La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Syntaxe et Système d’information Eric Garcia 2002 IUT GTR, Montbéliard Supervision Cours 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Syntaxe et Système d’information Eric Garcia 2002 IUT GTR, Montbéliard Supervision Cours 2."— Transcription de la présentation:

1 Syntaxe et Système d’information Eric Garcia 2002 IUT GTR, Montbéliard Supervision Cours 2

2 Références  Resedas : La notation de syntaxe abstraite numéro un  ? : Gestion de réseaux avec SNMP  B Cousin : Le niveau Présentation  F.X Marseille, N. Peret, P. Sidler : Administration de réseaux  François Spies, Julien Bourgeois : Supervision de réseaux

3 Introduction  Agents présents sur chaque élément du réseau  reçoit les requêtes du gestionnaire  envoie des réponses ou des alarmes  modifie une configuration

4 Introduction  Modèle de communication :  Basé sur SNMP (v1 et v2 et v3); pour l'administration des équipements et réseaux  Modèle informationnel  MIB : Management Information Base : description de la base d'information de gestion  Variables définies par l'Abstract Syntax Notation 1 (ASN1)  Codage BER  Arborescence définie par l'ISO et CCITT ð Le nom d'une variable est le chemin entier pour l'atteindre

5 Plan ASN.1 MIB Spécification de types Codage des valeurs

6 Introduction ð ð Grande hétérogénéité des matériels : besoin d’une syntaxe abstraite ð Déclarations ASN.1 similaires aux déclarations en C ð Types de données  Syntaxe de transfert ASN.1  définit la façon dont les valeurs des types ASN.1 sont converties sans ambiguïté possible en une suite d’octets  SNMP utilise BER (Basic Encoding Rules)

7 Exemple d’hétérogénéité  Différence de placement des mots en mémoire  Intel : little indian  DEC/Motorola : big indian  Différente longueur des mots (2, 4, 8 octets), longueur des caractères (7, 8, 16, 32 bits)…

8 Communication

9 ASN.1 Vue générale  Langage normalisé = langage abstrait de spécification de la structure des données échangées  interprétable par l’être humain  notion de types = types de base + constructeurs  exemple : numero INTEGER  Codage normalisé (Encoding Rules)  plusieurs règles : BER (Basic Encoding Rules), PER (Packed Encoding Rules)…  transformation des valeurs des types en suites de bits  exemple : numero 17 =

10 Communication et ASN.1

11 Utilisation

12 Présentation  Pour chaque objet échangé, on distingue :  son type  sa valeur  Il existe des types simples et des types composés  ASN.1 définit des types prédéfinis  De nouveaux types peuvent être construits à partir d’autres types (SET ou SEQUENCE OF)

13 Déclaration  Règle de production pour une déclaration de type  [nom du type] ::= [définition du type]  Règle de production pour une déclaration de type  [nom de la valeur][nom du type] ::= [définition de la valeur]

14 Mots-Clés réservés

15 Type booléen  nom : BOOLEAN  nouveaux types  OpenClose ::= BOOLEAN  Valeurs  open OpenClose ::= TRUE  close OpenClose ::= FALSE

16 Type entier  nom : INTEGER  Solde ::= INTEGER  Contraintes  Counter ::= INTEGER (>=0)  max Counter ::= 180  Age ::=(0..130)  ageRetraite Age ::= 45

17 Type entier (suite)  noms à certains nombres Jour-Moi ::= INTEGER{premier(1), dernier(31)} Jour-Semaine ::= INTEGER{dimanche(0),lundi(1), mardi (2)…} jour-Conge Jour-Semaine ::= mercredi  Inclusion EntiersPositifs ::= INTEGER(0<..MAX) Positifs ::= INTEGER(INCLUDES EntiersPositifs|0)

18 Type suite de bits  Nom : BIT STRING  séquence de 0, 1 ou plusieurs bits (pas forcément un multiple de 8) Page-Telecopie-G3 ::= BIT STRING Message Page-Telecopie-G3 ::= b  nommage de certains bits Statut-Personnel ::= BIT STRING{marie(0), salarie(1),ancien-salarie(2),diplôme(3)} jean Statut-Personnel ::= {marie,ancien-salarie} Équivaut à jean Statut-Personnel ::=1010b

