La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'activité économique DUT Informatique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'activité économique DUT Informatique."— Transcription de la présentation:

1 L'activité économique DUT Informatique

2 Introduction L’enseignement d’économie vise à donner une culture commune dans le domaine de l’environnement économique des entreprises. Les thèmes abordés sont axés sur la compréhension des facteurs économiques agissant sur la prise de décision des principaux agents. Ils sont en relation avec les grands débats actuels dont ils posent les enjeux pour la société. L’objectif est donc : de fournir aux étudiants les moyens de prendre le recul nécessaire à la compréhension de ces débats et de construire des raisonnements mobilisant des notions et mécanismes économiques afin d’en rendre compte. DUT Informatique

3 Plan du cours Economie générale : - La production
- L’activité économique - Répartition et redistribution - Consommation et épargne - Le financement de l’économie - Déséquilibres et intervention de l’état - Les relations économiques internationales - Croissance et développement DUT Informatique

4 Plan du cours Economie d’entreprise : - Présentation de l’entreprise
- La production - L’activité commerciale - Le financement - La gestion des ressources humaines - La stratégie - Le management dans l’entreprise DUT Informatique

5 Chapitre 1 : L’économie et son domaine
1 – Définition de la science économique 2 - L’être social : sujet de l’analyse économique 3 – les principaux courants de la pensée économique 4 – Les modes d’organisation : les systèmes économiques DUT Informatique

6 1 – La science économique
L’économie a pour objet de rechercher comment satisfaire au mieux les besoins pratiquement illimités des hommes avec les ressources et les connaissances limitées qui sont les leurs, et de définir les institutions dans le cadre desquelles cet objectif sera atteint. DUT Informatique

7 Economie Terme Grec qui apparaît comme titre de 2 traités, l'un de Xénophon, l'autre d'Aristote dont l'objet est la connaissance et la formulation de lois (nomos) permettant d'optimiser l'utilisation des biens d'une maison (oikos), considérée à l'époque comme unité de production d'une famille élargie ou d'un clan.

8 Economie La richesse : abondance des biens produits et utilité et non pas accumulation de monnaie. Le terme économie ne s'oppose pas à luxe mais à gaspillage. (surcroit de richesse provenant de l'optimisation des RH et R Naturelles.

9 2 – L’être social : sujet de la pense économique
L’homme cherche à satisfaire ses besoins. La satisfaction des besoins constitue le but de l’activité économique DUT Informatique

10 3 – Les principaux courants de la pensée économique
Une théorie économique est un ensemble d’hypothèses, de concepts abstraits qui ont une cohérence interne et qui permettent d’analyser, comprendre,expliquer, des phénomènes économiques. Elle constitue un appui aux orientations, aux décisions prises dans un pays à un moment donné. DUT Informatique

11 Histoire de la Pensée économique
Les pré-curseurs - Le code d'Hammurabi (XVIIIéme av JC) - Thalès de Millet (pressage d'olives) ( av JC) - Xénophon ( av JC) (L'économique + Les revenus) - Platon (modèle social et économique basé sur le collectivisme - Aristote ( av JC) DUT Informatique

12 Histoire de la Pensée économique
L'époque médiévale Ne cherchent pas à décrire les mécanismes économiques mais cherchent à définir leur moralité, leur caractère licite ou illicite selon la morale chrétienne. La renaissance Grandes découvertes, nouveau Monde DUT Informatique

13 4 – Les modes d’organisations : les systèmes économiques
Il existe 2 principaux systèmes : le capitalisme Le libéralisme constitue le fondement idéologique du capitalisme dans la mesure ou il s’attache à promouvoir la liberté individuelle Le collectivisme est (était) une forme d’organisation économique dans laquelle la propriété des moyens de production est collective et l’organisation de la production des biens et des services est centralisée et planifiée. Il y a donc opposition entre les 2 notions en terme de libre entreprise, propriété des moyens de production, libre-échange et moyen de profit. DUT Informatique

14 Chapitre 2 Le circuit économique comme méthode d’analyse
1 – Les niveaux de l’analyse économique 2 – Les grandes fonctions économiques 3 – Les acteurs économiques 4 – La notion de marché DUT Informatique

15 1 – Les niveaux de l’analyse économique
La micro-économie La macro-économie DUT Informatique

16 2 – Les grandes fonctions économiques
La fonction de Production La fonction de Répartition La fonction de consommation DUT Informatique

17 3 – Les acteurs économiques
1 – Les entreprises 2 – Les ménages 3 – Les institutions financières 4 – Les entreprises d’assurances 5 – Les administrations publiques 6 – Les administrations privées Les acteurs économiques interviennent ensuite dans un circuit économique DUT Informatique

18 4 – La notion de marché Le marché : lieu de confrontation de l’Offre et de la Demande La loi de l’offre et de la demande Les situations de marché DUT Informatique

19 Chapitre 3 – Les instruments
1 – Les agrégats de la comptabilité nationale 2 – Les autres indicateurs microéconomiques

20 1 – La mesure de la richesse
Les indicateurs économiques permettent : - une mesure de l’état de l’économie à un instant t - une étude de son évolution dans le temps - une comparaison avec d’autres pays.

