La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise en visibilité des comportements et régulation sociale : habiter un monde de plus en plus 'réflexif Christian Licoppe Département de Sciences Economiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise en visibilité des comportements et régulation sociale : habiter un monde de plus en plus 'réflexif Christian Licoppe Département de Sciences Economiques."— Transcription de la présentation:

1 Mise en visibilité des comportements et régulation sociale : habiter un monde de plus en plus 'réflexif Christian Licoppe Département de Sciences Economiques et Sociales, Telecom ParisTech Ateliers « traces » AFIA 2011, Chambery 16/05/2011

2 Quest ce quune situation réflexive ? Une situation qui incorpore : Une ou plusieurs représentations dynamiques et en temps réel de lactivité en train de se faire Deux formes de réflexivité Une réflexivité « immédiate», « à plat » : la présence dun miroir ou du retour vidéo de la visio-conférence, léchographie Une réflexivité technologiquement équipée, basée sur lexploitation informatiques des traces, et qui possède une extension temporelle, spatiale et « sociale » SESpage 2

3 Habiter un monde de plus en plus réflexif Produire laction qui convient dans un environnement réflexif nécessite des compétences spécifiques La réflexivité existe à bas niveau technologique Mais, du fait du développement technologique, nous habitons un monde de plus en plus réflexif Les technologies réflexives pourraient avoir des effets régulateurs sur les comportements elles sont développées et utilisées dans la visée dune forme originale de contrôle social SESpage 3

4 1.Retours vidéo et écologies réflexives

5 Vidéo et situations réflexives La diffusion des moyens vidéo Habiter un monde décrans sur le mode de la familiarité Un retour vidéo sur lactivité en cours dans le cadre de lactivité elle-même (Réflexivité) Dans des activités grand public orientées vers lenregistrement et sa publicisation (la vidéo comme média social) Filmer un film et un concert pour le poster ou le rendre disponible à des réseaux sociaux Activités professionnelles Domaine médical Microchirurgie Médecine grand public spécialisée : orl, échographies SESpage 5

6 Limage retour dans la communication visiophonique SESpage 6 La communication visiophonique : Skype Procès par visioconférences Compétences spécifiques à exploiter le retour vidéo comme ressource et comme contrainte La production de lactivité comme performance multimedia Particulièrement visible au niveau de lactivité de cadrage Plus généralement : des compétences et des habiletés spécifiques à produire collectivement lactivité qui convient dans des écologies réflexives

7 2. Traces et réflexivité

8 Productions de données dynamiques sur les personnes à partir de capteurs SESpage 8 Dans les infrastructures de réflexivité, les capteurs et leurs mise en réseau permettent deffectuer des mesures répétées et denregistrer des données sur (typiquement) : Des actions accomplies par les personnes : mobilité, consommation dénergie, etc. Des indicateurs de létat des personnes : état émotionnel, valeur dun indicateur physiologique, poids, etc. Des indicateurs caractéristiques des environnements traversés : degré de pollution, de radioactivité, densité humaine, etc. Toutes ces données sont des « traces » dans la double acception du terme: En tant que « vestiges », elles pointent vers des hommes, des actions et des situations passées : vestiges En tant que « marques », elles sontdéposées dans le monde des choses, elles acquièrent une forme dobjectivité

9 La dualité fondamentale des traces SESpage 9 La dualité des traces en fait le matériau de base des « infrastructures de réflexivité » La trace comme marque inscrite dans les choses: renvoie à un espace temps géométrique et chronologique, se prête sous sa forme digitale à une mise en calcul pour reconstruire des évolutions Les traces digitales sont calculables ; on peut reconstruire une histoire et une géographie de ces traces La trace comme vestige : conserve un lien avec le temps vécu, avec lexpérience phénoménologique de sujets engagés dans des situations précises. Elle renvoie aux comportements et aux état dun étant ayant été là Confronter les personnes à une représentation de lactivité, extérieure à celle-ci et construite à partir des traces, instaure une forme de réflexivité « distribuée » dans la situation Exploitation de celles-ci pour produire des infrastructures de réflexivité Traitement des données en temps réel pour produire des représentation dynamiques de lévolution des activités, des états ou des environnements de personners

