La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA CULTURE DENTREPRISE. PLAN: 1)Définitions de la culture dentreprise 2)Les éléments constituant la culture dentreprise 3)Le fonctionnement de la culture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA CULTURE DENTREPRISE. PLAN: 1)Définitions de la culture dentreprise 2)Les éléments constituant la culture dentreprise 3)Le fonctionnement de la culture."— Transcription de la présentation:

1 LA CULTURE DENTREPRISE

2 PLAN: 1)Définitions de la culture dentreprise 2)Les éléments constituant la culture dentreprise 3)Le fonctionnement de la culture de lentreprise

3 LA CULTURE DENTREPRISE Cest par analogie à la culture dune société, objet détude des ethnologues quon parle aujourdhui de culture dentreprise. Si la notion de culture nentre pas dans le monde du management avant les années 80, ce nest pas parce quauparavant, les entreprises navaient pas de culture. Cest parce que, compte tenu de lévolution des règles du jeu concurrentiel, la culture devient, à ce moment-là, seulement pertinente pour le management.

4 LA CULTURE DENTREPRISE Daprès le livre de Maurice Thévenet sur « La Culture dEntreprise » aux éditions Presses Universitaires de France, la culture dentreprise est « un ensemble de références, partagées dans lorganisation, construites tout au long de son histoire en réponse aux problèmes rencontrés par lentreprise ». Ce même auteur a aussi dit que « La culture d'entreprise, parfois appelée culture organisationnelle, est l'ensemble des règles d'une organisation, des valeurs partagées, laorganisationvaleurs manière commune d'aborder les problèmes, et la manière dont elles doivent être véhiculées. Elles peuvent être inscrites dans une charte.

5 LA CULTURE DENTREPRISE La culture caractérise l'entreprise et la distingue des autres, dans son apparence et, surtout, dans ses façons de réagir aux situations courantes de la vie de l'entreprise comme traiter avec un marché, définir son standard d'efficacité ou traiter des problèmes de personnel. »

6 LA CULTURE DENTREPRISE Daprès Olivier Devillard dans le livre « Piloter la stratégie par la culture d'entreprise, Les Echos 2007 », « la culture d'entreprise a cette étrange qualité dêtre la chose la plus partagée et la moins formalisée. Dans le monde de la formalisation, linformel nous échappe alors quil constitue la vraie différenciation davec les concurrents ; et une des raisons de ladhésion ou de la non-adhésion au marché. Ensemble des façons de penser et d'agir, ensemble de règles explicites ou implicites, système de cohésion et de cohérence, la culture est le capital immatériel de lentreprise. Au-delà de la valorisation des actifs et des technologies, cest elle qui constitue la valeur active réelle de lentreprise ».

7 LA CULTURE DENTREPRISE De nombreuses composantes sont identifiables, citons par exemple : Lhistoire de l'entreprise (grands hommes, fondateurs, évolution des produits,...) Les rites Les symboles Le style de management Les héros Les valeurs (implicites ou explicites) ; Les croyances collectives Les mythes

8 LA CULTURE DENTREPRISE Les codes vestimentaires (« dress code ») Un langage précis Les méthodes de travail Les habitudes socioculturelles … Ces composantes ne sont évidemment pas uniques et la liste doit être adaptée à l'entreprise étudiée, au cas par cas et sont différentes selon le pays où l'entreprise se situe avec ses moeurs et son rapport au travail. Les modèles culturels sont aussi nombreux et variés que le sont les entreprises, tant l'abondance des éléments constitutifs de la culture permet des combinaisons différentes.

9 LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE LES VALEURS Les valeurs de lentreprise sont de 2 types: Les valeurs déclarées: ce sont les valeurs affichées par lentreprise à lextérieur (exemple: sur leur site Web) et à lintérieur (sur lintranet, dans leurs documents et procédures internes) Les valeurs réelles: ce sont les valeurs déclarées mises en application au quotidien. En fait, ce sont les comportements ou attitudes découlant des valeurs déclarées. Rôle des RH: veiller à ce que les valeurs affichées dune entreprise soient cohérentes et reflètent la réalité Obligation dauthenticité.

10 LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE Exemples: ÉthiqueÉthique - Engagement - Orientation client - Esprit d'équipe etclientEsprit d'équipe HonnêtetéHonnêteté - Simplicité - Convivialité - Ouverture au débatSimplicitéConvivialité démocratique - Professionnalisme - CompétencesProfessionnalismeCompétences managériales - Confiance - Communication - Innovation –ConfianceCommunication -Réputation - Environnement - Engagement social – -Responsabilité - Partage – Ambition Que sont les valeurs? Les valeurs expriment des préférences partagées par une fraction influente dune collectivité.

