La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1.RESEAU : Développer une infrastructure 2.SERVICES : Mettre en place des services sur ce réseau 3.ECONOMIE : Le numérique : outil de développement économique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1.RESEAU : Développer une infrastructure 2.SERVICES : Mettre en place des services sur ce réseau 3.ECONOMIE : Le numérique : outil de développement économique."— Transcription de la présentation:

1 1.RESEAU : Développer une infrastructure 2.SERVICES : Mettre en place des services sur ce réseau 3.ECONOMIE : Le numérique : outil de développement économique 4.ENVIRONNEMENT : Le Haut-Débit au service de lenvironnement

2 La Vallée de la Doller et du Soultzbach est la plus méridionale des vallées vosgiennes haut-rhinoises. Elle compte 17 communes regroupées en Communauté de Communes depuis le 1er janvier Cette Communauté de Communes a repris le périmètre et les compétences du SIVOM de la Doller, créé en 1976, preuve dune intercommunalité déjà ancienne sur le territoire.

3

4 Contexte économique et résidentiel Un basculement progressif de lactivité de lindustrie vers le tertiaire, essentiellement du fait de la décroissance du textile, alors que le secteur tertiaire a presque doublé sur la période 1976 à 1993, compensant même les pertes demplois industriels. En 1999, le tertiaire représente ainsi plus de 1000 emplois. Une concentration des emplois et activités en région mulhousienne, sur le territoire de Belfort et maintenant aussi dans lavant-vallée, qui représente emplois en 1999 (soit près de 50% des emplois du territoire) Un effet « vallée de montagne » qui induit un déséquilibre territorial dans la répartition en quantité des populations, activités, services, emplois…et se traduit par : o Une concentration des activités et emplois en avant vallée ou hors territoire (région mulhousienne…) o Dimportantes navettes domicile-travail qui diffusent sur toute la vallée en empruntant un axe routier unique (RD 466) : en 1999, plus dun actif sur quatre de la haute-vallée travaille à Mulhouse. Une déprise agricole, avec en corollaire des paysages qui se ferment et une spécialisation résidentielle en haute vallée

5 1975 : une réception télévisuelle difficile : la construction dun réseau câblé en Haute-Vallée par TDF o Des gaines vides sont posées en parallèle du réseau télé par une entreprise locale, CET o Elles seront utilisées début 2000 pour la pose de fibre optique ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

6 1980: une dimension intercommunale o Le SIVOM de la Doller finance les liaisons entre les communes o lopérateur déploie le réseau chez les habitants ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

7 2000 : lopérateur fournit Internet par le câble : la Communauté de Communes réalise le câblage de lensemble des communes : les habitants ont accès à Internet à Haut-Débit : o sur lensemble du territoire Communautaire o dans des secteurs non équipés en ADSL o une connexion permanente et illimitée coût pour 16 km soit en moyenne /km ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

8 Le câble a été posé en fonction des travaux de voirie dans la Vallée pour en réduire le coût ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

9 2005 : la connexion à la Boucle Régionale Haut-Débit o le débit proposé augmente o la Zone dActivités est ouverte à lensemble des opérateurs o les entreprises peuvent disposer dune fibre optique particulière ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

10 2007 : modification des statuts de la Communauté de Communes Gestion, par mise à disposition, des réseaux communaux (enfouissement des câbles notamment) La Communauté de Communes devient le gestionnaire unique des fourreaux du câble, des liaisons intercommunales jusquaux réseaux de desserte des particuliers La Communauté de Communes finance toutes les mises en souterrain du câble (fibre optique ou coaxial) ce qui incite les communes à poser des fourreaux (surcoût faible) ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

11 Relations avec lopérateur depuis 2006, lexploitant du réseau est Numéricâble, par une Convention dOccupation du Domaine Public (CODP), sans exclusivité la Communauté de Communes reste propriétaire des fourreaux lopérateur équipe ce réseau (fibre ou coaxial) et lentretient à ses frais lopérateur verse une redevance annuelle à la Communauté de Communes (18 /km de réseau en 2008, soit env /an) lopérateur garantit la qualité du réseau et des services (Triple Play…) ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

