La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 BILAN DU CHUTEUR AGE Dr LEBRUN Service de Médecine Interne Gériatrique EPU 16/09/10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 BILAN DU CHUTEUR AGE Dr LEBRUN Service de Médecine Interne Gériatrique EPU 16/09/10."— Transcription de la présentation:

1 1 BILAN DU CHUTEUR AGE Dr LEBRUN Service de Médecine Interne Gériatrique EPU 16/09/10

2 2 EPIDEMIOLOGIE

3 3 En France : 1/3 des plus de 65 ans vivant à domicile chute au moins 1 fois dans lannée. Chez les plus de 80 ans, cela concerne 1 patient sur 2 En France : 1/3 des plus de 65 ans vivant à domicile chute au moins 1 fois dans lannée. Chez les plus de 80 ans, cela concerne 1 patient sur 2 La moitié des chuteurs font des chutes à répétition, La moitié des chuteurs font des chutes à répétition, soit 15% des plus de 65 ans, et 25% des plus de 80 ans soit 15% des plus de 65 ans, et 25% des plus de 80 ans Représente 5 à 10% des admissions aux urgences Représente 5 à 10% des admissions aux urgences 3ème cause dadmission en médecine interne gériatrique 3ème cause dadmission en médecine interne gériatrique 1ère cause de décès par accident de la vie courante, tout âge confondu (9000 décès /an) 1ère cause de décès par accident de la vie courante, tout âge confondu (9000 décès /an) 2ème motif dentrée en institution (après les troubles cognitifs) 2ème motif dentrée en institution (après les troubles cognitifs)

4 4 Lincapacité à se relever du sol (dans 50% des cas) est de mauvais pronostic. Un séjour au sol 1h est un facteur de gravité avec un risque de décès de 50% à 1 an Lincapacité à se relever du sol (dans 50% des cas) est de mauvais pronostic. Un séjour au sol 1h est un facteur de gravité avec un risque de décès de 50% à 1 an Véritable signe dalerte qui ne doit pas être banalisé: Véritable signe dalerte qui ne doit pas être banalisé: Considéré comme un facteur de fragilité du sujet âgé Considéré comme un facteur de fragilité du sujet âgé Peut également être le symptôme dune pathologie mettant le pronostic vital en jeu (IDM, AVC,…) Peut également être le symptôme dune pathologie mettant le pronostic vital en jeu (IDM, AVC,…)

5 5 La Chute est une signe dalerte et un évènement grave La prise en charge doit être rapide, pluridisciplinaire, avec recherche : o o dans un 1er temps : des signes de gravité mettant en jeu le pronostic vital et/ou fonctionnel o o dans un 2ème temps : des facteurs de risque de chute CHUTE CONSEQUENCES TRAUMATIQUES ? PSYCHOLOGIQUES? CAUSES ? PRISE EN CHARGE ADAPTEE

6 6 CONSEQUENCE DES CHUTES

7 7 Traumatismes physiques (fracture, HSD, plaie profonde,…) Traumatismes physiques (fracture, HSD, plaie profonde,…) Fracture dans 5 à 10% des cas, dont 1/3 sont des fracture de hanche Fracture dans 5 à 10% des cas, dont 1/3 sont des fracture de hanche Mortalité à un an après une fracture de la hanche: entre 15 et 35% selon les études Séjour prolongé au sol 1h (10% des cas) Séjour prolongé au sol 1h (10% des cas) responsable dune rhabdomyolyse, hypothermie, escarres, déshydratation, pneumopathie dinhalation responsable dune rhabdomyolyse, hypothermie, escarres, déshydratation, pneumopathie dinhalation Syndrome « post-chute » (dans 1/3 des cas) Syndrome « post-chute » (dans 1/3 des cas) Récidive de chute Récidive de chute risque de chute multiplié par 20 après une première chute risque de chute multiplié par 20 après une première chute plus de la moitié des personnes âgées chuteuses récidivent dans lannée plus de la moitié des personnes âgées chuteuses récidivent dans lannée Institutionnalisation Institutionnalisation 1/3 des chuteurs sont institutionnalisés dans lannée 1/3 des chuteurs sont institutionnalisés dans lannée Conséquences psychologiques : dévalorisation, perte de confiance Conséquences psychologiques : dévalorisation, perte de confiance restriction des activités de la vie quotidienne, désocialisation restriction des activités de la vie quotidienne, désocialisation décès décès