11 LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE Les valeurs caractérisent la vitalité dun collectif (ce qui lui permet de saffirmer et de durer) Elles sont une affirmation de force Elles sont un élément clé de lidentité dun groupement humain Elles caractérisent une volonté collective Elles soutiennent et orientent lengagement collectif Elles supposent un effort Elles différencient jusquà être un levier dindignation Elles orientent laction en termes dexigence et de devoir Elles orientent laction vers un idéal fondé socialement et auquel on peut croire.

12 Exemple de définition de la valeur « Respect »: Le respect est le sentiment de considération, dégard, voire de vénération que lon peut avoir envers un individu ou quelque chose. Il se manifeste par une attitude de déférence et le souci de ne pas porter atteinte à lobjet du respect, ni le heurter inutilement. Le respect est une valeur plus profonde que la simple politesse, car il est débarrassé de toute hypocrisie. Le respect mutuel constitue lun des fondements de la paix sociale et des relations interpersonnelles. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

13

14 Exemple de lentreprise Disneyland Paris: Voici ce qui est indiqué sur leur site web: « cest une entreprise humaine. Le « vivre ensemble », la solidarité, le respect de la diversité et la reconnaissance sont au cœur de lexpérience professionnelle Disney. Les histoires Disney sont universelles, et tout comme elles, nos valeurs sont dabord humaines. Chacun de nous les met en pratique, à travers le plaisir de faire plaisir à nos visiteurs, et le plaisir de travailler ensemble ». LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

15

16 Selon une des enquêtes effectuées auprès des salariés et des articles dans la presse française, lentreprise Disneyland aurait les principales valeurs suivantes: La qualité totale du service rendu. Le rêve, limaginaire, le spectacle. La courtoisie et la ponctualité des " cast members " (toute incorrection dans ce domaine peut être source de licenciement). LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

17 Un cast member a dit: « Les valeurs, elles, sont a priori partagées. Chacun a envie de véhiculer le respect. Ce sont des valeurs dont on a envie dêtre porteur. Ceux qui séclatent à être des cast members, cest, avant tout, parce quils sont ambassadeurs de Walt Disney ». LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

18 LES CODES VESTIMENTAIRES ET LE LANGUAGE: Souvent, la nationalité et le secteur dactivité conditionnent la façon de shabiller des salariés ainsi que leurs manières de sexprimer. Par exemple, dans le secteur bancaire et diplomatique, le port du costume-cravate pour les hommes et un langage plus soutenu vont être la règle tandis que dans le secteur industriel (et notamment celui du bâtiment), un franc- parler et un jean-basket vont être plus manifestes quotidiennement. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

19 LES CODES VESTIMENTAIRES ET LE LANGUAGE: De façon plus subtile, le langage apparaît comme le symbole le plus expressif de la culture. La mise en place dun langage commun facilite la circulation de linformation, la communication sociale et la prise de décision. Ce langage unique se manifeste non seulement par un vocabulaire spécifique, mais également par les formulaires adoptés, le style de communication retenu (lettres, rapports, ordres écrits), ainsi que par les procédures de contrôle. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

20 Exemple de Disneyland Paris: Le «Disneylook» : luniforme, mais également toutes les recommandations des " interdits ". LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

21 Exemple de Disneyland Paris: Tout nouveau " cast member " reçoit une brochure de 13 pages, qui présente tous les " interdits " qui " vont à lencontre de limage Disney ". Par exemple, il est spécifié que " ni la décoloration, teinture, mèches ou balayage ne sont autorisés "; pour les hommes, il faut impérativement le port des chaussures et chaussettes noires ? Ni barbe, ni moustache ny sont admis. La taille des ongles, et des jupes, ainsi que la dimension des boucles doreilles y sont déterminées. Il est également conseillé lutilisation dun déodorant, et " le port de sous vêtements appropriés pendant le temps de travail ". LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

22 Exemple de Disneyland Paris: Le souci d'uniformité est justifié par la finalité de l'entreprise, mais l'Euro Disney look s'applique aussi aux personnes travaillant dans les bureaux et ateliers La direction préconise une certaine homogénéité au sein du personnel. On peut ainsi remarquer que les normes vestimentaires applicables aux salariés sont teintées d'un certain puritanisme, tout débordement vestimentaire cadrant mal avec l'objectif éminemment familial LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

