La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Paul Sindic mars 2010 1 « Développement humain durable » et « dépassement » du capitalisme Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante;

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Paul Sindic mars 2010 1 « Développement humain durable » et « dépassement » du capitalisme Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante;"— Transcription de la présentation:

1 Paul Sindic mars « Développement humain durable » et « dépassement » du capitalisme Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante; Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante; Luttes idéologiques et stratégies politiques (en particulier en France) relatives aux principaux défis planétaires (Misère du «Sud», réchauffement climatique, crise énergétique, atteintes multiples à lenvironnement et à la biodiversité, etc.); Luttes idéologiques et stratégies politiques (en particulier en France) relatives aux principaux défis planétaires (Misère du «Sud», réchauffement climatique, crise énergétique, atteintes multiples à lenvironnement et à la biodiversité, etc.); La responsabilité décisive de la logique capitaliste dans laggravation de ces défis; La responsabilité décisive de la logique capitaliste dans laggravation de ces défis; Propositions de politiques alternatives de mise en œuvre du «Développement humain durable » (Contrats daide au « développement humain durable » dans les PED, création de nouvelles Institutions internationales (expertise et pouvoirs de régulation), exemples de nouvelles politiques en France (énergie, transport et habitat), politiques daccompagnement et nouveaux modes de production et de consommation; Propositions de politiques alternatives de mise en œuvre du «Développement humain durable » (Contrats daide au « développement humain durable » dans les PED, création de nouvelles Institutions internationales (expertise et pouvoirs de régulation), exemples de nouvelles politiques en France (énergie, transport et habitat), politiques daccompagnement et nouveaux modes de production et de consommation; Incompatibilité des politiques alternatives efficaces, aptes à relever les principaux défis planétaires, avec une logique capitaliste historiquement « dépassée »; Incompatibilité des politiques alternatives efficaces, aptes à relever les principaux défis planétaires, avec une logique capitaliste historiquement « dépassée »; A partir de ces défis planétaires, réflexions sur les problèmes posés par la mise en œuvre dun processus politique visant à remplacer, aux échelles nationale et internationale, la logique de lexploitation et de laccumulation financière privée par celle de la satisfaction des besoins humains essentiels de tous les êtres humains (notions de « masse critique », de nouveaux outils de lutte politique, détapes démocratiquement décidées, de transformation des personnalités humaines, etc.. ) A partir de ces défis planétaires, réflexions sur les problèmes posés par la mise en œuvre dun processus politique visant à remplacer, aux échelles nationale et internationale, la logique de lexploitation et de laccumulation financière privée par celle de la satisfaction des besoins humains essentiels de tous les êtres humains (notions de « masse critique », de nouveaux outils de lutte politique, détapes démocratiquement décidées, de transformation des personnalités humaines, etc.. )

2 Paul Sindic mars Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante (I) Lintérêt potentiel dune telle analyse ; Lintérêt potentiel dune telle analyse ; Bref historique de lidéologie « écologiste » et de ses organisations (2 types) en France et à létranger; Bref historique de lidéologie « écologiste » et de ses organisations (2 types) en France et à létranger; Thèmes principaux de cette idéologie : Thèmes principaux de cette idéologie : - « Ni droite, ni gauche » - « Ni droite, ni gauche » Renvoi dos à dos du capitalisme et du socialisme et positionnements politiciens -– mais en fait positionnement social démocrate et centriste (minoritaire), sans mise cause du capitalisme - incapacité à analyser les conséquences environnementales de lévolution néo – libérale (UE); Renvoi dos à dos du capitalisme et du socialisme et positionnements politiciens -– mais en fait positionnement social démocrate et centriste (minoritaire), sans mise cause du capitalisme - incapacité à analyser les conséquences environnementales de lévolution néo – libérale (UE); - Lobsession « antinucléaire » - Lobsession « antinucléaire » Difficile de démêler les fondements réels de ce caractère obsessionnel – tentatives dexplication – caractère fâcheux vu les batailles planétaires à mener du fait de la relance mondiale du nucléaire civil (nouveau rôle indispensable de lAIEA) – Lévolution anglo-saxonne (EFN) Difficile de démêler les fondements réels de ce caractère obsessionnel – tentatives dexplication – caractère fâcheux vu les batailles planétaires à mener du fait de la relance mondiale du nucléaire civil (nouveau rôle indispensable de lAIEA) – Lévolution anglo-saxonne (EFN)

3 Paul Sindic mars Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante (II) Lidéologie de la « décroissance » Lidéologie de la « décroissance » - Le constat de la « non-durabilité » de la croissance matérielle (3ou 4 planètes), mérite écologiste ; - Le constat de la « non-durabilité » de la croissance matérielle (3ou 4 planètes), mérite écologiste ; - Les raisons historiques de ladhésion générale à la nécessité de la « croissance du PIB », (en premier obsession capitaliste, mais adhésion aussi des forces progressistes-expliquer) (gâteau plus gros et mythe dune croissance de lemploi à partir dun taux de croissance > à 3%; - Les raisons historiques de ladhésion générale à la nécessité de la « croissance du PIB », (en premier obsession capitaliste, mais adhésion aussi des forces progressistes-expliquer) (gâteau plus gros et mythe dune croissance de lemploi à partir dun taux de croissance > à 3%; - Les raisons de lapparition du thème de la « décroissance » (ex. N. Ridoux et P. Aries); - Les raisons de lapparition du thème de la « décroissance » (ex. N. Ridoux et P. Aries); - Une lutte mal orientée (profil social de ses initiateurs), inaudible par une large fraction de lopinion dans pays développés, par les peuples des PED qui ont un besoin objectif de croissance matérielle (expliquer), une vision très européo-centrée et partiellement erronée (productions intellectuelles, activités de services ne portent pas atteinte à la « durabilité »); - Une lutte mal orientée (profil social de ses initiateurs), inaudible par une large fraction de lopinion dans pays développés, par les peuples des PED qui ont un besoin objectif de croissance matérielle (expliquer), une vision très européo-centrée et partiellement erronée (productions intellectuelles, activités de services ne portent pas atteinte à la « durabilité »); - Véritables questions: 1) En France, besoin dune répartition différente des richesses créées plus que dune croissance du PIB (rappel 150 milliards d/an); 2) Les questions réelles relèvent en fait de la décroissance planétaire des prélèvements sur les ressources naturelles épuisables et des atteintes à lenvironnement, dune meilleure gestion des ressources renouvelables, à contrôler via de nouveaux indices planétaires du « développement humain durable » (IDHD). - Véritables questions: 1) En France, besoin dune répartition différente des richesses créées plus que dune croissance du PIB (rappel 150 milliards d/an); 2) Les questions réelles relèvent en fait de la décroissance planétaire des prélèvements sur les ressources naturelles épuisables et des atteintes à lenvironnement, dune meilleure gestion des ressources renouvelables, à contrôler via de nouveaux indices planétaires du « développement humain durable » (IDHD).

