La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mulhoue5/10/2007 Dépistage organisé du cancer du sein en Alsace Docteur Catherine GULDENFELS Médecin coordinateur de lADEMAS-ALSACE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mulhoue5/10/2007 Dépistage organisé du cancer du sein en Alsace Docteur Catherine GULDENFELS Médecin coordinateur de lADEMAS-ALSACE."— Transcription de la présentation:

1 Mulhoue5/10/2007 Dépistage organisé du cancer du sein en Alsace Docteur Catherine GULDENFELS Médecin coordinateur de lADEMAS-ALSACE

2 Mulhouse5/10/2006 Des chiffres : 1 million de nouveaux cas dans le monde 1 million de nouveaux cas dans le monde en France en France Plus de 1200 en Alsace Plus de 1200 en Alsace décès dans le monde décès dans le monde en France en France 280 en Alsace 280 en Alsace

3 Mulhouse5/10/2006 Incidence du cancer du sein Estimation en 2004 à partir des données des registres des cancers Nombre : nouveaux cas Nombre : nouveaux cas Variation importante avec lâge : 2/3 des cancers surviennent après 50 ans. Variation importante avec lâge : 2/3 des cancers surviennent après 50 ans. Age moyen en France : 61 ans Age moyen en France : 61 ans Variation dans le temps : 2% par an Variation dans le temps : 2% par an

4 Mulhouse5/10/2006 Répartition de lincidence et de la mortalité par cancers en Alsace (source : Registre des cancers du Bas-Rhin et du Haut-Rhin 1999) 3705 nouveaux cas Dont 1260 cancers sein 1641 décès Dont 279 par cancer sein

5 Mulhouse5/10/2006 incidence du cancer du sein / âge (registre du Haut-Rhin) 57 % des cancers du sein

6 Mulhouse5/10/2006 Mortalité du cancer du sein 1ère cause de décès chez la femme avant 75 ans 1ère cause de décès chez la femme avant 75 ans Plus de décès par an Plus de décès par an Stabilisation depuis 10 ans, voire décroissance Stabilisation depuis 10 ans, voire décroissance

7 Mulhouse5/10/2006 SURVIE Taux de survie : Taux de survie : En France : 85% à 5 ans tout stade confondus Pour des infiltrants <1cm, 97% à 5 ans, 83% à 20 ans Pour des formes métastatiques, 20% à 5 ans Facteurs pronostiques : Facteurs pronostiques :Âge Taille de la tumeur Grade élevé, marges, embolies vasculaires Atteinte ganglionnaire Récepteurs hormonaux

8 Mulhouse5/10/2006 Epidémiologie analytique Facteurs de risque : Sexe Sexe Âge moyen : 60 ans Âge moyen : 60 ans Antécédents personnels Antécédents personnels Antécédents familiaux Antécédents familiaux Facteurs hormonaux Facteurs hormonaux Facteurs alimentaires Facteurs alimentaires

9 Mulhouse5/10/2006 Antécédents personnels Cancer du sein : Cancer du sein : Risque de récidive de 4 à 8% à 5 ans selon les séries, 10% à 10 ans Hyperplasie atypique ou néoplasie lobulaire in situ Hyperplasie atypique ou néoplasie lobulaire in situ Irradiation thoracique Irradiation thoracique Bombe atomique, radioscopies itératives Maladie de Hodgkin (surtout si irradiation jeune <20 ans)

10 Mulhouse5/10/2006 Risque familial Expertise FNCLCC et INSERM 1998 Gènes de prédisposition : Gènes de prédisposition : BRCA1 (chromosome 17) et BRCA2 (chromosome 13) Femmes à très haut risque : Femmes à très haut risque : 3 cas 1er ou 2ème degré ou 2 cas 1er degré si<40 ans ou bilatéral ou si un sein et un ovaire Femmes à risque modéré : Femmes à risque modéré : 1 cas 1er degré avant 40 ans ou 2 cas 1er ou 2ème degré avant 60 ans