23 Exemple de Disneyland Paris: Selon la direction de Disneyland Paris« « Le cast member en costume fait partie intégrante du spectacle. Il doit offrir une image nette et professionnelle aux visiteurs, ainsi qu'une image en harmonie avec les différents costumes. » « Une allure générale en harmonie avec les costumes portés est bien entendue une condition sine qua non de l'emploi à Euro Disney ». LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

24 Exemple de Disneyland Paris: Le langage: il est directement importé des pratiques américaines : utilisation de prénom, tutoiement ; forte utilisation de langlais. Un langage spécifique :« Nous recevons un public et non une foule. Notre public se compose de visiteurs et non de clients. Nous n'avons pas de policiers ou de gardiens mais des cast members de sécurité. Nous portons des costumes et non des uniformes. Pour finir, nous n'avons pas des manèges, mais nous proposons des aventures, des spectacles et des attractions ». Ce langage si spécifique se prolonge jusque dans les relations quotidiennes qui donnent lieu à l'usage intensif d'anglicismes divers. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

25 LES RITES DUNE ENTREPRISE: P. Lardellier, Professeur des Universités en science de linformation-communication (SIC, 71° section du CNU) à lUniversité de Bourgogne souligne que le sens du mot "rite" est large, et que la notion est extensible ; cependant, il met en avant principalement les traits caractéristiques suivants: Son caractère formel et normatif, stabilisé par la tradition, les coutumes. Il est demandé aux participants au rite de respecter l'ordonnancement rituel, au risque de faire tache et scandale. Sa dimension de spectacle : les rites se déroulent au sein de dispositifs de nature théâtrale. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

26 LES RITES DUNE ENTREPRISE: Sa dimension symbolique : souvent le rite n'a pas d'utilité sui generi, leur action se situant à un autre niveau : transformer les rapports, les états et les statuts, ou renforçant des liens existants. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

27 LES RITES DUNE ENTREPRISE: Quelques conduites en entreprise peuvent être qualifiées de rites: Recrutements et embauches, y compris le stade de lintégration Les promotions avec les différentes phases de décision puis de communication : faire prendre conscience à lintéressé et à la communauté de lévolution de responsabilités et du changement opéré. Les pots à loccasion dévénements comme les naissances LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

28 LES RITES DUNE ENTREPRISE: Les départs en retraite : ne sagit-il pas ici de remercier et susciter une certaine fidélité ; lentreprise reconnaissante de tous, des plus jeunes et des plus anciens. Les vœux annuels du dirigeant : moment privilégié pour rappeler les moments difficiles de lannée (doù (re)venons-nous ?) et, surtout, remettre en mémoire les valeurs de lentreprise et les objectifs de lentreprise (quel sens ?) LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

29 Exemple de rites dans lentreprise Disneyland Paris: Le recrutement : premier rite initiatique. Trois entretiens sont prévus pour déceler les candidats parfaitement bilingues (voire trilingues) et ayant le profil correspondant aux valeurs du groupe. La brochure daccueil donne le ton : " venez jouer le rôle de votre vie. Entrez dans le monde magique de Disney ". La formation : deuxième rite initiatique. Les nouveaux " cast members " suivent un stage à luniversité Disney pendant lequel ils apprennent non seulement le nom des personnages de Disney, mais également comment sourire. Pour tous les " cast members ", y compris les cadres : se déguiser au moins une fois dans un personnage ! LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

30 Exemple de rites dans lentreprise Disneyland Paris: La formation: la société Disney a rapidement défini un projet de concept intitulé « la tradition Disney », afin de perpétuer la mémoire du créateur. L'idée principale est de maintenir intacte la philosophie et les orientations définies par Walt Disney pour Disneyland. Un « cast member merchandise » a dit: «La formation tradition, tout est fait pour que cela nous plaise ; j'ai trouvé que c'était très intime. Ils veulent te former dans un moule, la mise en condition c'est très bien ». LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

31 LES MYTHES ET LES SYMBOLES Les mythes: histoires, anecdotes, récits imaginaires et symboliques qui circulent dans lentreprise. Un dirigeant charismatique peut faire partie dun des mythes de lentreprise. Les symboles: ce sont des signes (logos, sigles, tenue vestimentaire) chargés dinformations culturelles qui sont liées aux valeurs essentielles. Ils servent aussi déléments de communication tant en interne quen externe (publicité). LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

32 Exemple de mythes dans lentreprise Disneyland Paris: Walt Disney : mythe dorigine. Disney World : mythe de réussite. LAmérique : mythe héroïque. La jeunesse éternelle : mythe de lhomme enfant. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

