La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Notion de «complément»? Complément de V Circonstant Extraposition Expansion de V.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Notion de «complément»? Complément de V Circonstant Extraposition Expansion de V."— Transcription de la présentation:

1 Notion de «complément»? Complément de V Circonstant Extraposition Expansion de V

2 note "La théorie des compléments" de Thurot dans Harris, Hermès (an IV) "Du Marsais est, je crois, le premier qui ait considéré les mots sous ce point de vue. Voyez ses Principes de grammaire, p. 232 et sv., ou larticle Complément de lEncyclopédie méthodique" (Chevalier, Jean-Claude, , (1ère éd. : 1968), Histoire de la syntaxe. Naissance de la notion de complément dans la grammaire française ( ), 656) (Chevalier, Jean-Claude, , (1ère éd. : 1968), Histoire de la syntaxe. Naissance de la notion de complément dans la grammaire française ( ), 656)

3 Définition de Beauzée (1) "On doit regarder comme Complément dun mot, ce quon ajoute à ce mot pour en déterminer la signification, de quelque manière que ce puisse être". "Il ya deux sortes de mots dont la signification peut être déterminée par des compléments : 1° tous ceux qui ont une signification générale susceptible de différents degrés ; 2° ceux qui ont une signification relative à un terme quelconque." (daprès Chevalier, 2006, 724).

4 Définition de Beauzée (2) «Tous tous ceux qui ont une signification générale susceptible de différents degrés» ; tels sont les noms dont la signification générale peut être restreinte, et un grand nombre dadjectifs, dadverbes et de verbes. exemples : un livre nouveau, le livre de Pierre, un livre qui peut être utile ; fort savant, plus savant que sage, peu sagement ; aimer beaucoup, sincèrement ; exemples : un livre nouveau, le livre de Pierre, un livre qui peut être utile ; fort savant, plus savant que sage, peu sagement ; aimer beaucoup, sincèrement ;

5 Définition de Beauzée (3) «Ceux qui ont une signification relative à un terme quelconque» ; tels sont certains noms appellatifs, plusieurs adjectifs, quelques adverbes, tous les verbes actifs relatifs (= transitifs) et toutes les prépositions. Exemples : le fondateur de Rome, le mari de Lucrèce ; nécessaire à la vie, digne destime ; conformément à la nature ; aimer Dieu, craindre la justice ; aller à la ville, passer par le jardin, commencer à boire. (daprès larticle Le Complément de Henri Bonnard, dans le Grand Larousse de la Langue française, 1989, (1ère éd. : 1986), t. 2, ). Exemples : le fondateur de Rome, le mari de Lucrèce ; nécessaire à la vie, digne destime ; conformément à la nature ; aimer Dieu, craindre la justice ; aller à la ville, passer par le jardin, commencer à boire. (daprès larticle Le Complément de Henri Bonnard, dans le Grand Larousse de la Langue française, 1989, (1ère éd. : 1986), t. 2, ).

6 Définition de Beauzée (4) critique (1) "Tous les exemples donnés par Beauzée seraient jugés pertinents de nos jours, à lexception de ceux qui illustrent, ensuite, le rôle des prépositions : des hommes semblables à nous (« nous est le complément de la préposition à »), les circonstances de cette nature (« nature : complément grammatical de de »). Cest par une confusion du « complément » (notion naissante) avec le « régime » (notion traditionnelle, héritage des grammaires latines où chaque préposition « gouvernait », « régissait » un cas) que Beauzée, avec ses contemporains, assimilait la préposition, comme terme recteur, au verbe transitif.

7 Définition de Beauzée (5) critique (2) "En fait, ce mot grammatical, qui tend vers le morphème pur, est le signe dune relation, et nen marque quexceptionnellement le terme, rôle que le verbe, de par son contenu notionnel aussi riche que varié, remplit plus facilement. La préposition ne joue normalement ni le rôle de principal ni celui de complément." (Bonnard, Henri, 1989, 833).

