La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« HABITER LA FRANCE » NOUVEAUX PROGRAMMES DE TROISIEME Groupe Collège – Géographie DELDALLE Ph., DELOBEL V., GOMANNE S., LALOYAUX S. Avril 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« HABITER LA FRANCE » NOUVEAUX PROGRAMMES DE TROISIEME Groupe Collège – Géographie DELDALLE Ph., DELOBEL V., GOMANNE S., LALOYAUX S. Avril 2012."— Transcription de la présentation:

1 « HABITER LA FRANCE » NOUVEAUX PROGRAMMES DE TROISIEME Groupe Collège – Géographie DELDALLE Ph., DELOBEL V., GOMANNE S., LALOYAUX S. Avril 2012

2 DEUXIEME ETUDE DE CAS « UN PARC NATUREL REGIONAL : LE PNR DES CAPS ET MARAIS D'OPALE »

3 DOCUMENT 1 : Page daccueil du site Parc Naturel Régional des Caps et Marais dOpale.

4 DOCUMENT 2 : Vidéo de présentation du parc.

5 DOCUMENT 3 et 4 : Photographie d'un maraicher en barque et vue aérienne.

6 OU : Le marais audomarois, un paysage façonné par l'homme. Avant le VIIème siècle, le marais audomarois était décrit comme « une île entre des rivières et la mer. Cétait une terre déserte et inculte, hérissée de forêts, noyée de marécages ». Abbé Deneuville. Cest aux environs de lan 630 que lévêque de Thérouane et trois moines, Bertin, Momelin et Ebertram, conduisirent les premiers travaux daménagement. Au IXème siècle, ils dérivent le cours de lAa depuis Arques jusquà labbaye pour y installer leurs moulins. Par la suite, les hommes vont chercher à maîtriser leau en procédant à lassèchement des terres les plus basses. Lamélioration de lévacuation des eaux permet au XIIIème siècle linstallation sur la rive Ouest des « brouckaillers » (maraîchers). Comme en Hollande, des canaux rectilignes sont tracés, ce qui conduit à la formation dun paysage typique formé de bandes étroites de terres rehaussées (les lègres). Certains secteurs du marais sont clos par des digues. Le niveau de leau y est contrôlé au moyen de moulins de pompage (XVIIIème siècle). En tout et pour tout, il aura fallu 13 siècles de labeur pour aboutir au paysage actuel du marais : un ensemble de 3731 hectares formé par un enchevêtrement de parcelles étroites sillonnées par 700 kilomètres de voies deau. Aujourdhui, cette zone humide est considérée comme exceptionnelle car elle est le témoin du lien qui se crée au fil des siècles entre lhomme et la nature, mais aussi car elle est dotée dune forte richesse patrimoniale. Pour préserver ce territoire si riche qui est le dernier marais maraîcher de France, le marais audomarois a été inscrit (le 18 septembre 2008) dans la convention de RAMSAR. Adoptée le 2 février 1971 dans la ville iranienne de Ramsar, cette convention est un traité intergouvernemental qui vise à la conservation et lutilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.

7 DOCUMENT 4 : Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles. Depuis les années cinquante, le Rat musqué, espèce originaire dAmérique du Nord, prolifère sur le territoire du marais audomarois et crée des dégâts importants (creusement de galeries fragilisant les berges, détérioration des cultures légumières et des ouvrages hydrauliques, risque sanitaire par transmission de la leptospirose). Pour faire face à ce fléau, une association sest créée dès 1955 dans le but de réguler cette espèce classée nuisible. Un arrêté interministériel de 2003 a conduit à la transformation de cette association en Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles qui a aujourdhui le nom du GDON de lOndatra pour le secteur de lAudomarois. Le GDON vieille à lorganisation de la lutte contre le rat musqué qui se limite depuis mai 2009 à lactivité de piégeage et de tir du rat musqué. Concrètement, le GDON accompagne les piégeurs volontaires du territoire de lagglomération de Saint-Omer par un système de prime à la queue qui permet de verser deux fois par an une prime proportionnelle au nombre de captures de rats musqués. Le GDON, avec laide de ces différents partenaires financiers, distribue des pièges et organise régulièrement des sessions de formation à lagrément de piégeur (animées par la fédération départementale des chasseurs du Pas-de-Calais). Le Parc naturel régional des Caps et Marais dOpale accompagne techniquement et administrativement le GDON depuis sa création. Si vous êtes piégeur sur le territoire de lagglomération de Saint-Omer, nhésitez pas à venir apporter vos queues de rat musqué le premier samedi de juillet et de décembre de 9h à10h au stand du GDON installé près de la salle de basket à Saint-Martin au Laërt.

