La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les entreprises transnationales dans la mondialisation

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les entreprises transnationales dans la mondialisation"— Transcription de la présentation:

1 Les entreprises transnationales dans la mondialisation
L’exemple de Nike Sophie Gaudelette

2 Mise en point scientifique pour vous

3 Quelques définitions Terme de Transnationale préférable à Multinationale : une FTN a souvent Un ancrage national et non pls : siège social dans un pays mais avec Des succursales Des formes d’externalisation : Sous-traitance Délocalisation Elle se développe en semant dans États externes (étymologiquement « à travers ») une partie de ses activités, mais n’est pas implantée dans pls États pour l’ensemble de ses activités : les sièges sociaux, centres de recherche-développement centres de gestion conservent souvent un ancrage national (avec adjonction de quelques pôles isolés secondaires à l’externe).

4 Les structures humaines des entreprises transnationales : entre unité et diversité
Certaines FTN n’ont plus d’usines (fabless enterprises) et leur production est entièrement confiée à des sous- traitants (Nike, Benetton). Quelques unes restent familiales (L’Oréal, Benetton, Moller Maersk, Cadbury Schweppes). Il y a des caractéristiques communes aux FTN. Les milieux d’affaires : connaissent une forte auto-reproduction sociale, qui passe par la fréquentation des universités ou grandes écoles de glorieuses : Harvard, London School of Economics, HEC par exemple). La puissance des actionnaires, dans la gouvernance des entreprises est un autre élément d’unité des FTN : pressions pour de meilleurs rendements et bénéfices

5 Les entreprises transnationales : entre action mondiale et centrage national
Les entreprises transnationales forment les piliers des économies développées. un déploiement exceptionnel depuis les années 1960, et leur poids à la fois économique, financier, est considérable  1/3 du commerce mondial, 1/5ème des IDE, 75 millions de salariés (pour maisons-mères et 820 000 filiales) en 2003, Mais slt 1/10ème des entreprises mondiales. Les fusions et alliances entre entreprises de différentes nationalités, ainsi que leur externalisation contribuent à la mondialisation de l’économie. La construction européenne a accéléré le processus de concentration. Au niveau mondial, la concentration a souvent consacré l’externalisation des activités productives Il n’y a pas de modèle d’entreprise transnationale, mais règne une grande diversité d’organisation. La World Company relève davantage du mythe que de la réalité. Les FTN demeurent cependant fortement attachées à leur nation d’origine. Centrées sur leur état d’origine, certaines firmes exercent des pressions sur lui

6 Les entreprises transnationales, dans la DIT
DIT, sous l’impulsion des FTN. La domination des pays développés est très large quelques puissances émergentes du Sud La coupure Nord/Sud est encore visible dans la DIT dans le domaine du textile habillement (Nike) par exemple, -> lié aux faibles coûts salariaux

7 Entreprises transnationales et IDE
La répartition des IDE dans le monde est un bon indicateur de l’internationalisation des entreprises. Le stock d’IDE a explosé depuis le début du XX°S, il est consacré prioritairement désormais à l’industrie et aux services. Un nouvel équilibre des forces économiques est à souligner : la domination des États-Unis, toujours d’actualité, est contestée par la croissance de l’Europe et de l’Asie (NPI), on assiste à un recul du Japon. Carte du stock d’IDE des FTN  L. Carroué : La mondialisation en débat, La Documentation Photographique n° 8037, p. 33

8 Quelques éléments de contestation
Ils concernent essentiellement les problèmes éthiques : licenciements dus à l’externalisation de la production, travail des enfants, rigueur salariale (Nike). Le reproche majeur adressé aux FTN est la recherche exclusive du profit, aux dépens des éléments humains. Cependant, elles assument un rôle de plus en plus social, reprenant le thème de l’entreprise citoyenne des années 1980, participent à la création d’emplois Et au développement de technologies.