8 Compléments exemples (1) 92. Le complément du verbe est le mot qui complète, qui achève dexprimer lidée commencée par un verbe. Quand je dis : chérir la gloire, parler au roi, combattre pour lhonneur, la gloire complète lidée commencée par chérir, au roi lidée commencée par parler, et pour lhonneur lidée commencée par combattre : ainsi la gloire, au roi, pour lhonneur sont les compléments des verbes chérir, parler, combattre. Le complément est aussi appelé régime, à cause de lespèce de domination que le mot quil complète exerce sur lui. 93. Certains verbes ont deux sortes de compléments : le complément direct et le complément indirect.

9 Compléments exemples (2) 93. Certains verbes ont deux sortes de compléments : le complément direct et le complément indirect. 94. Le complément direct est celui qui complète la signification du verbe, sans le secours daucun autre mot. 94. Le complément direct est celui qui complète la signification du verbe, sans le secours daucun autre mot. 95. Le complément indirect est celui qui complète la signification du verbe à laide de certains mots quon appelle prépositions ; tels sont : à, de, pour, avec, dans, etc." (Noël & Chapsal, , Grammaire française (sur un plan très méthodique), Paris, 29-30)

10 Complément dobjet (1) définitions "Par un emploi symétrique à celui de sujet, on appelle objet ou complément d'objet le terme énonçant la personne ou la chose qui est présenté comme le but de l'action, dit aussi régime ou complément" (Marouzeau, 1969, Lexique de la terminologie linguistique, 159) "Le complément d'objet énonce la personne ou la chose sur laquelle passe l'action du sujet: cette personne ou cette chose est donc l'objet de l'action: J'éteins le FEU. Le menteur nuit à son PROCHAIN " (Grevisse, 19597, 140)

11 Complément dobjet (2) définitions " Le complément d'objet est un complément essentiel, non adverbial. Selon qu'il est introduit ou non par une préposition, il est appelé direct ou indirect. On disait autrefois régime direct, régime indirect, termes qui peuvent être, à l'occasion, fort commodes à employer parce qu'ils se réfèrent à la forme grammaticale, et non au sens. En effet, selon la définition traditionnelle, le complément d'objet énonce la personne ou la chose sur lesquelles passe l'action du sujet; cette personne ou cette chose sont présentées comme supportant l'action, comme étant l'objet de l'action, comme marquant l'aboutissement, l'achèvement du procès. On ne peut nier que cette définition ne convienne à des exemples comme J'éteins LE FEU. Le menteur nuit À SA RÉPUTATION. Mais elle s'applique assez mal à d'autres cas: J'ai reçu une GIFLE. Berthe a LA ROUGEOLE. " (Goosse-Grevisse, , ) On disait autrefois régime direct, régime indirect, termes qui peuvent être, à l'occasion, fort commodes à employer parce qu'ils se réfèrent à la forme grammaticale, et non au sens. En effet, selon la définition traditionnelle, le complément d'objet énonce la personne ou la chose sur lesquelles passe l'action du sujet; cette personne ou cette chose sont présentées comme supportant l'action, comme étant l'objet de l'action, comme marquant l'aboutissement, l'achèvement du procès. On ne peut nier que cette définition ne convienne à des exemples comme J'éteins LE FEU. Le menteur nuit À SA RÉPUTATION. Mais elle s'applique assez mal à d'autres cas: J'ai reçu une GIFLE. Berthe a LA ROUGEOLE. " (Goosse-Grevisse, , )

12 Complément du verbe et complément de phrase (1) "Les compléments du verbe (CV) sont fortement liés au verbe et participent à la définition de la proposition minimale, c'est-à-dire réduite aux éléments indispensables à la cohérence syntaxique. Les compléments de phrase (CP), au contraire, ne sont pas indispensables au cadre minimal: ils ne sont pas liés au verbe, mais portent sur l'ensemble de la proposition. (Gardes-Tamine, Joëlle, 1988, La Grammaire, 2, )

