La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le rôle de la dictée …. Quelles sont les causes de lillettrisme ? Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le rôle de la dictée …. Quelles sont les causes de lillettrisme ? Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être."— Transcription de la présentation:

1 Le rôle de la dictée …

2 Quelles sont les causes de lillettrisme ? Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être familiales, sociologiques, rejet du système scolaire, … Elles peuvent être familiales, sociologiques, rejet du système scolaire, … Existe-t-il aujourdhui plus dillettrés quhier ?Existe-t-il aujourdhui plus dillettrés quhier ? Ne les remarque-t-on pas davantage parce que la demande générale dinstruction est désormais plus forte ?Ne les remarque-t-on pas davantage parce que la demande générale dinstruction est désormais plus forte ? Autrefois, dans les villages, les enfants en difficultés scolaires devenaient paysans ou exerçaient des métiers manuels pour lesquels le besoin de lire et décrire était limité …Autrefois, dans les villages, les enfants en difficultés scolaires devenaient paysans ou exerçaient des métiers manuels pour lesquels le besoin de lire et décrire était limité …

3 La complexité de lorthographe du français … Beaucoup de problèmes daccord, dhomophones, de lettres qui ne sont pas prononcées

4 Pourquoi a-t-on alors limpression que jusquaux années 60 environ, les enfants faisaient moins de fautes dorthographe ? la dictée était la grande préoccupation du certificat détudes. Les élèves étaient même surentrainés. Mais pour tous ceux qui ne continuaient pas leurs études au-delà, cest-à-dire la grande majorité, la déperdition des compétences orthographiques était énorme. la dictée était la grande préoccupation du certificat détudes. Les élèves étaient même surentrainés. Mais pour tous ceux qui ne continuaient pas leurs études au-delà, cest-à-dire la grande majorité, la déperdition des compétences orthographiques était énorme. on écrit plus quauparavant. Jusquà ces dernières années, en dehors du cadre scolaire, les gens écrivaient très peu et étaient essentiellement des lecteurs. Aujourdhui, les outils informatiques, Internet en particulier, suscitent plus que jamais le besoin décrire. on écrit plus quauparavant. Jusquà ces dernières années, en dehors du cadre scolaire, les gens écrivaient très peu et étaient essentiellement des lecteurs. Aujourdhui, les outils informatiques, Internet en particulier, suscitent plus que jamais le besoin décrire.

5 Quelles conséquences ? Il y a coexistence dune variété de formes écrites selon quil sagit de SMS, de courriels, de forums de discussion, etc. Tous ces échanges favorisent la communication écrite sur des bases spécifiques qui ne répondent pas aux « normes » académiques. Il y a coexistence dune variété de formes écrites selon quil sagit de SMS, de courriels, de forums de discussion, etc. Tous ces échanges favorisent la communication écrite sur des bases spécifiques qui ne répondent pas aux « normes » académiques. Cela contribue certainement à légitimer plusieurs « normes » orthographiques. Cela contribue certainement à légitimer plusieurs « normes » orthographiques.

6 Comment enseigner lorthographe ? Les anciennes méthodes, dont la célèbre méthode Bled, sont-elles utiles ? La méthode du Bled, que lon retrouve dailleurs dans la plupart des manuels, na quune efficacité limitée. Son succès va de pair avec celui dune école dans laquelle lenseignement de lorthographe occupait une place importante, ce qui nest plus vraiment le cas. La méthode du Bled, que lon retrouve dailleurs dans la plupart des manuels, na quune efficacité limitée. Son succès va de pair avec celui dune école dans laquelle lenseignement de lorthographe occupait une place importante, ce qui nest plus vraiment le cas. Lapplication systématique de règles, hors toute découverte, et la présence de nombreux contre-exemples ne correspondent que de très loin aux besoins de lapprentissage tels quon les connaît désormais. Lapplication systématique de règles, hors toute découverte, et la présence de nombreux contre-exemples ne correspondent que de très loin aux besoins de lapprentissage tels quon les connaît désormais. En ce qui concerne les homophones (« a » / « à », « ou » / « où », etc.), ce il serait souhaitable de souligner les relations dans la phrase, capables de révéler la véritable identité orthographique dun mot. En ce qui concerne les homophones (« a » / « à », « ou » / « où », etc.), ce il serait souhaitable de souligner les relations dans la phrase, capables de révéler la véritable identité orthographique dun mot. –Exemple: « a » doit être traité avec « avait », « aura », et plus généralement avec les formes verbales. Au contraire, « à » doit être inséré dans des groupes propositionnels (« à faire », « à venir »), et plus généralement associé à dautres prépositions. Cela éviterait, en séparant lorthographe du reste des activités de production écrite, de donner des élèves obtenant de bons résultats lors des exercices dorthographe mais oubliant leur orthographe ailleurs … Cela éviterait, en séparant lorthographe du reste des activités de production écrite, de donner des élèves obtenant de bons résultats lors des exercices dorthographe mais oubliant leur orthographe ailleurs …