8 8 Le syndrome « post-chute » ou de désadaptation psychomotrice VOLET MOTEUR = sidération des automatismes VOLET MOTEUR = sidération des automatismes En position assise : tronc en arrière, glissement sur le fauteuil, antépulsion non réalisable, transferts impossibles En position assise : tronc en arrière, glissement sur le fauteuil, antépulsion non réalisable, transferts impossibles En position debout : déséquilibre postérieur avec agrippement, appui podal postérieur En position debout : déséquilibre postérieur avec agrippement, appui podal postérieur La marche : impossible ou à petits pas avec appui talonnier, augmentation du polygone de sustentation, sans déroulement du pied au sol La marche : impossible ou à petits pas avec appui talonnier, augmentation du polygone de sustentation, sans déroulement du pied au sol Hypertonie oppositionnelle le plus souvent axiale Hypertonie oppositionnelle le plus souvent axiale VOLET PSYCHOLOGIQUE VOLET PSYCHOLOGIQUE Appréhension de la chute+++ avec peur du vide antérieur Appréhension de la chute+++ avec peur du vide antérieur Cest une urgence gériatrique car en l'absence de prise en charge adaptée (réadaptation fonctionnelle et prise en charge psychologique), elle évolue vers un tableau de régression psychomotrice (désintérêt, indifférence, repli sur soi, perte des initiatives, désinvestissement, recherche de dépendance, ralentissement psychique), et une perte dautonomie définitive.

9 9 RPM

10 10 La Chute Appelle la Chute CHUTE CRAINTE INHIBITION DEPENDANCE TROUBLES DE L EQUILIBRE SIDERATION DES AUTOMATISMES RESTRICTION SPONTANEE DE L'ACTIVITE DECONDITIONNEMENT DES CAPACITES PHYSIQUES

11 11 LES CAUSES DE CHUTES LES CAUSES DE CHUTES

12 12 Trop souvent la chute « mécanique » est négligée Rarement un accident totalement fortuit Souvent polyfactorielle : dans 60% des cas. Rares sont celles qui relèvent dune cause unique. FDR le plus important = la polymédication

13 13 Résultante : Résultante : des effets du vieillissement des systèmes déquilibration et dadaptation posturale des effets du vieillissement des systèmes déquilibration et dadaptation posturale de pathologies chroniques ou facteurs prédisposants, à lorigine de troubles de la marche et de léquilibre de pathologies chroniques ou facteurs prédisposants, à lorigine de troubles de la marche et de léquilibre de facteurs précipitants intrinsèques (pathologie cardiaque, neurologique, métabolique,…) et extrinsèques (environnementaux ) de facteurs précipitants intrinsèques (pathologie cardiaque, neurologique, métabolique,…) et extrinsèques (environnementaux ) Action Plus ou moins à risque Facteurs de risques individuels : Conséquences du vieillissement Pathologies chroniques Facteurs précipitants : - pathologies aigues - iatrogénie Facteurs de risque environnementaux CHUTE