13 Complément du verbe et complément de phrase (2) La définition sémantique souvent avancée pour le complément d'objet direct (le COD est ce sur quoi s'exerce l'action exprimée par le verbe) n'est guère plus satisfaisante que la définition sémantique du sujet, et la relation du verbe et du COD est tout aussi diverse que celle du verbe et de son sujet: La définition sémantique souvent avancée pour le complément d'objet direct (le COD est ce sur quoi s'exerce l'action exprimée par le verbe) n'est guère plus satisfaisante que la définition sémantique du sujet, et la relation du verbe et du COD est tout aussi diverse que celle du verbe et de son sujet: objet sur lequel s'exerce le procès: Je déguste une glace. objet sur lequel s'exerce le procès: Je déguste une glace. résultat du procès: Je creuse un trou. résultat du procès: Je creuse un trou. lieu du procès: Je descends la pente. lieu du procès: Je descends la pente. cause du procès: Je clame ma colère, etc. cause du procès: Je clame ma colère, etc. Mais il est beaucoup plus difficile que pour le sujet d'en proposer une définition formelle, car il n'existe pas de critère unique et spécifique.

14 Complément dobjet (2) définitions On définira donc le COD de la façon suivante: il se trouve après le verbe et n'est pas déplaçable, il peut être pronominalisé par le, la, les, en particulier dans le détachement: Ma peau supporte très bien le soleil. Ma peau supporte très bien le soleil. Le soleil, ma peau le supporte très bien" Le soleil, ma peau le supporte très bien" (Gardes-Tamine, Joëlle, 1988, La Grammaire, 2, ) (Gardes-Tamine, Joëlle, 1988, La Grammaire, 2, )

15 Complément / Circonstant Valence de Tesnière Actants / Circonstants de Tesnière Définitions syntaxiques Valeurs sémantiques Hiérarchie des circonstants

16 Valence «La valence dun atome A est le nombre datomes, ou de groupes datomes, appelé à former des liaisons avec A » (Serres, 1997, 1013) «On peut comparer le verbe à une sorte datome crochu susceptible dexercer son attraction sur un nombre plus ou moins élevé dactants, selon quil comporte un nombre plus ou moins élevé de crochets pour les maintenir dans sa dépendance » (Tesnière, , 238) «Le nombre de crochets que présente un verbe et par conséquent le nombre dactants quil est susceptible de régir, constitue ce que nous appellerons la valence du verbe» (Tesnière, , 238)

17 Actants ~ circonstants daprès Tesnière "Les actants sont les êtres ou les choses qui, à un titre quelconque et de quelque façon que ce soit, même au titre de simples figurants et de la façon la plus passive, participent au procès. Ainsi dans la phrase fr. Alfred donne un livre à Charles, Charles, et même le livre, bien que nagissant pas par eux-mêmes, nen sont pas moins des actants au même titre quAlfred" (Tesnière, , 102) "Les circonstants expriment les circonstances de temps, lieu, manière, etc.... dans lesquelles se déroule le procès. Ainsi dans la phrase fr. Alfred fourre toujours son nez partout, il y a deux circonstants, un de temps (toujours) et un de lieu (partout)" (Tesnière, , 102)

