La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Y a-t-il plusieurs étapes dans la mentalisation ? Joëlle Proust Institut Jean-Nicod CNRS, ENS-EHESS, Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Y a-t-il plusieurs étapes dans la mentalisation ? Joëlle Proust Institut Jean-Nicod CNRS, ENS-EHESS, Paris."— Transcription de la présentation:

1 Y a-t-il plusieurs étapes dans la mentalisation ? Joëlle Proust Institut Jean-Nicod CNRS, ENS-EHESS, Paris

2 Genèse du problème Premack (1978) a le premier fait lhypothèse que les primates non-humains avaient une capacité mentalisatrice. Cette hypothèse sinscrit dans une hypothèse générale sur la valeur adaptative de la mentalisation.

3 Machiavel (Le Prince) Pour être prince, il nest pas seulement nécessaire davoir toutes les vertus; il faut encore paraître les avoir. Il est utile par exemple de paraître clément, fiable, humain, irréprochable, religieux, et de lêtre vraiment, mais dêtre prêt, si cela est nécessaire, de ne pas lêtre, de changer de disposition

4 Lhypothèse de lintelligence machiavelienne Machiavélisme : Stratégie de comportement social qui implique la manipulation dautrui en vue dun gain personnel, souvent au détriment de lintérêt dautrui Wilson et al., (1996)

5 POUR ENTRER DANS LA COURSE AUX ARMEMENTS Il suffit quune espèce extraie de linformation de lenvironnement en servant de certains indices Cette capacité représentationnelle tend à être sélectionnée dans certains environnements.

6 Quels environnements ?

7 Contrainte de flexibilité Les environnements variables qui exigent un contrôle flexible contribuent à faire de linformation elle-même une ressource à rechercher activement et à manipuler.

8 Contrainte de rareté Les environnements qui exigent la compétition sur les ressources (nourriture, territoire, partenaires de reproduction) contribuent à faire de linformation une ressource à rechercher et à manipuler

9 Régulation multi-valuée Lexploitation de ces environnements suppose la mise au point de régulations ouvertes (dépendant de la présence de telle ou telle situation): Si X, faire A Si Y, faire B etc.

10 Hypothèse: La cognition sociale résulte dune pression sélective distinctive Une pression sélective vers plus dintelligence sociale doit certainement sappliquer à toute espèce qui remplit les critères de base, à savoir de vivre en vastes groupes sociaux semi-permanents dindividus vivant longtemps, ce qui est le cas des carnivores, des éléphants, des cétacées, de certaines chauve-souris et de certains herbivores. (Byrne & Whiten, 1998)

11 Arguments de lImpact de lenvironnement social sur lévolution de la cognition Organisation du neo-cortex Association fonctionnelle entre traitement de lémotion et raisonnement social (Damasio, 1994) Lautisme comporte une perturbation sélective de linterprétation mentalisatrice de lagir dautrui Dunbar, 1993: corrélation entre volume relatif du néocortex et : –taille du groupe (mais objection de Jolly) –Prévalence de la tromperie tactique

12 Pourquoi des structures spécialisées dans le traitement de linformation sociale? 1 - Ou bien ces structures se sont développées pour résoudre des problèmes de type social 2 - Ou bien il sagit deffets secondaires de structures qui ont une autre fonction

13 Plusieurs théories rivales : Lhypothèse de la complexité de lenvironnement (Milton, 1981, Godfrey-Smith, 1996) Sélectionne la plasticité du comportement pour enregistrer les variations de lenvironnement (ex des frugivores) Intelligence sociale nest pas lunique déterminant de lintelligence générale des primates

14 Plusieurs théories rivales : Lhypothèse de la complexité sociale: Nicholas Humphrey, 1976 Cest lenvironnement social qui constitue la pression évolutionniste la plus forte sur la cognition des primates: –Manipulation, tromperie, coopération (alliances)

15 Plusieurs types de théories machiaveliennes : Lhypothèse machiavellienne peut être comprise comme –Théorie sur lorigine sociale de lintelligence: Dunbar (1993), Donald (1991) –Biais social de lintelligence (domain specific): Humphrey (1976),Cheney & Seyfarth (1988) –Caractère modulaire de lintelligence sociale (Cosmides, 1989)

16 Lhypothèse de lintelligence sociale les diverses théories machiaveliennes ont en commun la réponse à trois questions: pourquoi lesprit humain a-t-il cette architecture cognitive ? Pourquoi la capacité de représenter les états mentaux dautrui a-t-elle été sélectionnée? cette représentation mentalisatrice est-elle véridique ?

17 La genèse du traitement de linformation sociale Si lon a des raisons de dire quune espèce donnée est capable davoir des désirs ou des croyances, Se pose la question de savoir si lespèce en question peut également représenter les propriétés mentales (dautrui et les siennes propres).

18 Certains animaux non-humains ont une capacité représentationnelle (en résumant beaucoup) : Un animal a un esprit Si certains états internes –portent naturellement une information sur des types détats du monde –Ont pour fonction de porter cette information –En remplissant la contrainte dobjectivité, i.e. si certains de ces états font référence de manière « détachée » à des objets et propriétés du monde.

