle des situations dont les enjeux ne varient pas (peu) et qui constituent des repères sûrs(appel,cantine )

11 Les Fonctions Ils marquent dabord un passage Ils sont un espace dautonomie avec des contraintes très fortes (faire seul) Ils ont une fonction contractuelle (écouter,lever le doigt,faire ensemble) Ils marquent aussi des places, instaurent des rôles et déclenchent du développement (exploit, maître) Ils sont en rapport avec les trois grandes fonctions de la maternelle : Socialisation Scolarisation en lien avec les apprentissages

12 Alors pourquoi sont-ils contestés ? Leur accumulation Vidés de leur sens dans le temps Des apprentissages parfois trop importants Des enfants fragiles en difficulté

13 Les programmes de 2008 importance de ces termes dans les exemples Une progressivité doit être envisagée Gagner en efficacité de travail grâce aux rituels Contenus renouvelés Le savoir collectif Donner du sens aux apprentissages Enrichir la diversité des approches

14 Les rituels ? Que pouvons nous mettre en œuvre ? Pas une fin en soi ! 1. Pas forcément et exclusivement au regroupement Lalchimie: De laccueil Du regroupement Des ateliers 2.Aménagement de cet espace ( progressivité PS à GS ) 3. Individualisation des apprentissages

15 Organisation des apprentissages Ex progression calendrier GS : écriture de la date

16 Le train Réinterroger les outils existants

17

18

19

20 Les apprentissages [4] Ecriture de la date

21 Les apprentissages [5] Ecriture de la date

22 Les apprentissages [6] Ecriture de la date

23 Des questions à se poser pour sa préparation Que faire ? ( faire quelque chose /APPRENDRE quelque chose en le faisant ) Pourquoi le faire ? Quand le faire ? Comment le faire ? Pour qui, à quel niveau, selon quelle différenciation ?

24 Classe de PS le jour de la rentrée coin regroupement

25

26

27 Créer des progressions sur le cycle Conseil de maître de cycle Progressivité des apprentissages

28 Evaluer pour assurer une progressivité

29 Quelques éléments de conclusion Conserver les rituels Pour leur régularité Pour le besoin de répétition (sans tomber dans la routine) Pour stabiliser, mettre en mémoire Pour agir avec ceux qui en ont le plus besoin.

30 Quelques éléments de conclusion Conserver les rituels Une réelle machine pour intégrer Un espace où lon éprouve le bonheur de savoir ce que tout le monde sait Une véritable thérapie contre la remédiation Une aide pour les enfants les plus fragiles

31 Merci de votre attention… Pas « dapplicationnisme » désincarné de toute réalité de vos classes! Essayez de faire autrement tout simplement. Faire des choix Faire des choix.


Télécharger ppt "1 Des rituels à lécole maternelle Par Catherine DUMAS IEN Gard préélémentaire Animation pédagogique LYON Le 12 décembre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google