11 Mulhouse5/10/2006 Le THS Nombreuses études nord-américaines (méta-analyse dOxford) Nombreuses études nord-américaines (méta-analyse dOxford) Etudes plus récentes : WHI et MWS Etudes plus récentes : WHI et MWS RR de 1,3 pour O seuls à 2 pour OP après 4ème année de ttt RR de 1,3 pour O seuls à 2 pour OP après 4ème année de ttt Retour à la normale après arrêt => effet promoteur plutôt quinitiateur Etude française E3N : Etude française E3N : plus de femmes MGEN suivies près de 6 ans RR de 1,3 globalement mais variation selon le type de THS utilisé : oestrogènes seuls RR=1,1 oestroprogestatifs (progest. de synthèse) RR=1,4 OP avec progestérone naturelle RR=0,9 Pas de différence selon voie dadministration Recommandations : Recommandations : –Plutôt O seuls ou OP séquentiel que continu –Si signes de ménopause –Plutôt transdermique, doses le + faibles possible –Attention aux mastodynies –Surveillance par mammographies/2ans

12 Mulhouse5/10/2006 Le cancer : problème de Santé Publique Que faire? Prévention primaire Prévention primaire Actions au niveau des gènes, des mécanismes de la cancérogénèse ou des facteurs de risque Impossible pour le sein, possible pour le colon et le col Impossible pour le sein, possible pour le colon et le col Prévention secondaire Prévention secondaire Diagnostic et traitement précoce Dépistage Dépistage

13 Mulhouse5/10/2006 Quest-ce que le dépistage? C est la recherche d une maladie à un stade tellement précoce quelle ne s est encore manifestée par aucun signe Le dépistage sadresse donc à toutes les personnes qui sont en bonne santé apparente Le dépistage sadresse donc à toutes les personnes qui sont en bonne santé apparente Parmi elles, un très petit nombre sont porteuses de la maladie débutante Parmi elles, un très petit nombre sont porteuses de la maladie débutante

14 Mulhouse5/10/2006 Pré requis pour un dépistage Il faut : Une maladie fréquente et grave Une maladie fréquente et grave Bien connaître lhistoire de la maladie avec une phase pré clinique longue Bien connaître lhistoire de la maladie avec une phase pré clinique longue Un test de dépistage efficace, non délétère et facilement applicable Un test de dépistage efficace, non délétère et facilement applicable Disposer de moyens diagnostiques Disposer de moyens diagnostiques Disposer dun traitement efficace Disposer dun traitement efficace

15 Mulhouse5/10/2006 Application au dépistage du cancer du sein 1er cancer féminin 1er cancer féminin Cest un cancer dévolution lente Cest un cancer dévolution lente Temps de doublement : 100 jours (250 jours après 50 ans)Temps de doublement : 100 jours (250 jours après 50 ans) 7 à 8 ans entre la 1ère ç et un EOA de 5 mm puis 2 ans pour devenir palpable7 à 8 ans entre la 1ère ç et un EOA de 5 mm puis 2 ans pour devenir palpable Test = mammographie Test = mammographie Bonne sensibilité, spécificité Bonne sensibilité, spécificité Innocuité si bonne qualité Innocuité si bonne qualité Contrôle de Qualité Contrôle de Qualité Moyens de diagnostic et de traitement efficaces, en nombre suffisant Moyens de diagnostic et de traitement efficaces, en nombre suffisant

16 Mulhouse5/10/2006 Objectifs du dépistage Baisse de la mortalité (30% dans les essais randomisés) Baisse de la mortalité (30% dans les essais randomisés) Détection précoce des tumeurs pour diminuer les traitements lourds Détection précoce des tumeurs pour diminuer les traitements lourds Amélioration de la qualité de vie Amélioration de la qualité de vie Égalité daccès Égalité daccès évaluation de la campagne de dépistage évaluation de la campagne de dépistage

17 Mulhouse5/10/2006 Modalités pratiques Population cible : Femmes de 50 à 74 ans Population cible : Femmes de 50 à 74 ans Sauf : Sauf : Mammo depuis moins dun anMammo depuis moins dun an Adressée pour symptôme suspectAdressée pour symptôme suspect Cancer du seinCancer du sein Suivie pour image anormaleSuivie pour image anormale Facteurs de risque importants : HEA, CLIS, gène de prédisposition ou proba élevée de lavoirFacteurs de risque importants : HEA, CLIS, gène de prédisposition ou proba élevée de lavoir La femme se rend chez un radiologue conventionné pour le dépistage La femme se rend chez un radiologue conventionné pour le dépistage DirectementDirectement Sur invitation de son médecinSur invitation de son médecin Sur invitation de la SGSur invitation de la SG