19 Type suite d’octets  Nom : OCTET STRING  Séquence de 0, 1 ou plusieurs octets (pas forcément un multiple de 8) mot OCTET STRING ::= ‘ ’b Motcle ::= OCTET STRING (SIZE(0..3)) exemple MotcleIA5 ::= ’34EA32’h  Types dérivés : jeux de caratères  IA5String [Universal22] IMPLICIT OCTET STRING (ASCII)  NumericString [UNIVERSAL 18] IMPLICIT IA5String  VisibleString [UNIVERSAL 26]… (ASCII + espace)  GeneralString [UNIVERSAL 23]…

20 Type dérivés d’OCTET STRING  GeneralizedTime  AAAAMMJJhhmmss.sss  today GeneralizedTime ::=  IpAddress ::= OCTET STRING(SIZE(4))  localHost IpAddress ::= 8A 5B h

21 Type quelconque  Nom : ANY  Type quelconque non spécifié  type dont les composants sont tous les types possibles  valeur : celle du type choisi  File-Content ::= ANY  Nom : NULL  Utilisé pour l’absence de valeur  Bulletin-Nul ::= NULL

22 Type structurés (1)  SEQUENCE (équivalent au struct du C)  liste ordonnée de types (de base ou structurés)  nommage possible des éléments de la liste  valeur : liste ordonnée de valeur des types IpRoutingTableEntry ::= SEQUENCE{ ipRouteDest IpAddress, ipRouteNextHopIpAddress} gateway IpRoutingTableEntry ::= { , }

23 Type structurés (2)  SEQUENCE OF  Collection ordonnée d’éléments de même type  valeur : liste ordonnée de valeurs du type IpRoutingTable ::= SEQUENCE OF IpRoutingTableEntry routeur1RT ipRoutingTable ::= {{ , },{ , }}

24 Option et défaut Noms-CA-Presents ::= SEQUENCE{ presidentIA5String, vice-presidentIA5String OPTIONAL Tresorier IA5String} Attributs-Fichier ::= SEQUENCE{ owner OCTET STRING DEFAULT ‘7’h, group OCTET STRING DEFAULT ‘5’h, other OCTET STRING DEFAULT ‘5’h, }

25 Type structurés (3)  SET  liste non ordonnée de types  Valeur : liste des valeurs des types dans n’importe quel ordre Personne ::= SET {nom IA5String, age INTEGER OPTIONAL, marie BOOLEAN}  SET OF  défini avec un même type  valeur : une liste de valeurs du type Mots-Cles ::= SET OF IA5String mesMotsCles Mots-Cles ::= {«IP», «routage», «IP»}

26 Type structurés (suite)  Type CHOICE  liste non-ordonnée de types  valeur : une valeur d’un des types TypeN ::= CHOICE { x REAL, y NumericString} v1 TypeN ::= x {50,10,-1} v2 TypeN ::= y ’’5’’  Type SELECTION  référence à un type composant

27 Type OBJECT IDENTIFIER  Objets d’information  valeurs assignées par : OSI et UIT  liste ordonnée de valeurs entières et/ou nom  forme une arbre de référence

28 Définition d’objets  Définition de variable:  compteur INTEGER ::= 100  Définition d’objet:  internet OBJECT IDENTIFIER ::= { iso org(3) dod(6) 1 }

29 Définition de types  Définition de sous-types:  Status ::= INTEGER { haut(1), bas(2) }  TaillePaquet ::= INTEGER( )  Définition d’un nouveau type:  AtEntry ::= SEQUENCE { atIndex INTEGER, atPhysAddress OCTET STRING, atNetAddress NetworkAddress }

30 Classes d’étiquettes  Quatre classes d’étiquettes :  universelle  types de base définis dans ASN.1  ex : INTEGER, OCTET STRING, SET…  spécifique à une application  associée à une autre application : définie dans d’autres normes  spécifique à un contexte  permet de distinguer les éléments d’un ensemble  privée  définie par l’utilisateur pour ses propres besoins

31 Syntaxe ASN.1 (1)  Commentaires préfixés par : - -  Le module  nom, définition (DEFINITION)  tag optionnel  BEGIN/END  IMPORTS/EXPORTS  La description de type  nom, définition (::=)