21 2 – Les autres indicateurs économiques
Le taux de croissance Le taux de chômage Le taux d’inflation Le taux de couverture Le taux d’ouverture Le seuil de pauvreté L’IDH

22 Valeur du PIB année n – Valeur PIB n-1
Taux de croissance Valeur du PIB année n – Valeur PIB n-1 Valeur PIB année n-1 Taux de chômage Nombre de chômeurs Nombre d’actifs Taux d’inflation Mesure l’augmentation des prix au cours d’une période donnée sur la base de l’indice INSEE

23 Valeur des exportations x 100 Valeur des importations
Taux de couverture Valeur des exportations x 100 Valeur des importations Renseigne sur la situation du commerce extérieur d’un pays. Taux > 100 %  excédent de la balance commerciale Taux d’ouverture Mesure le degré d’échange d’une économie avec le reste du monde ½(exportations+importations)x100 PIB

24 Seuil de pauvreté Est égal à 50% du salaire médian L’Indice de développement Humain (IDH) Mesure le niveau de développement des pays Intègre des données plus qualitatives L’IDH fait la synthèse de 3 séries de données : l’espérance de vie à la naissance Le niveau d’instruction Le PIB par habitant Pays + élevé : Norvège

25 EDE - Chapitre 1 – L’entreprise
1 – Définitions 2 – Les rôles de l’entreprise 3 – La diversité des entreprises 4 – L’environnement de l’entreprise

26 1 – Définitions Deux définitions selon 2 approches :
- une approche traditionnelle - une approche systémique

27 2 – Les rôles de l’entreprise
1 – Unité de production et de répartition 2 – Une cellule sociale

28 3 – La diversité des entreprises
Classification selon l’activité Classification selon la dimension Classification selon le statut juridique privé publique Classification selon la propriété du capital

29 4 – L’environnement de l’entreprise
Ensemble des éléments extérieurs qui sont en relation avec elle et qui vont influencer sur son fonctionnement. Macro-environnement Micro-environnement

30 Le macro-environnement
Le modèle PEST(EL) Recense les différentes forces qui agissent sur l’organisation et d’identifier celles qui sont susceptibles d’évoluer.  Modèle

31 Le micro-environnement
Ensemble des éléments ayant une influence directe sur l’entreprise : - Les organismes de capitaux Le marché du travail Les clients Les fournisseurs La concurrence  Modèle de PORTER

32 Chapitre 2 – La fonction de Production
1 – Définition 2 – Mesure de la Production 3 – Les facteurs de Production Le facteur travail Le facteur Capital L’acquisition et l’accumulation de capital : l’investissement Les déterminants de l’investissement. 4 - La combinaison productive

33 1 - Définition Fonction économique fondamentale assurée pour l’essentiel par les entreprises. D’après la Comptabilité nationale : « La Production est l’activité exercée sous le contrôle et la responsabilité d’une unité institutionnelle qui combine des ressources en MO, capital et biens et services pour fabriquer des biens ou fournir des services ». Elle comprend : La production marchande La production non marchande

34 La production marchande et non marchande
Production marchande : celle qui s’échange ou est susceptible de s’échanger sur un marché à un prix tel qu’il vise à couvrir les coûts de production et permette de dégager un profit Production non marchande : Regroupe l’ensemble des services destinés à la collectivité et rendus à titre gratuits ou quasi-gratuits

35 2 - La mesure de la Production
1 – En quantités ou en valeurs 2 – Par la valeur Ajoutée VA = Production – Consommations intermédiaires Cf exemple

36 3 – Les facteurs de production
Ressources matérielles ou non, utilisées dans le processus de production de biens et de services. Les économistes classiques retiennent 3 facteurs : Ressources naturelles Facteur travail Facteur capital Aujourd’hui, on rajoute : Le Savoir et l’Information

37 3.1 Le facteur Travail Le facteur travail désigne l’ensemble des activités humaines permettant la production de biens et/ou de services. Le travail est organisé au sein d’entités économiques et donne droit au versement d’une rémunération : salaire ou traitement dans le cas d’une activité salariée ; bénéfices, honoraires… pour les activités non salariées. La contribution du facteur travail à la production dépend de la quantité de travail utilisée mais aussi de sa qualité (niveau de formation = Capital humain) et de sa productivité.