4 Paul Sindic mars Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante (III) Manger « bio », faire du vélo Manger « bio », faire du vélo - Il sagit ici de prôner une attitude individuelle de combat contre les nuisances de lagriculture intensive (engrais et pesticides), contre celles de lautomobile (CO2, gaz nocifs, pollution sonore, etc.); - Il sagit ici de prôner une attitude individuelle de combat contre les nuisances de lagriculture intensive (engrais et pesticides), contre celles de lautomobile (CO2, gaz nocifs, pollution sonore, etc.); - Cette attitude ne pose pas de questions en elle-même, plutôt positive, mais ce sont ses présupposés qui font sérieusement problème : - Cette attitude ne pose pas de questions en elle-même, plutôt positive, mais ce sont ses présupposés qui font sérieusement problème : a) Présupposés sociaux (catégories sociales concernées en France, nourriture et transport, analyses européo-centrées – faim dans le monde); a) Présupposés sociaux (catégories sociales concernées en France, nourriture et transport, analyses européo-centrées – faim dans le monde); b) Présupposés politiques (solutions reposant sur la culpabilisation et le changement de comportement individuel, idéologie du péché originel ; b) Présupposés politiques (solutions reposant sur la culpabilisation et le changement de comportement individuel, idéologie du péché originel ; c) Ce thème idéologique, malgré de bonnes intentions au départ, ouvre malheureusement la voie à un escamotage des raisons structurelles liées à la logique capitaliste, favorise des mesures de classe (taxe carbone) et bloque la prise de conscience de lampleur des mesures planétaires à prendre. c) Ce thème idéologique, malgré de bonnes intentions au départ, ouvre malheureusement la voie à un escamotage des raisons structurelles liées à la logique capitaliste, favorise des mesures de classe (taxe carbone) et bloque la prise de conscience de lampleur des mesures planétaires à prendre.

5 Paul Sindic mars Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante (IV) Lanti-productivisme - Ce thème, issu aussi du mouvement écologiste, sest apparemment étendu à tout léchiquier politique progressiste (y compris le PCF) ; - Ce thème, issu aussi du mouvement écologiste, sest apparemment étendu à tout léchiquier politique progressiste (y compris le PCF) ; - Il nous paraît cependant poser un certain nombre de problèmes : - Il nous paraît cependant poser un certain nombre de problèmes : a) Son sens est ambigu (tantôt accroissement de la production, tantôt accroissement de la productivité du travail, ex. agriculture); a) Son sens est ambigu (tantôt accroissement de la production, tantôt accroissement de la productivité du travail, ex. agriculture); b) Or, nous serons amenés à rechercher des augmentations de la productivité du travail sans forcément accroître la production (diminution forte de la durée du travail avec maintien ou augmentation du salaire ouvrant la voie à l épanouissement personnel) et en diminuant les atteintes à lenvironnement (ex. agriculture raisonnée) ; b) Or, nous serons amenés à rechercher des augmentations de la productivité du travail sans forcément accroître la production (diminution forte de la durée du travail avec maintien ou augmentation du salaire ouvrant la voie à l épanouissement personnel) et en diminuant les atteintes à lenvironnement (ex. agriculture raisonnée) ; c) Cest aussi un thème européo-centré car les PED ont à la fois besoin daccroître productivité du travail (agriculture) et production (économies diversifiées à construire); c) Cest aussi un thème européo-centré car les PED ont à la fois besoin daccroître productivité du travail (agriculture) et production (économies diversifiées à construire); d) En France, comme dans les autres pays développés, le plein emploi sera en partie lié aux relocalisations de production (conséquences); d) En France, comme dans les autres pays développés, le plein emploi sera en partie lié aux relocalisations de production (conséquences); e) Thème pouvant favoriser la fuite des multinationales (délocalisations) e) Thème pouvant favoriser la fuite des multinationales (délocalisations)

6 Paul Sindic mars Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante (V) Un « fondamentalisme vert » souvent passéiste Un « fondamentalisme vert » souvent passéiste Une fraction des adeptes écologistes du « retour à la nature », dune vie plus simple, a glissé vers un « fondamentalisme vert » rejetant les avancées de la recherche scientifique et technologique (RST) sous prétexte quelles ont conduit à un monde invivable, à un mode de vie « non durable ». Du même coup, variétés de plantes, technologies, modes de production anciens sont parés de toutes les vertus. Une fraction des adeptes écologistes du « retour à la nature », dune vie plus simple, a glissé vers un « fondamentalisme vert » rejetant les avancées de la recherche scientifique et technologique (RST) sous prétexte quelles ont conduit à un monde invivable, à un mode de vie « non durable ». Du même coup, variétés de plantes, technologies, modes de production anciens sont parés de toutes les vertus. a) Cest une confusion entre le fait que des finalités inacceptables puissent être assignées à la RST (exemple semences Monsanto) pour des impératifs daccumulation financière et la RST elle-même dont le développement sera toujours plus indispensable pour relever les défis planétaires ; a) Cest une confusion entre le fait que des finalités inacceptables puissent être assignées à la RST (exemple semences Monsanto) pour des impératifs daccumulation financière et la RST elle-même dont le développement sera toujours plus indispensable pour relever les défis planétaires ; b) Comme le thème précédent, cela aboutit aussi à escamoter les responsabilités de la logique capitaliste dans la situation actuelle ; b) Comme le thème précédent, cela aboutit aussi à escamoter les responsabilités de la logique capitaliste dans la situation actuelle ; c) Cette orientation repose aussi sur une illusion : lhumanité ne reviendra pas en arrière sur ses avancées technologiques, même si elle devra en prendre la maîtrise; c) Cette orientation repose aussi sur une illusion : lhumanité ne reviendra pas en arrière sur ses avancées technologiques, même si elle devra en prendre la maîtrise; d) Dans certains pays, cela est allé jusquà « léco-terrorisme » (expliquer) d) Dans certains pays, cela est allé jusquà « léco-terrorisme » (expliquer)

7 Paul Sindic mars Lémergence dun courant écologique « anticapitaliste » Les raisons de cette évolution Les raisons de cette évolution - Elles sont multiples : Militants écologistes issus de mouvances progressistes dotés dune certaine culture marxiste, entrée dans le débat de partis et associations politiques progressistes, évolution de diverses personnalités écologistes ( P. Aries, H. Kempf, même si cela reste partiel, dernier livre de Gorz « Ecologica », voir même certaines déclarations de N. Hulot, même si ce dernier ne relève pas de lanti –capitalisme. - Elles sont multiples : Militants écologistes issus de mouvances progressistes dotés dune certaine culture marxiste, entrée dans le débat de partis et associations politiques progressistes, évolution de diverses personnalités écologistes ( P. Aries, H. Kempf, même si cela reste partiel, dernier livre de Gorz « Ecologica », voir même certaines déclarations de N. Hulot, même si ce dernier ne relève pas de lanti –capitalisme. - Par ailleurs, les évidences de la misère du « Sud », la crise du capitalisme néolibéral « mondialisé », le lien direct entre libre échange des marchandises et nuisances environnementales routières au sein de lUE ont également contribué à cette évolution, qui nest pas que française ; - Par ailleurs, les évidences de la misère du « Sud », la crise du capitalisme néolibéral « mondialisé », le lien direct entre libre échange des marchandises et nuisances environnementales routières au sein de lUE ont également contribué à cette évolution, qui nest pas que française ; - Mais cela na pas débouché ici sur lapparition dune structure politique se réclamant de ce courant. Il sagit plutôt de personnalités (type M. Billard, - Mais cela na pas débouché ici sur lapparition dune structure politique se réclamant de ce courant. Il sagit plutôt de personnalités (type M. Billard, P. Aries) ayant rejoint la gauche anticapitaliste (parti de gauche). P. Aries) ayant rejoint la gauche anticapitaliste (parti de gauche). - Lessentiel du courant écologiste (représenté actuellement par Europe- Ecologie) ne met toutefois pas en cause le capitalisme, continue à accepter les dogmes néolibéraux, tient au mieux une position social -démocrate, mais plutôt social-libérale (ex. Cohn-Bendit), avec dautres groupuscules type Cap 21 (lié au Modem) ainsi que celui dA. Waechter, de tendance centriste. Il devient donc de plus en plus un obstacle à des solutions réelles, mais les modalités du débat avec ses adeptes méritent une réflexion approfondie (convaincre plus que combattre) - Lessentiel du courant écologiste (représenté actuellement par Europe- Ecologie) ne met toutefois pas en cause le capitalisme, continue à accepter les dogmes néolibéraux, tient au mieux une position social -démocrate, mais plutôt social-libérale (ex. Cohn-Bendit), avec dautres groupuscules type Cap 21 (lié au Modem) ainsi que celui dA. Waechter, de tendance centriste. Il devient donc de plus en plus un obstacle à des solutions réelles, mais les modalités du débat avec ses adeptes méritent une réflexion approfondie (convaincre plus que combattre)