32 Syntaxe ASN.1 (2)  La description de champ des types composés :  leur nom, leur définition  le nom sert lors de l’instanciation d’un objet de ce type a lui affecter une valeur  Type/nom : syntaxiquement les types commencent par une majuscules les noms non  Les types prédéfinis  INTEGER, VisibleString, UTCTime, GeneralizedTime…  Les types construits  simple : ex NumeroDemploye  composé : ex Enfant

33 Syntaxe ASN.1 (3)  La classe des étiquettes (entre crochet)  applicative : [APPLICATION n]  contextuelle : [n]  universelle ou non étiqueté : INTEGER ou rien  privée : [private n]  Les constructeurs :  SET (OF), SEQUENCE (OF), CHOICE  ensemble/ensemble ordonné  ensemble ayant des éléments de même type ou de types différents  ensemble ayant un des types alternatifs proposés

34 Syntaxe ASN.1 (4)  Autres  DEFAULT : valeur par défaut  OPTIONAL : champ optionnel  EXTERNAL : sélection de contexte  OBJECT IDENTIFIER  MACRO, TYPE NOTATION, VALUE NOTATION : macro- génération  IMPLICIT : optimisation de l’encodage

35 Syntaxe ASN.1 (5)  Convention lexicales

36 Récapitulatif

37 Récapitulatif

38 Récapitulatif

39 Exemple Enregistrement d’un employé Nom :Paul Durand Emploi :professeur Date d’embauche :14 Juillet 1789 Nom de l’épouse :Anne-marie Martin Nombre d’enfants :2 Enregistrement de ces enfants Nom :Marc Durand Date de naissance :11 Novembre 1914 Nom :Paulette Dupont Date de naissance :8 Mai 1945

40 Exemple {nom{ prenom “Paul”, nom “Durand” }, emploi“professeur”, numéroDemploye 51, dateDembauche , nomDeLepouse{ prenom “Anne-marie”, nom “Martin”}, enfants{ {nom{ prenom “Marc”, nom “Durand” }, dateDeNaissance Z, } {nom{prenom “Paulette”, nom “Dupont”}, dateDeNaissance Z,} }

41 Exemple Employe DEFINITIONS ::= BEGIN EnregistrementDemploye ::= [APPLICATION 0] SET {nomNom, emploiVisibleString, numeroDemployeNumeroDemploye, dateDembaucheGeneralizedTime, nomDeLepouseNom, enfantsSEQUENCE OF Enfant DEFAULT {} } Enfant ::= SET {nom Nom, dateDenaissance UTCTime } Nom ::= [APPLICATION 1] SEQUENCE {prenomVisibleString, nomVisibleString } NumeroDemploye ::= [APPLICATION 2] INTEGER

42 Plan ASN.1 MIB Spécification de types Codage des valeurs

43 Règles d’encodage  Maximum quatre champs:  Identificateur (type ou étiquette)  Longueur du champ de données  Champ de données  Drapeau de fin de données si la longueur des données est inconnue (interdit par SNMP)

44 Règles d’encodage  Il existe plusieurs syntaxes de transfert  Basic Encoding Rules (ISO 8825/1, X.209)  Canonical Encoding Rules (ISO 8825/1)  Distinguished Encodin Rules (ISO 8825/1)  Packet Encoding Rules  Codage TLV (type, longueur, valeur)  explicite et flexible  lourd  BER : encodage le plus fréquent mais le plus encombrant

45 Octet de codage

46 Le champ type  2 bits: étiquette  00 Universel  01 Application  10 Spécifique du contexte  11 Privé  1 bit:  0 Type primitif  1 Type construit

47 Le champ identificateur (1)  Étiquette ou Tag sur un ou plusieurs octets

48 Le champ identificateur (2)  Numéro :  forme courte : numéro < 31  forme longue : numéro > 31  le premier bit de chaque octet d’extension du numéro est à 1 sauf pour le dernier

49 Exemple  BOOLEAN : UNIVERSAL 1  Codage :  UnTypeSimple : PRIVATE 34  Codage : F 22 h  UnAutreTypeSimple : PRIVATE 129  codage : F h  (129 = )

50 Champ longueur (1)  Forme courte  champ d’un seul octet : premier bit à 0  longueur en octet du champ < 2 7  Forme longue  champ sur plusieurs octet : premier bit du premier octet à 1  premier octet : la longueur du champ longueur  autres octets : longueur en octet du champ valeur >= 2 7

