La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UNE UNION COMMERCIALE EFFICACE Philippe ROBERT CABINET FORMACO Consultant en Développement commercial Métiers du Commerce.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UNE UNION COMMERCIALE EFFICACE Philippe ROBERT CABINET FORMACO Consultant en Développement commercial Métiers du Commerce."— Transcription de la présentation:

1 UNE UNION COMMERCIALE EFFICACE Philippe ROBERT CABINET FORMACO Consultant en Développement commercial Métiers du Commerce

2 LES OBJECTIFS GENERAUX

3 CONSTAT  Les mêmes questions se posent partout : Comment réussir à mobiliser ? Comment réussir à mobiliser ? Comment défendre le commerce de proximité Comment défendre le commerce de proximité Comment faire adhérer ? Comment faire adhérer ? Comment animer ? Comment animer ? Comment faire participer ? Comment faire participer ? Comment trouver de l’argent ? Comment trouver de l’argent ? Comment inciter à échanger, se concerter ? Comment inciter à échanger, se concerter ? Comment manager une association ? Comment manager une association ?

4 Pourtant…  Il faut : Constituer une force vive, un contrepoids aux autres formes de commerce Constituer une force vive, un contrepoids aux autres formes de commerce Se présenter aux pouvoir public, être représentatif du 1° employeur de la ville Se présenter aux pouvoir public, être représentatif du 1° employeur de la ville Se concerter avec la municipalité Se concerter avec la municipalité Être force de proposition pour l’animation, le développement, l’aménagement du centre- ville Être force de proposition pour l’animation, le développement, l’aménagement du centre- ville Défendre les commerçants Défendre les commerçants

5 Pourquoi mieux s’organiser ?  Parce que : L’enjeu est de reconquérir le centre-ville L’enjeu est de reconquérir le centre-ville L’état développe des opérations de revitalisation et de modernisation avec des subventions à la clé L’état développe des opérations de revitalisation et de modernisation avec des subventions à la clé Il faut peser sur les décisions des élus locaux Il faut peser sur les décisions des élus locaux Il faut prendre notre avenir en main Il faut prendre notre avenir en main

6 Pour Quoi Faire ? OBJECTIF INTERNE OBJECTIF EXTERNE Mieux se connaître Se faire connaître Mieux se connaître Se faire connaître Mieux se comprendre Se vendre Mieux se comprendre Se vendre Créer des liens Etablir des partenariats Créer des liens Etablir des partenariats MOBILISERCONVAINCRERASSEMBLERFEDERER POUR REPRESENTERPROPOSERDEFENDREAGIR

7 LE FONCTIONNEMENT

8 Le Bureau Un(e) Président(e) Un(e) vice-Président(e) Le Un(e) Secrétairenoyau dur Un(e) Trésorier Une équipe dynamique, des commerçants leaders, représentatifs !

9 Le Président  Personnalité du monde commerçant  Dynamique  Rassembleur  Communicant  Sachant adapter son management La performance de l’association, de ses actions et de ses animations dépend de ces qualités

10 Les 3 piliers de l’autorité et du Leadership STATUT : ELU PERSONNALITE CONNAISSANCE / SAVOIR LEADERSHIPAUTORITE

11 Les principaux styles de Management DIRECTIFPERSUASIFPARTICIPATIFDÉLÉGATIF Mots clés ProgrammeProcédurePlanningObjectifsExplicationsReconnaissanceEcouteConfiance Négociation d’objectifs Autonomie des collaborateurs Confiance dans les subordonnés AucuneLimitéeGrandeAbsolue Communication Faible, descendante Forte, descendante Forte, ascendante et descendante Forte Niveau de prise de décision Au sommet de la hiérarchie Partage : ensemble de l’entreprise Ensemble de l’entreprise Esprit d’équipe AucunFaibleMoyenFort Système de motivation SanctionsEncouragements Récompenses liées aux résultats Récompenses liées aux objectifs Exemple de situations Subordonnés peu motivés ou peu expérimentés, Situation d’urgence Subordonnés qui évoluent, Situations difficiles Subordonnés motivés Subordonnés motivés, très compétents, capables de grande autonomie

12 Matrice « Compétences et styles de Management » Le membre PAS MOTIVÉ MOTIVÉ Compétent Il sait faire mais se démotive MANAGEMENT PARTICIPATIF Définir les objectifs – Stimuler – Soutenir Il sait faire, il est motivé, il s’engage MANAGEMENT DELEGATIF Autonomie - Contrôle à posteriori Pas Compétent Il ne sait pas faire et n’a pas envie MANAGEMENT DIRECTIF Directives précises – Contrôle serré Il ne sait pas mais s’investit beaucoup MANAGEMENT PERSUASIF Expliquer – Former - Accompagner

13 Le conseil d’Administration  Représentatif de chaque quartier ou rue  Représentatif de l’ensemble des activités Equipement de la personne Equipement de la personne Equipement de la maison Equipement de la maison Culture Loisirs Culture Loisirs Services (restauration, coiffure, etc.) Services (restauration, coiffure, etc.) Artisans Artisans Professions libérales Professions libéralesEtc.