8 Paul Sindic mars Luttes idéologiques et stratégies politiques relatives aux principaux défis planétaires (I) Laccent sera mis essentiellement sur les luttes et stratégies en France, même sil y a un certain parallélisme avec dautres pays européens (Allemagne surtout), voire occidentaux ; Laccent sera mis essentiellement sur les luttes et stratégies en France, même sil y a un certain parallélisme avec dautres pays européens (Allemagne surtout), voire occidentaux ; Misère du « Sud » : mouvements contre la dette et les politiques dajustement structurel, les réactions humanitaires (ambivalence, stratégies gouvernementales), les objectifs du Millenium pour le développement (diviser la pauvreté par deux dici 2015 – échec), la promotion du libre-échange et des IDE (investissements directs étrangers) comme nouvelle voie du développement (échec); Misère du « Sud » : mouvements contre la dette et les politiques dajustement structurel, les réactions humanitaires (ambivalence, stratégies gouvernementales), les objectifs du Millenium pour le développement (diviser la pauvreté par deux dici 2015 – échec), la promotion du libre-échange et des IDE (investissements directs étrangers) comme nouvelle voie du développement (échec); Lapparition des « Verts » comme force politique (idem Allemagne, mais différence avec pays anglo-saxons), mais courant écologique reste dispersé (énumérer) ; Lapparition des « Verts » comme force politique (idem Allemagne, mais différence avec pays anglo-saxons), mais courant écologique reste dispersé (énumérer) ; La stratégie des autres forces politiques La stratégie des autres forces politiques a) Le parti socialiste a) Le parti socialiste F. Mitterrand tire les « Verts » de leur marginalité initiale (expliquer) par souci de renforcer la mouvance social-démocrate et en leur concédant des postes politiques. Puis accord Jospin-Verts sur le démantèlement de Super- Phénix (appréciation). Fluidité électorat entre PS et Verts (exemples). F. Mitterrand tire les « Verts » de leur marginalité initiale (expliquer) par souci de renforcer la mouvance social-démocrate et en leur concédant des postes politiques. Puis accord Jospin-Verts sur le démantèlement de Super- Phénix (appréciation). Fluidité électorat entre PS et Verts (exemples).

9 Paul Sindic mars Luttes idéologiques et stratégies politiques relatives aux principaux défis planétaires (II) b) La droite b) La droite Attitude initiale, puis changement de cap radical après premier rapport du GIEC de Chirac et Raffarin (devant le GIEC en 2OO3), rapport facteur 4 en 2006, anticipent même les recommandations du GIEC de Dès lors, la droite a pleinement pris la mesure des enjeux politiques nationaux et internationaux liés à ces questions et elle ne cessera dêtre à linitiative. Après J. Chirac, N. Sarkozy et J.L. Borloo. Même si elle ne peut récupérer que marginalement lélectorat écologiste, elle obtient deux résultats politiques essentiels : Attitude initiale, puis changement de cap radical après premier rapport du GIEC de Chirac et Raffarin (devant le GIEC en 2OO3), rapport facteur 4 en 2006, anticipent même les recommandations du GIEC de Dès lors, la droite a pleinement pris la mesure des enjeux politiques nationaux et internationaux liés à ces questions et elle ne cessera dêtre à linitiative. Après J. Chirac, N. Sarkozy et J.L. Borloo. Même si elle ne peut récupérer que marginalement lélectorat écologiste, elle obtient deux résultats politiques essentiels : 1) Lécologie ne peut servir de terrain dattaque contre elle; 1) Lécologie ne peut servir de terrain dattaque contre elle; 2) La faiblesse politique du courant écologiste aidant, elle obtient ladhésion de celui-ci (ex. Grenelle de lenvironnement, notamment) à des pseudo-solutions néolibérales de classe (marché des permis démission, taxe carbone) – expliquer. 2) La faiblesse politique du courant écologiste aidant, elle obtient ladhésion de celui-ci (ex. Grenelle de lenvironnement, notamment) à des pseudo-solutions néolibérales de classe (marché des permis démission, taxe carbone) – expliquer. c) Le PCF c) Le PCF - Militants communistes parmi les pionniers des premières actions écologistes - Militants communistes parmi les pionniers des premières actions écologistes ( C. Vallin, MNLE), manque de suite (raisons : attitude des militants et de la direction); ( C. Vallin, MNLE), manque de suite (raisons : attitude des militants et de la direction); - Relance (réchaufft. Climatique, prise de conscience de son importance politique), mise en place de structures spécialisées (responsables, publications). Beaucoup reste à faire pour concrétisation dune analyse et de propositions communistes spécifiques (expliquer). - Relance (réchaufft. Climatique, prise de conscience de son importance politique), mise en place de structures spécialisées (responsables, publications). Beaucoup reste à faire pour concrétisation dune analyse et de propositions communistes spécifiques (expliquer).