51 Champ longueur (2)  Forme indéfinie  champ sur plusieurs octets : 1er bit du 1er octet à 1, autres à 0  longueur du champ inconnue (lors du début de l’encodage)  réservée aux objets composés (mais la longueur de chaque sous-objet est connue)  terminée par un double octet nul (EOC : [UNIVERSAL 0], longueur = 0)

52 Champ longueur (3)

53 Octet de contenu  L’information à transmettre  Multiple de 8 bits  Les types structurés  codage du type structuré  codage des types contenus  L’ordre de la notation est respecté  pour les types et les séquences

54 Types universels (1)

55 Types universels (2)

56 Exemple  Par exemple, encodage de TRUE : BooleanLengthContents FF

57 Notes  Nota : la syntaxe de transfert BER prévoit le codage suivant pour les types OBJECT IDENTIFIER :  soit m.n.o.p.q.r.s.t à coder  le codage sera :  40m+n.o.p.q.r.s.t  avec 40m+n, o, p, etc... occupant chacun un octet

58 OBJECT IDENTIFIER  L'exemple de OBJECT IDENTIFIER  OBJECT IDENTIFIER : =6  > 40*1+3 -> 43 -> 0x2B  Codage sur 7 bits  8ème bit est le bit plus  Exemple : OBJECT IDENTIFIER B

59 Codage SEQUENCE OF Type structuré UNIVERSAL 16 codage : = 30 h s1 SEQUENCE OF IA5String ::= {« Dupont », « Jean »} SEQUENCE LongueurContenu 30h 0Eh IA5String longueur Contenu 16h 6h F 6E 74 h 16h 4h4A E h

60 Codage SEQUENCE s2 SEQUENCE {nom IA5String, ok BOOLEAN} ::= {nom « Dupont », ok TRUE} SEQUENCE LongueurContenu 30h 0Bh IA5String longueur Contenu 16h 06h F 6E 74h BOOLEAN longueur Contenu 01h 01h FFh

61 Codage SET/SET OF Classe UNIVERSAL 17 codage : = 31h ex SET {nom IA5String, age INTEGER OPTIONAL,marie BOOLEAN} ::= {nom « Dupont », marie TRUE} SET Longueur Contenu 31h 0Bh IA5String Longueur Contenu 16h 06h F 6E 74h BOOLEAN Longueur Contenu 01h 01h FFh

62 Codage d’étiquette  Une étiquette modifie le codage des données  Permet de distinguer des types semblables MonEntier [PRIVATE 4] INTEGER codage = E4 h v MonEntier ::= 10 PRIVATE 4 Longueur Contenu E4h 03h INTEGER LongueurContenu 02h 01h 0Ah

63 Codage des étiquettes Nom-Utilisateur ::= SET { nom-Personne [0] IA5String, nom-Organisation [1] IA5String} [0] sans rien = étiquette context-specific : Valeur { nom-Personne « Dupont », nom-Organisation AFNOR} SET Longueur Contenu 31h 13h CONTEXT- SPECIFIC Longueur Contenu A0h 08h IA5String Longueur Contenu 16h 06h F 6E 74h CONTEXT- SPECIFIC Longueur Contenu A1h 07h IA5String Longueur Contenu 16h 05h E 4F 52h

64 IMPLICIT  Codage sans le type de base Valeur 10 de type [PRIVATE 2] IMPLICIT INTEGER PRIVATE 2 = PRIVATE 2 Longueur Contenu C2h 01h 0Ah

65 Exemple

66 Exemple Employe DEFINITIONS ::= BEGIN EnregistrementDemploye ::= [APPLICATION 0] SET {nomNom, emploi[0] VisibleString, numeroDemployeNumeroDemploye, dateDembauche[1] GeneralizedTime, nomDeLepouse[2] Nom, enfants[3] IMPLICIT SEQUENCE OF Enfant DEFAULT {} } Enfant ::= SET {nom Nom, dateDenaissance [0] UTCTime } Nom ::= [APPLICATION 1] IMPLICIT SEQUENCE {prenomVisibleString, nomVisibleString } NumeroDemploye ::= [APPLICATION 2] IMPLICIT INTEGER END

67 Exemple Enreg. Length Contents : [Application 0] nom Length Contents 61 0E VisibleString Length Contents 1A 04 “Paul” VisibleString Length Contents 1A 06 “Durand” emploi Length Contents A0 10 VisibleString Length Contents 1A 0A “Professeur” numeroDemploye Length Contents dateDembaucheLength Contents A1 0E GeneralizedTime Length Contents 18 0E ……