8 DOCUMENT 5 : Photographie du village de Beuvrequen.

9 DOCUMENT 6 : Vidéo de Beuvrequen.

10 DOCUMENT 8 : Article en anglais « Nature park » et Photographie Eurotunnel. Audomarois Marshes, St Omer Looking for holiday information within 1 hour's drive of Eurotunnel Le Shuttle ? Experiences A memorable day in the Parc Naturel Régional des Caps et Marais dOpale After being classified as a National Nature Reserve at the end of 2008, the Romelaëre wetlands around St Omer was awarded the RAMSAR label (given to wetlands of international importance) for the rich diversity of animal and plant species it contains. Since time immemorial, people have lived in these 3730 hectares of land and water, spread over 15 communities in the Pas-de-Calais and North departments. The Audomarois marshes are today the only remaining cultivated wetlands in France, with around forty market gardeners working 440 hectares of land. Although it produces fifty different vegetables, it is particularly well known for its delicious cauliflowers (5 million heads grown per year) and succulent endives. Tilques carrots, soil-grown endive and the large green artichoke of Laon all have the « Parc » label. It has an abundance of plant and wildlife within a marvellous ecosystem: 300 species of plants, including one third of Frances aquatic plants, 210 species of birds observed in the last 20 years… Nature park, accessible to all visitors The National Nature Reserve in Clairmarais, formerly a prime source of peat which was cut right up to the end of the 19th century, is now a mosaic of lakes and rivers providing a perfect setting for a pleasant walk. A number of trails have been devised to be accessible to all visitors, whether they have hearing or sight disabilities or reduced mobility; the trails include listening points and a bird-observatory. Special signs and aids (plaques in Braille, life-lines, studded paths) have been installed all along the trail as well as bench seats. The unspoilt scenery and tranquillity of the place have attracted tourists for many years. But it is by boat that the wetlands can be seen at their best. Visitors have a wide choice of craft at their disposal: canoes, rowing boats, motor boats or launches offering guided tours. Find out more about the Saint Omer Region on

11 OU Larticle de la VDN sur les loisirs dans lAudomarois cle_le-nouveau-guide-des-estaminets-randonne.shtml mardi , 05:09 - PAR DAVID MONNERY Le guide estaminets et randonnées 2010 du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale vient de sortir. Le compagnon idéal pour être certain de conjuguer belle balade avec bonne chère et bonne ambiance. 1 Quatre nouveautés.- Quatre nouvelles adresses ont décroché le label Estaminets randonnées qui en compte désormais vingt-cinq. C'est d'ailleurs à la Baguernette, l'estaminet d'Isnor à Clairmarais que le nouveau guide a été dévoilé par l'équipe du parc à commencer par Philippe Godeau, responsable du pôle animation et territoire. « Ce label implique qu'il y ait au moins deux jeux traditionnels mis à disposition dans les établissements, qu'ils ne fassent pas que restaurant et que l'on puisse juste y boire un verre, qu'ils se situent dans une commune de moins de trois mille habitants, et qu'ils soient à proximité immédiate d'un parcours de randonnée pédestre, à cheval ou à vélo », explique-t-il. Ce label, créé en 2000 par le parc, vise à valoriser le patrimoine de son territoire tout en dynamisant la ruralité. « Depuis sa création, trente-sept établissements ont été labellisés, commente Philippe Godeau. Si le guide en répertorie vingt-cinq à l'heure actuelle, c'est que certains ont fermé et que d'autres ont mué en restaurant classique, ce qui ne correspondait plus à l'esprit du label. » 2 Accessibilité.- La présentation de ce guide est aussi l'occasion de rappeler les efforts soutenus que le parc mène depuis sa création pour favoriser l'accès à tous, sur tous les sites. L'exemple du Romelaëre, toujours pris en exemple, se décline notamment à travers la joëlette (notre photo) qui permet aux personnes à mobilité réduite de se promener sur les sentiers en compagnie de deux accompagnateurs. D'ailleurs, le parc vient de se doter d'une deuxième joëlette qu'il laissera à disposition d'Isnor, en accès libre aux personnes qui la demanderont. Cette offre est agrémentée par un autre équipement qui permet cette fois aux personnes à mobilité réduite de découvrir le marais directement sur l'eau grâce au mainalo. Une sorte de pédalo qui se manie comme un fauteuil roulant en toute stabilité. « L'important pour les personnes à mobilité réduite est qu'elles sont seules maître à bord. Elles sont parfaitement autonomes pour se promener en toute sécurité », assure Hervé Leleu, patron d'Isnor. Malgré sa simplicité d'utilisation, ce nouvel engin peine à trouver son public dans l'Audomarois, mais un peu de communication devrait rapidement faire tomber les dernières barrières d'appréhension. 3 Et des projets.- Alors que la réouverture du sentier du Lansberghe se concrétise chaque jour davantage, une nouvelle boucle devrait bientôt être créée dans le marais, à Clairmarais. Elle relierait la base d'Isnor à la réserve du Romelaere et devrait voir le jour cet été, ont annoncé les deux élus particulièrement en charge du marais : Bertrand Petit et Damien Morel. Par ailleurs, l'idée de rouvrir le chemin qui reliait jadis Saint-Omer à Watten trotte toujours dans les esprits du parc. * Parmi les nouveautés figurent également La Cambuse à Ruminghem, le Café des sports d'Alquines et le Tacot à Licques. Le guide est disponible dans toutes les communes et les offices de tourisme ou sur