10 Paul Sindic mars Logique capitaliste et aggravation des défis planétaires (I) Question décisive de différenciation avec le mouvement réformiste (sensibilité humanitaire ou écologiste) a) Misère du « Sud » a) Misère du « Sud » Rappel : explosion de la dette, politiques dajustement structurel, abandon des politiques daide réelle au développement au profit de lhumanitaire, accords de libre échange et IDE bloquant tout développement autonome et conduisant au pillage des ressources naturelles et à laccaparement des terres au profit de lagro- business avec mise en cause de la sécurité alimentaire, spéculation sur les céréales de 2008 et émeutes de la faim ; Rappel : explosion de la dette, politiques dajustement structurel, abandon des politiques daide réelle au développement au profit de lhumanitaire, accords de libre échange et IDE bloquant tout développement autonome et conduisant au pillage des ressources naturelles et à laccaparement des terres au profit de lagro- business avec mise en cause de la sécurité alimentaire, spéculation sur les céréales de 2008 et émeutes de la faim ; b) Crise énergétique b) Crise énergétique La course à laccumulation financière a induit des variations spéculatives du prix du pétrole (ex. 2008) et dautres matières premières, susceptibles de relancer la crise globale et entravant la réalisation dinvestissements indispensables. Par ailleurs, le mouvement global de privatisation du secteur de lénergie conduit à lexigence de taux de rentabilité très élevés (15%), incompatibles avec léconomie intrinsèque de nombre dinvestissements énergétiques (hydraulique, nucléaire) et mettent en question la priorité absolue à donner à la sûreté nucléaire, quel que soit le pays. La course à laccumulation financière a induit des variations spéculatives du prix du pétrole (ex. 2008) et dautres matières premières, susceptibles de relancer la crise globale et entravant la réalisation dinvestissements indispensables. Par ailleurs, le mouvement global de privatisation du secteur de lénergie conduit à lexigence de taux de rentabilité très élevés (15%), incompatibles avec léconomie intrinsèque de nombre dinvestissements énergétiques (hydraulique, nucléaire) et mettent en question la priorité absolue à donner à la sûreté nucléaire, quel que soit le pays. Par ailleurs, les pressions de lobbys industriels de diverses énergies renouvelables (agrocarburants, éolien, photovoltaïque) ont conduit à des subventionnements abusifs de celles-ci alors même que leur intérêt économique ou environnemental reste assez douteux dans notre pays. Par ailleurs, les pressions de lobbys industriels de diverses énergies renouvelables (agrocarburants, éolien, photovoltaïque) ont conduit à des subventionnements abusifs de celles-ci alors même que leur intérêt économique ou environnemental reste assez douteux dans notre pays.

11 Paul Sindic mars Logique capitaliste et aggravation des défis planétaires (I) Logique capitaliste et aggravation des défis planétaires (II) La logique capitaliste de laccumulation financière forcenée accélère les gaspillages de ressources naturelles et les atteintes à lenvironnement au cœur même des processus de production et de consommation, exemples : La logique capitaliste de laccumulation financière forcenée accélère les gaspillages de ressources naturelles et les atteintes à lenvironnement au cœur même des processus de production et de consommation, exemples : - Lobsolescence artificielle des produits (ex. produits électroniques) ; - Lobsolescence artificielle des produits (ex. produits électroniques) ; - Le choix du faible prix, de la non-réparabilité et de la faible durée de vie (imprimantes PC, électro -ménager, vêtements) ; - Le choix du faible prix, de la non-réparabilité et de la faible durée de vie (imprimantes PC, électro -ménager, vêtements) ; - La faiblesse du recyclage (pas dobligation réelle, en fait sil est rentable) ; - La faiblesse du recyclage (pas dobligation réelle, en fait sil est rentable) ; - Le choix de la consommation de luxe, très gaspilleuse de ressources naturelles (ne répondant à aucun besoin objectif (ex 4x4), mais à taux de profit élevé); - Le choix de la consommation de luxe, très gaspilleuse de ressources naturelles (ne répondant à aucun besoin objectif (ex 4x4), mais à taux de profit élevé); - La multitude de biens offerts, dont un grand nombre ne correspond à aucun besoin réel ; - La multitude de biens offerts, dont un grand nombre ne correspond à aucun besoin réel ; - le pilonnement de la publicité (cruciale pour achever le cycle du profit), - le pilonnement de la publicité (cruciale pour achever le cycle du profit), à lorigine dun conditionnement psychologique totalitaire transformant les êtres humains en « robots acheteurs » par création de besoins artificiels. à lorigine dun conditionnement psychologique totalitaire transformant les êtres humains en « robots acheteurs » par création de besoins artificiels. - Les gaspillages énergétiques et les atteintes environnementales du libre échangisme (transport routier au sein de lUE, productions à flux tendus, fret aérien, pollution maritime par rejets, ordures, navires poubelles, etc.) - Les gaspillages énergétiques et les atteintes environnementales du libre échangisme (transport routier au sein de lUE, productions à flux tendus, fret aérien, pollution maritime par rejets, ordures, navires poubelles, etc.)

12 Paul Sindic mars Essai sur les politiques alternatives (I) Les propositions de politiques alternatives qui vont suivre sont à la fois lesquisse de voies possibles et une invitation à approfondir la réflexion collective à leur sujet. Elles concerneront : Les propositions de politiques alternatives qui vont suivre sont à la fois lesquisse de voies possibles et une invitation à approfondir la réflexion collective à leur sujet. Elles concerneront : a) Le « développement humain durable » des PED (nouvelle conception de laide internationale publique à ce développement, Contrats de « développement humain durable »); a) Le « développement humain durable » des PED (nouvelle conception de laide internationale publique à ce développement, Contrats de « développement humain durable »); b) La création de diverses institutions internationales nouvelles en matière dénergie, denvironnement et la modification du rôle dorganisations déjà existantes b) La création de diverses institutions internationales nouvelles en matière dénergie, denvironnement et la modification du rôle dorganisations déjà existantes c) Lesquisse (à débattre) de nouvelles politiques nationales (et européennes, le cas échéant) en matière de transports (publics et individuels, marchandises), dhabitats (individuel et collectif, bureaux) dans la perspective de respecter les impératifs environnementaux (énergie et réchauffement climatique) …/… c) Lesquisse (à débattre) de nouvelles politiques nationales (et européennes, le cas échéant) en matière de transports (publics et individuels, marchandises), dhabitats (individuel et collectif, bureaux) dans la perspective de respecter les impératifs environnementaux (énergie et réchauffement climatique) …/…

13 Paul Sindic mars Essai sur les politiques alternatives (II) d) les politiques daccompagnement indispensables pour garantir le succès des politiques alternatives ci-dessus : d) les politiques daccompagnement indispensables pour garantir le succès des politiques alternatives ci-dessus : - Nouvelles politiques des activités productives (industrie, agriculture, services) aussi bien dans les PED (création déconomies diversifiées) que dans les pays développés (nouvelles caractéristiques des produits) intégrant les objectifs de plein emploi et les impératifs du « développement humain durable »; - Nouvelles politiques des activités productives (industrie, agriculture, services) aussi bien dans les PED (création déconomies diversifiées) que dans les pays développés (nouvelles caractéristiques des produits) intégrant les objectifs de plein emploi et les impératifs du « développement humain durable »; - Nouvelles régulations des échanges commerciaux (marchandises et capitaux) intégrant, elles aussi, les objectifs de plein emploi et les impératifs du « développement humain durable »; - Nouvelles régulations des échanges commerciaux (marchandises et capitaux) intégrant, elles aussi, les objectifs de plein emploi et les impératifs du « développement humain durable »; - Nouveau développement de la démocratie garantissant : - Nouveau développement de la démocratie garantissant : 1) que les citoyens décident eux-mêmes des grands choix de société à effectuer, nationaux et internationaux ; 1) que les citoyens décident eux-mêmes des grands choix de société à effectuer, nationaux et internationaux ; 2) que les salariés, dans les entreprises dune taille significative, élaborent, conjointement avec la collectivité nationale, les nouvelles politiques des activités productives de leur branche dactivité, en contrôlent la mise en œuvre ainsi que laffectation des richesses créées nécessaire pour y parvenir. 2) que les salariés, dans les entreprises dune taille significative, élaborent, conjointement avec la collectivité nationale, les nouvelles politiques des activités productives de leur branche dactivité, en contrôlent la mise en œuvre ainsi que laffectation des richesses créées nécessaire pour y parvenir.