68 Specs et Compilation

69 Plan ASN.1 MIBPrésentation Les groupes de la MIB II La MIB RMON

70 Principe général

71 Agent / MIB

72 Ressources et objets gérés

73 Identification des objets   Utilisation d’un arbre de nommage  Chaque objet normalisé doit se trouver à un emplacement unique de l’arbre  Nœuds identifiés par un couple étiquette/nombre ou par le nombre seul  Identification des objets par la liste des nœuds  Exemple: { iso(1) organisation identifiée(3) dod(6) internet(1) admin(2) }

74 MIB I ð Conçue pour superviser TCP/IP ð Contient des variables TCP/IP : ð Une description du système ð Le nombre d’interfaces ð L’adresse IP correspondant à une interface réseau ð Une table des connexions TCP

75 MIB II  Collection d’objets gérés  Description d’une pile TCP/IP  Évolution de la MIB-I (RFC 1156)  Première MIB standardisée (RFC 1213)  Généralement présente dans les agents

76 Arbre de nommage des objets ASN.1

77 ASN.1 et MIB

78 Emplacement de la MIB  OID :

79 Les groupes de la MIB II

80 Objets gérés : les feuilles

81 Spécification des objets gérés   Objet g é r é :  nom  type ASN.1  droits d’accès  obsolescence  oid (object instance identifier)  MACRO ASN.1  définissent de nouvelles notations

82 La macro OBJECT TYPE

83 Exemple

84 Exemple de table

85 Exemple de table (2)

86 Exemple de table (3)

87 Exemple de table : vue

88 Table des connexions

89 Plan ASN.1 MIBPrésentation Les groupes de la MIB II La MIB RMON

90 Les groupes de la MIB II

91 Le groupe system   system  1 sysDescr (DisplayString)  2 sysObjectID (OBJECT IDENTIFIER) : OID de l’agent  3 sysUpTime (TimeTicks) : age de l’agent  4 sysContact (DisplayString) : ingénieur  5 sysName (DisplayString)  6 sysLocation (DisplayString)  7 sysServices (INTEGER)

92 Le groupe system : snmpwalk SNMPv2-MIB::sysDescr.0 = STRING: Cisco Internetwork Operating System Software IOS (tm) 1600 Software (C1600-SY-M), Version 12.0(5)T, RELEASE SOFTWARE (fc1) Copyright (c) by cisco Systems, Inc. Compiled Fri 23-Jul-99 06:04 by kpma SNMPv2-MIB::sysObjectID.0 = OID: SNMPv2-SMI::enterprises SNMPv2-MIB::sysUpTime.0 = Timeticks: ( ) 45 days, 12:30:15.23 SNMPv2-MIB::sysContact.0 = STRING: SNMPv2-MIB::sysName.0 = STRING: router SNMPv2-MIB::sysLocation.0 = STRING: SNMPv2-MIB::sysServices.0 = INTEGER: 78 SNMPv2-MIB::sysORLastChange.0 = Timeticks: (0) 0:00:00.00

93 Le groupe interfaces interfaces ifNumber 2 ifTable 1 ifEntry 1 ifIndex 2 ifDescr 3 ifType 4 ifMTU 5 ifSpeed 6 ifPhysAddress 7 ifAdminStatus 8 ifOperStatus...

94 Le groupe interfaces 9 ifLastChange 10 ifInOctets 11 ifInUcastPkts 12 ifInNUcastPkts (D) 13 ifInDiscards 14 ifInErrors 15 ifInUnknownProtos ifOutOctets 17 ifOutUcastPkts 18 ifOutNUcastPkts (D) 19 ifOutDiscards 20 ifOutErrors 21 ifOutQLen (D) 22 IfSpecific (D)