9 Les 3 leçons Leçon 1 : Nike, la stratégie d’une FTN… entre vocation mondiale et centrage national Leçon 2 : Nike, une fabless enterprise Leçon 3 : Les FTN, des stratégies et méthodes contestées

10 Pourquoi une entrée FTN (firme transnationale) ?
Donner de la chair à la mondialisation, et l’incarner par ses acteurs pour éviter une vision trop « sèche » Entrer dans le monde des entreprises : stratégies, organisation, par une approche « micro-éco » concrète pour aboutir à une généralisation « macro-éco » (la notion d’IDE paraît difficile à aborder avec des 4èmes…)

11 Leçon 1: Nike, la stratégie d’une FTN… entre vocation mondiale et centrage national
1. Une entreprise à vocation mondiale ? Le système Nike (L. Carroué) Affiche concernant la Human Race du 31 août 2008 (dans Paris et 25 capitales de 5 continents) :

12 Nike « Always on the run »…
Une publicité contenant un des slogans favoris de Nike : « always on the run » (http://www.mon-studio-photo.com/blog/IMG/pub-nike.jpg)

13 La publicité est aussi mondialisée… La fresque d’addidas peinte sur le plafond voûté de la gare de Cologne (http://images.blog- 24.com/420000/418000/ jpg)

14 2. Un siège social maintenu aux États-Unis
Le professeur raconte brièvement l’histoire de l’entreprise, sa fondation (PME à Beaverton, Oregon) par deux étudiants, sa spécialisation dans la fabrication d’articles de sport (d’abord les chaussures), sa stratégie internationale de diffusion des productions (carte du système Nike) Il fait remarquer que son siège social se situe aux EU

15 3. Les sièges sociaux dans le monde
Elle met en évidence la place centrale des États-Unis, tout en la nuançant par l’essor d’autres pays : de l’UE, Asie émergente et Japon. Les FTN, à l’instar de Nike, maintiennent le plus souvent leur siège social dans leur nation d’origine. Carte des sièges sociaux 2010 dans la cartothèque de Sciences-Po :

16 Leçon 2 : Nike, une fabless enterprise
1. Une entreprise sans usine Leçon 2 : Nike, une fabless enterprise

17 2. Une entreprise qui profite de la DIT dans le textile
On met en relation la carte précédente avec cette de la géographie salariale dans le textile habillement. On explique l’externalisation de la production par les faibles coûts salariaux. La nouvelle Division Internationale du Travail (DIT) repose sur la logique du plus faible coût du travail, la faiblesse de la législation sociale, la mise en concurrence.

18 3. Les fragilités du système
Le professeur explique les aléas auxquels sont soumises les stratégies des FTN : instabilité de la consommation, contrefaçons, contestations, concurrence.

19 Leçon 3: Les FTN, des stratégies et méthodes contestées
1. Des IDE sélectifs accroissant les inégalités mondiales Carte du stock d’IDE des FTN  L. Carroué : La mondialisation en débat, La Documentation Photographique n° 8037, p. 33

20 2. Des conditions de travail et de salaire contestées
Affiche anti-publicité Nike dans le magazine Adbusters, déc 2000 dans L. Carroué : La mondialisation en débat, La Documentation Photographique n° 8037, p. 33

21 3. Entre stratégies de communication et tentatives de réhabilitation
Le professeur explique qu’en reversant les profits liés à la Human Race aux associations comme WWF ou la RISEP, Nike a voulu montrer son attachement aux valeurs humaines et écologiques.

22 Plusieurs questions de débat :
Inscrire la mondialisation dans les débats contemporains en suscitant un débat en classe  L’objectif de ce débat est bien sûr de reprendre les arguments des contestataires de la mondialisation, en les nuançant et en apportant des arguments contradictoires. Il peut rentrer dans le cadre du thème 2 de la partie III : questions sur la mondialisation, la mondialisation et ses contestations (avec un enjeu spatial fort : l’externalisation intégrale de la production). Plusieurs questions de débat : Est-ce que l’externalisation des productions est un bienfait ? Le « commerce équitable » vous paraît-il une bonne stratégie ? Quels sont les modes d'action possibles des altermondialistes et ONG?

23 Quel choix d’entreprise, quelles informations privilégier ?
Les informations fournies par les FTN elles- mêmes sont malheureusement parfois peu spatialisées et concernent surtout les performances des entreprises. La difficulté de ce genre d’étude reste bien sûr d’éviter de tomber dans l’écueil de s’offrir comme relais publicitaire d’une entreprise Le site multinationales.org fournit des informations fiables et critiques.

24 Un autre écueil : l’absence de spatialisation et l’approche purement économique
Approche spatialisée et multiscalaire indispensable Exclure une approche purement économique


Télécharger ppt "Les entreprises transnationales dans la mondialisation"

Présentations similaires


Annonces Google