7 Quest –ce que la dictée ? Et quen faire ? Cest un bon outil dévaluation mais elle ne permet pas vraiment dapprendre lorthographe. Cest un bon outil dévaluation mais elle ne permet pas vraiment dapprendre lorthographe. Au cours dune dictée, un élève doit transformer un matériau phonique en un matériau graphique, cest-à- dire faire correspondre des sons et des lettres. Il sagit dun exercice très spécifique qui naide pas lélève à maîtriser lorthographe quand il est en situation de production. Au cours dune dictée, un élève doit transformer un matériau phonique en un matériau graphique, cest-à- dire faire correspondre des sons et des lettres. Il sagit dun exercice très spécifique qui naide pas lélève à maîtriser lorthographe quand il est en situation de production. Dans ce cas, il sagit en effet de mettre des idées (et non des sons) en lettres. Dans ce cas, il sagit en effet de mettre des idées (et non des sons) en lettres. La raison dêtre de lorthographe, ce nest pas lorthographe elle-même mais la production (ou la lecture) de textes …

8 Plus un individu est en situation dapprentissage et moins il peut gérer de front toutes les compétences nécessaires à la production dun texte. Plus un individu est en situation dapprentissage et moins il peut gérer de front toutes les compétences nécessaires à la production dun texte.OU Moins une compétence est automatisée et plus elle nécessite dattention et de place dans notre mémoire de travail. Moins une compétence est automatisée et plus elle nécessite dattention et de place dans notre mémoire de travail.

9 Comment enseigner lorthographe ? Faire écrire les élèves, leur faire produire leurs propres textes. Faire écrire les élèves, leur faire produire leurs propres textes. Ensuite, mettre en place une pédagogie de la réécriture. Ensuite, mettre en place une pédagogie de la réécriture. Toute production écrite doit suivre trois phases : - élaboration dun texte - analyse de ses composantes (phase capitale car elle doit amener lélève à sauto-évaluer) - et enfin réécriture.

10 La phase intermédiaire est capitale, elle doit amener lélève à sauto-évaluer. La phase intermédiaire est capitale, elle doit amener lélève à sauto-évaluer. Pour y parvenir, plusieurs méthodes peuvent être employées : Pour y parvenir, plusieurs méthodes peuvent être employées : - on peut par exemple donner aux élèves le même texte et les inviter à discuter ensemble de cette production selon différents points de vue.

11 - on peut aussi travailler sur un corpus de textes avec une même consigne. La norme orthographique est alors débattue collectivement. Plus les élèves sont associés à ce travail dévaluation, mieux ils assimilent le processus. - on peut aussi travailler sur un corpus de textes avec une même consigne. La norme orthographique est alors débattue collectivement. Plus les élèves sont associés à ce travail dévaluation, mieux ils assimilent le processus. Dans un second temps, ce travail sert de référence. Le groupe doit alors sinterroger sur la meilleure façon de transformer ce savoir, issu dun texte, en procédures utilisables ailleurs. Lobjectif est darriver à faire dune situation particulière le moteur dune situation générale. Dans un second temps, ce travail sert de référence. Le groupe doit alors sinterroger sur la meilleure façon de transformer ce savoir, issu dun texte, en procédures utilisables ailleurs. Lobjectif est darriver à faire dune situation particulière le moteur dune situation générale. Le résultat de ce travail doit prendre des formes concrètes et visibles, sous la forme daffichettes disposées dans la classe ou de carnets individuels. Et si la difficulté nest pas résolue, on y revient deux semaines après sous la forme dun groupe de discussion. Cest tout ce savoir-faire qui permet de développer au mieux les compétences orthographiques. Le résultat de ce travail doit prendre des formes concrètes et visibles, sous la forme daffichettes disposées dans la classe ou de carnets individuels. Et si la difficulté nest pas résolue, on y revient deux semaines après sous la forme dun groupe de discussion. Cest tout ce savoir-faire qui permet de développer au mieux les compétences orthographiques.