12 Relations avec lopérateur : services et débits La présence de Numéricâble permet de fournir à lensemble des habitants un service équivalent aux zones urbaines : Internet Haut-Débit 30Mo-100Mo/s (rappel : ADSL moyen 8Mo/s) Débit symétrique Télévision numérique + VOD Téléphonie sur IP Et ce, en tout point du territoire (habitations isolées, zones peu peuplées…) ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

13 Relations avec lopérateur : effets induits La présence de Numéricâble a également eu pour conséquence dattirer les autres opérateurs (Orange, Free, Neuf…), sur le réseau téléphonique classique (ADSL), mais avec les contraintes classiques de cette technologie : très performant à proximité des NRA (répartiteur téléphonique), beaucoup moins en séloignant (ex : Sickert) pas de symétrie de débit pas de Triple Play au-delà de 2km linéaire du NRA (seulement 5 NRA pour tout le territoire) ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

14 Partenariats dans le développement de ce réseau : Les communes : qui ont confié la compétence à la Communauté et qui posent systématiquement des fourreaux lors de leurs travaux de génie civil la Région Alsace : qui a amplifié les possibilités par la « Boucle Régionale Haut- Débit » en desservant la vallée qui avait déjà un réseau adapté le Département du Haut-Rhin : qui, par le programme de Développement Local, a été le seul partenaire financier de lopération de câblage (5% de lopération) lOpérateur Numéricâble qui a équipé et exploite le réseau communautaire ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

15 Perspectives : continuer la pose de réseau : la Communauté de Communes veille à lensemble des travaux de génie civil des communes et propose systématiquement lajout de fourreaux vides anticiper les évolutions technologiques : avoir la maîtrise du réseau permet de prévoir lavenir dans ce domaine, et notamment pour le FTTH (Fiber To The Home), cest-à-dire léquipement en fibre optique jusque chez lhabitant intéresser les opérateurs : tout opérateur peut sinstaller sur le réseau (à condition de léquiper) et trouve alors en la Communauté de Communes lunique interlocuteur pour lensemble du réseau. ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE

16 Conclusion Aujourdhui, la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach dispose dun équipement extraordinaire à plusieurs titres : Il permet doffrir un service Haut-Débit de grande qualité, souvent supérieur aux zones urbaines, à ses habitants Ce service est accessible en tout point du territoire Il contribue à lattractivité générale de la Vallée (installation de nouveaux habitants par exemple) Ce réseau ne sest pas construit tout seul, il a impliqué des engagements politiques forts, des dépenses importantes et une vision stratégique claire et à long terme. ENVIRONNEMENT ECONOMIESERVICES INFRASTRUCTURE Valoriser ce réseau, cest aujourdhui lui donner du sens par des applications concrètes.

17 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Créer des services, cest mettre en place des applications utiles pour les habitants, de manière aussi à « vulgariser » lapproche des TIC : accès à Internet : Bornes daccès gratuit dans les Mairies éducation : Equipement informatique des écoles média : Télé Doller

18 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Mises en service en 2002 (équipement des ménages plutôt faible à lépoque) Principe : 20 bornes sont installées dans les Mairies, OT et ComCom, reliées entre elles à un serveur unique elles permettent laccès libre à Internet et limpression elles sont surveillées à distance par un système de mots-clés 1 seul abonnement Internet pour les 20 bornes Machines standard, paramétrées pour le seul accès Internet (pas denregistrement, pas de clé USB…donc pas de virus !) Bilan : après 7 ans de fonctionnement, aucune panne machine en moyenne, 360 visites par mois – 30 par mois par borne coût de fonctionnement très faible (peu de maintenance, 1 abonnement par mois, mise en route et extinction automatique) Bornes daccès gratuit dans les Mairies