14 14 Chevauchement des problèmes "Chute" et "Syncope" CHUTE SYNCOPE

15 15 Les facteurs prédisposants Les facteurs prédisposants

16 16 Âge 80 ans Âge 80 ans La poly médication ( 4 médicaments /j; OR = 4,3) La poly médication ( 4 médicaments /j; OR = 4,3) Prise de psychotropes (BZD, hypnotiques, antidépresseurs, neuroleptiques) Prise de psychotropes (BZD, hypnotiques, antidépresseurs, neuroleptiques) Prise de médicaments cardio-vasculaires (diurétiques, digitaliques, antiarythmique) Prise de médicaments cardio-vasculaires (diurétiques, digitaliques, antiarythmique) Troubles de la marche et/ou de léquilibre (Parkinson, séquelle dAVC, myopathie, polyarthrite rhumatoïde,…) Troubles de la marche et/ou de léquilibre (Parkinson, séquelle dAVC, myopathie, polyarthrite rhumatoïde,…) Diminution de la force et/ou de la puissance musculaire des MI (dénutrition, incapacité à se relever dune chaise) Diminution de la force et/ou de la puissance musculaire des MI (dénutrition, incapacité à se relever dune chaise) Arthrose des MI et/ou du rachis Arthrose des MI et/ou du rachis Anomalie des pieds (hallux valgus, orteils en griffe,cors ou durillons) Anomalie des pieds (hallux valgus, orteils en griffe,cors ou durillons) Troubles de la sensibilité des MI (par diabète, carence vitaminique) Troubles de la sensibilité des MI (par diabète, carence vitaminique) Diminution de lacuité visuelle (cataracte, DMLA, glaucome) Diminution de lacuité visuelle (cataracte, DMLA, glaucome) Syndrome dépressif Syndrome dépressif Déclin cognitif Déclin cognitif Anémie, insuffisance cardiaque, BPCO (par désadaptation à leffort) Anémie, insuffisance cardiaque, BPCO (par désadaptation à leffort) avec preuves épidémiologiques fortes avec preuves épidémiologiques fortes

17 17 Les facteurs précipitants Les facteurs précipitants

18 18 Les facteurs intrinsèques Les facteurs intrinsèques Causes cardio-vasculaires : Causes cardio-vasculaires : o Trouble du rythme ou de conduction (BAV) o IDM o Embolie pulmonaire o Rétrécissement aortique o Hypotension orthostatique o Malaise vaso-vagal Causes neurologiques : Causes neurologiques : o AVC o Confusion o Hématome sous-dural o Crise convulsive Causes métaboliques : o Hypo/hyper kaliémie o Hypoglycémie o Hyper calcémie o hypo natrémie o Déshydratation Causes vestibulaires : o Vertige positionnel paroxystique bénin Causes infectieuses : o Pneumopathie o Infection urinaire,…

19 19 Les facteurs extrinsèques Les facteurs extrinsèques = Causes environnementales : = Causes environnementales : o Chaussage inadapté, vêtements longs o Mobilier inadapté (fauteuil, lit) o Obstacles au sol (tapis, fils électriques, revêtements de sol) o Encombrement des espaces de déambulation o Mauvais éclairage o Baignoire ou carrelage glissants o WC trop bas

20 20 EVALUATION DU PATIENT CHUTEUR

21 21 = Evaluation globale Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique analytique et fonctionnel Examen clinique analytique et fonctionnel Evaluation environnementale Evaluation environnementale Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale)

22 22 1. Interrogatoire du patient et de son entourage Ancienneté, mode de début des troubles, caractère permanent ou paroxystique Fréquence des chutes, traumatismes associés aux chutes, possibilité du patient de se relever seul du sol… Circonstances déclenchantes et facteurs favorisants : circonstances des chutes, maladie aiguë, changement récent de médicaments… Signes fonctionnels : douleur, fatigabilité, dyspnée deffort, vertiges, malaise Signes associés : fièvre, altération de létat général, troubles cognitifs, dépression… Retentissement des troubles : appréhension, perte de confiance, réduction des activités de la vie quotidienne, mise en place daides matérielles et humaines… Revue du traitement médical

23 23 2. Examen physique analytique Il doit être complet et détaillé, notamment pour les appareils : o o neurologique (séquelle dAVC, syndrome extra-pyramidal, tr de sensibilité profonde, tr oculomoteurs, dysmétrie, neuropathie périphérique, syndrome vestibulaire) o o cardiovasculaire (prise de TA couchée et debout, souffle des TSA, tr du rythme, Ic) o o locomoteur (amplitudes articulaires, force musculaire, douleur, déformation, raideur, inégalité de longueur des MI) Il inclut : évaluation des capacités visuelles examens des pieds