14 Paul Sindic mars Les contrats de « développement humain durable » pour les PED Des contrats de développement à passer entre chaque PED concerné et la communauté internationale sur la base dun plan de développement à 10 ans : Des contrats de développement à passer entre chaque PED concerné et la communauté internationale sur la base dun plan de développement à 10 ans : a) Plan de développement établi par le PED concerné avec lassistance des institutions internationales spécialisées (énumérer) regroupées dans une entité a) Plan de développement établi par le PED concerné avec lassistance des institutions internationales spécialisées (énumérer) regroupées dans une entité internationale à créer. internationale à créer. b) Objectifs : b) Objectifs : -Systèmes déducation, de santé, grandes infrastructures (énergie, routes, chemins de fer, transports publics, eau, assainissement, télécoms, logement, etc.); -Systèmes déducation, de santé, grandes infrastructures (énergie, routes, chemins de fer, transports publics, eau, assainissement, télécoms, logement, etc.); - Définir une politique des activités productives (agriculture, industrie, services); - Définir une politique des activités productives (agriculture, industrie, services); le tout répondant aux critères du « développement humain durable » le tout répondant aux critères du « développement humain durable » c) Financement adéquat (ressources du pays, complétées par aide financière internationale) et contrôle international de la bonne utilisation de ce financement. c) Financement adéquat (ressources du pays, complétées par aide financière internationale) et contrôle international de la bonne utilisation de ce financement.

15 Paul Sindic mars Création de nouvelles institutions internationales en matière dénergie et denvironnement (I) Idée directrice : création doutils de régulation et dexpertise internationaux dotés de pouvoirs réels en matière dénergie et denvironnement ou perfectionnement doutils existants Idée directrice : création doutils de régulation et dexpertise internationaux dotés de pouvoirs réels en matière dénergie et denvironnement ou perfectionnement doutils existantsEnergie - Création dune « organisation internationale de lénergie (OIE) remplaçant lOPEP et lAIE (raisons – régulation des prix et niveaux de production) ; remaniement du Conseil mondial de lénergie (raisons), création dun Fonds international daide à la réalisation du droit à lénergie « décarbonée » dans les PED (prélèvement sur les ressources financières liées aux énergies fossiles); - Création dune « organisation internationale de lénergie (OIE) remplaçant lOPEP et lAIE (raisons – régulation des prix et niveaux de production) ; remaniement du Conseil mondial de lénergie (raisons), création dun Fonds international daide à la réalisation du droit à lénergie « décarbonée » dans les PED (prélèvement sur les ressources financières liées aux énergies fossiles); - Nouveau rôle de lAIEA (pouvoirs de contrôle accrus sur le nucléaire civil dans tous les pays –raisons) ; - Nouveau rôle de lAIEA (pouvoirs de contrôle accrus sur le nucléaire civil dans tous les pays –raisons) ; - Problème global de la maîtrise publique (internationale et nationale) de lénergie (bien commun de lhumanité) - Problème global de la maîtrise publique (internationale et nationale) de lénergie (bien commun de lhumanité)Environnement - Création dune « Organisation mondiale de lenvironnement » (proposition française déjà existante), organisation politique chargée de déterminer des objectifs nationaux et internationaux en matière denvironnement, objectifs synthétisés dans un « indice du développement humain durable » (IDHD) ; - Création dune « Organisation mondiale de lenvironnement » (proposition française déjà existante), organisation politique chargée de déterminer des objectifs nationaux et internationaux en matière denvironnement, objectifs synthétisés dans un « indice du développement humain durable » (IDHD) ; …/… …/…

16 Paul Sindic mars Création de nouvelles institutions internationales en matière dénergie et denvironnement (II) Environnement (suite) Environnement (suite) - Sur le modèle du GIEC, amélioré si nécessaire, création doutils internationaux dexpertise : - Sur le modèle du GIEC, amélioré si nécessaire, création doutils internationaux dexpertise : - Pour les ressources naturelles épuisables (inventaires planétaires en fonction des niveaux de prix, promotion des méthodes et procédés de recyclage intégral, incitation à la recherche et promotion de nouveaux matériaux, etc.) ; - Pour les ressources naturelles épuisables (inventaires planétaires en fonction des niveaux de prix, promotion des méthodes et procédés de recyclage intégral, incitation à la recherche et promotion de nouveaux matériaux, etc.) ; - Pour les ressources naturelles renouvelables (inventaires planétaires et définition de rythmes et méthodes dexploitation non destructifs : forêts, eaux douces, ressources biologiques des océans, sols cultivables et optimisation des modes de culture, etc. Etant donné limportance de leau et les litiges internationaux potentiels à son sujet, organisation spécifique chargée délaborer des normes et des propositions de médiation en la matière); - Pour les ressources naturelles renouvelables (inventaires planétaires et définition de rythmes et méthodes dexploitation non destructifs : forêts, eaux douces, ressources biologiques des océans, sols cultivables et optimisation des modes de culture, etc. Etant donné limportance de leau et les litiges internationaux potentiels à son sujet, organisation spécifique chargée délaborer des normes et des propositions de médiation en la matière); - Pour les atteintes à lenvironnement - Pour les atteintes à lenvironnement Outre les institutions relatives au réchauffement climatique existantes, création dorganisations dexpertise relatives aux pollutions planétaires (océans, atmosphère, sols), en capacité de proposer des solutions de restauration de lenvironnement (reforestation, restauration des sols, des zones humides, de la biodiversité, etc.) Outre les institutions relatives au réchauffement climatique existantes, création dorganisations dexpertise relatives aux pollutions planétaires (océans, atmosphère, sols), en capacité de proposer des solutions de restauration de lenvironnement (reforestation, restauration des sols, des zones humides, de la biodiversité, etc.)

17 Paul Sindic mars Propositions de nouvelles politiques en matière de transport et dhabitat (I) 1) Transports 1) Transports - Individuels – évolution du véhicule individuel (détailler et problèmes- minimisation énergie et CO2+gaz nocifs - rejet des oukases du « fondamentalisme vert » (suppression)-équilibre individuel-collectifs; - Individuels – évolution du véhicule individuel (détailler et problèmes- minimisation énergie et CO2+gaz nocifs - rejet des oukases du « fondamentalisme vert » (suppression)-équilibre individuel-collectifs; - Collectifs – Cadencement et gratuité des TER – trams -trolleybus et cars hybrides- TGV+ véhicules électriques loc., - Collectifs – Cadencement et gratuité des TER – trams -trolleybus et cars hybrides- TGV+ véhicules électriques loc., Objectif : plus de CO2 et gaz nocifs, forte baisse nuisances sonores en agglo. Possible dici 20ans ; Objectif : plus de CO2 et gaz nocifs, forte baisse nuisances sonores en agglo. Possible dici 20ans ; - Marchandises (prévisions catastrophiques transport routier) - Marchandises (prévisions catastrophiques transport routier) a) Ferroutage (wagon isolé, service public), voies fluviales, maritimes ; a) Ferroutage (wagon isolé, service public), voies fluviales, maritimes ; b) Voies électrifiées sur autoroutes (camions hybrides) ; b) Voies électrifiées sur autoroutes (camions hybrides) ; c) Relocalisation des productions (voir régulation des échanges), dissuader financièrement la dispersion des sites productifs, les systèmes de production à flux tendus (renvoient au transport routier). c) Relocalisation des productions (voir régulation des échanges), dissuader financièrement la dispersion des sites productifs, les systèmes de production à flux tendus (renvoient au transport routier).

