La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MEDICAMENTS ECRASES: UNE PRATIQUE FREQUENTE EN GERIATRIE MAIS AVEC UN RISQUE IATROGENE POTENTIEL Chiraz JOUINI LILLE 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MEDICAMENTS ECRASES: UNE PRATIQUE FREQUENTE EN GERIATRIE MAIS AVEC UN RISQUE IATROGENE POTENTIEL Chiraz JOUINI LILLE 2010."— Transcription de la présentation:

1 MEDICAMENTS ECRASES: UNE PRATIQUE FREQUENTE EN GERIATRIE MAIS AVEC UN RISQUE IATROGENE POTENTIEL Chiraz JOUINI LILLE 2010

2 Justification de létude Les troubles de déglutition (séquelles dAVC) et les troubles du comportement (démence, confusion, agitation…) sont fréquents en Gériatrie. Ils gênent ladministration des médicaments (comprimés…) Les alternatives (voie parentérale, sonde gastrique) sont plus « agressives » et limitées aux situations aiguës ou transitoires. Lécrasement de médicaments = changement de galénique, non étudiée… Objectif de létude Évaluation sur lensemble des lits de Gériatrie du CHU de Rouen de la prévalence, des indications et procédures utilisées pour ladministration des médicaments après écrasement. Médicaments écrasés en Gériatrie

3 Patients et méthodes Étude transversale:Juin 2009 (2 jours distribution du matin, midi et soir) menée auprès de 683 malades hospitalisés dans toutes les unités de Gériatrie du CHU (court séjour, SSR, EHPAD, USLD). Paramètres enregistrés: Médicaments écrasésPréparation Administration -Motifs-Durée -Durée -Classes pharmacologiques-Matériel utilisé -Véhicule -Formes galéniques-Personnel concerné Médicaments écrasés en Gériatrie

4 Résultats (1) 221 / 683 malades (32.3%)85.5 +/- 6.5 ansfemmes 74.2% 1528 médicaments écrasés / jour (6.9 +/- 4.0 / patient) : matin (71%) Structures concernées: EHPAD (26%) et USLD (55%) Motifs décrasement avant administration: Troubles de déglutition (67.1%) Tr. du comportement (27.5%) Principales classes pharmacologiques: Psychotropes (21.4%) Antalgiques (16.5%) Vitamines et électrolytes (12.2%) Cardiologiques (11.9%) Médicaments neurologiques (11.2%) Gastro-entérologiques (11.2%) Médicaments écrasés en Gériatrie

5 Résultats (2) Formes galéniques: Comprimé sans forme galénique particulière ou gélule ouverte Compriméà libération prolongée, à libération modifiée gastro-résistant sublingual, multicouches Capsule en gélatine molle Microgranules enrobés compris dans une gélule … 41.5% des comprimés ou gélules administrés sous forme écrasée avaient une forme galénique interdisant lécrasement… Médicaments écrasés en Gériatrie

6 Résultats (3) Modalités de préparation: Médicaments écrasés ensemble (96.8%) pour un patient par une infirmière (98.5%) sans protection (gants, masque) dans un mortier (92.2%) souvent commun à plusieurs malades (48.8%) … et alors rarement nettoyé entre deux patients (3.3%) mais nettoyé (différentes techniques) après ladministration aux malades de lunité. Conservation dans des supports divers sans mention des produits et à lair libre (61.7%) Médicaments écrasés en Gériatrie

7 Résultats (4) Modalités dadministration: Administration par la personne qui a préparé (79%) généralement une infirmière (85.4%) Immédiatement après la préparation (83.5%) (mais variations). Plusieurs types de véhicules (température, pH…): compote (76%). Horaires variables dadministration / repas Médicaments écrasés en Gériatrie

8 Recommandations Préparation: -IDE, vérifier écrasabilité, -Lavage des mains selon protocole de friction hydroalcoolique standard des mains, -Utiliser un système décrasement par patient, -Ecraser les médicaments un à un, -Ecraser immédiatement avant administration sinon refaire la préparation,

9 Recommandations Administration: -Éviter le récipient intermédiaire, -Utiliser un véhicule neutre: eau épaissie, -Respecter les horaires dadministration / aux repas, -Ladministration doit être réalisée par linfirmière (qui peut éventuellement sadjoindre la collaboration dune AS), -Précautions particulières de manipulation/cytotoxiques -Laver le matériel à leau et au savon, -Se laver les mains avec la SHA

10 Recommandations Prescription: -Limiter aux médicaments indispensables, -Chercher alternatives (galéniques, médicamenteuses, non médicamenteuses), -Identifier le motif décrasement Pharmacie : -Elaborer un document facilement consultable, écrasabilité: oui ou non. -Signaler les médicaments cytotoxiques.

11 Conclusion Lécrasement des médicaments, procédure fréquente en Gériatrie, ne tient pas compte des données pharmacologiques et pharmaceutiques… ni des règles basiques de préparation. Risques iatrogènes potentiels: Interactions chimiques Absence de prise en compte de formes galéniques spécifiques Interactions médicament - véhicule Inexactitude des doses réellement administrées (sous-dosage) Administration de médicaments non destinés à un malade (traçabilité) Interactions entre les médicaments de plusieurs malades … et risque daccident allergique professionnel … IMPORTANCE DES RECOMMANDATIONS Médicaments écrasés en Gériatrie

12 Merci de votre attention


Télécharger ppt "MEDICAMENTS ECRASES: UNE PRATIQUE FREQUENTE EN GERIATRIE MAIS AVEC UN RISQUE IATROGENE POTENTIEL Chiraz JOUINI LILLE 2010."

Présentations similaires


Annonces Google