18 Compléments de verbes ~ circonstants (1) Deux sortes de compléments, dans les grammaires : 1) des compléments centraux ou «essentiels» (Wagner & Pinchon, 1962, 72-76), qui sont propres à chaque verbe et appartiennent à la construction ou la rection du verbe, 1) des compléments centraux ou «essentiels» (Wagner & Pinchon, 1962, 72-76), qui sont propres à chaque verbe et appartiennent à la construction ou la rection du verbe, 2) des compléments périphériques ou «circonstanciels», qui peuvent sajouter à n importe quel verbe. 2) des compléments périphériques ou «circonstanciels», qui peuvent sajouter à n importe quel verbe. On appellera, ici : 1) compléments de verbe les constituants centraux du SV, cest-à-dire ceux qui appartiennent à la valence du verbe 1) compléments de verbe les constituants centraux du SV, cest-à-dire ceux qui appartiennent à la valence du verbe 2) et circonstants ses constituants périphériques, cest-à-dire ceux qui n'appartiennent pas à la valence du verbe. 2) et circonstants ses constituants périphériques, cest-à-dire ceux qui n'appartiennent pas à la valence du verbe.

19 Compléments de verbes ~ circonstants (2) DÉFINITIONS SYNTAXIQUES Le Complément de verbe est un constituant immédiat de syntagme verbal qui est une adjonction de verbe, ce qui veut dire que le Complément de verbe appartient à un SV exocentrique Le Circonstant est un constituant immédiat de SV qui est aussi une expansion de SV ce qui veut dire que le Circonstant appartient à un SV endocentrique

20 Complément de verbe et circonstant (3) Complément de verbe: Circonstant: SV V

21 Circonstant et complément de verbe Différence syntaxique: Pierre racont- a s - es ennuis à son ami avec le sourire SV Det P SN:N V V SV SN SPrép Passé DetPlur Det SN N Prép N SN Det N

22 Circonstant dun verbe intransitivé

23 Compléments de verbes Valeur sémantique? Le COMPLÉMENT DE VERBE Le COMPLÉMENT DE VERBE spécifie un actant, le plus souvent le deuxième, de la fonction propositionnelle signifiée par le verbe, et forme avec ce dernier une propriété sémantique susceptible d'être affirmée à propos du premier actant du verbe, du moins dans les langues dites à construction objective.

24 Circonstant Valeur sémantique? « prédication sur le reste de la phrase »? Er arbeitete in Dresde "Il travailla à Dresde" = Er arbeitete, als er in Dresde war "Il travailla, quand il était à Dresde" In Dresde, arbeitete er "à Dresde, il travailla" Heureusement, Bourbaki réussit son examen de mathématique Bourbaki réussit brillamment son examen de mathématique Le circonstant "forme un sous-ensemble de l'extension de la relation verbale" (van Hout, 1973, II, 185) il enrichit la compréhension, il caractérise le contenu du prédicat

25 Hiérarchie des circonstants (1) 3 circonstants:

26 Extraposition Définition (1) Phrases disloquées ou segmentées: Ce garçon, mon frère le connaît bien. Ce garçon, il est vraiment sympathique. Ce garçon, je lui dois beaucoup. Fonction du SN? Constituant immédiat de P, et expansion de P: donc expansion dans un P endocentrique P P

27 Extraposition Valeur sémantique? l'extraposition antéposée fait du contenu du syntagme concerné le thème, ou mieux le support informatif par rapport auquel le reste de l'énoncé est un rhème, ou mieux un apport informatif. l'extraposition postposée fournit un report informatif, c'est-à-dire une information de second ordre qui n'est pas l'information pour laquelle l'énoncé est asserté.

28 Extraposition postposée (daprès M.-A. Morel) (2) «La fonction du postrhème a fait lobjet de nombreuses hypothèses. Daucuns y voient une dislocation droite – sorte de miroir inversé de la dislocation gauche opérée sur le thème. Mais cette hypothèse néglige le fait que le postrhème est totalement plat, contrairement au thème qui est, lui, soumis à une variation de F0 à la finale» (Morel & Danon- Boileau, 1998, 29). «le postrhème apparaît chaque fois que lénonciateur ou bien est surpris par un fait qui avait échappé à son attention, ou bien pense mettre en jeu un élément de connaissance que le coénonciateur ignore, mais qui vient à lappui dune considération sur laquelle il anticipe un désaccord » (p. 30)

29 Complément de phrase (1) "Si certains groupes prépositionnels compléments circonstanciels sont des élargissements du groupe du verbe, d'autres sont des élargissements de la phrase entière. Soit la phrase: Mes voisins sont partis à la campagne pour le week-end. Le groupe à la campagne est complément du groupe du verbe et le groupe pour le week-end est complément de la phrase entière" (Dubois, & Lagane, 1973, 153).