24 24 Examens complémentaires Prescription orientée par lévaluation clinique Aucun examen complémentaire ne doit être systématique En 1ère intention : En 1ère intention : Biologie : ionogramme, glycémie, calcémie, urée, créatinine, NFS, CRP, +/- tropo ECG Recherche dhypotension orthostatique En 2ème intention : Echographie cardiaque, holter ECG/tensionnel, angioscanner pulmonaire Echodoppler des troncs supra-aortiques Scanner ou IRM cérébrale, EEG Consultation ophtalmologique

25 25 3. Examen physique fonctionnel Il faut étudier : léquilibre statique : o o station assise (position des pieds et du tronc) o o station debout bipodale (statique du rachis, Romberg, polygone de sustentation) o o épreuve des poussées déséquilibrantes, réactions parachutes o o station monopodale léquilibre dynamique : o o transferts couché-assis et assis-debout o o marche sur terrain plat sur une dizaine de mètres (balancement et position du tronc, dissociation des ceintures, longueur du pas…) o o demi-tour o o marche rapide, marche les yeux fermés o o montée ou descente des escaliers o o franchissement de petits obstacles le relever du sol

26 26 Test de Tinetti Evaluation de l'équilibre (13 items) : équilibre assis droit sur une chaise sans accoudoirs lever dune chaise, si possible sans l'aide des bras* équilibre debout juste après s'être levé (5 premières secondes)* équilibre debout, pieds joints, yeux ouverts* équilibre debout, pieds joints, yeux fermés tour complet sur lui-même capacité à résister à trois poussées successives vers l'arrière, exercées sur le sternum* équilibre après avoir tourné la tête à droite et à gauche debout en équilibre sur une jambe pendant 5 secondes* équilibre en hyperextension vers l'arrière le patient essaie d'attraper un objet qui serait au plafond le patient se baisse pour ramasser un objet posé à terre devant lui équilibre lorsque le patient se rassied* Evaluation de la marche (9 items) : initiation de la marche évaluation de la hauteur du pas évaluation de la longueur du pas évaluation de la symétrie de la marche évaluation de la continuité des pas capacité à marcher en ligne droite (sur 3 m)* exécution d'un virage tout en marchant évaluation de la stabilité du tronc* évaluation de l'espacement des pieds lors de la marche Chaque item est côté 0 (anormal) ou 1 (normal)/ ou 0 à 2 pour les items * risque très élevé si 20/28

27 27 Get Up and Go Test Equilibre assis droit sur une chaise à dossier Transfert assis debout Equilibre debout Marche 3 mètres Demi-tour Transfert debout assis EPREUVE COTEE DE 1 A 5 1 = pas d'instabilité 5 = risque permanent de chute Score > 3 ou durée d'exécution > 30 sec associée à un statut de dépendance Durée dexécution < 20 sec associée à un statut d'indépendance

28 28 4. Lévaluation environnementale Dans 30 à 50% des cas, un facteur de lenvironnement est impliqué dans la chute Environ 2 chutes sur 3 se produisent à lintérieur dun bâtiment, le plus souvent au domicile, au cours dactivités habituelles La recherche des facteurs de risque environnementaux se fait au mieux lors dune visite au domicile du patient. Cette visite permet en effet de réaliser un examen fonctionnel en situation

29 29 LA VISITE A DOMICILE par une ergothérapeute Mettre le patient en situation : o o Passer par tous les postes essentiels o o Sortir du domicile avec le patient Salle à manger Cuisine Salon Entrée Chambre Couloir Salle de bain wc

30 30 Une évaluation des risques environnementaux doit considérer : l'encombrement des pièces surtout dans les endroits de passage l'accessibilité des armoires, du plan de travail de cuisine, des prises de courant, des interrupteurs, des fenêtres,.. la présence dobstacles: tapis, paillassons, inégalité(s) du sol, animaux domestiques l'absence déléments de sécurisation, de mains courantes, de barre d'appui l'éclairage insuffisant la stabilité et la hauteur des sièges, du lit