38 Le facteur Travail L’aspect quantitatif Population active
Durée du travail La démographie Marché du travail L’aspect qualitatif Connaissances, compétences

39 3.2 Le facteur Capital On parle de capital technique Comprend :
le capital fixe le capital circulant Coefficient de capital : Valeur du capital utilisé Valeur de la production obtenue

40 3.3 L’investissement Correspond à la formation brute de capital fixe.
Représente la valeur des biens durables acquis par les unités productives résidentes afin d’être utilisées durant plusieurs cycles de production.

41 Les déterminants de l’investissement
Les éléments influençant les investissements sont : - extérieurs à l’entreprise (conjoncture nationale et internationale) - propres à l’entreprise : Le rendement attendu Le coût de l’investissement Les capacités de financement

42 Le financement des investissements
 Cf schéma

43 La combinaison productive
Les facteurs de production sont complémentaires et substituables On aboutit à la notion de productivité au sein de l'entreprise

44 La productivité On distingue : Productivité du travail
Productivité du capital

45 Les gains de productivité
Combiner de façon optimale les facteurs de production permet d’obtenir des gains de productivité (Intensité des facteurs et Intensité capitalistique). Origine des gains Effets des gains

46 Chapitre 3 - La répartition des richesses
1 – Définition 2 – Répartition des richesses créées 3 – La répartition au niveau de l’entreprise 3 – La notion de répartition primaire 4 – Du revenu primaire au revenu disponible : la redistribution

47 1 - Définition Processus de distribution des richesses sous forme de revenus entre les agents économiques ayant d’une manière ou d’une autre participé à la production

48 2 – La répartition des richesses créées
Globalement, la totalité des richesses créées par l’activité productive n’est pas distribuée (elle est conservée par les entreprises pour renouveler les équipements productifs qui s’usent.)  Autofinancement

49 La répartition au niveau de l’entreprise
Par son activité productive, l’entreprise a créé de la VA qu’elle va répartir de la façon suivante : - Rémunération du travail - Impôts liés à la production - Excédent brut d’exploitation (Profit Brut)

50 La notion de répartition primaire
 Cf schéma La répartition primaire se fait de manière inégalitaire 1 - Les disparités de salaires  individuelles  collectives 2 - Les inégalités de patrimoine

51 Du revenu primaire au revenu disponible : la redistribution
1- Les finalités du système de redistribution  2 – Les instruments de redistribution Les prélèvements obligatoires Les revenus de transfert perçus par les ménages

52 1 - Les finalités du système de redistribution
 La protection individuelle  Corriger les inégalités de niveau de vie résultant du revenu, de la taille de la famille. → Mettre a disposition des services financés par les collectivités locales. Remarque : En France, l’Etat intervient selon : - Une logique d’assurance - Une logique d’assistance

53 2 - Les instruments de la redistribution
 1 - Les prélèvements obligatoires - Les prélèvements fiscaux -> impôt sur le revenu -> impôts locaux -> impôt de solidarité sur la fortune - Les prélèvements sociaux

54 2 - Les revenus de transfert perçus par les ménages
-> prestations vieillesse -> prestations familiales -> prestations chômage -> prestations santé

55 Chapitre 4 – La consommation et l’épargne
3ème pôle économique A – La consommation 1 - Définition 2 – Les sortes de consommations 3 – Le comportement du consommateur 4 – Les déterminants de la consommation 5 – Le rôle de la consommation 6 – Les mécanismes de la consommation B – L’épargne 1 – Définition 2 – Les formes d’épargne 3 – Les motifs de l’épargne 4 – Les déterminants de l’épargne 5 – Le rôle de l’épargne

56 1 – définition Quantité de biens qui par destruction (biens non durables) ou usure (biens durables) permettent de satisfaire les besoins des ménages Elle correspond à la consommation effective : des dépenses de consommation : des dépenses supportées par les instances publiques :  Représente 60% du revenu disponible des ménages

57 2 – Les sortes de consommations
Différentes consommations existent. Consommation finale des ménages / consommation intermédiaire des entreprises (biens et services incorporés dans le processus de production) Consommation de biens (non durables, durables, semi-durables) / consommation de services Autoconsommation/Consommation privée (B et S achetés sur un marché)/consommation collective (S non marchands fournis par les administrations publiques et privées)