95 Le groupe interfaces

96 Le groupe interfaces : snmpwalk Depuis une RedHat 7.3 IF-MIB::ifNumber.0 = INTEGER: 4 IF-MIB::ifIndex.1 = INTEGER: 1 IF-MIB::ifIndex.2 = INTEGER: 2 IF-MIB::ifIndex.3 = INTEGER: 3 IF-MIB::ifIndex.4 = INTEGER: 4 IF-MIB::ifDescr.1 = STRING: Ethernet0 IF-MIB::ifDescr.2 = STRING: Ethernet1 IF-MIB::ifDescr.3 = STRING: Serial0 IF-MIB::ifDescr.4 = STRING: Null0 IF-MIB::ifType.1 = INTEGER: ethernetCsmacd(6) IF-MIB::ifType.2 = INTEGER: ethernetCsmacd(6) IF-MIB::ifType.3 = INTEGER: propPointToPointSerial(22) IF-MIB::ifType.4 = INTEGER: other(1)

97 Le groupe interfaces : snmpwalk Depuis une Debian Woody interfaces.ifNumber.0 = 4 interfaces.ifTable.ifEntry.ifIndex.1 = 1 interfaces.ifTable.ifEntry.ifIndex.2 = 2 interfaces.ifTable.ifEntry.ifIndex.3 = 3 interfaces.ifTable.ifEntry.ifIndex.4 = 4 interfaces.ifTable.ifEntry.ifDescr.1 = Ethernet0 interfaces.ifTable.ifEntry.ifDescr.2 = Ethernet1 interfaces.ifTable.ifEntry.ifDescr.3 = Serial0 interfaces.ifTable.ifEntry.ifDescr.4 = Null0 interfaces.ifTable.ifEntry.ifType.1 = ethernetCsmacd(6) interfaces.ifTable.ifEntry.ifType.2 = ethernetCsmacd(6) interfaces.ifTable.ifEntry.ifType.3 = propPointToPointSerial(22) interfaces.ifTable.ifEntry.ifType.4 = other(1)

98 Le groupe interfaces : snmpwalk IF-MIB::ifMtu.1 = INTEGER: 1500 IF-MIB::ifMtu.2 = INTEGER: 1500 IF-MIB::ifMtu.3 = INTEGER: 1500 IF-MIB::ifMtu.4 = INTEGER: 1500 IF-MIB::ifSpeed.1 = Gauge32: IF-MIB::ifSpeed.2 = Gauge32: IF-MIB::ifSpeed.3 = Gauge32: IF-MIB::ifSpeed.4 = Gauge32: IF-MIB::ifPhysAddress.1 = STRING: 0:4:c1:c7:c1:46 IF-MIB::ifPhysAddress.2 = STRING: 0:4:c1:e:44:98 IF-MIB::ifPhysAddress.3 = STRING: IF-MIB::ifPhysAddress.4 = STRING: IF-MIB::ifAdminStatus.1 = INTEGER: up(1) IF-MIB::ifAdminStatus.2 = INTEGER: down(2) IF-MIB::ifAdminStatus.3 = INTEGER: down(2) IF-MIB::ifAdminStatus.4 = INTEGER: up(1) IF-MIB::ifOperStatus.1 = INTEGER: up(1) IF-MIB::ifOperStatus.2 = INTEGER: down(2) IF-MIB::ifOperStatus.3 = INTEGER: down(2) IF-MIB::ifOperStatus.4 = INTEGER: up(1)

99 Supervision du groupe interfaces  Vérifier que les interfaces sont "up" sur :  Les routeurs  Les serveurs  Les stations  Vérifier les auto-négociations (3 et 5)  Vérifier les erreurs (13, 14, 15, 19 et 20)

100 Le groupe at : Address translation at atTable 1 atEntry 1 atIfIndex 2 atPhysAddress 3 atNetAddress

101 Le groupe at : snmpwalk RFC1213-MIB::atIfIndex = INTEGER: 1 RFC1213-MIB::atIfIndex = INTEGER: 1 RFC1213-MIB::atPhysAddress = Hex- STRING: C1 C7 C1 46 RFC1213-MIB::atPhysAddress = Hex- STRING: F CE 8D RFC1213-MIB::atNetAddress = Network Address: C2:39:58:32 RFC1213-MIB::atNetAddress = Network Address: C2:39:58:96

102 Le groupe IP  4 ensembles de données :  Informations de base  Statistiques  Table d'adresses  Table de routage  Table de conversion adresses matérielles/réseau (nouveau at)