19 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Coût dInvestissement : HT Subvention Conseil Général (D Local) : 50% Bilan des usages : depuis 2002, la hausse nette de léquipement des ménages a entraîné une baisse des usages des bornes en 2009, on observe néanmoins une consultation régulière, par des publics qui nont pas (ou plus) forcément les moyens de séquiper les consultations concernent de plus en plus lemploi 1 nouveau public apparaît : les touristes, ravis de relever leurs mails gratuitement Bornes daccès gratuit dans les Mairies

20 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Démarré en 2002 (environ 40 postes par an) Objectifs : fournir à toutes les écoles un équipement de qualité garantir une équité déquipement sur le territoire de la Communauté permettre la création de projets pédagogiques TIC favoriser lobtention du B2i par les enfants Principe : de 2002 à 2008 : équipement et gestion dun parc de 150 machines, réparties dans les écoles selon leur taille (y compris les maternelles) financement des abonnements (28/mois) fourniture de périphériques (webcams, imprimantes, Disque Dur, graveur…) maintenance des machines (salarié ComCom) antivirus, formations personnalisées Equipement informatique des écoles

21 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Bilans : Beaucoup de projets autour des TIC dans les écoles (habitude de travail) Constitution dun réseau décoles du territoire sur la thématique Projets multimédia avec la Télévision Locale Coût : Investissement ( ) : ,83 Subvention Conseil Général (D Local) : (soit 32,61%) Fonctionnement annuel (abonnements) : ,80 maintenance (8h /semaine) : /an chargé Perspectives : Classe Mobile et TBI : 7 projets en 2009 (projet ENR Education Nationale) à partir de 2010 : remplacer les postes par des classes mobiles Equipement informatique des écoles

22 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Un nouveau tournant : la mise en réseau des écoles consiste à virtualiser toutes les machines (cloud ) chaque enfant dispose dun login et dun mot de passe il dispose dun espace de travail personnalisé et suivi durant le primaire les élèves peuvent mener des projets entre écoles, entre villages gestion en amont de la sécurité, de la sauvegarde et de lenvironnement Un équipement adapté : un TBI par classe à terme remplacer les anciennes machines par les classes mobiles Equipement informatique des écoles

23 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Démarré en 2002 Objectifs : Soutenir et professionnaliser la Télévision associative locale permettre son passage au numérique sur le câble Organiser son autonomie par rapport aux financements publics Missions de service public Principes : de 2002 à 2009 : subvention de fonctionnement de la ComCom 6 salariés diffusion de deux émissions de 40 mn chacune par semaine actions dans les écoles (découverte du multimédia, tournages…) mémoire vidéo et outil de communication Télé Doller

24 ENVIRONNEMENT ECONOMIE INFRASTRUCTURE SERVICES Bilans : Télé Doller constitue un lien local fort entre les habitants Environ ménages abonnés sur 6000 dans la Vallée Diffusion sur le réseau Numéricâble ( foyers) dans le Grand Est Coût : Investissement Matériel ( ) : ,91 Subvention Conseil Général (D Local) : (soit 0,9 %) Fonc t (subventions) : ( en 2002 – en 2008 Subvention Conseil Général (D Local) : (soit 12,63 %) numérisation de la chaîne : (2007) Télé Doller

25 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Le Développement économique à partir des TIC correspond à un axe stratégique de la Charte de Développement et fixe les objectifs principaux : Valoriser la présence de Fibre Optique sur tout le territoire de la Communauté Proposer des solutions de développement économique pour la Haute-Vallée de la Doller Anticiper les changements technologiques et sociaux liés à léconomie numérique Développer des activités peu consommatrices despace, dénergie et dinfrastructures Permettre linstallation dactivités à haute valeur-ajoutée

26 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Proposer des solutions de développement économique pour la Haute-Vallée de la Doller Lanalyse du tissu économique de la Haute-Vallée de la Doller laisse apparaître une fragilité marquée avec une augmentation des navettes domicile-travail en dehors de la Vallée, une baisse des emplois proposés dans la commune de résidence, voire dans la ComCom de résidence. Cette fragilité constitue un risque de phénomène de « Vallée-dortoir » avec des conséquences démographiques déjà présentes Part des nouveaux arrivants dans la population Source : INSEE