14 Les Commissions  L’association doit être structurée en commissions : Afin de faire participer tout le C.A.Afin de faire participer tout le C.A. Afin de déléguerAfin de déléguer Permet d’optimiser le fonctionnementPermet d’optimiser le fonctionnement Permet de spécialiser des membres sur des sujetsPermet de spécialiser des membres sur des sujets

15 La Commission Communication  Interne : pour favoriser l’esprit d’équipe, préparer les outils (argumentaire pour les adhésions par exemple)  Externe : préparer les plans médias, les stratégies publicitaires, obtenir des tarifs…  Relations publiques : relations avec les partenaires (mairie, CCI, banques, sponsors etc.)

16 La Communication Animation  Etablir le plan annuel d’animation du PROJET  Créer des évènements  Chaque animation doit avoir un responsable

17 La Commission Règlementation  Liquidations de stock  Soldes  Promotions  Braderies  Ventes abusives  Para-commercialisme

18 Commission Urbanisme  Plan de circulation  Stationnement, Parkings, arrêts minutes  Propreté  Eclairage public, illuminations  Aménagement urbain  Suivi des dossiers de CDEC  Schéma de développement commercial

19 La Commission Finances  Tenir la comptabilité  Etablir les budgets  Les cotisations : montant en fonction des surfaces, des salariés ?...  Gérer la trésorerie Président : Trésorier(e)

20 La Commission Internet  Création du site Web de l’association  Gestion et suivi du site  Mises à jour  Gestion des opérations marketing

21 Commissions diverses Commissions diverses  Exemples : Sécurité Sécurité Formation Formation Spécifique à un évènement ponctuel, à une situation particulière Spécifique à un évènement ponctuel, à une situation particulière

22 L’ensemble des acteurs  Mobilisés et impliqués  Motivés à promouvoir les valeurs du groupe  Motivés à développer des animations ambitieuses  Motivés à développer des offres commerciales à forte dimensions  Représentant l’ensemble du territoire et des corporations

23 Le poids de l’association Représentation :  Nombre de personnes "occupées" en centre- ville  Nombre d’entreprises présentes en centre- ville Bannir le terme de "petit commerce" Préférer "commerce de proximité" Parler d’ "entreprises" et d’ "entrepreneurs"

24 Les Outils indispensables  Fichiers de l’ensemble des acteurs du territoire : Triés par quartier, par rue, par métiers Triés par quartier, par rue, par métiers Recenser les adhérents Recenser les adhérents Recenser les non-adhérents Recenser les non-adhérents Recenser les Succursales d’enseignes Recenser les Succursales d’enseignes

25 Les Outils  Le site Internet : Outil de communication interne Outil de communication interne Outil de communication externe Outil de communication externe

26 Les Outils  Les réunions : Réunions du Conseil d’Administration Réunions du Conseil d’Administration Réunions des Commissions Réunions des Commissions Réunions du Bureau Réunions du Bureau Attention à la réunionite ! Attention à la réunionite ! Comment gagner en efficacité ?

27 PREPARER ET ANIMER PREPARER ET ANIMER UNE REUNION

28 OBJECTIFS DE CETTE FORMATION  MIEUX PREPARER SES REUNIONS  FAIRE MOINS DE REUNIONS  FAIRE DES REUNIONS PLUS COURTES  FAIRE DES REUNIONS PLUS PERCUTANTES  FAIRE DES REUNIONS PLUS PRODUCTIVES

29 SE REUNIR POUR QUOI ?  FORMER  SENSIBILISER  INFORMER  ECHANGER, DEBATTRE  CONVAINCRE  PREPARER L’ACTION A VENIR  RESOUDRE DES PROBLEMES

30 SE REUNIR POUR QUOI ?  UNE REUNION EST LE MEILLEUR MOYEN POUR ASSURER : UN TRAVAIL D’EQUIPE UN TRAVAIL D’EQUIPE UN LANGAGE COMMUN UN LANGAGE COMMUN LA CONNAISSANCE DE L’AUTRE LA CONNAISSANCE DE L’AUTRE

31 AVANT LA REUNION  PREPARATION FIXER L’ / LES OBJECTIFS DE LA REUNION FIXER L’ / LES OBJECTIFS DE LA REUNION TITRER LA REUNION : TITRER LA REUNION : « FIXER NOTRE PLAN D’ANIMATIONS »« FIXER NOTRE PLAN D’ANIMATIONS » « FIXER LE MONTANT DES COTISATIONS »« FIXER LE MONTANT DES COTISATIONS » DEFINIR L’ORDRE DU JOUR DEFINIR L’ORDRE DU JOUR CHOISIR LES PARTICIPANTS CHOISIR LES PARTICIPANTS ETABLIR L’ORDRE DU JOUR ETABLIR L’ORDRE DU JOUR FIXER LA DUREE DE LA REUNION : 1h30 maxi FIXER LA DUREE DE LA REUNION : 1h30 maxi TROUVER UNE DATE (E.MAIL) TROUVER UNE DATE (E.MAIL)

32 ORGANISATION MATERIELLE LIEU LIEU SALLESALLE RESERVATIONRESERVATION ACCUEIL ET PAUSES ACCUEIL ET PAUSES CAFE – BOISSONSCAFE – BOISSONS REPAS EVENTUELLEMENTREPAS EVENTUELLEMENT

33 ORGANISATION MATERIELLE  Disposition autour d’une table  Disposition autour d’une table Favorise la relation entre participants et intervenant.Favorise la relation entre participants et intervenant. La table freine les échanges généralisés (angles)La table freine les échanges généralisés (angles) Favorise l’émergence de contre pouvoir (en face)Favorise l’émergence de contre pouvoir (en face) Convient pour les réunions de travail, de suivi de projet.Convient pour les réunions de travail, de suivi de projet.