12 La joëlette en démonstration par l'équipe du parc.

13 DOCUMENT 8 : Panneaux publicitaires Saint-Martin-au-Laert.

14 jeudi 4 décembre 2008 Il aura fallu 3 ans et saisir la justice pour quun afficheur soit mis en demeure de démonter ses panneaux ! Cette situation scandaleuse est la conséquence : de la carence du préfet du Pas-de-Calais et du maire concerné, des pratiques de nombreux afficheurs, notamment les principaux adhérents de lUnion de la publicité extérieure, qui violent sciemment le Code de lenvironnement, même lorsque les infractions commises sont des délits. de limpunité dont jouissent les délinquants de lenvironnement : les procureurs ne poursuivant quasiment jamais, ainsi que la récemment relevé le ministère de lEcologie. Cette situation pose également le problème de la légitimité du label parc naturel régional attribué inconsidérément à des territoires où "fleurissent" encore de très nombreux panneaux de grand format, comme à Saint-Omer, alors même que certaines communes "ordinaires", situées dans des périphéries urbaines et dénuées de tout patrimoine naturel ou historique, les bannissent. Paysages de France, qui a déjà fait démonter des centaines de panneaux installés en violation du Code de lenvironnement dans de nombreux PNR, ne compte pas en rester là. Concernant le PNR des caps et marais dopale, lassociation en appelle notamment au président du parc et au maire de Saint-Omer pour que soit mis fin sans délai à linvraisemblable situation qui prévaut actuellement. DOCUMENT 9 : Texte « Une situation scandaleuse »

15 Bref historique : 8 juillet 2005 : Paysages de France adresse une demande amiable au maire de Saint-Martin-au- Laërt. Celui-ci ne répondra jamais. 9 juillet 2005 : Paysages de France adresse une demande amiable au préfet du Pas-de-Calais. 17 août 2005 : Paysages de France adresse, en vain, une télécopie de relance au maire. 3 janvier 2007 : Paysages de France adresse une nouvelle demande amiable au préfet du Pas-de- Calais. 7 février 2007 : après plus dun an et demi de silence, le préfet annonce quil "fait procéder à lexamen de la demande de lassociation". 26 mars 2007 : la lettre du préfet en date du 7 février 2007 nayant pas été suivie deffets, Paysages de France renouvelle sa demande au préfet. Cette nouvelle demande ne recevra jamais la moindre réponse. 17 septembre 2007 : après plus de deux ans de démarches auprès du maire et du préfet, lassociation se résigne à saisir le tribunal administratif de Lille. 19 septembre 2007 : le tribunal transmet au préfet la requête déposée par Paysages de France. Le préfet ne répond pas au tribunal. 22 août 2008 : face au silence du préfet, le tribunal administratif de Lille le met en demeure de présenter des observations en défense. 8 septembre 2008 : la direction départementale de lÉquipement du Pas-de-Calais dresse un procès verbal à lencontre de lafficheur G&B. 24 septembre 2008 : plus de trois ans après la première demande de lassociation, le maire de Saint-Martin-au-Laërt met en demeure lafficheur G&B de supprimer ses panneaux, dans un délai de quinze jours et sous astreinte de 92,57 euros par jour de retard et par dispositif. Octobre 2008 : les panneaux sont enfin démontés.

16 DOCUMENT 10 : Photographie et texte Pollutions liées à lutilisation. Source : SAGE de lAudomarois. « …la qualité de leau est médiocre. Elle subit les apports extérieurs (Aa, canal), mais aussi les influences des activités internes au marais ; et se dégrade dautant plus que la circulation de leau est faible … »


Télécharger ppt "« HABITER LA FRANCE » NOUVEAUX PROGRAMMES DE TROISIEME Groupe Collège – Géographie DELDALLE Ph., DELOBEL V., GOMANNE S., LALOYAUX S. Avril 2012."

Présentations similaires


Annonces Google