La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Recovery from Disturbance of Coral and Reef Fish Communities on the Great Barrier Reef, Australia M.J. Emslie, A.J. Cheal, H. Sweatman, S. Delean Vol.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Recovery from Disturbance of Coral and Reef Fish Communities on the Great Barrier Reef, Australia M.J. Emslie, A.J. Cheal, H. Sweatman, S. Delean Vol."— Transcription de la présentation:

1 Recovery from Disturbance of Coral and Reef Fish Communities on the Great Barrier Reef, Australia M.J. Emslie, A.J. Cheal, H. Sweatman, S. Delean Vol. 371: 177–190, 2008 ALFIANSAH Yustian RONDON Rodolfo SPROCK Ivonel UE 227 FLUC - Fluctuations et perturbations, naturelles et anthropiques, des écosystèmes marins. Année

2 INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION La perturbation dans un écosystème corallien peut influencer la communauté benthique, l’abondance et la diversité de poissons. Résultat régression à un état antérieur. Différents effets selon le type de perturbation. La cause: -Physique: le cyclone, l’augmentation de température, la vague, la tsunami, El niño. -Biologique: blanchement de coraux, le surpâturage par Achantaster planci, maladies. -L’activité humaine: destruction de coraux par l’activité de pêche. 2

3 INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION La récupération des récifs dépend de la condition des coraux avant la perturbation, du type de perturbation, du recrutement et de la croissance des coraux. 3

4 INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION Objectifs: 1)La trajectoire de récupération de la communauté de coraux. 2)La structure trophique des communautés de poissons en lien avec la couverture corallienne vivante. 3)Le rôle de la complexité de l’habitat dans la récupération de la communauté de poissons. Complexité structurale Complexité du substrat COMPLEXITE TOPOGRAPHIQUE 4

5 INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION Les Sites d’observation a)Cooktown/ Lizard Island (CL) Nord de GBR (~ 14°S), les substrats contiennent des ravins, des trous, des surplombs, des grottes améliorant la topographie b) Capricorn Bunker (CB) Sud de GBR (~ 23°S), les substrats sont plus dures, plats, chaussées récifs traits avec bas-relief Figure 1. Grande barrière de corail, Queensland, Australie, les localisations du récif dans Cooktown/Lizard Island (CL) et Capricorn/Bunker (CB). 5

6 INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION Échantillonnage 1)communauté benthique 2)communauté de poissons coralliens 3) complexité topographique Outils Statistique Modèles linéaires des effets mixtes (Pinheiro et Bates 2000) Multivariate Regression Trees, Analyse Component Principal (MRT; De'ath 2002) La Métrique de Standardisation d’ Hellinger (Legendre et Galagher,2001) Euclidean-based Redundancy Analysis (van den Wollenberg,1997, Legendre et Galagher,2001) Figure 2. Méthode d’échantillonnage (http://www.aims.gov.au/docs/research/monitoring/reef/sampling-methods.html) (Modifié de 6

7 Couverture des coraux durs (%) Des Années Surveillés Indices de complexité Des Années Surveillés Figure 3. Couverture moyenne des coraux durs totaux de 1993 à 2005 Figure 4. Photos des récifs pre et post récupération dans chaque région. A et C pour CL, B et D pour la région CB. Figure 5. Indices moyens de la complexité topographique dans la région CL (rouge) et CB (noir). INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 7

8 Acropora spp. tabulaires Acropora spp. ramifiées Pourcentage de Couverture (%) Des Années Surveillés INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 8 Figure 6. Moyenne des pourcentages de couverture des organismes benthiques dans les régions de CL et CB depuis de 1993 à 2005.

9 MPOs Corallines MPOs Gazonantes Pourcentage de Couverture (%) Des Années Surveillés INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 9 Figure 7. Moyenne des pourcentages de couverture des organismes benthiques dans les régions de CL et CB de 1993 à Il y a encore 4 figures sur les autres organismes benthiques (coraux durs) qui sont faible en l’abondance et ne varient pas au cour du temps, par conséquences ils ont faible pourcentage d’explication sur la structure de la communauté de poissons.  écarté du analyse

10 Variable CL (%) CB (%) AEAGT Acropora spp. ramifiés18,750,926,445,9 AEAGT tabulaires10,124,918,143,3 AEAGT MPOs corallines 6,112,98,311,1 AEAGT MPOs gazonantes 6,115,713,133,8 Tableau 1. Pourcentage de variation dans la composition de la communauté de poissons expliquées par les variables de la couverture des organismes benthiques dans CL et CB. AE: Abondance des Espèces. AGT: Abondances des Groupes Trophiques INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 10