34 ORGANISATION MATERIELLE  Disposition en U : Participants focalisés sur l’intervenantParticipants focalisés sur l’intervenant Le message passe mieux : il est vu et entendu de tous.Le message passe mieux : il est vu et entendu de tous. Convient bien en formationConvient bien en formation ne convient pas pour toutes les réunions ni quand les intervenants sont trop nombreuxne convient pas pour toutes les réunions ni quand les intervenants sont trop nombreux

35 ORGANISATION MATERIELLE  Disposition en O : Favorise les contacts en face et circulairesFavorise les contacts en face et circulaires Tout le monde est à égalité de positionTout le monde est à égalité de position Pas de visuel possible (vidéo projecteur, tableau)Pas de visuel possible (vidéo projecteur, tableau) Convient bien pour la gestion de conflit, brainstorming…Convient bien pour la gestion de conflit, brainstorming…

36 ORGANISATION MATERIELLE  Disposition en rang : Echange unilatéral entre intervenant et participantsEchange unilatéral entre intervenant et participants Les échanges sont freinés par les tablesLes échanges sont freinés par les tables Le groupe reçoit mais ne participe pas.Le groupe reçoit mais ne participe pas. Pour faire passer un message sans discussion.Pour faire passer un message sans discussion.

37 ORGANISATION MATERIELLE  TABLEAU Le visuel ajouté à l’oral permet une meilleure mémorisation du message Le visuel ajouté à l’oral permet une meilleure mémorisation du message Utiliser des couleurs Utiliser des couleurs  MATERIEL, DOCUMENT Vidéo-projecteur Vidéo-projecteur Document papier Document papier

38 AVANT LA REUNION  INVITATION (N’est pas une Convocation) TITRE DE LA REUNION (OBJECTIF) TITRE DE LA REUNION (OBJECTIF) LIEU LIEU DATE DATE HEURE DE DEBUT ET DE FIN DE LA REUNION HEURE DE DEBUT ET DE FIN DE LA REUNION ORDRE DU JOUR ORDRE DU JOUR INVITER CHACUN A POSER DES QUESTIONS PAR AVANCE INVITER CHACUN A POSER DES QUESTIONS PAR AVANCE

39 CHECK-LIST PREPARATION  LES PARTICIPANTS DONT ON A BESOIN SERONT-ILS PRESENTS ?  LA TAILLE DU GROUPE N’EST-ELLE PAS TROP IMPORTANTE ?  LES PARTICIPANTS SONT-ILS INFORMES ASSEZ TÔT ?  L’INVITATION EST-ELLE MOTIVANTE ?  L’OBJECTIF RECHERCHE EST-IL CLAIREMENT ANNONCE ?  A-T-ON DEMANDE UN TRAVAIL PREPARATOIRE ?  LES CONDITIONS MATERIELLES SONT-ELLES ARRETEES ?  A-T-ON CONFIE L’ANIMATION D’UNE OU DEUX SEQUENCES PAR UN PARTICIPANT ?

40 POUR BIEN COMMENCER  ORGANISER LES PRESENTATIONS  EXPRIMER L’OBJECTIF DE LA REUNION  CONCERNER LES PARTICIPANTS  PRESENTER LE DEROULE DE LA REUNION  PRECISER L’HEURE DE FIN ET DE LA PAUSE  INDIQUER CE QUI EST ATTENDU DE CHACUN  DESIGNER UN SECRETAIRE  FAIRE FAIRE UN TOUR DE TABLE  S’ASSURER DE L’ACCORD DE TOUS ET RECCUEILLIR LES ATTENTES DE CHACUN

41 L’ANIMATION  BIEN ACCUEILLIR PREPARE AU BON CLIMAT  CRÉER LE GROUPE : FAIRE S’EXPRIMER CHACUN FAIRE S’EXPRIMER CHACUN SE NOMMERSE NOMMER DIRE CE QUE L’ON FAITDIRE CE QUE L’ON FAIT DIRE CE QUE L’ON ATTEND DE LA REUNIONDIRE CE QUE L’ON ATTEND DE LA REUNION AMENER LE GROUPE A PRENDRE CONSCIENCE D’UN OBJECTIF COMMUN AMENER LE GROUPE A PRENDRE CONSCIENCE D’UN OBJECTIF COMMUN CRÉER UNE TENSION VERS CE BUTCRÉER UNE TENSION VERS CE BUT ETABLIR LA SITUATION DE DEPART PAR RAPPORT A CE BUTETABLIR LA SITUATION DE DEPART PAR RAPPORT A CE BUT SYNERGIE = PARTICIPATION DE CHACUN SYNERGIE = PARTICIPATION DE CHACUN

42 L’ANIMATION  DU TONUS DES L’OUVERTURE ! SUIVANT LE THEME, SUSCITER L’INTERET EN AFFICHANT : SUIVANT LE THEME, SUSCITER L’INTERET EN AFFICHANT : UNE CITATIONUNE CITATION UN DEFI A RELEVERUN DEFI A RELEVER UN CHIFFRE CLEUN CHIFFRE CLE UN CHIFFRE DE RESULTATUN CHIFFRE DE RESULTAT UN CHIFFRE DE PREVISIONUN CHIFFRE DE PREVISION UN OU DES MOTS CLESUN OU DES MOTS CLES UNE IMAGEUNE IMAGE UN TEMOIGNAGEUN TEMOIGNAGEETC…