58 3 – Le comportement du consommateur
L’individu cherche à maximiser la satisfaction procurée par la consommation. Cette satisfaction dépend de différents facteurs :

59 La satisfaction des besoins personnels
Cette satisfaction dépend : - de l’utilité du bien des caractéristiques du bien Principe : Reconnaissance d’un besoin  Recherche de produits  Prise de décision

60 4 – Les déterminants de la consommation
Déterminants économiques : Déterminants sociologiques :

61 5 – Le rôle de la consommation
D’après la théorie keynesienne, la consommation est considérée comme le moteur principal de la croissance économique (Notion de demande effective).  Cf schéma

62 6 - Les mécanismes de la consommation – L’élasticité
La demande correspond à la quantité de biens que les consommateurs sont prêts à acheter pour un prix donné ou pour un revenu donné. Elle varie en fonction du prix des produits et du revenu des ménages. Cette influence se mesure par le coefficient d’élasticité. Elasticité demande/prix : Elasticité demande/revenu

63 Elasticité demande/prix (<0)
Notion d’élasticité Elasticité demande/prix (<0) Accroissement relatif de D ΔD D Accroissement relatif du prix ΔP P Si =0 : La demande ne varie pas si le prix augmente. Si >1 : forte élasticité. Si tend vers l’infini : un petit changement de prix entraîne un grand changement de demande

64 Elasticité demande/revenu
Notion d’élasticité Elasticité demande/revenu Accroissement relatif de D ΔD D Accroissement relatif du revenu ΔR R Si proche de 0 : La variation du revenu n’a aucune influence sur la demande du bien. Si >1 : demande de produits secondaires ou superflux La variation de prix et de revenu n’entraîne pas seulement une modification de la demande mais également une modification de la structure de consommation (biens substituables, biens complémentaires)

65 B – L’épargne 1 - définition
Epargner consiste à renoncer à une consommation immédiate. On distingue : le taux d’épargne : ratio entre le revenu des ménages et le revenu disponible brut. Et la propension à consommer : rapport entre l’épargne et le revenu d’un ménage. Part du revenu affecté à l’épargne

66 2 – Les formes d’épargne Selon de degré de disponibilité :
Selon le type de placement

67 3 – Les raisons de l’ épargne
- Epargne préalable et remboursement de crédits destinés à financer : - l'achat de biens durables - l'acquisition de logements - Epargne de précaution destinée à se couvrir contre le risque : - épargne liquide (monnaie) - épargne financière (placements) - contrats d'assurance - Epargne destinée à la constitution d'un patrimoine et la préparation de la retraite

68 4 – Les déterminants de l’épargne
Déterminants économiques : Déterminants sociologiques :

69 5 – Le rôle de l’épargne L’épargne est source de croissance, elle est la contrepartie de l’investissement.  Cf schéma

70 Chapitre 5 – Le financement de l’économie
I – Fonctions et formes de la monnaie II – Les mécanismes de création monétaire III – Les institutions qui participent à la création monétaire IV – Le circuit de financement et le système monétaire et financier

71 I – Fonctions et formes de la monnaie
1 – Fonctions de la monnaie Unité de compte Moyen d’échange Réserve de valeur Autres fonctions : Rôle politique Rôle social

72 I – Fonctions et formes de la monnaie
2 – Les formes de la monnaie 2.1 – La monnaie dématérialisée Monnaie marchandises Monnaie métallique 2.2 – La monnaie dématérialisée La monnaie fiduciaire monnaie divisionnaire monnaie papier  La monnaie scripturale

73 II – Les mécanismes de création monétaire
1 – Définition Accroissement de la quantité de monnaie détenue par l’ensemble des agents non financiers. Cela comprend : financements accordés aux particuliers et aux entreprises(emprunts) acquisitions de devises étrangères  Cf Schéma

74 Les mécanismes de création monétaire
2 – Création monétaire par les banques (emprunts) 3 – Création monétaire par le Trésor Public 4 – Création par la Banque de France

75 3 – Les institutions participant à la création monétaire
1 – Son rôle Créent de la monnaie Accordent des crédits 2 – Les institutions  La Banque de France (Banque centrale ou banque de premier rang) Le Trésor Public Les banques regroupées au sein de l’AFB Les établissements de crédits assimilés aux banques  Cf Schéma

76 4 – Le circuit de financement
1 – Le financement de l’économie Financement interne Financement externe Finance indirecte Finance directe

77


Télécharger ppt "L'activité économique DUT Informatique."

Présentations similaires


Annonces Google