31 31 Espace de déambulation

32 32 Espace de déambulation

33 33 Espace de déambulation

34 34 Espace de déambulation

35 35 Escaliers

36 36WC

37 37 Chambre

38 38

39 39 Aide technique à la marche adaptée au trouble locomoteur identifié

40 40 Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique analytique et fonctionnel Examen clinique analytique et fonctionnel Evaluation environnementale Evaluation environnementale Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale)

41 41 Nom : Prénom :Age : Date de l'examen : Niveau d'études : ORIENTATION : TEMPS Quelle est la date complète d'aujourd'hui ? Posez pour noter les questions suivantes Quelle année sommes-nous ? ………. En quelle saison sommes-nous ? ………. 0 ou 1 pour chaque question En quel mois sommes-nous ? Quel jour de la semaine ? Quelle date dans le mois ?note de 0 à 5 = ESPACE : Quelle est l'adresse de l'endroit où nous sommes ? Posez les questions suivantes Quel est le nom de l'hôpital (ou cabinet du médecin) ? Dans quelle ville ? S'il ne trouve pas, donner la réponse pour la suite, en notant 0 Dans quel département ? (le numéro n'est pas accepté) Dans quelle région ? (au sens administratif : Rhône-Alpes…) A quel étage sommes-nous ?note de 0 à 5 = APPRENTISSAGE DE 3 MOTS ET REPETITION IMMEDIATE Je vais dire 3 mots ensemble et il faudra les répéter tous les trois. Essayez de les retenir, car je vous les demanderai tout à l'heure. CIGARE - FLEUR - PORTE Notez 1 point par mot correctement répété au premier essai ; si échec, ne pas noter, mais répéter jusqu'à répétition correcte (5 essais maximum). Si on pratique plusieurs MMS consécutifs, prendre une série parallèle CITRON - CLE - BALLON.note de 0 à 3 = ATTENTION ET CALCUL Voulez-vous compter à partir de 100 en retirant 7 à chaque fois ? (épreuve difficile où on peut redire la consigne simplifiée ? Si erreur, lui dire "êtes-vous sûr ? Et lui permettre de corriger en notant 1 point si la réponse est bonne ; stopper après 3 erreurs à 5 = Faire épeler MONDE à l'envers et noter la réponse sans point : E D N O M RAPPEL DES 3 NOMS Noter 1 point par nom restitué sans aideCIGARE = FLEUR = PORTE = (CITRON) (CLE) (BALLON)0 à 3 = LANGAGE Quel est le nom de cet objet ? Montrez un CRAYON =une MONTRE =0 à 2 = Ecoutez bien et répétez après moi : "PAS DE MAIS, DE SI, NI DE ET" (notez 1 si la répétition est parfait au premier essai)0 ou 1 = Poser une feuille de papier sur le bureau et dire au sujet en un seul temps sans répétition : écoutez bien et faites ce que je vais vous dire : PRENEZ CETTE FEUILLE AVEC LA MAIN DROITE, PLIEZ-LA EN DEUX ET JETEZ-LA PAR TERRE (notez 1 point par action correctement réalisée)0 à 3 = Tendre une feuille avec écrit en gras "FERMEZ LES YEUX" et dire faites ce qui est écrit 0 à 1 = Donner une feuille vierge : écrivez une phrase entière, ce que vous voudrez 0 à 1 = PRAXIE VISUO-CONSTRUCTIVE Voulez-vous recopier ce dessin NOTE GLOBALE SUR 30 MINI MENTAL TEST DE FOLSTEIN (VERSION GRECO 1994) SCORE DE 0 A 30

42 42 Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique analytique et fonctionnel Examen clinique analytique et fonctionnel Evaluation environnementale Evaluation environnementale Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale)