10 3. Réguler par les traces Les infrastructures de réflexivité

11 Construire des infrastructures de réflexivité SESpage 11 Recueillir et traiter les traces en temps réel pour produire des représentations dynamiques de lévolution temporelle et/ou spatiale et/ou sociale de lactivité Informatique, traitement de données, etc. Rendre ces traces visibles et accessibles aux utilisateurs sous des formats adaptés IHM, ergonomie, design Produire des effets sur la régulation des comportements Une régulation par lutilisateur et/ou les collectifs dutilisateurs : par le bas (opposition à top down), horizontale (vs verticale) Exploitation de celles-ci pour produire des infrastructures de réflexivité Traitement des données en temps réel pour produire des représentation dynamiques de lévolution des activités, des états ou des environnements de personners

12 Les champs dapplication des infrastructures de réflexivité SESpage 12 Le domaine de lénergie et du développement durable Projets Smartgrids et régulation de la consommation électrique Régulation des mobilités, pour optimiser le trafic (suivi des densités et des vitesses des voitures) ou la charge de pollution rencontrée Apparaît attrayant du fait des difficultés à implémenter des logiques de développement durable top down, à partir des politiques publiques Le domaine du biologique et de la santé : les « persuasive technologies » Evaluer lévolution dindicateurs de bien être Suivi des activités nutritionnelles et du poids pour lutter contre lobésité

13

14 Le traitement des traces comme projet de gouvernementalité SESpage 14 La réflexivité a des composantes : Individuelles (le comportement dego est rendu visible à soi) et collectives Collectives (rendu visible à un groupe social, possibilité de comparaisons et de commentaires) Un projet politique de contrôle social Faiblesse des états nations et faillite des « régulations par le haut » La culture communautaire et participative des médias sociaux confère une valeur positive à la « sousveillance » et au contrôle « horizontal » Une « gouvernementalité par les traces »

15 4. Les ressorts de lefficacité des « technologies persuasives »

16 Le « territoire personnel » SESpage 16 Le « territoire personnel » (Goffman, 71): Ce qui concerne le soi, et sur lequel le soi à le droit à avoir le premier mot et le dernier mot sur ce qui peut en être dit Une utilisation stratégique dans les entretiens psychologiques Les traces utilisées dans les infrastructures de réflexivité Renvoient par leur nature et leur qualité de vestige au soi, à son expérience vécue et à son « territoire personnel » Par leur qualité de marque et la choséité quelle implique, à une mise en forme « externe » de lexpérience vécue et du « territoire personnel ». La représentation de lactivité que proposent les technologies réflexives Constitue un commentaire extérieur, adressé à ego, sur des choses qui relèvent de son « territoire personnel » Commentaire éventuellementredoublé par les réactions des autres à qui elle est visible En tant que telles elles invitent à une réponse

17 Merci !

18 Notes sur latelier « traces » SESpage 18 Systèmes de traces (Settouti et al., 2006) ; les traces numériques (A. Mille et K. Lund, 2009) Le paradigme indiciaire (Ginzburg) Lenquête (Dewey) Théories de linformation: Bateson Luciano Floridi (2005) ; Marcia Bates (2005) Des données selon le regard X? ; Leleu Merviel (2010) ; donnée signifiante en relation avec dautres données selon un pattern Le cas des images damateurs et le problème de la traçabilité (différents dispositifs, dont les logiciels comme Tineye (?), le journalisme collaboratif (genre réseau Twitter) La trace est une empreinte documentée (sur laquelle il y aurait eu un travail documentaire; Suzanne Brillet, le document comme preuve, +S. LM (2003) Les régimes documentaires de la trace

19 Notes sur latelier « traces » SESpage 19 Ecriture comme moyens par lesquels nous rendons la langue visible ; sur un support, support numérique donne prise à la raison graphique (Goody) et à la raison computationnelle (Bachimont) Niveau théorique, applicatif sémiotique des traces (Bachimont) Un passage des signes aux traces ? Les traces du côté de la singularité, de lidiosyncrasie de lindex? Alexandre Serres : quelles problématiques de la trace SLM : effet de la numérisation et de la mise en réseau sur le concept de document La trace ne devient trace que dans lobservation/la lecture/linterprétation « Une trace ineffaçable nest pas une trace » (Derrida) Le danger de confondre trace matérielle, donnée de mesure et trace numérique

20 Remarques SESpage 20 Comment distinguer la trace de la mesure, de la donnée, de lindice, de linscription, du document, du signe ? En tant quelle renvoie à une activité comme accomplissement ? En quoi les données personnelles facebook sont elles des traces ? Y a-t-il un lien privilégié entre la trace et le régime de familiarité ?


Télécharger ppt "Mise en visibilité des comportements et régulation sociale : habiter un monde de plus en plus 'réflexif Christian Licoppe Département de Sciences Economiques."

Présentations similaires


Annonces Google