43 RÔLE DE L’ANIMATEUR  PRODUCTION CENTREE SUR LA REALISATION DE L’OBJECTIF ORGANISER L’ACTION ORGANISER L’ACTION FAIRE PRODUIRE LE GROUPE FAIRE PRODUIRE LE GROUPE S’ASSURER DE LA COMPREHENSION DE TOUS S’ASSURER DE LA COMPREHENSION DE TOUS REFORMULER REFORMULER FAIRE DES SYNTHESES PARTIELLES FAIRE DES SYNTHESES PARTIELLES

44 RÔLE DE L’ANIMATEUR  FACILITATION CENTREE SUR LES ECHANGES METTRE A L’AISE METTRE A L’AISE FACILITER LA PRISE DE PAROLE FACILITER LA PRISE DE PAROLE GERER LA PRISE DE PAROLE GERER LA PRISE DE PAROLE COMPRENDRE LES REACTIONS POUR EN PRENDRE COMPTE COMPRENDRE LES REACTIONS POUR EN PRENDRE COMPTE REFORMULER CE QUI EST DIT REFORMULER CE QUI EST DIT FAIRE DES SUGGESTIONS POUR PROGRESSER FAIRE DES SUGGESTIONS POUR PROGRESSER UTILISER LE TABLEAU UTILISER LE TABLEAU

45 RÔLE DE L’ANIMATEUR  REGULATION CENTREE SUR LA GESTION DE CONFLIT VALORISER LA PARTICIPATION DE CHACUN EN REFORMULANT CE QUI EST DIT VALORISER LA PARTICIPATION DE CHACUN EN REFORMULANT CE QUI EST DIT DETENDRE L’ATMOSPHERE PAR L’HUMOUR DETENDRE L’ATMOSPHERE PAR L’HUMOUR FAIRE EXPLICITER LES TENSIONS FAIRE EXPLICITER LES TENSIONS PRECISER LE STATUT D’UN PARTICIPANT PRECISER LE STATUT D’UN PARTICIPANT LIMITER LA PAROLE A CEUX QUI S’IMPOSENT TROP LIMITER LA PAROLE A CEUX QUI S’IMPOSENT TROP AMENER LE GROUPE A REALISER QU’IL PIETINNE OU QU’IL PROGRESSE AMENER LE GROUPE A REALISER QU’IL PIETINNE OU QU’IL PROGRESSE

46 LE TABLEAU  ECRIRE L’OBJECTIF  REPORTER CE QUE LE GROUPE PRODUIT  INSCRIRE LES SYNTHESES  ECRIRE GROS  PREPARER LES GRAPHIQUES OU LES SCHEMAS A L’AVANCE  NE PAS RESTER SCOTCHE AU TABLEAU

47 GERER LE TEMPS  RESPECTER LES HORAIRES DE DEBUT, DE FIN, DES PAUSES  DEMANDER A UN PARTICIPANT DE FAIRE L’HORLOGE PARLANTE  RECENTRER LE GROUPE SUR L’OBJECTIF  INVITER A ETRE CONCIS  MONTRER L’AVANCEMENT DU TRAVAIL RECAPITULER LES AVANCEMENTS RECAPITULER LES AVANCEMENTS RAPPELER LES POINTS A TRAITER DANS LE TEMPS RESTANT RAPPELER LES POINTS A TRAITER DANS LE TEMPS RESTANT

48 LES STYLES D’ANIMATEUR  AUTORITAIRE DIRECTIF DIRECTIF A L’ECART DE LA VIE DU GROUPE A L’ECART DE LA VIE DU GROUPE DECLENCHE APATHIE OU AGRESSIVITE DECLENCHE APATHIE OU AGRESSIVITE  DEMOCRATIQUE DECISIONS DISCUTEES, EXPLIQUEES DECISIONS DISCUTEES, EXPLIQUEES MANAGEMENT PARTICIPATIF MANAGEMENT PARTICIPATIF BONNE COHESION BONNE COHESION PLUS PRODUCTIF MAIS PLUS LENT PLUS PRODUCTIF MAIS PLUS LENT  LAISSER-FAIRE PASSIF, PAS DE GESTION DU GROUPE PASSIF, PAS DE GESTION DU GROUPE SUSCITE FRUSTRATION, ABANDON, AGRESSIVITE SUSCITE FRUSTRATION, ABANDON, AGRESSIVITE

49 LA COMMUNICATION  LES QUESTIONS OUVERTES : CQQCOQP (comment, quoi, qui, combien, où, quand, pourquoi) CQQCOQP (comment, quoi, qui, combien, où, quand, pourquoi)  LA REFORMULATION  LES QUESTIONS FERMEES POUR LA VALIDATION DU GROUPE  FAIRE DES SYNTHESES  PARLER POSITIVEMENT, VERBES D’ACTION  EXPRIMER DES SENTIMENTS PERSONNELS, DES INTENTIONS D’ACTION  LA GESTUELLE : MIMIQUES, GESTES  L’AIDE VISUELLE : TABLEAU, POWER POINT

