La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les signes vitaux UE.2.2.S.1. Promotion 2010-2013 - Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les signes vitaux UE.2.2.S.1. Promotion 2010-2013 - Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 1."— Transcription de la présentation:

1 Les signes vitaux UE.2.2.S.1. Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 1

2 Les signes vitaux La température corporelle

3 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 3 Plan 1.Cadre législatif 2.Définition 3.Un peu dhistoire… 4.La thermorégulation 4.1. Lhyperthermie 1.Définition 2.Etiologies 3.Signes associés 4.2. lhypothermie 1.Définition 2.Etiologies 3.Signes associés

4 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 4 Plan 5. Le rôle infirmier 6. La prise de température Les méthodes Les risques Le matériel Le patient 7. La retranscription du résultat

5 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 5 1. Cadre législatif Art. R : dans le cadre de son rôle propre, lIDE accomplit les actes ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage : 19° : recueil des observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de létat de santé de la personne et appréciation des principaux paramètres servant à la surveillance : température électronique

6 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 6 2. Définition Cest la mesure de la température centrale du corps. En France, elle sexprime en degrés Celsius

7 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 7 3. Un peu dhistoire… Hippocrate : fièvre en liaison avec troubles des « humeurs » Galien : due à laccumulation de « bile jaune » Moyen Age: liée au démon (= remède: exorcisme) Harvey (fin 18°) : friction du sang sur la paroi vasculaire C. Bernard (19°) : processus métabolique

8 3. Un peu dhistoire… Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 8

9 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 9 4. La thermorégulation La température est régulée par le SNC au niveau de lhypothalamus La norme se situe entre 36°1 et 37°5 Cest une moyenne Variations physiologiques: -Dans la journée (+ forte entre h) -Selon le cycle hormonal (+ durant la période lutéale, càd entre le 15 ème et la fin du cycle) -Selon leffort : effort important = + 2 à 3 degrés Température considérée normale: 37°C

10 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES Définitions lhyperthermie ou fièvre La hyperthermie : lélévation de la température corporelle au dessus des limites « normales » de la personne.

11 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 11 Définitions lhyperthermie ou fièvre La fièvre se définit comme une élévation de la température centrale, dépassant 38° le matin et 38°3 le soir. Elle est dite aigue si elle persiste depuis moins de 5 jours.

12 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 12 Les étiologies La fièvre peut être causée par des multitudes de maladies ou maux, comme par exemple : les agents infectieux comme des virus, bactéries, protozoaires ou champignon Des corps étrangers (allergène, greffe, sondes urinaires…) Des cellules cancéreuses Une altération d'un organe ou d'un tissu (infarctus, phlébite...)

13 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 13 Les étiologies Mais aussi par : Une exposition en milieu chaud ou vêtements non adéquats Une activité physique importante Une incapacité à transpirer Une médication

14 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 14 Les signes associés Frissons Transpirations Baisse de la conscience Céphalées Confusion Convulsions Polypnée Œdème ou rougeur cutané(e) Pétéchies Vomissements Sensation de mal être

15 4.2. Définition lhypothermie L'hypothermie cest lorsque la température centrale est inférieure à 35 °C : de 35 à 34 °C : hypothermie modérée de 34 à 32 °C : hypothermie moyenne de 32 à 25 °C : hypothermie grave en dessous de 25 °C : hypothermie majeure Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 15

16 Les étiologies Exposition au froid (air, eau) Maladies (infections par certains types de germes hypothyroïdie…) Intoxication à certaines substances Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 16

17 Les signes associés Frissons Vasoconstriction Baisse de la tension artérielle Tachycardie, tachypnée Troubles de conscience Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 17

18 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES Le rôle infirmier Quand ? Pourquoi ? Comment ? Chez qui ? Quest-ce qui doit le mettre en alerte ? Que fait-il des résultats ?

19 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES La prise de température Les méthodes Les risques

20 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 20 Les méthodes Rectale Buccale Axillaire et inguinale Cutanée frontale Tympanique ou auriculaire

21 Les méthodes Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 21

22 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 22 Le thermomètre trans- tympanique Principe : la membrane tympanique et lhypothalamus (partie du cerveau régulant la température) partage le même flux sanguin. Le thermomètre auriculaire détecte et mesure lénergie thermique infrarouge naturellement émise par le corps. La mesure se fait presque instantanément car lénergie infrarouge se déplace à la vitesse de la lumière.

23 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 23 Les risques Pour le rectal, buccal et axillaire : Blessures Ulcérations Perforation rectale Résultat peu fiable pour laxillaire et le buccal : contrainte de temps, dépendant de certains facteurs : transpiration, alcool, contact…

24 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 24 Les risques Pour le thermomètre cutané frontal Résultat peu fiable car dépend également de la température ambiante, de la transpiration Sert dindication pour les centres accueillants des enfants

25 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 25 Les risques MAIS LE RISQUE MAJEUR POUR TOUS DEMEURE LE RISQUE INFECTIEUX !! Le risque dinfection nosocomiale est limité par lutilisation du thermomètre tympanique (CLIN) car il nécessite lutilisation dun embout à usage unique pour chaque malade.

26 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES La prise de température Le matériel Le patient

27 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 27 Le matériel Un thermomètre tympanique en état de marche Une réserve dembouts Un chariot si plusieurs prises à faire dans le service Soit une petite boite à déchets contaminés (jaune) soit utilisation de la poubelle du patient

28 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 28 Le patient Il doit être informé de ce que vous allez lui faire, doit être confortablement installé Il faut tenir compte de son éventuel état dagitation ou de confusion Il faut également tenir compte de lenvironnement et du contexte (pas après une douche, repas…) dans le moment auquel se prend la température

29 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES La retranscription du résultat La traçabilité écrite est indispensable pour le suivi du patient Se servir du support institutionnel : dossier patient, dossier informatisé… En cas de fièvre ou danomalie, informer le médecin pour la conduite à tenir

30 Promotion Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 30 QUESTIONS ?


Télécharger ppt "Les signes vitaux UE.2.2.S.1. Promotion 2010-2013 - Septembre 2010 P.ESCOFFIER Cadre formateur IFSI SAINTES 1."

Présentations similaires


Annonces Google