La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

École d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Introduction Pourquoi s ’intéresser au séisme en France ? Obligations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "École d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Introduction Pourquoi s ’intéresser au séisme en France ? Obligations."— Transcription de la présentation:

1 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Introduction Pourquoi s ’intéresser au séisme en France ? Obligations réglementaires, responsabilité L ’aléa en France Sortir de l ’hexagone Rôle de la conception Effets des séismes –Impacts socio-économiques –Notion de risque –Dégâts sur les constructions Par défaillance du sol Par vibration du sol Dégâts indirects Principes de prévention

2 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Architecture et séismes en France La contrainte réglementaire: –Toutes les constructions neuves qui reçoivent une activité humaine en service normal doivent être conformes aux règles parasismiques dans les zones autres que 0. Decret du 13 septembre 2000 Il porte modification du code de la construction et de l'habitation et du décret no du 14 mai 1991 relatif à la prévention du risque sismique.  Pleine opérationnalité de l'arrêté de 1997.

3 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Propositions actuelles (métropole)

4 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL La loi en pratique Obligation dans les zones autres que 0 d ’appliquer les règles de construction parasismiques : PS92 ou EC8, pour les ouvrages à risque normal (hors industries chimiques, nucléaires, …)  Représente un surcoût si la conception architecturale est négligente.

5 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL En Rhône-Alpes Zones de sismicité Ib Ia 0 LYON ANNECY CHAMBERY GRENOBLE MONTELIMAR

6 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Rhône-Alpes : zonage brut

7 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL L ’aléa en France Zone 0 ne veut pas dire 0 aléa, et encore moins 0 risque. VII : Fissuration des murs, chute de tuile et de cheminées VIII : Effondrements partiels, destruction de remplissages et de cloisons IX : Effondrement partiel ou total X : effondrement total France, depuis 1227

8 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL 23/02/ M1 ENE BESANCON (25)

9 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL En remontant un peu dans le temps Le séisme le plus fort du siècle, en France métropolitaine, de magnitude de l’ordre de 6, celui de Provence, le 11 Juin 1909

10 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Aléa en France Si le même séisme s’était produit en 1982, selon une simulation commandée par la Délégation aux risques majeurs, il y aurait eu entre 400 et 1000 morts, 2000 à 5000 blessés, des milliards de francs de dégâts. Le phénomène sismique peut donc toucher le territoire français, en particulier les Pyrénées, les Alpes, la Provence, l ’Alsace, du Massif central jusqu ’à la Bretagne, et bien sur les Antilles. Certes, ce phénomène est rare par rapport à d ’autres pays. Mais cette rareté est particulièrement pernicieuse car le séisme sort alors complètement de notre mémoire collective.

11 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Sortir de l ’Hexagone : les Antilles, zone III Un territoire français Un aléa maximum Une vulnérabilité maximale Un enjeu de taille Un manque de formation à la conception parasismique insupportable

12 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Derniers séismes majeurs Quindio 25/06/99 –  Izmit 17/08/99 –  Taiwan 21/09/99 –  Gujarat 26/01/01 –  El Salvador 13/01/01 –  Afghanistan 26/03/02 – 2000  Algérie 21/05/03 – 2500 

13 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Sortir de l ’hexagone Une connaissance minimale en conception parasismique est un pré-requis indispensable à l ’exercice à l ’international. Au delà des recettes standardisées, la connaissance des phénomènes et concepts de base permet une adaptation aux différentes cultures constructives et règles de construction. Le séisme : une contrainte ou une source d ’inspiration?

14 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Enjeux de la conception Choix du site Forme Structure Matériau Sollicitations : Niveau d ’excitation Amplification Répartition des forces Résistance/accomodation : Résistance Dissipation Ductilité

15 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Impacts socio-économiques : victimes 1970 :Pérou : :Iran :5 400 Nicaragua : : Guatemala city : Frioul (Italie) : 980 Tangshan (Chine) : à : Tabas (Iran) : à : Irpina (Italie) : à :Grèce : : Mexico : à : Spitak (Arménie) : à :Manjil (Iran) : : Latur (Inde) : à : Kobe (Japon) : :Izmit (Turquie) : :Inde :30 000

16 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Estimation des pertes (gouv. Taiwanais)

17 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Pertes économiques, séisme de ChiChi Pertes directes:44,4 (Mds FF) –Bâtiments et équipements41,4 habitations19,8 équipements4,2 agences gouvernementales2,4 industries et services3,0 installations énergétiques2,4 écoles5,4 hôpitaux2,4 Installations agricoles1,2 installations militaires0,6 –Infrastructures et transports3,0 Pertes indirectes18,6 (Mds FF) –Agriculture0,6 –Industrie13,8 –Services4,2

18 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Izmit (Turquie), morts blessés hospitalisés sans abris 120 Milliards de FF de dégâts directs

19 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Notion de risque Îlot nucléaire : –aléa faible, –vulnérabilité très faible, –enjeu très important Ville de Nice : –aléa élevé –vulnérabilité forte –enjeu important Fort de France en Martinique –aléa très élevé –vulnérabilité très forte –enjeu important RISQUE = ALEA x VULNERABILITE x ENJEU Risque lié au séisme acceptable Risque élevé Risque inacceptable

20 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Dégâts sur les constructions Par défaillance du sol Dégâts indirects Par vibration du sol

21 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Dégâts sur les constructions Par défaillance du sol Dégâts indirects –Incendies, inondations –Agression par un immeuble voisin –Éboulements Par vibration du sol

22 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Dégâts sur les constructions Par défaillance du sol Dégâts indirects Par vibration du sol –Maçonnerie –Voiles béton armé –Ossatures béton armé –Remplissages maçonnerie –Bois –Acier –Supports –...

23 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Principes de prévention Agir sur la source :impossible Modifier le site :rarement possible Alerte :impossible à court terme Contrôler l’occupation des sols:zonage sismique Se protéger pour résister :construction parasismique Renforcer (court terme): réparations, renforcements parasismiques

24 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Alerte : droit et devoir d’information Zonage sismique : bonne connaissance du risque Micro-zonage : reste encore à compléter Information : –prévue par la loi (1987) et un décret (1990) –mais notion ambigüe Formation : –Aménageurs –Architectes –Ingénieurs –Contrôleurs –Entrepreneurs –Artisants

25 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Réglementer l ’occupation des sols Un plan d ’occupation des sols judicieux évitera:  Les conditions de résonance  Les configurations d ’entrechoquement  Les sols instables, liquéfiables  Les topographies aggravantes  Les zones inondables  Les ruptures de faille en surface cf. P. BALANDIER

26 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Contre-exemple pour le choix du site : ce bâtiment est construit sur une faille active.

27 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Protection : la conception parasismique  Choix du site  Conception architecturale  Conception du système structurel  Calcul sous chargement sismique  Conception des dispositions constructives  Construction de qualité

28 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Rôle de la conception architecturale Artisans Entreprises Construction Recherche scientifique Ingénieries Règles Dimensionnement Dispositions constructives Forme Structure Matériaux Concepteurs

29 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Contexte culturel         uMxKxCxM   Il faut donc être capable de conduire une démarche de projet qui tienne compte d ’un enjeu technique.

30 école d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Enjeux de la conception architecturale Choix du site Forme Structure Matériau Sollicitations : Niveau d ’excitation Amplification Répartition des forces Résistance/accommodation : Résistance Dissipation Ductilité


Télécharger ppt "École d ’architectu re de l yon les grands ateliers de l’isle d’abeau F. Fleury - EAL Introduction Pourquoi s ’intéresser au séisme en France ? Obligations."

Présentations similaires


Annonces Google