50 LA COMMUNICATION  APPLIQUER LA REGLE DE 3 : J’ANNONCE CE QUE JE VAIS DIRE J’ANNONCE CE QUE JE VAIS DIRE JE LE DIS JE LE DIS JE RESUME CE QUE J’AI DIT JE RESUME CE QUE J’AI DIT  UTILISER LE TOUR DE TABLE AU DEBUT DE LA REUNION AU DEBUT DE LA REUNION POUR APPAISER LES CONFLITS POUR APPAISER LES CONFLITS A LA FIN DE LA REUNION A LA FIN DE LA REUNION

51 CHECK-LIST ANIMATION  AVEZ-VOUS SU CRÉER UN CLIMAT DETENDU ET FAVORABLE AUX ECHANGES  AVEZ-VOUS GERÉ LA PAROLE, FAVORISÉ L’EXPRESSION, PRATIQUÉ L’ÉCOUTE ?  AVEZ-VOUS FAIT DES SYNTHESES ?  AVEZ-VOUS UTILISE LE TABLEAU POUR ORGANISER LA PRODUCTION ET GERER LA MEMOIRE COLLECTIVE ?  AVEZ-VOUS SU GERER LES BLOCAGES ?  AVEZ-VOUS GERE LE TEMPS EN VEILLANT A L’AVANCEMENT DU TRAVAIL PREVU ?

52 LES ≠ TYPES DE PERSONNALITES  LES BATISSEURS EXPERTS, CREATIFS, MEDIATEURS, CONSTRUCTIFS… EXPERTS, CREATIFS, MEDIATEURS, CONSTRUCTIFS… TRAVAILLENT VERS L’OBJECTIF, ET SONT CENTRÉS SUR LE GROUPE TRAVAILLENT VERS L’OBJECTIF, ET SONT CENTRÉS SUR LE GROUPE IL FAUT S’APPUYER SUR EUX IL FAUT S’APPUYER SUR EUX

53 LES ≠ TYPES DE PERSONNALITES  LES MUETS TIMIDES, INDIFFERENTS… TIMIDES, INDIFFERENTS… NE PARTICIPENT PAS A ATTEINDRE L’OBJECTIF, S’ISOLENT DU GROUPE NE PARTICIPENT PAS A ATTEINDRE L’OBJECTIF, S’ISOLENT DU GROUPE IL FAUT LES IMPLIQUER : LES INVITER A S’EXPRIMER AFIN DE POUVOIR UTILISER LEURS OBSERVATIONS QUI LE PLUS SOUVENT S’AVERENT INTERESSANTES IL FAUT LES IMPLIQUER : LES INVITER A S’EXPRIMER AFIN DE POUVOIR UTILISER LEURS OBSERVATIONS QUI LE PLUS SOUVENT S’AVERENT INTERESSANTES

54 LES ≠ TYPES DE PERSONNALITES  LES MENEURS LE LEADER, LE TYRAN, LE BATTANT, LE MANIPULATEUR… LE LEADER, LE TYRAN, LE BATTANT, LE MANIPULATEUR… ILS TRAVAILLENT A ATTEINDRE L’OBJECTIF MAIS PAS DANS LE COLLECTIF ILS TRAVAILLENT A ATTEINDRE L’OBJECTIF MAIS PAS DANS LE COLLECTIF IL FAUT : LES CONTRÔLER EN DEMANDANT L’AVIS DES AUTRES SUR SES INTERVENTIONS ET SES IDEES IL FAUT : LES CONTRÔLER EN DEMANDANT L’AVIS DES AUTRES SUR SES INTERVENTIONS ET SES IDEES

55 LES ≠ TYPES DE PERSONNALITES  LES SABOTEURS LE PESSIMISTE, LE BORNE, LE TETU, LE TOUJOURS CONTRE TOUT… LE PESSIMISTE, LE BORNE, LE TETU, LE TOUJOURS CONTRE TOUT… NE TRAVAILLENT PAS A ATTEINDRE L’OBJECTIF, NE SONT PAS DANS LE COLLECTIF NE TRAVAILLENT PAS A ATTEINDRE L’OBJECTIF, NE SONT PAS DANS LE COLLECTIF IL FAUT : LES ISOLER EN RAPPELANT LES OBJECTIFS, L’INTERET DE LES ATTEINDRE ET EN RAPPELANT LES REGLES DE FONCTIONNEMENT… SINON, Á EVINCER ! IL FAUT : LES ISOLER EN RAPPELANT LES OBJECTIFS, L’INTERET DE LES ATTEINDRE ET EN RAPPELANT LES REGLES DE FONCTIONNEMENT… SINON, Á EVINCER !

56 GERER LES BLOCAGES TYPES DE BLOCAGECAUSESSOLUTIONS Le groupe est muet Style d’animation Exprimer le malaise Objectifs confus Identifier le problème Objectifs confus Identifier le problème Tout le monde parle, Objectifs non acceptés Donner un tour de parole le groupe est agressif Sujet trop brûlant Synthétiser les points de vue Style d’animation Proposer des étapes Style d’animation Proposer des étapesMarginalisation, émergence de saboteurs Conflits de personnes Identifier et casser les étiquettes Souligner les aspects positifs des intervenants Rappel des règles Rappel des règles Inefficacité : le groupe Style d’animation Reformuler les objectifs tourne en rond Objectifs confus Modifier la méthode Méthode de travail Méthode de travail

