La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ESTIMATION DES PARAMETRES GENETIQUES INFLUANCANT LA TAILLE DE LA PORTEE CHEZ DES PORCS DE RACE PURE LANDRACE ET PIETRAIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ESTIMATION DES PARAMETRES GENETIQUES INFLUANCANT LA TAILLE DE LA PORTEE CHEZ DES PORCS DE RACE PURE LANDRACE ET PIETRAIN."— Transcription de la présentation:

1 ESTIMATION DES PARAMETRES GENETIQUES INFLUANCANT LA TAILLE DE LA PORTEE CHEZ DES PORCS DE RACE PURE LANDRACE ET PIETRAIN

2 Introduction La détermination des composantes génétiques de la taille de la portée est un enjeu important en production porcine. Elle est nécessaire pour estimer la valeur délevage, pour optimiser les programmes de reproduction, et pour prédir la réponse génétique à la selection.

3 La taille de la portée est un caractère complexe influencé par les composantes paternelles, maternelles et fœtales. Actuellement les programmes de reproduction porcine incluent uniquement la composante maternelle. En plus de lhéritabilité, la correlation génétique entre la composante maternelle et paternelle, de même que les effets environnementaux sont dun intérêt majeur.

4 Limportance et le signe de la covariance entre les effets paternels et maternels peut être éstimée en sélectionnant les truies et les verrats sur leur caractère de fertilité. Lobjectif de létude est destimer simultanément les composantes parentales de la variance de la taille de la portée. Pour cela on utilise un modèle animal linéaire bivariant pour les parités 1 et de 2 à 10

5 Résultats La moyenne de la variance des effets génétiques additifs paternels en race Landrace varie de σ 2 p =0.12 pour les primipares et 0.08 pour les parités de 2 à 10. La moyenne de la variance des effets génétiques additifs maternels en race Landrace varie de σ 2 m =0.41 pour la 1° parité à 0.36 pour les parités de 2 à 10.

6 Les estimations pour la race Piétrain sont plus petites. Les héritabilités paternelles sont plus faibles que les maternelles dans les deux races. Les héritabilités maternelles en race Landrace sont de h 2 m =0.15 pour la 1° parité et 0.11 pour les parités de 2 à 10. Les héritabilités paternelles en race Landrace sont h 2 p =0.05 pour la 1° parité et 0.03 pour les parités de 2 à 10.

7 Les valeurs correspondantes dhéritabilité estimées en race Piétrain sont très similaires. Dans les 2 races la corrélation génétique entre les effets paternels et maternels est positive et de lordre r pm varie de 0.03 à 0.14 pour la race Landrace et de 0.01 à 0.25 pour la race Pietrain. La corrélation génétique des effets additifs paternels entre les parités 1 et de 2 à 10 est de r pp =0.47 pour les verrats Landrace et 0.34 pour les Piétrains.

8 Discussion Lestimation des effets génétiques additifs paternels et de lhéritabilité paternelle est dun grand intérêt pour vérifier si la composante paternelle de la fertilité en matière de porcelets nés vivants est utilisable en séléction et sil nexiste pas dinteraction négative entre les composantes maternelles et paternelles.

9 A côté de leffet génétique additif des truies il existe un effet génétique additif du mâle. Cet effet sur la variance est faible mais indique quand même une implication importante dans la variance totale du nombre de porcelets nés vivants. Les variations des effets génétiques mâles peut être attribuées à la différence de qualité et de quantité du sperme qui influencent la fertilisation des œufs, le développement des embryons, des fœtus et leur survie.

10 Des aberrations chromosomiques limitent la fertilité des mâles: une translocation chromosomique entraine la formation dun zygote non équilibré qui sera éliminé avant limplantation; la taille de la portée peut être alors réduite de 50 à 75% et plus. Il existe de nombreux facteurs qui influencent la qualité de la semance et qui peuvent être à lorigine de varition de fertilité entre les verrats.

11 On ignore à quel stade de la gestation les pertes causées par le verrat ont lieu. Leffet du mâle sur la taille de la portée peut être influencé par des allèles exprimés très tôt dans le développement embryonnaire et dont les effets seront tardifs cest à dire lors de la dépendance de lembryon à lenvironnement utérin.

12 Une autre étude na pas démontré linfluence de leffet du mâle sur le pourcentage de porcelets morts-nés. Cette observation est en accord avec lhypothèse que linfluence maternelle est prédominante aux stades tardifs de la gestation et que leffet paternel nest pas prédominant.

13 La corrélation pour les effets additifs génétiques paternels entre les parités 1 et 2 à 10 est positive mais dimportance moyenne. Cela indique quil pourrait y avoir une interraction âge-dépendante entre les truies et les verrats. Des études supplémentaires sont nécéssaires pour montrer que les composantes paternelles pourraient être à lorigine dune corrélation entre parités égale à 1.

14 Les corrélations entre parités dorigine maternelles diffèrent considérablement de 1 et cela signifie que la composante maternelle en parité 1 est génétiquement différente de celle des autres parités. Plusieurs auteurs ont travaillé sur lhéritabilité maternelle pour le nombre de porcelets nés vivants et lont estimée à h 2 m =0.1 (en utilisant des modèles incluant leffet génétique additif maternel et grand-maternel ou des modèles incluant leffet génétique maternel et paternel).

15 Notre étude donne des résultats similaires. La proportion de la variation totale du nombre de porcelets nés vivants due aux truies est de 10% dans notre étude et de 8% dans la littérature. Ce résultat démontre que linfluence de la génétique maternelle est plus importante que la paternelle.

16 Une sélection des caractères de fertilité maternelle comme le nombre de porcelets nés vivant ne contrecare pas la composante paternelle. Dautres études ont montré une correlation génétique négative entre les effets paternels et maternels (rpm=-0.51) en utilisant un modèle repetable pour lensemble des parités. Dautres ont encore montré une correlation génétique inconstante entre les differentes lignées pures.

17 Conclusion Les parametres génétique trouvés indiquent quune selection directe des males peut influencer le nombre de porcelets nés vivants et que la composante génétique additive paternelle ninflue pas négativement sur la composante génétique maternelle. Dès lors il est conseillé dinclure leffet génétique paternel dans le modele pour la prediction de la valeur delevage et dutiliser la composante paternelle pour la selection des lignées de verrats.


Télécharger ppt "ESTIMATION DES PARAMETRES GENETIQUES INFLUANCANT LA TAILLE DE LA PORTEE CHEZ DES PORCS DE RACE PURE LANDRACE ET PIETRAIN."

Présentations similaires


Annonces Google