18 Paul Sindic mars Propositions de nouvelles politiques en matière de transport et dhabitat (II) 2) Habitat 2) Habitat - Dans le neuf, normes très basse énergie, élimination des énergies fossiles (solaire thermique et/ou photovoltaïque, plus électricité réseau); - Dans le neuf, normes très basse énergie, élimination des énergies fossiles (solaire thermique et/ou photovoltaïque, plus électricité réseau); - Dans lancien (qui est le problème n°1), incitations financières (subventions plutôt que crédit dimpôt – moins discriminatoire- et crédit bonifié de longue durée, le tout payé par les économies dénergie réalisées) à réaliser des améliorations de lisolation (double ou triple vitrage) et murs par lextérieur, cuisson par induction plutôt que gaz, eau chaude sanitaire par solaire thermique+électricité plutôt que gaz également. - Dans lancien (qui est le problème n°1), incitations financières (subventions plutôt que crédit dimpôt – moins discriminatoire- et crédit bonifié de longue durée, le tout payé par les économies dénergie réalisées) à réaliser des améliorations de lisolation (double ou triple vitrage) et murs par lextérieur, cuisson par induction plutôt que gaz, eau chaude sanitaire par solaire thermique+électricité plutôt que gaz également. - Service public dexpertise et de conseil conseillant les particuliers pour le choix des solutions les plus avantageuses pour eux et les plus efficaces. Contrôle des devis également. - Service public dexpertise et de conseil conseillant les particuliers pour le choix des solutions les plus avantageuses pour eux et les plus efficaces. Contrôle des devis également. - Supprimer les prix de reprise préférentiels du photovoltaïque - Supprimer les prix de reprise préférentiels du photovoltaïque excédentaire (revente à EDF) qui ne sont que des transferts au détriment des couches populaires (EDF répercute ensuite ces surcoûts-idem pour léolien- sur la masse des usagers). excédentaire (revente à EDF) qui ne sont que des transferts au détriment des couches populaires (EDF répercute ensuite ces surcoûts-idem pour léolien- sur la masse des usagers).

19 Paul Sindic mars Politiques daccompagnement (politiques des activités productives et de régulation des échanges commerciaux) (I) La nécessité de ces politiques daccompagnement pour réussir à atteindre lensemble des divers objectifs du « développement humain durable » (exemples); - Nouvelles politiques des activités productives (agriculture, industrie, services) ; - Nouvelles politiques des activités productives (agriculture, industrie, services) ; - PED : économies diversifiées à bâtir servant de socle indispensable au développement humain et visant le plein emploi ; maîtrise nationale de ces développements et notamment du recours éventuel aux IDE, de la sécurité alimentaire; produits compétitifs sur les marchés régionaux et internationaux ; - PED : économies diversifiées à bâtir servant de socle indispensable au développement humain et visant le plein emploi ; maîtrise nationale de ces développements et notamment du recours éventuel aux IDE, de la sécurité alimentaire; produits compétitifs sur les marchés régionaux et internationaux ; - Pays développés et émergents : double objectif, 1)restauration plein emploi via la création demplois stables et convenablement rémunérés, la diminution de la durée du travail, le retour dans des branches dactivités délaissées, 2) mutation technologique des systèmes productifs pour fabriquer de nouveaux types de produits respectant les impératifs de la « durabilité » (durée et fiabilité accrue, recyclage intégral (notion déconomie circulaire), réparabilité accrue, économies dénergie, gamme de produits simplifiée, etc.),3) nécessité de repenser le rôle de la publicité (arrêt pilonnement, hausser la qualité de linformation sur les produits et la facilité à son accès. - Pays développés et émergents : double objectif, 1)restauration plein emploi via la création demplois stables et convenablement rémunérés, la diminution de la durée du travail, le retour dans des branches dactivités délaissées, 2) mutation technologique des systèmes productifs pour fabriquer de nouveaux types de produits respectant les impératifs de la « durabilité » (durée et fiabilité accrue, recyclage intégral (notion déconomie circulaire), réparabilité accrue, économies dénergie, gamme de produits simplifiée, etc.),3) nécessité de repenser le rôle de la publicité (arrêt pilonnement, hausser la qualité de linformation sur les produits et la facilité à son accès. …./…. …./….

20 Paul Sindic mars Politiques daccompagnement (politiques des activités productives et de régulation des échanges commerciaux) (II) - Insertion ( en cas de nécessité et par intérêts mutuels) de ces politiques nationales des activités productives dans des politiques de coopération de même type au niveau des zones économiques régionales (ZER), création de consortiums industriels régionaux, etc.; - Insertion ( en cas de nécessité et par intérêts mutuels) de ces politiques nationales des activités productives dans des politiques de coopération de même type au niveau des zones économiques régionales (ZER), création de consortiums industriels régionaux, etc.; - Nouvelle politique de régulation des échanges commerciaux et financiers - Nouvelle politique de régulation des échanges commerciaux et financiers a) commerciaux a) commerciaux Objectifs : aider à retrouver le plein emploi et faire cesser les pressions à la baisse sur le coût du travail, pour les délocalisations, etc.; Objectifs : aider à retrouver le plein emploi et faire cesser les pressions à la baisse sur le coût du travail, pour les délocalisations, etc.; Principes : 1) Chaque pays a le droit de fabriquer ce quil consomme sil en a la capacité technique et à condition que cela ne mène pas à des aberrations économiques - en pratique x % du marché national réservé aux productions « nationales » (défi. 80% de la Valeur ajoutée créée dans le pays même) ; 2) quotas daccès réservés aux productions des PED et pays émergents sur les marchés des pays développés – droits des PED à conserver des protections douanières pour leurs industries naissantes; 3) système étendu aux ZER (à deux étages), 4) % de marchés déterminés de manière à parvenir à des balances commerciales équilibrées, 5) % de marché libre réduit, 6) mutation du rôle de lOMC et régionalisation des échanges …./….. Principes : 1) Chaque pays a le droit de fabriquer ce quil consomme sil en a la capacité technique et à condition que cela ne mène pas à des aberrations économiques - en pratique x % du marché national réservé aux productions « nationales » (défi. 80% de la Valeur ajoutée créée dans le pays même) ; 2) quotas daccès réservés aux productions des PED et pays émergents sur les marchés des pays développés – droits des PED à conserver des protections douanières pour leurs industries naissantes; 3) système étendu aux ZER (à deux étages), 4) % de marchés déterminés de manière à parvenir à des balances commerciales équilibrées, 5) % de marché libre réduit, 6) mutation du rôle de lOMC et régionalisation des échanges …./…..