27 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Anticiper les changements technologiques et sociaux liés à léconomie numérique Léconomie numérique (télécommunications, audiovisuel, logiciel, services informatiques, services en ligne) représente le secteur le plus dynamique de léconomie mondiale. Dans la plupart des pays développés, son taux de croissance est le double de celui de léconomie. Elle représente désormais plus de 25 % de la croissance mondiale. Elle en représentera 30 % avant 5 ans. Léconomie numérique est le principal facteur de gain de compétitivité des économies développées. Les investissements dans léconomie numérique sont identifiés comme les plus productifs, parce quils accroissent la compétitivité de lensemble des autres secteurs de léconomie. En France, cet investissement est deux fois plus faible quaux États-Unis, et trois fois plus faible que les pays dEurope du Nord, au Japon ou en Corée. Un doublement des investissements dans léconomie numérique représenterait un point de croissance supplémentaire. En outre, les emplois de léconomie numérique sont peu délocalisables : les réseaux de télécommunications, leur installation, leur gestion, ne sont pas déplaçables. Les circuits de distribution ne peuvent, eux non plus, être éloignés du client final. Les contenus et services en ligne sont très majoritairement produits localement. Et si les équipementiers français et européens subissent une concurrence effrénée de la part des pays asiatiques, lapparition de nouvelles technologies à très haut débit, pour lesquelles ces entreprises disposent davantages comparatifs, est susceptible de constituer la base dune nouvelle politique industrielle française et européenne. source : Plan Numérique 2012

28 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Développer des activités peu consommatrices despace, dénergie et dinfrastructures Les activités qui utilisent la Fibre Optique permettent un développement économique qui correspond bien à la géographie de la Vallée de la Doller, à savoir : - pas de dépendance de la desserte routière - pas dimpact CO 2, ni de rejet dans lenvironnement - pas de besoin de foncier important, ni dinfrastructure Permettre linstallation dactivités à haute valeur-ajoutée

29 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Le projet doit ainsi répondre à plusieurs objectifs, dans ce cadre stratégique : Permettre et encourager limplantation dentreprises TIC en Haute-Vallée Proposer des lieux de formation et téléformation aux organismes régionaux et ainsi rapprocher géographiquement les formations des habitants Proposer aux entreprises locales des lieux de travail (salle de séminaire, salle de visioconférence…) Encourager le Télétravail dans loptique du Plan Numérique 2012 Installer Télé Doller en Haute-Vallée et pérenniser sa position

30 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Permettre et encourager limplantation dentreprises TIC en Haute-Vallée 5 boxes sont mis à la commercialisation, dune surface de 40 m² chacun, dotés de services haut-débit innovants (Internet avec débit à la demande, téléphonie sur IP, services communs…) et des infrastructures communes (salles de réunion, point daccueil, sauvegardes, backup Internet 3G…) 1 er étage

31 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Proposer aux entreprises locales des lieux de travail (salle de séminaire, salle de visioconférence, FOAD…) Cette notion a été développée avec le Club des Entreprises de la Doller qui a défini des besoins précis en terme dinfrastructures (1 grande salle, plusieurs petites…) Rez-de-chaussée