103 Le groupe IP : informations de base IP ipForwarding 2 iPDefaultTTL

104 Le groupe IP : Les statistiques Statistiques IP Paquets Reçus = Erreurs d'en-tête reçues = 792 Erreurs d'adresse reçues = Datagrammes transférés = 0 Protocoles inconnus reçus = 0 Paquets reçus rejetés = 0 Paquets reçus délivrés = Requêtes en sortie = 234 Routages rejetés = 0 Paquets en sortie rejetés = 0 Paquet en sortie non routés = 1...  Commande netstat -s (Unix ou DOS) :

105 Le groupe IP : Les statistiques IP ipInReceives 4 ipInHdrErrors 5 ipInAddrErrors 6 ipForwDatagrams 7 ipInUnknownProtos 8 ipInDiscards 9 ipInDeliver …

106 Le groupe ip : snmpwalk IP-MIB::ipForwarding.0 = INTEGER: forwarding(1) IP-MIB::ipDefaultTTL.0 = INTEGER: 255 IP-MIB::ipInReceives.0 = Counter32: IP-MIB::ipInHdrErrors.0 = Counter32: 0 IP-MIB::ipInAddrErrors.0 = Counter32: 0 IP-MIB::ipForwDatagrams.0 = Counter32: 0 IP-MIB::ipInUnknownProtos.0 = Counter32: 0 IP-MIB::ipInDiscards.0 = Counter32: 0 IP-MIB::ipInDelivers.0 = Counter32: IP-MIB::ipOutRequests.0 = Counter32: 2651 IP-MIB::ipOutDiscards.0 = Counter32: 18 IP-MIB::ipOutNoRoutes.0 = Counter32: 1

107 Le groupe IP : La table d'adresses IP ipAddrTable 1 ipAddrEntry 1 ipAdEntAddr 2 ipAdEntIfIndex 3 ipAdEntNetMask 4 ipAdEntBcastAddr 5 ipAdEntReasmMaxSize...

108 Le groupe ip : snmpwalk IP-MIB::ipAdEntAddr = IpAddress: IP-MIB::ipAdEntIfIndex = INTEGER: 1 IP-MIB::ipAdEntNetMask = IpAddress: IP-MIB::ipAdEntBcastAddr = INTEGER: 1 IP-MIB::ipAdEntReasmMaxSize = INTEGER: 18024

109 Le groupe IP :La table de conversion IP ipNetToMediaTable 1 ipNetToMediaEntry 1 ipNetToMediaIfIndex 2 ipNetToMediaPhysAddress 3 ipNetToMediaNetAddres 4 ipNetToMediaType...

110 Le groupe IP : La table de routage IP ipRouteTable 1 ipRouteEntry 1 ipRouteDest 2 ipRouteIfIndex 3 ipRouteMetric1 7 ipRouteNextHop 8 ipRouteType 9 ipRouteProto 10 ipRouteAge 11 ipRouteMask 12 ipRouteMetric5 13 ipRouteInfo...

111 Le groupe ip : snmpwalk RFC1213-MIB::ipRouteDest = IpAddress: RFC1213-MIB::ipRouteDest = IpAddress: RFC1213-MIB::ipRouteMetric = INTEGER: -1 RFC1213-MIB::ipRouteMetric = INTEGER: -1 RFC1213-MIB::ipRouteNextHop = IpAddress: RFC1213-MIB::ipRouteNextHop = IpAddress: RFC1213-MIB::ipRouteType = INTEGER: indirect(4) RFC1213-MIB::ipRouteType = INTEGER: direct(3) RFC1213-MIB::ipRouteProto = INTEGER: local(2) RFC1213-MIB::ipRouteProto = INTEGER: local(2) RFC1213-MIB::ipRouteAge = INTEGER: 37 RFC1213-MIB::ipRouteAge = INTEGER: 0 RFC1213-MIB::ipRouteMask = IpAddress: RFC1213-MIB::ipRouteMask = IpAddress: RFC1213-MIB::ipRouteMetric = INTEGER: -1 RFC1213-MIB::ipRouteMetric = INTEGER: -1 RFC1213-MIB::ipRouteInfo = OID: SNMPv2-SMI::zeroDotZero

112 Le groupe ip : config routeur Copie ecran des ip route du routeur

113 Supervision de IP  S'assurer que les tables de routage sont correctes  Problèmes de localisation du problème

114 Le groupe ICMP  Internet Control Message Protocol  Outil de base pour supervision :  Destination atteignable ?  Y-a-t-il de la congestion sur le réseau ?  5 types d'erreurs