21 Paul Sindic mars Politiques daccompagnement (politiques des activités productives et de régulation des échanges commerciaux) (III) Nouvelle politique de régulation des échanges commerciaux et financiers (suite) b) financiers b) financiers Réinstauration dun contrôle des flux internationaux de capitaux, pour IDE ou spéculatifs, grâce à divers types de mesures : Réinstauration dun contrôle des flux internationaux de capitaux, pour IDE ou spéculatifs, grâce à divers types de mesures : - Légitimité dautorisations conditionnelles (ou de refus) pour les IDE (selon intérêt économique pour le pays, selon avantages annexes (emplois créés, formation, transferts de technologie, association avec firme nationale), procédures dappels doffre légitimes si le pays hôte en décide; - Légitimité dautorisations conditionnelles (ou de refus) pour les IDE (selon intérêt économique pour le pays, selon avantages annexes (emplois créés, formation, transferts de technologie, association avec firme nationale), procédures dappels doffre légitimes si le pays hôte en décide; - En cas de crise, légitimité du rétablissement dun contrôle des flux de capitaux à caractère spéculatif ; - En cas de crise, légitimité du rétablissement dun contrôle des flux de capitaux à caractère spéculatif ; - Mise en œuvre dune taxe internationale sur les transactions financières destinée notamment à financer la part internationale des investissements liés à la mise en œuvre des Contrats de « développement humain durable » dans les PED. - Mise en œuvre dune taxe internationale sur les transactions financières destinée notamment à financer la part internationale des investissements liés à la mise en œuvre des Contrats de « développement humain durable » dans les PED.

22 Paul Sindic mars Politiques daccompagnement (IV) (Développement global de la démocratie) Les grands choix de société impliqués par lurgence de relever sans délai les grands défis planétaires doivent être faits après des débats publics et des prises de décision impliquant au maximum toutes les nations et tous les citoyens : Les grands choix de société impliqués par lurgence de relever sans délai les grands défis planétaires doivent être faits après des débats publics et des prises de décision impliquant au maximum toutes les nations et tous les citoyens : - Ceci implique notamment la dénonciation politique de tous les processus faisant obstacle à cet impératif démocratique (G8 ou G20, jeu des lobbies, processus type Grenelle de lenvironnement, etc.) ; - Ceci implique notamment la dénonciation politique de tous les processus faisant obstacle à cet impératif démocratique (G8 ou G20, jeu des lobbies, processus type Grenelle de lenvironnement, etc.) ; La capacité dimposer dans les systèmes productifs la logique du « développement humain durable » en y faisant reculer la logique de laccumulation financière implique que dans toutes les entreprises dune certaine taille la voix prépondérante dans les décisions essentielles appartienne conjointement aux salariés et à la collectivité nationale, dans les PED comme dans les pays développés. La capacité dimposer dans les systèmes productifs la logique du « développement humain durable » en y faisant reculer la logique de laccumulation financière implique que dans toutes les entreprises dune certaine taille la voix prépondérante dans les décisions essentielles appartienne conjointement aux salariés et à la collectivité nationale, dans les PED comme dans les pays développés.

23 Paul Sindic mars Logique capitaliste et blocage des solutions possibles aux défis planétaires (I) La logique capitaliste daccumulation financière et le tout-marché se confirment également comme des obstacles décisifs à la mise en œuvre des politiques alternatives indispensables. La logique capitaliste daccumulation financière et le tout-marché se confirment également comme des obstacles décisifs à la mise en œuvre des politiques alternatives indispensables. En témoignent : En témoignent : - une incapacité globale du capital mondialisé à proposer des solutions efficaces aux divers défis planétaires (ex. taxe carbone, marché des permis démission), à mettre en cause la primauté de laccumulation financière maximale, la logique spéculative, à reconnaître que seule laccumulation privée de capital détient les moyens financiers réels à mobiliser pour des solutions efficaces ; - une incapacité globale du capital mondialisé à proposer des solutions efficaces aux divers défis planétaires (ex. taxe carbone, marché des permis démission), à mettre en cause la primauté de laccumulation financière maximale, la logique spéculative, à reconnaître que seule laccumulation privée de capital détient les moyens financiers réels à mobiliser pour des solutions efficaces ; - une incapacité à reconnaître que de nombreux investissements à réaliser impérativement ne sont pas « rentables » selon les normes capitalistes néolibérales et doivent donc être financés par de largent public qui ne peut lui-même être tiré que de laccumulation privée de capital, le monde du travail étant déjà exsangue ; …../….. - une incapacité à reconnaître que de nombreux investissements à réaliser impérativement ne sont pas « rentables » selon les normes capitalistes néolibérales et doivent donc être financés par de largent public qui ne peut lui-même être tiré que de laccumulation privée de capital, le monde du travail étant déjà exsangue ; …../…..

24 Paul Sindic mars Logique capitaliste et blocage des solutions possibles aux défis planétaires (II) Le capitalisme « vert » Du même coup, les investissements à réaliser sont discriminés avec une pression médiatique en faveur de ceux susceptibles de remplir les normes de rentabilité néo- libérales (ex. énergies renouvelables subventionnées, agrocarburants) au détriment des autres (ferroutage, infrastructures transport collectif, barrages en Afrique, etc.); Du même coup, les investissements à réaliser sont discriminés avec une pression médiatique en faveur de ceux susceptibles de remplir les normes de rentabilité néo- libérales (ex. énergies renouvelables subventionnées, agrocarburants) au détriment des autres (ferroutage, infrastructures transport collectif, barrages en Afrique, etc.); La gravité du problème des financements globaux La gravité du problème des financements globaux Faire face aux différents défis planétaires suppose dengager dans les vingt prochaines années des sommes colossales, de lordre de plusieurs dizaines de milliers de milliards de $ (ex. consortium Eurelectric – 4.OOO milliards de $ pour « décarboner » lélectricité au sein de lUE). Comparaison avec situation des USA en 1939 (Krugman), similarités. Il ny a en fait pratiquement plus de place significative pour laccumulation privée de capital, ni même pour un compromis déconomie mixte du type de celui postérieur à la II° guerre mondiale. La logique capitaliste est en fait incompatible avec celle du « développement humain durable », elle est historiquement « dépassée », mais elle a toujours une issue historique théorique possible, cest celle de la guerre et de la barbarie. Si nous lui laissons un espace politique significatif, ce sera le choix du capital, nen doutons pas. Référence à une déclaration récente de P. Paez : « Cela va être le socialisme ou la barbarie ». Faire face aux différents défis planétaires suppose dengager dans les vingt prochaines années des sommes colossales, de lordre de plusieurs dizaines de milliers de milliards de $ (ex. consortium Eurelectric – 4.OOO milliards de $ pour « décarboner » lélectricité au sein de lUE). Comparaison avec situation des USA en 1939 (Krugman), similarités. Il ny a en fait pratiquement plus de place significative pour laccumulation privée de capital, ni même pour un compromis déconomie mixte du type de celui postérieur à la II° guerre mondiale. La logique capitaliste est en fait incompatible avec celle du « développement humain durable », elle est historiquement « dépassée », mais elle a toujours une issue historique théorique possible, cest celle de la guerre et de la barbarie. Si nous lui laissons un espace politique significatif, ce sera le choix du capital, nen doutons pas. Référence à une déclaration récente de P. Paez : « Cela va être le socialisme ou la barbarie ».

