La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GESTION de la PRODUCTION

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GESTION de la PRODUCTION"— Transcription de la présentation:

1 GESTION de la PRODUCTION
René BAELI janvier 2002

2 PROGRAMME Avant le stage :
SEANCE 1 : Présentation générale de l'entreprise de production, typologies, fonctions, classification, vocabulaire... SEANCE 2 : Evolution des méthodes de production et de management; Taylor, Maslow, Herzberg, Blake et Mouton, relations sociales, droit du travail, la Qualité. SEANCE 3: Gestion de la QUALITE, SPC, TQC, analyse de PARETO, etc SEANCE 4 :Outils de contrôle et de suivi de la Qualité, loi de Gauss, échantillonage, droite d'Henry, écart type, loi normale centrée réduite, capabilité, etc. SEANCE 5 : Exercices et synthèses, après la pause: Test intermédiaire 2 h tous les documents autorisés.

3 Après le stage : SEANCE 6 : Gestion des stocks, nomenclatures, quantité économique de commande, Wilson, réapprovisionnement, stock de sécurité, etc. SEANCE 7 : Assurance Qualité, ISO 9001, 9002, 9003 SEANCE 8 : Calcul de besoins, plan de fabrication, PDP, MRP, JIT, Kanban, etc... SEANCE 9 : Planification de la production, WBS, MRP2, etc. SEANCE 10 : Planning PERT, chemin critique, planning GANTT SEANCE 11 : Exercices d'application sous excel SEANCE 12 : TEST FINAL 4h documents autorisés

4 Chapitre 1 PRESENTATION de l ’ENTREPRISE
unité économique mettant en œuvre des moyens (humains, matériels, financiers, etc.) pour produire, faire circuler et vendre des biens ou des services. structure organisée pour atteindre ses objectifs. son but est de réaliser un profit

5 CLASSIFICATIONS et TYPOLOGIES
environ 2,5 millions d'entreprises françaises qui emploient environ 22 millions d'actifs. . Par la taille - 0 à 9 salariés: entreprises artisanales ou TPE (Toute Petite Entreprise) - 10 à 49 salariés : Petites entreprises. - 50 à 499 salariés: Moyennes entreprises. 500 et au-delà : Grandes entreprises. Répartition statistique : 1 à 9 salariés : 1 million 10 à 49 : 50 à 199 : 200 à 499 : 500 et plus :

6 . Par le secteur d’activité
- Primaire: agriculture, exploitation matières premières, mines, pétrole, etc. - Secondaire: transformation des matières premières. - Tertiaire : Services, commerces, etc. - Quaternaire- : formation, loisirs, etc.

7

8 Importance économique bilan

9 Compte d ’exploitation

10

11

12

13

14 Typologie de Woodward Série unitaire ou produit unique, prototype ou projet.. Ateliers spécialisés. produits multiples. . petites séries (job shop), travail par lots.. Ligne de production. chaîne, grandes séries. production de masse. Industrie de process. produit unique, production continue

15

16 Typologie de Mike BURKE

17 FONCTIONS de l ’ENTREPRISE
- Production technique - Finance - Comptabilité - Commercial/Marketing/Ventes - Gestion des ressources humaines (personnel) - Administration/Direction/ Management

18

19 Un peu de vocabulaire 0 défauts , TQC Assurance Qualité, autocontrôle, SPC), échantillonnage, MAQ , Poka Yoke, AMDEC, cercle de qualité, diagramme d’Ishikawa (arbres causes/effets)… 0 délais : flux tendu, flux tiré, Kanban, JIT ou JAT , MRP, PERT 0 stocks : « on line", machines transfert, SMED, Shineo Shing,, système Toyota , etc…

20 0 papier : XAO, CAO, DAO, FAO, GPAO, TGAO GQAO, …
0 pannes : SPC MAO selon 3 types : Maintenance curative, Préventive d'après les MTBF, Prédictive, TPM 0 accident : CHSCT , AMDEC, Tf, Tg 0 mépris : conforme à la théorie Y de Mac Grégor et aux principes d'Herzberg, cercles de qualité, de progrès

21

22 Séance 2 EVOLUTIONS du Management de le production Historique
relations sociales droit du travail

23 Les activités préhistoriques montrent une organisation du travail

24 Une nette amélioration de la productivité est notée

25

26

27

28

29

30

31

32 L ’ORGANISATION SCIENTIFIQUE DU TRAVAIL RUPTURE
TAYLOR L ’ORGANISATION SCIENTIFIQUE DU TRAVAIL RUPTURE ELTON MAYO PALO ALTO ECOLE dite des RELATIONS HUMAINES

33 Mac GREGOR MASLOW HERZBERG BLAKE ET MOUTON

34

35 DROIT du TRAVAIL QUELQUES GRANDES DATES DU DROIT DU TRAVAIL
LES ENFANTS ET LES FEMMES D'ABORD Interdiction du travail des enfants de moins de 8 ans. 1874 : Limitation de la durée du travail des femmes et des enfants La journée de travail ne doit pas dépasser 1 1 heures pour les femmes et les jeunes de 18 ans. 1972 : Interdiction des discriminations raciales religieuses ou nationales dans l'emploi. Interdiction des discriminations sexuelles dans l'emploi.