57 TECHNIQUES DE PRODUCTION  BRAIN STORMING / REMUE MENINGES PRECISER L’OBJET DE LA RECHERCHE PRECISER L’OBJET DE LA RECHERCHE SE METTRE EN ROUE LIBRE : DEBALLAGE SE METTRE EN ROUE LIBRE : DEBALLAGE NE PAS CRITIQUER NE PAS CRITIQUER VISER LA QUANTITE VISER LA QUANTITE REBONDIR SUR LES IDEES REBONDIR SUR LES IDEES TOUT NOTER TOUT NOTER LIMITER A 10 MINUTES LIMITER A 10 MINUTES

58 TECHNIQUES DE PRODUCTION  LE POST IT DISTRIBUER DES POST IT ET DES FEUTRES DISTRIBUER DES POST IT ET DES FEUTRES POSER ET INSCRIRE UNE QUESTION AU TABLEAU POSER ET INSCRIRE UNE QUESTION AU TABLEAU DEMANDER UNE REPONSE DEMANDER UNE REPONSE UNE IDEE PAR ETIQUETTEUNE IDEE PAR ETIQUETTE UNE PHRASE COMPLETEUNE PHRASE COMPLETE BIEN LISIBLEBIEN LISIBLE RAMASSER ET LIRE LES ETIQUETTE A HAUTE VOIX RAMASSER ET LIRE LES ETIQUETTE A HAUTE VOIX AFFICHER ET TRIER LES ETIQUETTES PAR IDEES PROCHES AFFICHER ET TRIER LES ETIQUETTES PAR IDEES PROCHES

59 TECHNIQUES DE PRODUCTION  LES GRILLES D’ANALYSE FORCES / FAIBLESSES FORCES / FAIBLESSES OPPORTUNITES / MENACES OPPORTUNITES / MENACES PROBLEMES / IDEES DE SOLUTION PROBLEMES / IDEES DE SOLUTION NOS ATTENTES / LEURS ATTENTES NOS ATTENTES / LEURS ATTENTES SITUATION ACTUELLE / SITUATION FUTURE SOUHAITEE SITUATION ACTUELLE / SITUATION FUTURE SOUHAITEE

60 TECHNIQUES DE PRODUCTION  REMUE MENINGES ECRIT POSER UNE QUESTION, UN PROBLEME POSER UNE QUESTION, UN PROBLEME UNE FEUILLE CIRCULE UNE FEUILLE CIRCULE CHACUN ECRIT UNE IDEE AVEC UNE PHRASE COMPLETE CHACUN ECRIT UNE IDEE AVEC UNE PHRASE COMPLETE TOUTES LES IDEES SONT LES BIENVENUES TOUTES LES IDEES SONT LES BIENVENUES LA FEUILLE FAIT DEUX TOURS DE TABLE LA FEUILLE FAIT DEUX TOURS DE TABLE

61 TECHNIQUES DE PRODUCTION  LE TRAVAIL EN SOUS GROUPES POUR DES GROUPES A PARTIR DE 9 POUR DES GROUPES A PARTIR DE 9 DIVISER EN TROIS GROUPES DIVISER EN TROIS GROUPES CHAQUE GROUPE S’ISOLE AVEC UN SUJET DE REFLEXION, UN THEME D’ACTION ETC. CHAQUE GROUPE S’ISOLE AVEC UN SUJET DE REFLEXION, UN THEME D’ACTION ETC. DUREE : 15 MINUTES DUREE : 15 MINUTES RASSEMBLEMENT POUR MISE EN COMMUN : 1 PORTE PAROLE / GROUPE RASSEMBLEMENT POUR MISE EN COMMUN : 1 PORTE PAROLE / GROUPE

62 CHECK-LIST PRODUCTION  A-T-ON ATTEINT L’OBJECTIF RECHERCHÉ ?  A-T-ON SU FAIRE EMERGER DES IDEES ORIGINALES ?  A-T-ON GERE LE GROUPE ET SES PERSONNALITES ?  A-T-ON UTILISE DES TECHNIQUES DE PRODUCTION ORIGINALES ?

63 BIEN CONCLURE  FAIRE UNE SYNTHESE DU VECU  FAIRE UNE SYNTHESE DES RESULTATS OBTENUS AU REGARD DE L’OBJECTIF AFFICHÉ  S’ASSURER QUE TOUT LE MONDE A BIEN COMPRIS LA MEME CHOSE : TOUR DE TABLE  RESUMER QUI FAIT QUOI ET QUAND ET L’INSCRIRE AU TABLEAU  FAIRE LE BILAN EN CONCLUSION  FIXER LA PROCHAINE ECHEANCE  FIXER LA PROCHAINE REUNION

64 APRES LA REUNION  COMPTE RENDU DE REUNION A ENVOYER A CHACUN RAPIDEMENT DATE - HEURE - LIEU - PRESENTS ABSENTS - EXCUSES DATE - HEURE - LIEU - PRESENTS ABSENTS - EXCUSES RAPPORT CLAIR ET STRUCTURE RAPPORT CLAIR ET STRUCTURE FAISANT APPARAÎTRE LES SYNTHESES FAISANT APPARAÎTRE LES SYNTHESES FAISANT APPARAÎTRE LES DECISIONS FAISANT APPARAÎTRE LES DECISIONS FAISANT APPARAÎTRE LES RESULTATS FAISANT APPARAÎTRE LES RESULTATS FAISANT APPARAÎTRE QUI FAIT QUOI ET QUAND FAISANT APPARAÎTRE QUI FAIT QUOI ET QUAND

65 CHECK-LIST FIN DE REUNION  EST-ON CLAIR SUR LES POINTS D’ACCORD ET DE DESACCORD ?  A-T-ON DECIDE QUI FAIT QUOI ET QUAND ?  AU DELA DES PARTICIPANTS QUI DOIT ETRE INFORME DES DECISIONS ?  A-T-ON FIXE LA DATE DE LA PROCHAINE REUNION ?  A-T-ON FAIT LE BILAN DE LA REUNION ?