43 43 DEPISTAGE A - Le patient présente-t-il une perte dappétit? A-t-il mangé moins ces 3 derniers mois par manque dappétit, problèmes digestifs, difficultés de mastication ou de déglutition? 0 = anorexie sévère 1 = anorexie modérée 2 = pas danorexie B - Perte récente de poids (<3 mois) 0 = perte de poids > 3 kg 1 = ne sait pas 2 = perte de poids entre 1 et 3 kg 3 = pas de perte de poids C - Motricité 0 = du lit au fauteuil 1 = autonome à lintérieur 2 = sort du domicile D - Maladie aiguë ou stress psychologique lors des 3 derniers mois? 0 = oui 2 = non E - Problèmes neuropsychologiques 0 = démence ou dépression sévère 1 = démence ou dépression modérée 2 = pas de problème psychologique F - Indice de masse corporelle (IMC = poids / (taille)2 en kg/m2) 0 = IMC <19 1 = 19 IMC < 21 2 = 21 IMC < 23 3 = IMC 23 Score de dépistage (sous-total max. 14 points) 12 points ou plus normal pas besoin de continuer lévaluation 11 points ou moins possibilité de malnutrition continuez lévaluation EVALUATION GLOBALE G - Le patient vit-il de façon indépendante à domicile? 0 = non 1 = oui H - Prend plus de 3 médicaments 0 = oui 1 = non I - Escarres ou plaies cutanées? 0 = oui 1 = non J - Combien de véritables repas le patient prend-il par jour? 0 = 1 repas 1 = 2 repas 2 = 3 repas K - Consomme-t-il? Une fois par jour au moins des produits laitiers? oui non Une ou deux fois par semaine des oeufs ou des légumineuses oui non Chaque jour de la viande, du poisson ou de la volaille oui non 0,0 = si 0 ou 1 oui 0,5 = si 2 oui 1,0 = si 3 oui, L - Consomme-t-il deux fois par jour au moins des fruits ou des légumes? 0 = non 1 = oui M - Combien de verres de boissons consomme-t-il par jour? (eau, jus, café, thé, lait, vin, bière…) 0,0 = moins de 3 verres 0,5 = de 3 à 5 verres 1,0 = plus de 5 verres, N - Manière de se nourrir 0 = nécessite une assistance 1 = se nourrit seul avec difficulté 2 = se nourrit seul sans difficulté O - Le patient se considère-t-il bien nourri? (problèmes nutritionnels) 0 = malnutrition sévère 1 = ne sait pas ou malnutrition modérée 2 = pas de problème de nutrition P - Le patient se sent-il en meilleure ou en moins bonne santé que la plupart des personnes de son âge? 0,0 = moins bonne 0,5 = ne sait pas 1,0 = aussi bonne 2,0 = meilleure, Q - Circonférence brachiale (CB en cm) 0,0 = CB < 21 0,5 = CB ,0 = CB > 22, R - Circonférence du mollet (CM en cm) 0 = CM < 31 1 = CM 31 Evaluation globale (max. 16 points) Appréciation de létat nutritionnel Score total (max. 30 points): - de 17 à 23,5 points = risque de malnutrition - moins de 17 points = mauvais état nutritionnel MNA SCORE DE 0 A 30

44 44 Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique analytique et fonctionnel Examen clinique analytique et fonctionnel Evaluation environnementale Evaluation environnementale Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale)