11 Richesse Abondance Figure 10. Communautés des poissons dans CL (rouge) et CB (noir) de 1993 à A) Abondance totaux. B) Richesse des espèces CL CB Grand différence entre les deux 2005 CL CB Peu différence entre les deux CL CB Il a resté “stable” Il a augmenté fortement Des Années Surveillés INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 11

12 Figure 8. ACP basé en l’abondance relative de poissons dans la région CB sur les temps Acropora spp. Ramifiées Acropora spp. Tabulaires Pomacentrus coelestis Chaetodon plebius Chaetodon trifascialis Scarus globiceps Chlorurus sordidus INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 12

13 Figure 8. ACP basé en l’abondance relative des poissons dans la région CB sur les temps Pomacentrus coelestis Plectroglyphidodon dickii Pomacentrus moluccensis Chromis atripectoralis Dascyllus reticulatus INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 13

14 Figure 9. ACP basé en l’abondance relative des poissons dans la région CL sur les temps Pomacentrus coelestis Stegastes fasciolatus Ctenochaetus spp. Acanthurus nigrofuscus Chromis ternatensis Plectroglyphidodon dickii Chromis atripectoralis Chaetodon plebius Chaetodon trifascialis Chaetodon baronessa INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 14

15 Planctivores benthiques Herbivores Planctivores Richesse spécifique moyenne Abondance relative Moyenne Figure 11. Structure trophique des communautés des poissons dans CL (rouge) et CB (noir) de 1993 à Des Années Surveillés INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 15

16 Richesse spécifique moyenne Abondance relative Moyenne Figure 12. Structure trophique des communautés des poissons dans CL (rouge) et CB (noir) de 1993 à Prédateurs Corallivores Sessile benthic feeders Des Années Surveillés INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION 16

17 INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION S Cette étude a montré que les deux récifs ont des récupérations similaires après la perturbation avec communauté benthiques et des poissons similaires, malgré quelques variations des communautés des poissons entre les régions. Attention cette affirmation c'est vrais à l’échelle de cette étude, pas pour une échelle plus grande!!! 17 Selon les auteurs Selon nous La récupération dans un écosystème corallien perturbé va se passer plus rapide dans la région ayant la complexité topographique élevé parce que la rétrogression amène au stade intermédiaire, par contre dans la région ayant la complexité topographique faible, la récupération se passera plus long temps parce que la rétrogression amène au stade pionnier.

18 18 CRITIQUES: La conclusion finale est vague. Parfois il n’y a pas concordance entre quelques figures et le texte. Les auteurs ont utilisé termes imprécis. Les auteurs ont utilisé légende en cascade pour quelques figures. INTRODUCTIONMETHODESRESULTAT & DISCUSSIONCONCLUSION S

19 Référence - Adjeroud M., Michonneau F, Edmunds P.J, Chancerelle Y, Lison de Loma T, Penin L, Thibaut L, J. Vidal-Dupiol, B. Salvat, R. Galzin, (2009). Recurrent disturbances, recovery trajectories, and resilience of coral assemblages on a South Central Pacific reef. Coral Reefs 28:775–780 - Adjeroud M, Chancerelle Y, Schrimm M, Perez T, Lecchini D,Galzin R, Salvat B, (2005). Detecting the effects of natural disturbances on coral assemblages in French Polynesia: a decade survey at multiple scales. Aquat Living Resour 18:111–123 - Berumen M, Pratchett M, (2006). Recovery without resilience: Persistent disturbance and long term shifts in the structure of fish and coral communities at Tiahura Reef, Moorea. Coral Reefs 25:647–653 - Cheal AJ, Coleman G, Delean S, Miller I, Osborne K, Sweatman. H, (2002). Responses of coral and fish assemblages to a severe but short-lived tropical cyclone on the Great Barrier Reef, Australia. Coral Reefs 21:131–142 - De’ath G (2002) Multivariate regression trees: a new technique for constrained classification analysis. Ecology 83: 1103– Gardner TA, Cote IM, Gill JA, Grant A, Watkinson AR (2005) Hurricanes and Caribbean coral reefs: impacts, recovery, patterns and role in long-term decline. Ecology 86: 174–184 -Lewis AR (1997) Effects of experimental coral disturbance on the structure of fish communities on large patch reefs. Mar Ecol Prog Ser 161:37–50 -Sano M (2000) Stability of reef fish assemblages: responses to coral recovery after catastrophic predation by Acanthaster planci. Mar Ecol Prog Ser 198:121–130 19

20 20


Télécharger ppt "Recovery from Disturbance of Coral and Reef Fish Communities on the Great Barrier Reef, Australia M.J. Emslie, A.J. Cheal, H. Sweatman, S. Delean Vol."

Présentations similaires


Annonces Google