66 LA COMMUNICATION DEL’ASSOCIATION

67 Communication Interne  Objectifs : MOTIVER MOTIVER Maintenir et/ou créer des liens Maintenir et/ou créer des liens Informer Informer Entretenir la convivialité Entretenir la convivialité Faire adhérer ! Faire adhérer ! Eviter les divisions et gérer les conflits Eviter les divisions et gérer les conflits

68 Communication Interne  Les Invitations aux réunions (vu)  Les documents d’information Courrier d’adhésion Courrier d’adhésion Courrier adhérentsCourrier adhérents Courrier non-adhérentsCourrier non-adhérents Courrier Succursales d’enseignesCourrier Succursales d’enseignes Contenu : les actions, les animations, les avantages, les projets…Contenu : les actions, les animations, les avantages, les projets…  Lettre d’infos Papier, Internet… Papier, Internet…

69 FAIRE ADHÉRER !  Responsabiliser les membres du CA sur cette tâche en démontrant la nécessité de mobiliser…  Campagne d’adhésion par courrier  Démarchage systématique !  Relance avec un argumentaire fort

70 LE COURRIER D’ADHÉSION OBJECTIF : SEDUIRE  Construire un argumentaire fort  Avantages apportés par l’association  Bilan des Actions de l’année passée  Projets pour l’année à venir  Grille tarifaire idée

71 LE COÛT DE L’ADHÉSION  Plusieurs systèmes : Une cotisation annuelle fixe Une cotisation annuelle fixe Une cotisation mensuelle (virement auto) Une cotisation mensuelle (virement auto) Une cotisation « tout compris » Une cotisation « tout compris » Une cotisation + participations aux animations Une cotisation + participations aux animations Un montant élevé et moins de cotisants Un montant élevé et moins de cotisants Un montant bas et plus de cotisants (pas sûr…) Un montant bas et plus de cotisants (pas sûr…) ET VOS COTISATIONS ? ET VOS COTISATIONS ?

72 Les + de services pour les adhérents  Tarif sur la publicité presse  Tarif négocié pour le parking  Tarif Carte Bleue négocié  Carte de fidélité collective  L’action marketing liée au site internet  Formations commerciales

73 Communication Interne  Garder le lien tout au long de l’année : Journal de liaison Journal de liaison Courrier d’information Courrier d’information Par le site Internet : information sociale, fiscale, juridique, soldes, liquidation, promotions, revue de presse etc. Par le site Internet : information sociale, fiscale, juridique, soldes, liquidation, promotions, revue de presse etc.

74 L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE  Les objectifs : - Réunir le maximum de commerçants adhérents - Communiquer sur le bilan et le projet - Faire adhérer les participants à un PROJET - Informer : mini session par un intervenant - Communiquer vers les médias, les partenaires - Mobiliser - Fixer le montant de la cotisation

75 L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE  La convocation à l’Assemblée Générale convocation Être attractif Être attractif Noter la présence du Maire ou élus présents Noter la présence du Maire ou élus présents Prévoir un intervenant : Prévoir un intervenant : Sur un sujet d’actualitéSur un sujet d’actualité Pour une informationPour une information Pour une mini session de formationPour une mini session de formation Prévoir un buffet ou un apéritif, et l’annoncer dans la convocation Prévoir un buffet ou un apéritif, et l’annoncer dans la convocation

76 L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE  Organisation matérielle Lieu Lieu Salle et configuration Salle et configuration Sonorisation pour les orateurs Sonorisation pour les orateurs Utiliser les outils modernes de communication (diaporamas, son, etc.) Utiliser les outils modernes de communication (diaporamas, son, etc.)outils Prévoir un déroulé pour une organisation précise et rythmée ! Prévoir un déroulé pour une organisation précise et rythmée !

77 L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE  Le déroulement Accueil par le Président Accueil par le Président Prise de parole du Secrétaire : bilan actions N-1 Prise de parole du Secrétaire : bilan actions N-1 Prise de parole du Trésorier : bilan financier N-1 Prise de parole du Trésorier : bilan financier N-1 Le Président présente le PROJET N Le Président présente le PROJET N Faire adhérer les commerçants au PROJET N Faire adhérer les commerçants au PROJET N Donner une vision à 3 ans… Donner une vision à 3 ans… Soyez POSITIF ! Soyez POSITIF !

