La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ergonomie et facteurs humains OUNAJEM SAFIA EID 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ergonomie et facteurs humains OUNAJEM SAFIA EID 2011."— Transcription de la présentation:

1 Ergonomie et facteurs humains OUNAJEM SAFIA EID 2011

2 Ergonomie Conception :doutils, de machines, de dispositifs… Conception :doutils, de machines, de dispositifs… Solutions : adaptées aux particularités de chaque situation de travail et aux particularités de chacun. Solutions : adaptées aux particularités de chaque situation de travail et aux particularités de chacun. But :satisfaction de lutilisateur But :satisfaction de lutilisateur

3 Psychologie cognitive et ergonomie Toutes deux interviennent dans la qualité des logiciels Toutes deux interviennent dans la qualité des logiciels – Utilisabilité, facilité dapprentissage – Utilisabilité, facilité dapprentissage – outils pour la pensée (conception, évaluation) – outils pour la pensée (conception, évaluation)

4 Perception - le traitement de données visuelles peut mobiliser jusqu'à la moitié du cerveau - le traitement de données visuelles peut mobiliser jusqu'à la moitié du cerveau - L'ouïe et le toucher sont également bien développés - L'ouïe et le toucher sont également bien développés - Le systeme visuel est tres complexe et tres spécial

5 Perception Groupement/Distinction entre items par la localisation et le format Groupement/Distinction entre items par la localisation et le format 1. Parmi les principes de groupement, on trouve : la proximité des éléments, la proximité des éléments, leur similarité, leur similarité, leur bonne continuation, leur bonne continuation, et leur connexité. et leur connexité. 2. Exemple Le groupement par proximité :

6 Perception Lignes ou colonnes ? Lignes ou colonnes ?

7 types de mémoire la mémoire à court-terme (MCT) : les performances de mémorisation immédiate d'une série de chiffres, mots ou lettres (sans lien entre eux) chutent de manière nette pour des listes de plus de 7 items présentés en une seule fois. la mémoire à court-terme (MCT) : les performances de mémorisation immédiate d'une série de chiffres, mots ou lettres (sans lien entre eux) chutent de manière nette pour des listes de plus de 7 items présentés en une seule fois. la mémoire à long-terme (MLT) qui permet le stockage permanent d'informations.Ce stockage de l'information maintenue en MCT vers la MLT peut être réalisé par le biais de processus tels que l'auto-répétition la mémoire à long-terme (MLT) qui permet le stockage permanent d'informations.Ce stockage de l'information maintenue en MCT vers la MLT peut être réalisé par le biais de processus tels que l'auto-répétition

8 types de mémoire La mémoire sensorielle :est associée aux sens (vue, ouïe, etc.) et stocke l'information sensorielle pendant un court laps de temps (de l'ordre d'1/4 de seconde), probablement afin de l'encoder avant qu'elle ne soit stockée dans la mémoire à court terme. La mémoire sensorielle :est associée aux sens (vue, ouïe, etc.) et stocke l'information sensorielle pendant un court laps de temps (de l'ordre d'1/4 de seconde), probablement afin de l'encoder avant qu'elle ne soit stockée dans la mémoire à court terme.

9 Modeles ICS Moteur central de la cognition Moteur central de la cognition – Manipule des propositions(logique du premier ordre) – Manipule des propositions(logique du premier ordre) – Fonctionne de façon analogue à un système expert – Fonctionne de façon analogue à un système expert – Le lieu de la compréhension – Le lieu de la compréhension Sous-système propositionnel (PROP) Sous-système propositionnel (PROP) – Reçoit des propositions des sous-systèmes interprétatifs MPL et OBJ – Échange des propositions avec IMPLIC Sous-système implicationnel (IMPLIC) Sous-système implicationnel (IMPLIC) – N'a des échanges qu'avec le sous-système PROP – Infère de nouvelles propositions à partir des propositions reçues

10 Modeles ICS Sous-systèmes acoustique (AC) et visuel (VIS) Sous-systèmes acoustique (AC) et visuel (VIS) – Perception de l'information sonore ou visuelle (niveau signal) – Abstraction vers les sous-systèmes morphono-lexical et objet Sous-systèmes morphonolexical (MPL) et objet (OBJ) morphono-lexical et objet Sous-systèmes morphonolexical (MPL) et objet (OBJ) – Interprétation des informations perçues (lexique et syntaxe pour le langage, relations spatiales pour les scènes visuelles) – Interprétation des informations perçues (lexique et syntaxe pour le langage, relations spatiales pour les scènes visuelles) – Abstraction sous forme de propositions vers le sous système propositionnel – Génération du langage et des mouvements à partir de propositions Sous-systèmes articulatoire (ART) et mouvement (LIMB) Sous-systèmes articulatoire (ART) et mouvement (LIMB) – Génération de sons et parole à partir de MPL – Génération de sons et parole à partir de MPL – Ggénération de mouvements à partir de OBJ

11 Modeles ICS Cadre de réflexion plus complet que le processeur humain Cadre de réflexion plus complet que le processeur humain Prend en compte les interfaces modernes Prend en compte les interfaces modernes utilisant plusieurs médias ou modalités utilisant plusieurs médias ou modalités Difficile à appliquer Difficile à appliquer

12 Le modèle de Rasmussen illustre la démarche générale de résolution de problèmes par un opérateur humain

13 Le modèle de Rasmussen Fournit un cadre simple pour la modélisation de l'utilisateur Fournit un cadre simple pour la modélisation de l'utilisateur Complète la théorie de l'action de Norman Complète la théorie de l'action de Norman Modèle simplifié des trois niveaux de contrôle des comportements humains Modèle simplifié des trois niveaux de contrôle des comportements humains