30 Complément de phrase (2) Un tel constituant nest pas "dominé par le nœud GV", mais "est dominé directement par P comme SN et SV" (Dubois & Dubois-Charlier, 1970, 117), la phrase ayant par conséquent trois constituants immédiats, dans des exemples comme Pierre parle à Paul dans le salon (Dubois & Dubois- Charlier, 1970, 117) Pierre parle à Paul dans le salon (Dubois & Dubois- Charlier, 1970, 117) Mes voisins sont partis à la campagne pour le week- end (Dubois & Lagane, 1973, 153) Mes voisins sont partis à la campagne pour le week- end (Dubois & Lagane, 1973, 153)

31 Complément de phrase (1) Daprès Dubois & Lagane, 1973, 153 Mes voisins sont partis à la campagne pour le week-end P groupe du nom groupe du verbe groupe prépositionnel verbe groupe prépositionnel

32 Complément de phrase (2) Daprès Touratier SN SV Sub P Det Plur V SPrép Prép SN M - es voisins sont partis à la campagne pour le week-end, quand ils ont vu… Det N Acc V Prép SN Det N Det N P Syntagme Propositionnel SV SPrép P

33 Ad-verbe les "adverbes de manière verbaux", "dans leur grande majorité (85 %) <…> n'apparaissent qu'en position post- verbale, la position initiale détachée <étant> exclue" (Molinier & Levrier, 2000, 157): Max a fermé hermétiquement le bocal. Max regardait fixement l'horizon. *Hermétiquement, Max a fermé le bocal. *Fixement, Max regardait l'horizon.

34 Adverbe (1) Expansion de verbe intransitif SV:V VAdv parl-er lente-ment SV SV:VAdv parl-er lente-ment

35 Adverbe (2) Expansion de verbe transitif Avant le complément dobjet: Un des valseurs qu'on appelait familièrement Vicomte. Vous profitez impudemment de ma détresse. Il considérait avidement toutes ces affaires de femmes étalées devant lui. Sa respiration, maintenant, soulevait insensiblement la couverture de coton. Puis il réclama négligemment une quittance. (Flaubert, d'après Guimier, 1996, 40) "Plus rarement, … après l'objet du verbe: J'ai entendu cette voix distinctement (Fleutiaux). Elle tourna sa figure lentement (Flaubert). Il vous saignait les gens largement, comme les chevaux (Flaubert). (Elle) s'était levée avec une fébrilité qui prouvait qu'elle espérait Vernat bien impatiemment, du fond de sa solitaire rêverie (Bourget). Je tenais mon plateau bien sagement, silencieux (Céline)" (Guimier, 1996, 40)

36 Adverbe (3) Interposition dans le SV ? Adv SN Pers5 V V N Det Vous profit-ez impudem-ment de ma détresse SV

37 Adverbe (4) Expansion du V tr Expansion du V tr V Adv Pers5 V V SN N Det Vous profit-ez impudem-ment de ma détresse SV

38 Adverbe (5) Expansion de V tr Faut-il redéfinir la fonction de circonstant? le circonstant est soit une expansion de SV soit une expansion de V soit une expansion de V Faut-il admettre deux fonctions différentes? le circonstant : expansion de SV lépithète de verbe ou l'"adjectif de verbe" (Pottier, 1962, Systématique des éléments de relation, 49) : expansion de V


Télécharger ppt "Notion de «complément»? Complément de V Circonstant Extraposition Expansion de V."

Présentations similaires


Annonces Google