33 Exemple de logos dans lentreprise Disneyland Paris: LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

34 Exemple de signes dans lentreprise Disneyland Paris: Le port des badges : pour les hôtes : badge avec les oreilles de Mickey ; pour les " cast members ", mention de leur prénom. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

35 LE OU LES METIERS: -A la question « le métier de lentreprise, cest….. », que répondrait la majorité des employés? -Quelle est la compétence distinctive de lentreprise par rapport à ses principaux concurrents? -Le métier ou les métiers liés à lactivité (secteur dactivité) -Le métier ou les métiers liés au savoir-faire (ex:artisanat) -Le métier lié aux façons de faire (ou de réagir) LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

36 LE OU LES METIERS: Dans les 1ères lignes de lintroduction du livre de Maurice Thévenet sur « culture dentreprise » aux éditions « Presses Universitaires de France », il est écrit « A lissue dune fusion entre 2 entreprises, un dirigeant de lentreprise racontait lhistoire suivante: « Quand jai besoin dune nouvelle pièce, je peux demander à quelquun de lentreprise A de sen occuper: il rentrera dans son bureau et je ne le reverrai pas pendant 2 mois mais il reviendra avec un dossier de 2,5 kg contenant tous les plans, croquis, dessins possibles de la pièce en question, des machines permettant de la fabriquer, des ateliers et des usines LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

37 LE OU LES METIERS: nouvelles pour installer les machines. Face à ce même problème, quelquun de lentreprise B ira immédiatement chercher un sous- traitant dans les pages jaunes de lannuaire. Donc, la culture dentreprise est également une manière spécifique de répondre, aux problèmes, donc de travailler. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

38 LES METIERS DE DISNEYLAND: Disneyland fait partie du secteur dactivité « parc dattraction » Les 800 professions sont regroupées au sein de sept familles de métiers,: laccueil, lanimation, la mise en oeuvre des spectacles et attractions la restauration (« food »), la mécanique & lélectronique, la vente (« merchandise »), lentretien (« custodial ») ainsi que la sécurité & surveillance. Cette distribution des rôles, obéissant à une stricte classification, permet à chaque cast member de mieux appréhender la place quil tient au sein de la gigantesque machinerie. Ainsi pris en charge, il peut se consacrer entièrement à un seul et unique credo : les visiteurs. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

39 LES METIERS DE DISNEYLAND: Les cast members, malgré leur relative inexpérience, ont su rapidement imposer lexercice dun savoir-faire. Une forte professionnalité sest dégagée de ce poste de cast member qui semblait correspondre, à part entière, à un métier des services. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

40 LE STYLE DE MANAGEMENT DISNEYLAND: Un chercheur en sciences sociales a dit: « Peu dentreprises cultivent avec autant defficacité le culte du secret. Chaque information divulguée à lextérieur présente un caractère « sensible » et est, de ce fait, distillée avec parcimonie (réflexe disneyen)». Pour plus dinformations sur le style de management de Disneyland,consulter le livre de Michel Monereau (ProfesseurdEconomie et de Droit ) intitulé « Management des Organisations Touristiques » aux éditions Breal. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

41 LHISTOIRE: La culture trouve en partie son origine dans lhistoire de lentreprise. -Les hommes (qui ont marqué) -Les structures (fusions, acquisitions..) -Les grandes dates (date darrivée dun nouveau Directeur) LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

42 Certains chefs dentreprise deviennent des mythes dont la réputation dépasse le cadre de leur entreprise (exemple : Georges Besse, ancien PDG du groupe Renault, assassiné à la porte de son domicile). Certaines entreprises créent des musées (Philips ou BMW) pour rappeler leur passé et les progrès accomplis par lentreprise Saint-Gobain et Alcatel-CIT ont fait appel à des historiens pour retracer leur passé. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

43 Il sagit dobserver les caractéristiques du fondateur telles que son éducation, sa formation, son expérience, ses croyances et positions sociales, de manière à comprendre plus précisément le contexte qui lentoure et donc les bases quil inculque à son entreprise. Bien souvent, le créateur de lentreprise est représenté comme un figure emblématique, de part les méthodes utilisées, ses inventions, son charisme et sa forte personnalité. Il est en quelque sorte le « Héros » de lentreprise. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

44 La personnalité de Walt Disney Dans la biographie quil consacre à Walt Disney, Marc Eliot révèle les aspects moins avouables de la personnalité du patriarche. Il décrit un homme torturé, colérique, dépressif et doté dun ego immense qui lamène à minimiser, voire éclipser, les contributions de ses collaborateurs.Cétait aussi un homme visionnaire et pragmatique. L'auteur précise que si le patron de studio est radin avec ses employés, il dépense sans compter pour ses dessins animés ou ses parcs, toujours à laffût du dernier progrès technique. LES ELEMENTS DE LA CULTURE DENTREPRISE