36 SYNDICATS 1864 DROIT de grève 1884 liberté syndicale
1901 Code du travail 1936 délégué du personnel 1968 section syndicale d ’entreprise

37 LA DUREE DU TRAVAIL 1906 Repos hebdomadaire. 1919 Journée de 8 heures sur 6 jours 1936 Semaine de 40 heures et 2 semaines de congés payés ème semaine de congés payés. 1969 :4ème semaine de congés payés. 1982 : Semaine de 39 heures et congé annuel égal à 2 jours et 1/2 par mois de travail.retraite à 60 ans 2000 : 35 heures

38 HYGIENE ET SECURITE DU TRAVAIL
1898 : Loi sur les accidents du travail. 1945 : Sécurité Sociale 1982 : CHSCT 1990 : Contribution Sociale Généralisée SALAIRE 1915 : Salaire minimum pour les travailleurs à domicile. 1950 : Création du SMIG (Salaire Minimum interprofessionnel Garanti). 1969 : SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance). 1989 : RMI

39

40

41 Accidents du travail. Survenus par le fait ou à l'occasion du travail à tout salarié ou travailleur, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit. Accidents de trajet. Pendant l'aller et retour, de porte à porte, entre le lieu de travail et la résidence (ou tout autre lieu où le travailleur se rend habituellement pour des motifs d'ordre familial), le restaurant (la cantine, ou le lieu où le travailleur prend habituellement ses repas), et dans la mesure où le parcours n'a pas été interrompu ou détourné pour un motif personnel et étranger aux nécessités essentielles de la vie courante.

42 Statistiques accidents du travail

43 Séance 3 GESTION de la QUALITE

44 Quelques définitions Traçabilité :
possibilité à partir d'une identification enregistrée de retrouver l'historique, l'utilisation ou la localisation d'un produit ou de produits semblables Non conformité : Déviation d'une caractéristique du produit par rapport à l'exigence spécifiée (un service ou un produit non-conforme peut présenter une au plusieurs non-conformités) DEFAUT : Déviation d'une caractéristique d'un produit entraînant une non satisfaction de ce produit à l'usage auquel il est destiné. Défaut Critique : susceptible de conduire à un manque de sécurité ou à des risques d'accident pour l'utilisateur ou qui pourrait empêcher la fonction de s'accomplir. Défaut Majeur : sans être critique, il risque de provoquer une défaillance ou réduire la possibilité d'utilisation. Défaut Mineur : défaut qui ne réduit pas la fonction principale et dont la divergence par rapport aux spécifications n'entraîne pas de gros risques

45 ASSURANCE QUALITE (A.Q.) :
Mise en œuvre d'un ensemble approprié de dispositions pré-établies et systématiques destinées à donner confiance en l'obtention de la qualité requise. CONTROLE : Vérification de la conformité à des données pré-établies, suivie d'un jugement. Audit Qualité : Examen méthodique d'une situation relative à un produit, un processus ou une organisation en matière de qualité, réalisé en coopération avec les intéressés, en vue de vérifier la conformité de cette situation aux dispositions pré-établies et l'adéquation de ces dernières à l'objectif recherché.

46 N.Q.A. (Niveau de Qualité Acceptable) :
(en anglais A.Q.L. (Admissible Quality Level) c'est le pourcentage ou le nombre d'individus non conformes globalement qui ne doit pas être dépassé pour accepter un lot. Caractérise souvent le niveau général de qualité d'une usine, d'un atelier, d'une fabrication... Manuel d'Assurance Qualité (M.A.Q) : Document décrivant les dispositions générales prises par l'entreprise pour obtenir la qualité de ses produits ou de ses services.

47

48 Analyse de PARETO méthode ABC ou 80/20
Méthode incontournable pour hiérarchiser les éléments d ’un problème : clients/chiffre d ’affaires pannes/machines défauts/produits

49 METHODOLOGIE Recueillir les chiffres et les faits (tableaux…) par exemple : nombre de défauts par type de défauts, coûts des défauts, nombre d ’arrêts par machine, etc choisir la variable pertinente (coût global, volume, nombre d’incidents, etc

50 Relevé des données chiffrées

51 Pareto METHODOLOGIE Calculer la variable pertinente
Classer ces données par ordre décroissant préparer les 4 autres colonnes : variable, variable% nombre d ’éléments, nombre d ’éléments %

52 Calcul de la variable pertinente ici le coût global

53 Tri et préparation du tableau de calcul

54 Calcul des %

55 Traçage de la courbe de Pareto repère orthonormé

56 Méthode des tangentes

57 Indice de Gini

58 Diagramme Causes/effets dit en arête de poisson
Diagramme d ’ISHIKAWA Diagramme Causes/effets dit en arête de poisson

59

60

61

62 CONTRÔLE statistique de la qualité

63

64

65

66


Télécharger ppt "GESTION de la PRODUCTION"

Présentations similaires


Annonces Google