14 Theoreme de laction

15 Réalisation d'une tâche : Réalisation d'une tâche : 1. Établissement du but 1. Établissement du but 2. Formation d'une intention 2. Formation d'une intention 3. Spécification d'une suite d'actions 3. Spécification d'une suite d'actions 4. Exécution des actions 4. Exécution des actions 5. Perception de l'état du système 5. Perception de l'état du système 6. Interprétation de l'état du système 6. Interprétation de l'état du système 7. Évaluation de l'état par rapport au but fixé 7. Évaluation de l'état par rapport au but fixé

16 Theoreme de laction La théorie de l'action de Norman L'objectif du concepteur et du réalisateur : L'objectif du concepteur et du réalisateur : réduire les distances mentales par le biais de l'image du système: réduire les distances mentales par le biais de l'image du système: – Distance d'exécution : effort cognitif de l'utilisateur pour la mise en correspondance entre la représentation – Distance d'exécution : effort cognitif de l'utilisateur pour la mise en correspondance entre la représentation mentale de sa tâche et la représentation physique de l'image du système mentale de sa tâche et la représentation physique de l'image du système – Distance d'évaluation : effort cognitif inverse – Distance d'évaluation : effort cognitif inverse – Notion daffordance perçue – Notion daffordance perçue

17 Modèles prédictifs Modèles prédictifs : Mesure prédictive du comportement de lutilisateur sans test réel Basés sur des résultats en psychologie cognitive Utile en conception et évaluation

18 GOMS GOMS [Card, Moran, Newell, 1983] But : que lutilisateur veut réaliser But : que lutilisateur veut réaliser Méthodes : Procédures (séquences dactions ou activités cognitives) requises pour réaliser le but Méthodes : Procédures (séquences dactions ou activités cognitives) requises pour réaliser le but Operateurs: Processus cognitifs et actions physiques mis en jeux au final par les différentes méthodes envisageables Operateurs: Processus cognitifs et actions physiques mis en jeux au final par les différentes méthodes envisageables Sélection : Règles utilisées pour choisir une méthode à un moment donné à Estimation des temps dexécution à partir de temps moyens connus pour chaque opérateur Sélection : Règles utilisées pour choisir une méthode à un moment donné à Estimation des temps dexécution à partir de temps moyens connus pour chaque opérateur

19 Exemple :GOMS But But Editeur de texte: supprimer un mot dans une phrase Editeur de texte: supprimer un mot dans une phrase Méthodes Méthodes Méthode par sélection de menu Méthode par sélection de menu 1. Se rappeler que le mot doit être sélectionné 1. Se rappeler que le mot doit être sélectionné 2. Se rappeler que la commande est «Couper» 2. Se rappeler que la commande est «Couper» 3. Se rappeler que la commande est dans le menu «Edition» 3. Se rappeler que la commande est dans le menu «Edition» 4. Accomplir la sélection du mot et de la commande «Couper» 4. Accomplir la sélection du mot et de la commande «Couper» 5. Retour sur fin de tâche 5. Retour sur fin de tâche Méthode avec la touche « Supprimer » 1. Se rappeler que le curseur doit être en fin de mot 1. Se rappeler que le curseur doit être en fin de mot 2. Se rappeler quelle est la touche «Supprimer» 2. Se rappeler quelle est la touche «Supprimer» 3. Presser la touche «Supprimer» autant que nécessaire 3. Presser la touche «Supprimer» autant que nécessaire 4. Retour sur fin de tâche 4. Retour sur fin de tâcheOpérateurs Clic souris Clic souris Sélection à la souris dune partie de texte Sélection à la souris dune partie de texte Déplacement curseur à la position recherchée Déplacement curseur à la position recherchée Pression touche clavier Pression touche clavierSélection Règle: menu si texte à ôter long, touche supprimer sinon Règle: menu si texte à ôter long, touche supprimer sinon

20 keystroke opérateurs: temps dexécution moyens K appui simple touche 0,35" K appui simple touche 0,35" saisie secrétaire expérimenté(e) 0,22 saisie secrétaire expérimenté(e) 0,22 saisie utilisateur moyen 0,28 saisie utilisateur moyen 0,28 saisie utilisateur novice 1,20 saisie utilisateur novice 1,20 presser « Shift » ou « Ctrl » 0,08 presser « Shift » ou « Ctrl » 0,08 P pointage souris vers une cible 1,10 P pointage souris vers une cible 1,10 clic souris 0,20 clic souris 0,20 H repositionnement clavier 0,40 H repositionnement clavier 0,40 D dessin dune ligne dépend de la ligne D dessin dune ligne dépend de la ligne M action mentale 1,35 M action mentale 1,35 Texec = TK + TP + TH + TD + TM (+ TR) Texec = TK + TP + TH + TD + TM (+ TR)

21 Loi de Fitts Principe : Le temps mis pour atteindre une cible est proportionnel à la distance à la cible et inversement proportionnel à sa taille Loi : Temps nécessaire pour déplacer un dispositif de pointage placé à une distance D d'une cible de largeur d : T = C1 + C2 log2(2D / d) T = C1 + C2 log2(2D / d) C1, C2 : constantes dépendant du dispositif (exemple C1 = 0,05 s C2 = 0,1s)et déterminées expérimentalement

22 Conclusion Conclusion


Télécharger ppt "Ergonomie et facteurs humains OUNAJEM SAFIA EID 2011."

Présentations similaires


Annonces Google