19 Que veut dire : se représenter les propriétés mentales dautrui ? Cela peut vouloir dire : Se les représenter de manière pratiquement adéquate (reconnaissance permettant laction adaptée) Se les représenter de manière théorique ou conceptuelle (permettant la prédiction dans des cas nouveaux non encore expérimentés).

20 Que veut dire : se représenter les propriétés mentales dautrui ? La difficulté est que lon peut se représenter implicitement des propriétés mentales sur la base dune information comportementale portant (en fait) sur le mental. Par exemple, on peut comprendre implicitement ce quest la colère du mâle alpha simplement en voyant son poil hérissé et ses actes, en reniflant son odeur, en entendant ses cris, en observant lattitude des dominés, etc.

21 Que veut dire : se représenter les propriétés mentales dautrui ? Comprendre la colère nimplique pas nécessairement de maîtriser le concept de colère comme variété démotion, etc. Cela implique, à un premier niveau, de sélectionner laction efficace en réponse à cet indice.

22 Que veut dire : se représenter les propriétés mentales dautrui ? Mais posséder le concept démotion permet de parvenir à des prédictions et explications valides : dans de nouveaux contextes et même : en labsence dindicateurs comportementaux.

23 Avoir une théorie de lesprit On appelle "théorie de l'esprit" le type de connaissance que possède un organisme quand : - il utilise des concepts mentaux équivalents à ceux de croyance et de désir, - il se sert des régularités qui régissent les relations entre ces états mentaux pour comprendre et anticiper le comportement des autres agents.

24 La mentalisation a dû seffectuer par étapes Lespèce animale doit accéder à la capacité de représenter des objets Ensuite pression sélective en faveur de la capacité de prédire les comportements dautrui en utilisant des indices comportementaux puis mentaux

25 Etapes importantes de la prédiction mentalisatrice –capacité de réidentifier des objets inanimés vs animés –trajectoire physique et causalité physique – détection du mouvement biologique et du but – reconnaissance de létat émotionnel –Relations motivation-moyen-but –Raisonnement en termes de croyances/désirs

26 Capacité Module spécialisé – capacité de réidentifier des objets –trajectoire physique et causalité physique vs biologique – détection du but – reconnaissance de létat émotionnel –Relations motivation- moyen-but –Raisonnement en termes de croyances Attention + Non-linguistic object concept + Theory of body mechanism (agent as cause + agent as self- propelled) : Leslie 1994 Intentionality detector& Eye- direction detector : Baron- Cohen, 1995 Résonance émotionnelle Shared Attention Mechanism Représentation & imitation du programme Theory of mind mechanism

27 Quels sont les précurseurs de la mentalisation ?

28 Lautre virtuel Trevarthen (1979) Les enfants naissent avec un esprit social (sens inné dautrui) Ce sont les capacités motrices qui leur manquent pour exprimer leur compétence sociale dans leur comportement.

29 Lautre virtuel PBs: Le bébé peut ne réagir quaux contingencies, ( patterns émotionnels, alternance protoconversationnelle), plutôt quà la subjectivité Les bébés de 4 mois ont les capacités motrices pour lAC mais ne la manifestent pas.

30 Baron-Cohen (1995) Il existe des modules spécialisés dans La détection de lintention la détection du regard Lattention conjointe

31 Détection de lintention DI Input: mouvement autoproduit self-propelled. Indépendant de la modalité DI interprète automatiquement le mouvement en termes de but et de désir Cette interprétation est indifférente à la forme des agents (formes géométriques OK: Heider et Simmel 1944, Gergely et al. 1995)

32 Détection de la direction du regard EDD Bébés 2 mois regardent longuement les yeux (saillance supérieure des yeux) Détection de la cible du regard 6 mois: sensibilité supérieure au regard tourné vers soi vs autre. Regard dautrui impliqué dans le contrôle du niveau optimal de stimulation

33 Détection de la direction du regard EDD EDD apporte-t-il linformation X me voit ou je vois X ? Cette information nest pas explicitement sur le voir, ni sur lautre. Désaccord sur le problème de lautre comme semblable à soi (cf. Meltzoff)

34 Attention conjointe SAM Représentation dune relation triadique Souvent associée à EDD ou à défaut DI Agent, soi, objet (ou autre agent) Maman voit je vois le vélo

35 Attention conjointe SAM A pour fonction de faire communiquer EDD et DI: EDD lit la direction du regard de lagent comme indice de ses buts et désirs. Cf tâche Charlie et les chocolats, Baron- Cohen 1995

36 Baron-Cohen (1995) Pbs: ces capacités émergent en même temps, vers 9 mois-12 mois Cela suggère une origine fonctionnelle commune Il ny a pas de preuve que ces compétences ne supposent pas linteraction avec autrui.


Télécharger ppt "Y a-t-il plusieurs étapes dans la mentalisation ? Joëlle Proust Institut Jean-Nicod CNRS, ENS-EHESS, Paris."

Présentations similaires


Annonces Google