45 45 Réponses attendues Réponses attendues 1 - Etes-vous satisfait (e) de votre vie ? OUI 1 - Etes-vous satisfait (e) de votre vie ? OUI 2 - Avez-vous renoncé à un grand nombre de vos activités ? NON 2 - Avez-vous renoncé à un grand nombre de vos activités ? NON 3 - Avez-vous le sentiment que votre vie est vide ? NON 3 - Avez-vous le sentiment que votre vie est vide ? NON 4 - Vous ennuyez-vous souvent ? NON 4 - Vous ennuyez-vous souvent ? NON 5 - Envisagez-vous l'avenir avec optimisme ? OUI 5 - Envisagez-vous l'avenir avec optimisme ? OUI 6 - Etes-vous souvent préoccupé(e) par des pensées qui reviennent sans cesse? NON 6 - Etes-vous souvent préoccupé(e) par des pensées qui reviennent sans cesse? NON 7 - Etes-vous de bonne humeur la plupart du temps ? OUI 7 - Etes-vous de bonne humeur la plupart du temps ? OUI 8 - Craignez-vous un mauvais présage pour l'avenir ? NON 8 - Craignez-vous un mauvais présage pour l'avenir ? NON 9 - Etes-vous heureux (se), bien la plupart du temps ? OUI 9 - Etes-vous heureux (se), bien la plupart du temps ? OUI 10 - Avez-vous souvent besoin d'aide ? NON 10 - Avez-vous souvent besoin d'aide ? NON 11 - Vous sentez-vous souvent nerveux au point de ne pouvoir tenir en place ? NON 11 - Vous sentez-vous souvent nerveux au point de ne pouvoir tenir en place ? NON 12 - Préférez-vous rester seul (e) dans votre chambre plutôt que d'en sortir ? NON 12 - Préférez-vous rester seul (e) dans votre chambre plutôt que d'en sortir ? NON 13 - L'avenir vous inquiète - t - il ? NON 13 - L'avenir vous inquiète - t - il ? NON 14 - Pensez-vous que votre mémoire est plus mauvaise que celle de la plupart des gens ? NON 14 - Pensez-vous que votre mémoire est plus mauvaise que celle de la plupart des gens ? NON 15 - Pensez-vous qu'il est merveilleux de vivre à notre époque ? OUI 15 - Pensez-vous qu'il est merveilleux de vivre à notre époque ? OUI 16 - Vous sentez vous souvent découragé et triste ? NON 16 - Vous sentez vous souvent découragé et triste ? NON 17 - Avez-vous le sentiment d'être désormais inutile ? NON 17 - Avez-vous le sentiment d'être désormais inutile ? NON 18 - Ressassez-vous beaucoup le passé ? NON 18 - Ressassez-vous beaucoup le passé ? NON 19 - Trouvez-vous que la vie est passionnante ? OUI 19 - Trouvez-vous que la vie est passionnante ? OUI 20 - Avez-vous des difficultés à entreprendre de nouveaux projets ? NON 20 - Avez-vous des difficultés à entreprendre de nouveaux projets ? NON 21 - Avez-vous beaucoup d'énergie ? OUI 21 - Avez-vous beaucoup d'énergie ? OUI 22 - Désespérez-vous de votre situation présente ? NON 22 - Désespérez-vous de votre situation présente ? NON 23 - Pensez-vous que la situation des autres est meilleure que la votre et que les autres ont plus de chance que vous ? NON 23 - Pensez-vous que la situation des autres est meilleure que la votre et que les autres ont plus de chance que vous ? NON 24 - Etes-vous souvent irrité (e) par des détails ? NON 24 - Etes-vous souvent irrité (e) par des détails ? NON 25 - Eprouvez-vous souvent le besoin de pleurer ? NON 25 - Eprouvez-vous souvent le besoin de pleurer ? NON 26 - Avez-vous du mal à vous concentrer ? NON 26 - Avez-vous du mal à vous concentrer ? NON 27 - Etes-vous content (e) de vous lever le matin ? OUI 27 - Etes-vous content (e) de vous lever le matin ? OUI 28 - Refusez-vous souvent les activités proposées ? NON 28 - Refusez-vous souvent les activités proposées ? NON 29 - Vous est-il facile de prendre des décisions ? OUI 29 - Vous est-il facile de prendre des décisions ? OUI 30 - Avez-vous l'esprit aussi clair qu'autrefois ? OUI 30 - Avez-vous l'esprit aussi clair qu'autrefois ? OUI Toute réponse donnée différente de la réponse attendue vaut "1 point" Toute réponse identique à la réponse attendue vaut "0 point" Si le score est entre 15 et 22 on évoque une dépression légère Si le score est > à 22 on évoque une dépression sévère Un sujet normal (non déprimé) a un score 10 1 point au question 3 ou 9 ou 16 ou 22 évoque une très forte probabilité de dépression GDS Geriatric Depression Scale SCORE DE 0 A 30

46 46 Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique analytique et fonctionnel Examen clinique analytique et fonctionnel Evaluation environnementale Evaluation environnementale Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale)

47 47 Activités basales de la vie quotidienne - ADL Continence Transfert Aller aux toilettes Toilette HabillageRepas