25 Paul Sindic mars Réflexions sur les conditions de dépassement du capitalisme (I) Il sagit ici, à partir des politiques alternatives proposées pour faire face aux différents défis planétaires damorcer une réflexion globale sur les conditions dun « dépassement du capitalisme » : a) Les aspects planétaires de la bataille idéologique du « dépassement du capitalisme », la question dune « école internationale de la pensée progressiste » (expliquer :besoins objectifs : dimensions nationales et internationales, demande AL, la question de lindépendance, obstacles ex. France); a) Les aspects planétaires de la bataille idéologique du « dépassement du capitalisme », la question dune « école internationale de la pensée progressiste » (expliquer :besoins objectifs : dimensions nationales et internationales, demande AL, la question de lindépendance, obstacles ex. France); b) Les notions de « masse critique » et de « dynamique interne » des processus de dépassement b) Les notions de « masse critique » et de « dynamique interne » des processus de dépassement - La bataille contre lhégémonie du capitalisme néolibéral sera a priori dune grande complexité : une politique alternative globale isolée sur un thème donné ne peut réussir, pas plus quune politique nationale isolée sur un thème international, idée dun ensemble de politiques nationales et internationales qui se confortent les unes les autres, notion de « masse critique », cruciale pour réussir, importance des batailles au niveau des ZER – les forces progressistes ne devront simpliquer pleinement que lorsque les conditions du succès existeront, ce qui ne veut pas dire quil ne faudra pas soutenir des mesures partielles, mais sans engager la responsabilité globale des forces progressistes ; - La bataille contre lhégémonie du capitalisme néolibéral sera a priori dune grande complexité : une politique alternative globale isolée sur un thème donné ne peut réussir, pas plus quune politique nationale isolée sur un thème international, idée dun ensemble de politiques nationales et internationales qui se confortent les unes les autres, notion de « masse critique », cruciale pour réussir, importance des batailles au niveau des ZER – les forces progressistes ne devront simpliquer pleinement que lorsque les conditions du succès existeront, ce qui ne veut pas dire quil ne faudra pas soutenir des mesures partielles, mais sans engager la responsabilité globale des forces progressistes ; ……/….. ……/…..

26 Paul Sindic mars Réflexions sur les conditions de dépassement du capitalisme (II) La notion de « dynamique interne » de lensemble des politiques alternatives : La notion de « dynamique interne » de lensemble des politiques alternatives : - Idée quil ne doit pas y avoir de limite a priori à la progression de la logique du « développement humain durable » appelée à évincer totalement dans la durée la logique capitaliste (expliquer : différence avec 1945, dépasser la notion de services publics) ; - Idée quil ne doit pas y avoir de limite a priori à la progression de la logique du « développement humain durable » appelée à évincer totalement dans la durée la logique capitaliste (expliquer : différence avec 1945, dépasser la notion de services publics) ; - Dynamique interne de chaque politique alternative (ex. droits des salariés) et dynamique globale de lensemble (ex. Contrats de « développement humain durable » + politiques industrielles+régulation internationale des échanges commerciaux ; - Dynamique interne de chaque politique alternative (ex. droits des salariés) et dynamique globale de lensemble (ex. Contrats de « développement humain durable » + politiques industrielles+régulation internationale des échanges commerciaux ; Nouvelles formes dorganisation politique pour mener les combats, nationaux et internationaux, nécessaires Nouvelles formes dorganisation politique pour mener les combats, nationaux et internationaux, nécessaires - Les forces progressistes de chaque pays sont responsables de trouver les meilleures formes du rassemblement politique majoritaire qui doit rester la règle pour mener à bien le « dépassement du capitalisme » (raisons). Dans notre pays, extension du « Front » à des organisations diverses. Nécessité de réflexions sur cette extension, respect de la spécificité, mais aussi engagement politique de ces organisations (problème du positionnement et de lengagement des syndicats, associations). …../…. - Les forces progressistes de chaque pays sont responsables de trouver les meilleures formes du rassemblement politique majoritaire qui doit rester la règle pour mener à bien le « dépassement du capitalisme » (raisons). Dans notre pays, extension du « Front » à des organisations diverses. Nécessité de réflexions sur cette extension, respect de la spécificité, mais aussi engagement politique de ces organisations (problème du positionnement et de lengagement des syndicats, associations). …../….

27 Paul Sindic mars Réflexions sur les conditions de dépassement du capitalisme (III) La prospective comme aide à la réussite du dépassement du capitalisme La prospective comme aide à la réussite du dépassement du capitalisme - Les écueils à éviter : ne pas définir a priori un modèle nouveau de société ou dêtre humain vers lequel on devrait tendre (erreur URSS) ; - Les écueils à éviter : ne pas définir a priori un modèle nouveau de société ou dêtre humain vers lequel on devrait tendre (erreur URSS) ; - Au contraire, réaffirmer clairement que toute avancée dans le cadre dune transformation progressive des sociétés existantes devra être démocratiquement validée par les citoyens de chaque pays, aussi bien à léchelle nationale quinternationale ; - Au contraire, réaffirmer clairement que toute avancée dans le cadre dune transformation progressive des sociétés existantes devra être démocratiquement validée par les citoyens de chaque pays, aussi bien à léchelle nationale quinternationale ; - Par contre, il est dores et déjà tout à fait légitime danalyser et de valoriser ce que lon peut légitimement attendre au point de vue transformation des sociétés et des êtres humains de la mise en œuvre de la logique du « développement humain durable » ( satisfaction des besoins humains essentiels de tous les êtres humains) et de léviction de la logique capitaliste : la fin des « crises » dorigine capitaliste avec leur cortège de maux et dangoisses diverses, la fin de linsupportable situation des pays du « Sud », louverture de possibilités nouvelles dépanouissement des êtres humains (temps libre et orientation de léducation), le retour à la primauté des valeurs de solidarité entre tous les êtres humains qui sont une caractéristique essentielle de lespèce humaine, lextirpation de la violence comme mode de résolution des divergences (guerres, violences individuelles), etc. - Par contre, il est dores et déjà tout à fait légitime danalyser et de valoriser ce que lon peut légitimement attendre au point de vue transformation des sociétés et des êtres humains de la mise en œuvre de la logique du « développement humain durable » ( satisfaction des besoins humains essentiels de tous les êtres humains) et de léviction de la logique capitaliste : la fin des « crises » dorigine capitaliste avec leur cortège de maux et dangoisses diverses, la fin de linsupportable situation des pays du « Sud », louverture de possibilités nouvelles dépanouissement des êtres humains (temps libre et orientation de léducation), le retour à la primauté des valeurs de solidarité entre tous les êtres humains qui sont une caractéristique essentielle de lespèce humaine, lextirpation de la violence comme mode de résolution des divergences (guerres, violences individuelles), etc.


Télécharger ppt "Paul Sindic mars 2010 1 « Développement humain durable » et « dépassement » du capitalisme Analyse des thèmes essentiels de lidéologie « écologiste » dominante;"

Présentations similaires


Annonces Google