32 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Encourager le Télétravail dans loptique du Plan Numérique 2012 Léconomie de lInternet fait émerger de nouveaux modes dorganisation du travail dans les entreprises. Porté par les technologies de linformation, le télétravail devait être lun des phénomènes majeurs de ce début de siècle. Le constat établi est quune faible part de la population active se trouve aujourdhui concernée par ce mode de travail. Les télétravailleurs se situent en France autour de 7 % de la population active, alors quils sont en moyenne 13 % en Europe et 25 % aux États-Unis. Le télétravail correspond à une culture de travail par projet. Selon les conclusions du rapport, lUnion européenne compte dix millions de télétravailleurs, dont : des télétravailleurs salariés qui, pour la plupart, travaillent alternativement chez eux et dans les locaux de leur employeur ; des télétravailleurs indépendants qui travaillent normalement depuis leur domicile ; des travailleurs mobiles qui sont en déplacement (cest-à-dire qui ne sont ni chez eux, ni sur leur lieu de travail principal) pendant au moins dix heures par semaine - parce quils effectuent des voyages daffaires ou se rendent chez des clients, par exemple - et utilisent alors des connexions informatiques pour travailler en ligne ; des télétravailleurs occasionnels qui pourraient entrer dans la première catégorie mais travaillent depuis leur domicile pendant moins de dix heures par semaine. Source : Plan Numérique 2012

33 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Encourager le Télétravail dans loptique du Plan Numérique 2012 Pour le PER, lidée est de développer un fonctionnement médian, en encourageant le télétravail dans un lieu proche du domicile, adapté technologiquement (postes en Terminal Server, VPN avec les entreprises, transfert du téléphone sur IP…) et modulable en fonction des besoins (possibilité de location à la ½ journée ou à la journée). Objectif affiché : permettre des économies de trajet, de carburant et de temps possibilité de moduler ce télétravail un ou plusieurs jours par semaine attirer des télétravailleurs ou des entreprises de télétravail accueillir des télétravailleurs nomades ponctuellement 1 er étage

34 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Installer Télé Doller en Haute-Vallée et pérenniser sa position Actuellement, lassociation est locataire dun local privé. Les objectifs sont multiples : - valoriser la présence de Télé Doller en Haute-Vallée - créer des partenariats avec les utilisateurs du PER (utilisation de limage) - assurer une présence permanente sur le site (gestion de laccueil notamment) 1 er étage

35 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Chiffrage définitif HT Acquisition du bâtiment Travaux Etudes - Honoraires Equipement Total

36 ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE Par ce projet, la Vallée de la Doller veut engager un nouveau tournant dans le développement de son économie, un développement résolument tourné vers les activités innovantes et correspondant bien à son environnement. Le développement économique en zone rurale, dès lors quil peut sappuyer sur un réseau Haut- Débit, est parfaitement envisageable et porteur de solutions davenir, sans pour autant dégrader son cadre de vie.

37 INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE ENVIRONNEMENT Selon ce schéma de lADEME, un bâtiment doit avant tout maîtriser ses dépenses énergétiques que dutiliser les énergies renouvelables Mieux gérer les ressources en énergie grâce aux TIC : une nouvelle approche Pour le projet de Pôle dExcellence Rurale, la Communauté de Communes a décidé dexpérimenter cette démarche à 2 niveaux : une isolation optimale du bâtiment (bois…) la gestion des ressources par la domotique, pièce par pièce Ainsi, partant du principe que des pièces non occupées peuvent être sous-chauffées, lobjectif est de gérer, à distance, toutes les sources de consommation dénergie en fonction des besoins (chauffage, lumière, appareils informatiques…) et déviter ainsi le gaspillage

38 INFRASTRUCTURE SERVICES ECONOMIE ENVIRONNEMENT Lorsque lon vit dans une Vallée, qui plus est avec très peu de transports en commun (pas de train), la seule possibilité pour les déplacements est la voiture. Les TIC en alternative aux transports : une volonté affichée La Fibre Optique, par les possibilités quelle offre, permet des alternatives aux déplacements en voiture, que ce soit : pour les services (commande de produits, achat en ligne…) pour les salariés (Télétravail…) pour la formation (Formation à Distance…) pour les entreprises (visio-conférence…) La Communauté de Communes, dans le cadre de sa participation au Plan Climat du Pays Thur- Doller, établira des bilan-carbone des usages des TIC.


Télécharger ppt "1.RESEAU : Développer une infrastructure 2.SERVICES : Mettre en place des services sur ce réseau 3.ECONOMIE : Le numérique : outil de développement économique."

Présentations similaires


Annonces Google