48 48 Activités instrumentales de la vie quotidienne - IADL Lessive Ménage Cuisine Course Transport Téléphone TraitementArgent

49 49 Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Etape diagnostique à la recherche des causes de chute ou de rechute: Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique analytique et fonctionnel Examen clinique analytique et fonctionnel Evaluation environnementale Evaluation environnementale Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation des fonctions cognitives (MMS, test des 5 mots) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de létat nutritionnel (MNA) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lhumeur (GDS) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation de lautonomie (ADL, IADL) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale) Evaluation des besoins et des ressources (assistante sociale)

50 50 Repérage des situations à risque de chute grave : Repérage des situations à risque de chute grave : o Ostéoporose (risque de fracture) o Prise danticoagulants (risque dhémorragies majeures) o Isolement social et/ou vivre seul

51 51 FACTEURS PREDICTIFS DE RECIDIVE DE CHUTE Augmentation de la fréquence des chutes (risque élevé si 1 chute dans les 3 derniers mois) Augmentation de la fréquence des chutes (risque élevé si 1 chute dans les 3 derniers mois) Get up and go test 20 sec Get up and go test 20 sec Test de Tinetti 20/28 Test de Tinetti 20/28 Station unipodale 5 sec (risque de chute 2) Station unipodale 5 sec (risque de chute 2) Association de plus de 3 facteurs de risque (risque de chute passe de 8% si 0 FdR à 78% si 4 FdR) Association de plus de 3 facteurs de risque (risque de chute passe de 8% si 0 FdR à 78% si 4 FdR) Temps passé au sol 3h Temps passé au sol 3h Altération des réactions dadaptation posturale Altération des réactions dadaptation posturale Interruption de la marche à la parole Interruption de la marche à la parole Incapacité à se relever du sol (risque 5) Incapacité à se relever du sol (risque 5)

52 52 PREVENTION DE LA RECHUTE Prévenir la chute est possible, reposant sur une évaluation multifactorielle des risques de chute, suivie dune intervention pluridisciplinaire ciblée sur les FdR identifiés (diminution de la survenue de chute de 25 à 39%) Prévention de la chute (prévention primaire, secondaire, tertiaire) : – Tinetti et al. N Engl J Med 1994 – Close et al. Lancet 1999 – Méta-analyse de la FICSIT JAMA 1995 – Méta-analyse Cochrane 1997: « Les programmes qui ont fait preuve d'efficacité sont ceux qui comprennent un diagnostic des facteurs de risque et proposent une intervention comprenant la réduction des facteurs de risque et un aménagement de l'environnement »

53 53 Létude de référence: Tinetti et al. N Engl J Med 1994;331: personnes vivant au domicile, âgées en moyenne de 78 ans. Tous les participants avaient au moins un facteur de risque de chute parmi une liste préétablie et la majorité dentre eux était déjà tombée. Randomisation en deux groupes, un groupe témoin et un groupe intervention. Dans le groupe intervention, la stratégie était une stratégie de réduction des risques identifiés : adaptation des traitements, éducation comportementale, entraînement des fonctions déficitaires, conseils daménagement du domicile et propositions daides techniques… Après un an de suivi, il était observé une réduction significative de lincidence des chutes dans le groupe intervention, mais pas de réduction des chutes graves.

54 54 PRISE EN CHARGE DU CHUTEUR Traitement des conséquences traumatiques Evaluation globale : analytique, fonctionnelle et environnementale « en situation » Remise en fonction précoce Identification des facteurs de risque intrinsèques et extrinsèques Kinésithérapie dans un but analytique et fonctionnel Réduction des facteurs de risque potentiellement modifiables Aides techniques pour la marche Traitement dune pathologie chronique ou aiguë précipitante Suppression dun facteur iatrogène Aménagements du domicile Mise en place daides humaines, matérielles ou financières pour le maintien à domicile Traitement de lostéoporose


Télécharger ppt "1 BILAN DU CHUTEUR AGE Dr LEBRUN Service de Médecine Interne Gériatrique EPU 16/09/10."

Présentations similaires


Annonces Google