18 Mulhouse5/10/2006 Réalisation de lexamen Radiologue présent sur le site Radiologue présent sur le site Information de la femme Information de la femme Coordonnées dun médecin pour le suivi Coordonnées dun médecin pour le suivi 2 incidences par sein 2 incidences par sein Incidences complémentaires si besoin ( profil, localisé comprimé ) Incidences complémentaires si besoin ( profil, localisé comprimé ) Examen clinique Examen clinique résultat 1ère lecture : ACR 1 ou 2 résultat 1ère lecture : ACR 1 ou 2 envoi des clichés et de la fiche à la SG envoi des clichés et de la fiche à la SG résultat 1ère lecture : Anomalie = bilan complémentaire (agrandissement, écho, …) résultat 1ère lecture : Anomalie = bilan complémentaire (agrandissement, écho, …) bilan ACR 1 ou 2 : 2ème lecture à la SG bilan ACR 1 ou 2 : 2ème lecture à la SG bilan ACR 3, 4 ou 5 : 1 cliché et CR à la SG bilan ACR 3, 4 ou 5 : 1 cliché et CR à la SG

19 Mulhouse5/10/2006 A lAdemas-Alsace 2ème lecture des clichés par des radiologues volontaires spécialisés 2ème lecture des clichés par des radiologues volontaires spécialisés 3ème lecture éventuelle 3ème lecture éventuelle Envoi du résultat à la femme, le médecin et le radiologue : Envoi du résultat à la femme, le médecin et le radiologue : ACR 1 OU 2 nouveau test dans 2 ans ACR 1 OU 2 nouveau test dans 2 ans ACR 3,4,5 pour le 2ème lect. examens complémentaires ACR 3,4,5 pour le 2ème lect. examens complémentaires Suivi des examens complémentaires Suivi des examens complémentaires

20 Mulhouse5/10/2006 Intérêt du dépistage organisé du cancer du sein Invitations et prise en charge totale tous les deux ans équité daccès, respect du rythme des examens Deuxième lecture des clichés considérés comme normaux par le 1er radiologue diminuer les faux négatifs, augmenter la sensibilité Suivi et évaluation continue éviter les perdus de vue, surveillance des critères précoces defficacité Formation des radiologues et contrôle de qualité semestriel des appareils

21 Mulhouse5/10/2006 Le nombre de mammographies ADEMAS Bas-RhinHaut-RhinTOTAL (31/8)

22 Mulhouse5/10/2006

23 Mulhouse5/10/2006

24 Mulhouse5/10/2006

25 Mulhouse5/10/2006

26 Mulhouse5/10/2006 Indicateurs précoces defficacité dans le Haut-Rhin 2002 (10 ) total dépistées % ex compl L1 16,8%17,5%16,1%14,6%12,3%14,9% % rappel L2-3 2,5%1%1,3%1%0,7%1% opérées Cancers % C vus par L2 08,2%8,3%7%2,8%6,8% (35 cas) Tx détection 0,4%0,9%0,8%0,4%0,3%0,7% VPP dépistage 2,3%5%4,6%2,8%2,1%3,9% VPP chirurgie 75%81%83%91%90%85%

27 Mulhouse5/10/2006 LES CANCERS DEPISTES Bas-Rhin Haut-Rhin 1er examen examens ultérieurs 1er examen nombre total % CCIS 20,1%14,3%13,9% T =< 10mmm (infiltrants) T =< 10mmm (infiltrants)31,1%40,1%41,3% N- (infiltrants) 70,6%74,1%73,2% mammectomie30,9%26,8%20,4%

28 Mulhouse5/10/2006 Conclusion Taux de survie en France : Taux de survie en France : 84% à 5 ans tous stades confondus 84% à 5 ans tous stades confondus 97% à 5 ans pour les infiltrants <1cm 97% à 5 ans pour les infiltrants <1cm Ademas : 40% de cancers <1cm Ademas : 40% de cancers <1cm Hors Ademas : 17% de cancers <1cm


Télécharger ppt "Mulhoue5/10/2007 Dépistage organisé du cancer du sein en Alsace Docteur Catherine GULDENFELS Médecin coordinateur de lADEMAS-ALSACE."

Présentations similaires


Annonces Google