115 Le groupe ICMP Statistiques ICMP Reçus Emis Messages Erreurs 0 0 Destination inaccessible 62 1 Temps dépassé 0 0 Problèmes de paramètres 0 0 Sources éteintes 0 0 Redirections 0 0 Echos 0 0 Réponses échos 0 0 Dates 0 0 Réponses du dateur 0 0 Masques d'adresses 0 0 Réponses du masque d'adresses 0 0  Commande netstat -s (Unix ou DOS) :

116 Le groupe ICMP ICMP icmpInMsgs 2 icmpInErrors 3 icmpInDestUnreach 4 icmpInTimeExcds 5 icmpInParmProbs 6 icmpInRedirects 7 icmpInEchos …

117 Supervision de ICMP  Détecter les problèmes réseaux  icmpInSrcQuench  icmpInTimeExcds  icmpInDestUnReach  Détecter les problèmes de redirection

118 Le groupe TCP Statistiques TCP Ouvertures actives = 8 Ouvertures passives = 0 Tentatives de connexion non réussies = 0 Connexions réinitialisées = 0 Connexions en cours = 0 Segments reçus = 103 Segments envoyés = 194 Segments retransmis = 0  Commande netstat -s (Unix ou DOS) :

119 Le groupe TCP Connexions actives Proto Adresse locale Adresse distante Etat TCP bonemine:137 BONEMINE:0 LISTENING TCP bonemine:138 BONEMINE:0 LISTENING TCP bonemine:nbsession BONEMINE:0 LISTENING  Commande netstat a :

120 Le groupe TCP TCP tcpRtoAlgorithm 2 tcpRtoMin 3 tcpRtoMax 4 tcpMaxConn 5 tcpActiveOpens 6 tcpPassiveOpens 7 tcpAttempFails …

121 Supervision de TCP  Pourcentage de retransmission > 2%  (12->tcpRetransSegs)  Problèmes de connexion  (4 -> tcpMaxConn)

122 Le groupe UDP udp udpInDatagrams 1 udpEntry 1 udpLocalAddress 2 udpLocalPort 2 udpNoPorts 3 udpInErrors 4 udpOutDatagrams 5 udpTable  Commande netstat-p udp

123 Le groupe EGP  Rappels sur EGP  Un domaine reçoit un numéro d'AS  EGP sert à relier les AS  COPIE CONFING EGP TD INTER

124 Le groupe EGP egp egpInMsgs 1 egpNeighEntry 1 egpNeighState 2 egpNeighAddr 3 egpNeighAs 4 egpNeighInMsgs 5 egpNeighInErrs 6 egpNeighOutMsgs 7 egpNeighOutErrors 8 egpNeighInErrMsgs 9 egpNeighOutErrMsgs 10 egpNeighStateUps 11 egpNeighStateDowns... 2 egpInErrors 3 egpOutMsgs 4 egpOutErrors 5 egpNeighTable 6 egpAs

125 Supervision d'EGP  Vérifier les adresses IP et les numéros d'AS des voisins  Détecter les voisins instables (5.10 et 5.11)

126 Le groupe transmission X25 5 dot4 8 FDDI 15 DS1 18 dot3 7 dot5 9 PPP 23 DS3 30 transmission  Ce n'est pas un groupe !  C'est un ensemble de groupes

127 Le groupe SNMP   30 variables qui permettent de compter :  le nombre de requêtes entrantes et sortantes  les différents type d'erreurs (badVersion, badCommunityNames, noSuchNames, etc…)

128 Le groupe SNMP Commande show snmp du routeur Chassis: SNMP packets input 0 Bad SNMP version errors 12 Unknown community name 0 Illegal operation for community name supplied 0 Encoding errors 0 Number of requested variables 0 Number of altered variables 16 Get-request PDUs 1524 Get-next PDUs 15 Set-request PDUs 1557 SNMP packets output 0 Too big errors (Maximum packet size 1500) 1 No such name errors 0 Bad values errors 3 General errors...

129 Plan ASN.1 MIBPrésentation Les groupes de la MIB II La MIB RMON

130   voir Management des routeurs Cisco.htm

131 L’arbre de référence


Télécharger ppt "Syntaxe et Système d’information Eric Garcia 2002 IUT GTR, Montbéliard Supervision Cours 2."

Présentations similaires


Annonces Google