78 LE PROJET  Il est issu de la réflexion du Conseil d’Administration élargi aux partenaires  Il doit être validé par les élus  Il doit être validé par la CCI  Il doit être présenté à l’AG

79 LE PROJET  Combinaison : D’animations commerciales : tiroir-caisse ou pas, mais à fort retentissement D’animations commerciales : tiroir-caisse ou pas, mais à fort retentissement D’actions sociales et/ou culturelles D’actions sociales et/ou culturelles D’actions de communication D’actions de communication De défense active du commerce De défense active du commerce D’accompagnement du commerce D’accompagnement du commerce De propositions aux élus, à la CCI De propositions aux élus, à la CCI D’idées novatrices : transports, pistes cyclables, arrêts-minute, stationnement etc. D’idées novatrices : transports, pistes cyclables, arrêts-minute, stationnement etc. De faire respecter les équilibres commerciaux De faire respecter les équilibres commerciaux

80 LES PARTENARIATS  Objectifs : Financer les animations Financer les animations Donner une synergie à l’action Donner une synergie à l’action  Qui ? La ville : 1 er partenaire de l’association La ville : 1 er partenaire de l’association Les médias : presse, radios Les médias : presse, radios Les banques Les banques Les sponsors divers : EDF, France Télécom… Les sponsors divers : EDF, France Télécom… Conseil Général et Régional Conseil Général et Régional CCI et CM CCI et CM Etat (Fisac) Etat (Fisac)

81 COMMENT SE FAIRE AIDER ? Un bon projet + Un bon et beau dossier + Un objectif de développement dépassant le seul commerce +Argumentaire

82 LES OUTILS DE COMMUNICATION COMMERCIALE

83 La Publicité  Une animation doit être annoncée : Presse Presse Tracts Tracts Radio Radio Affichage 4 X 3 Affichage 4 X 3 Affichage abribus et sucettes Affichage abribus et sucettes Banderole (si autorisée) Banderole (si autorisée) PLV : Affichettes magasins, vitrophanie PLV : Affichettes magasins, vitrophanie Mailing et e.mailing Mailing et e.mailing Sur le site Internet Sur le site Internet

84 LA COMMUNICATION EXTERNE

85 Communication Externe  Objectifs : Se faire connaître et se vendre Se faire connaître et se vendre Créer une identité collective auprès des consommateurs Créer une identité collective auprès des consommateurs Créer un sentiment d’appartenance auprès des commerçants adhérents Créer un sentiment d’appartenance auprès des commerçants adhérents Inciter les commerçants non adhérents à adhérer Inciter les commerçants non adhérents à adhérer Créer un outil de communication interne : le site Internet Créer un outil de communication interne : le site Internet

86 Communication Externe  Le Logo et le Nom de l’association doivent évoquer dynamisme et accueil…  A utiliser sur tous les documents produits  Attention à l’unité de la charte graphique !

87 Communication Externe  Site Internet de l’association : Liste de TOUS les commerçants adhérents ou pas Liste de TOUS les commerçants adhérents ou pas Avec valorisation des adhérents (page perso) Avec valorisation des adhérents (page perso) Avec possibilité de récupérer les adresses e.mail des visiteurs pour actions marketing Avec possibilité de récupérer les adresses e.mail des visiteurs pour actions marketing Newsletter de l’association par mailNewsletter de l’association par mail Offres commerciales par mailOffres commerciales par mail Actions individuelles des commerçants adhérents 2 fois par an : campagne d’e.mailingActions individuelles des commerçants adhérents 2 fois par an : campagne d’e.mailing

88 t

89

90

91

92 Communication Externe  Gérer les médias : Attention aux déclarations dans la presse… Attention aux déclarations dans la presse… Les lecteurs sont aussi nos clients… Les lecteurs sont aussi nos clients… A manipuler avec précaution… A manipuler avec précaution… Toujours préparer un dossier de presse à distribuer APRÈS vos conférences de presse Toujours préparer un dossier de presse à distribuer APRÈS vos conférences de presse

93 DÉFENDRE  Organiser la défense du commerce : Au sujet des commerces de périphérie Au sujet des commerces de périphérie Au sujet de nouveaux projets municipaux : Au sujet de nouveaux projets municipaux : Plan de circulationPlan de circulation Aménagement urbainAménagement urbain StationnementStationnementEtc.  Solutions : Demander à participer aux commissions municipales Demander à participer aux commissions municipales Participer aux commissions CCI Participer aux commissions CCI Être force de proposition pour être Constructif Être force de proposition pour être Constructif

94 DÉFENDRE  En relation avec la Fédération Départementale

95 IDÉES D’ACTIONS ☺  Organiser des débats publics : Sujets : stationnement, Schéma d’aménagement commercial, aménagement du centre-ville Sujets : stationnement, Schéma d’aménagement commercial, aménagement du centre-villestationnement En présence : CCI, élus, commerçants, médias En présence : CCI, élus, commerçants, médias  Accueillir les nouveaux commerçants : Livraison d’un bouquet de fleurs Livraison d’un bouquet de fleurs Visite du Président ou d’un membre du bureau Visite du Président ou d’un membre du bureau

96 IDÉES D’ACTIONS ☺  Petits déjeuners par quartier, par rue  Remboursement du parking  Soirée des commerçants  La Nuit du Commerce : récompenser un commerçant (par catégorie) en lien avec un journal…

97 IDEES D’ANIMATIONS ☺  La Nuit des Soldes : programme de lundi prochain…  La Grande Braderie  Petit train  Tickets à gratter  Tombola avec voyages, auto, etc…  Chéquier cadeau (bus mailing)  Trombinoscope commerçants (type Panini)

98 ☺ QUELLESSONTVOS QUESTIONS ? QUESTIONS ?


Télécharger ppt "UNE UNION COMMERCIALE EFFICACE Philippe ROBERT CABINET FORMACO Consultant en Développement commercial Métiers du Commerce."

Présentations similaires


Annonces Google