45 SCHEMA SUR LES COMPOSANTES DE LA CULTURE DENTREPRISE CULTURE DENTREPRISE métiers- styles de management symboles- mythes héros- histoires valeurs- rites

46 SCHEMA SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA CULTURE DENTREPRISE CULTURE DENTREPRISE métiers-styles de management culture sectorielle symboles- mythes culture du territoire héros- histoires sous- cultures valeurs- rites

47 Du fait de leur réalité humaine, sociale et historique, les entreprises génèrent leur propre culture. La culture dentreprise se trouve dans la tête des membres de lentreprise, mais existe aussi indépendamment deux. Au même titre que les objectifs, structures et techniques, cest une des sous-systèmes de lorganisation dentreprise. Au sein de lentreprise, les individus sont des porteurs de culture, mais celle-ci existe aussi indépendamment deux. (exemples de valeurs personnelles: le respect, lhonnêteté, la responsabilité, lintelligence, limagination…etc) LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

48 La culture dentreprise est en interaction avec des sous- cultures au sein de lentreprise et avec la culture nationale et du secteur. La culture du territoire: le pays, la région, la ville. Plusieurs définitions cherchent à expliquer le concept de culture nationale et à montrer la dépendance du fonctionnement social (rôle de létat, des institutions) envers les valeurs culturelles. Ainsi, la notion de culture est elle perçue comme générale et partagée, cest à dire quelle explique le comportement de lensemble du corps social. Ces valeurs peuvent être stéréotypées et mal interprétées par un autre groupe social qui ne les connaît pas (exemple: cadres US venus à Disneyland) LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

49 La culture dentreprise est en interaction avec des sous- cultures au sein de lentreprise et avec la culture nationale et du secteur. La culture du secteur: banque / industrie/mines… Les sous-cultures: -La sous-culture socio-professionnelle: cest la culture qui se dégage par type de poste ou fonction (informaticiens; comptables, avocats, infirmiers, ressources humaines…) -La sous-culture fonctionnelle: cest la culture qui ressort au niveau du grade occupé dans lentreprise (ouvriers/cadres) -La sous-culture dunité: cest la culture dun groupe ou dune équipe de travail. LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

50 Les sous-cultures: -La sous-culture par classe dâge, religion, sexe….: Les sous-cultures peuvent se placer en contradiction, voire en conflits avec la culture organisationnelle. LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

51 Les fonctions de la culture dentreprise Facteur de socialisation: elle « communalise », càd elle intègre le personnel sans simposer. Facture de motivation: elle renforce limplication du personnel et améliore donc lefficience des ressources (efficience X de Liebenstein). Liebenstein met en évidence des éléments defficacité qui ne sont pas liés aux coûts mais à des éléments qui renvoient à une dimension collective de lentreprise et le fait que les individus qui la composent, parviennent collectivement à des résultats liés à leur organisation et leurs interactions (synergies). LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

52 Les fonctions de la culture dentreprise Vecteur didentité et dimage: elle institutionnalise lorganisation en participant à la construction de lidentité de lentreprise et en renforçant sa légitimité externe et une identité fédératrice et positive en interne (sentiment dappartenance). Facteur de performance économique: elle motive, fédère et est donc, à lorigine de synergies. LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

53 Les limites de la culture dentreprise Facteur dacculturation: elle enseigne une norme de pensée et daction transformant lorganisation en système de type missionnaire (voir Mintzberg). Facteur de résistance au changement: elle peut être également facteur de rigidité (Burke-Selznick-Thévenet « Audit de la culture dentreprise »). Frein aux capacités dadaptation LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE

54 Les limites de la culture dentreprise Facture de conflits (entre et avec les sous-cultures). Le risque de chocs culturels peut également sexprimer à travers une mauvaise cohabitation entre « sous-cultures »: -Cultures générationnelles -Cultures propres à certaines classes sociales -Cultures de métiers et de savoirs-faires en cas de fusion (exemple de la conception du métier de banquier à la BNP et Paribas). LES FONCTIONNEMENTS ET LES OBJECTIFS DE LA CULTURE DENTREPRISE


Télécharger ppt "LA CULTURE DENTREPRISE. PLAN: 1)Définitions de la culture dentreprise 2)Les éléments constituant la culture dentreprise 3)Le fonctionnement de la culture."

Présentations similaires


Annonces Google