12 Que révèlent les erreurs dorthographe ? Ce sont les indices dun défaut de maîtrise de la convention orthographique (Jaffré). Ce sont les indices dun défaut de maîtrise de la convention orthographique (Jaffré). Elles ne se ressemblent pas nécessairement. Il en existe en fait quatre types: Elles ne se ressemblent pas nécessairement. Il en existe en fait quatre types: –Les erreurs phonographiques. Lorthographe du français utilise des lettres quelle agence dans un certain ordre, conformément à des correspondances de base entre des sons (ou phonèmes) et des lettres (ou graphèmes). Cest lapprentissage de cette dimension qui occupe lessentiel des premiers apprentissages. Exemple: comment écrire le mot « enfant » : phonème [a] sécrit tour à tour « en » et « an ». Chaque mot constitue une sorte dentité dont il faut tout à la fois comprendre la mécanique phonographique et lavoir vu plusieurs fois.

13 –Les erreurs sur les homophones lexicaux. Exemple: « pin » et « pain » : on demande à lenfant dapprendre à associer des formes orthographiques et des concepts : « le pin qui peut brûler » / « le pain quon mange ». La maîtrise de leur graphie va de pair avec la découverte des choses du monde. -Les erreurs concernant les homophones grammaticaux. Exemple: « jouer » de « joué » : on demande à lenfant davoir une connaissance de la structure grammaticale de notre langue, ce qui est autrement plus complexe. -Les erreurs dites daccords, de genre et de nombre. Elle tiennent compte des « solidarités orthographiques » qui existent entre les mots. Exemple: « La commande devra être saisie sur ordinateur » devient au pluriel : « Les commandes devront être saisies sur ordinateur ».

14 En résumé: les erreurs ne sont pas seulement lindice dun défaut de connaissance ; elles nous informent également sur la capacité quont les élèves à utiliser ou non des mécanismes dont dépend la maîtrise de lorthographe du français. En résumé: les erreurs ne sont pas seulement lindice dun défaut de connaissance ; elles nous informent également sur la capacité quont les élèves à utiliser ou non des mécanismes dont dépend la maîtrise de lorthographe du français.

15 Peut-on dire quun enfant qui lit beaucoup assimile automatiquement lorthographe ? Certainement pas. Certainement pas. En orthographe, les automatismes sont toujours le résultat dune construction mentale, dun travail cognitif. En orthographe, les automatismes sont toujours le résultat dune construction mentale, dun travail cognitif. Les objectifs de la lecture et de lorthographe ne sont pas les mêmes: Les objectifs de la lecture et de lorthographe ne sont pas les mêmes: –on lit pour comprendre et on se sert pour cela de technique (décodage). –pour orthographier un mot, il faut être capable de mettre dans lordre toutes les lettres. –pour lire en revanche, on peut se contenter danalyses plus partielles. Tous les mots sont lus mais leur structure orthographique permet très souvent de savoir de quoi il sagit avant même darriver à la fin du mot. On peut très bien comprendre le sens dun texte sans en décoder tous les éléments, spécialement ceux qui se trouvent à la fin des mots. Exemple: À quoi servirait danalyser finement la fin de mots tels que « savais » ou « savait », ou « savaient », puisque les pronoms antécédents apportent à celui qui lit une information suffisante ? Or cest précisément cette part secondaire de la lecture qui fait problème en orthographe. On peut donc être un bon lecteur mais un scripteur médiocre.


Télécharger ppt "Le rôle de la dictée …. Quelles sont les causes de lillettrisme ? Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être pathologiques Elles peuvent être."

Présentations similaires


Annonces Google