La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PHYSIOLOGIE DU GRELE Le grêle constitue une interface entre le milieu extérieur et lintérieur: cest une frontière qui doit : -défendre le milieu: reconnaître,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PHYSIOLOGIE DU GRELE Le grêle constitue une interface entre le milieu extérieur et lintérieur: cest une frontière qui doit : -défendre le milieu: reconnaître,"— Transcription de la présentation:

1 PHYSIOLOGIE DU GRELE Le grêle constitue une interface entre le milieu extérieur et lintérieur: cest une frontière qui doit : -défendre le milieu: reconnaître, rejeter les substances nocives polluants ( métaux lourds), toxines bactériennes,bactéries pathogènes,levures virus -Laisser passer lapprovisionnement = labsorption intestinale

2 -Cette frontière ne peut fonctionner sans un élément intermédiaire indispensable: la flore intestinale avec laquelle elle doit entretenir des » rapports de bon voisinage» pour - la régulation des flux bactériens, - digérer certaines substances, - et développer le système immunitaire intestinal

3 1. LES STRUCTURES 1.1 La muqueuse intestinale 1.2 La flore 1.3 Le système de défense

4 1.1 LA MUQUEUSE INTESTINALE Le grêle est organisé pour multiplier la surface utile côté muqueux: pour 4 mètres de grêle la surface côté séreux est =0.4m2, côté muqueux =250m2 Le grêle est un cylindre de 4 m de long où la muqueuse est plissée en valvules conniventes transversales qui multiplient la surface par 3, les valvules sont plissées en villosités qui multiplient par 30, enfin les microvillosités de la bordure en brosse de lentérocyte multiplient la surface par 60. Les cryptes sont des replis invaginés dans le chorion entre les villosités.

5 LENTEROCYTE est la cellule absorbante La membrane plasmique au pôle apical a une bordure en brosse faite de microvillosités. Elles incluent les enzymes et les transporteurs selon une « mosaïque fluide ». La membrane du pôle baso-latéral est comme celle des autres cellules. La jonction et ladhérence entre les pôles apicaux des entérocytes est la jonction serrée ( tight junction)

6 LES AUTRES CELLULES Les cellules indifférenciées du fond des cryptes deviennent matures au fur et à mesure de leur migration vers le sommet Les cellules caliciformes, dans les cryptes, sécrètent le mucus Les cellules de Paneth sécrètent une enzyme qui dégrade la paroi bactérienne, et sont, aussi, riches en Ig G et IgA. Les cellules endocrines, dans les cryptes, sécrètent de multiples hormones

7 1.2 LA FLORE De plus en plus abondante plus on descend, de plus en plus anaérobie Elle représente plusieurs centaines de grammes, plusieurs centaines de milliers de milliards (100x10*12) le maximum est dans le colon. Elle est constituée de la flore endogène, elle même dominante ( 300 à 400 espèces différentes dans le côlon), et sous dominante... Et de la flore de passage

8 1.3 LE SYSTEME DE DEFENSE INTESTINAL Le système immunitaire (galt = Gut Associated Lymphoid Tissue) organisé en citadelles( follicules lymphoïdes et plaques de Peyer) et patrouilles ( lymphocytes T et B) qui, entre autres, informent le système immunitaire. 60% de la masse lymphoïde de lorganisme se situe au niveau de lépithélium digestif. Il sécrète une Ig A sécrétoire quon ne trouve que là, et qui a un rôle clé dans la lutte contre les micro organismes et dans la « tolérance immunitaire ». Le système non spécifique : flux intestinal, mucus,couche aqueuse, desquamation, polynucléaires etc..

9 2. LES FONCTIONS 2.1 Absorption de leau et des électrolytes 2.2 Digestion et absorption des glucides 2.3 Digestion et absorption des protéines 2.4 Digestion et absorption des lipides 2.5 Absorption des vitamines 2.6 Absorption du fer 2.7 Absorption du calcium

10 2- LES FONCTIONS ( suite) 2.5- Absorption du fer. Lorganisme contient 4g (2.5=hémoglobine), pool maintenu constant par un apport égal aux pertes, labsorption régule léquilibre du pool. Labsorption se fait dans le grêle proximal, sous forme de fer ferreux ( Fe ++), il est transporté avec un proton. Sil y a assez de fer, il reste dans la cellule incorporé à la ferritine et sera perdu à la mort de lentérocyte. Sil en manque, il sera transporté par la transferrine.

11 2.LES FONCTIONS ( suite) 2.6 absorption du calcium :il est alimentaire, exogène,et endogène ( 400 mg/j) venant des sécrétions digestives. Dans les deux cas il doit être ionisé pour être absorbé. Labsorption para cellulaire ( jéjunum et iléon) liée au gradient de concentration est une diffusion, concerne moins de 20%, et dépend de létat des jonctions serrées, et ne dépend pas de la Vit.D. La voie cellulaire( duodénum) : au pôle apical, diffusion facilitée, et en partie fonction de la Vit.D. puis transport intracellulaire grâce à une protéine porteuse, dont la synthèse dépend de la Vit D. La sortie se fait par une pompe active qui échange Ca et Na, ou Ca et Mg, transport non saturable. Cest cette voie qui règle labsorption. La vit D.intervient sur les 3 stades de labsorption par lentérocyte. Son métabolisme est contrôlé par la calcémie, directement ou par lintermédiaire du foie et du rein.( rôle ici de la PTH)

12 2. LES FONCTIONS ( suite) Absorption de leau et des électrolytes : Lintestin absorbe chaque jour 6 à 8l deau. Chaque cellule doit transporter *9 molécules deau / seconde. Rôle critique dans le maintien de lhydratation et léquilibre acido-basique,établissement dun gradient de sodium grâce à des pompes à sodium ( transportent 4.5 billions dions Na+/ mn et par cellule).

13 2.LES FONCTIONS ( suite) Digestion et absorption des glucides : après digestion intra luminale des poly saccharides ( amidon), les oligo saccharides ( saccharose, lactose) sont hydrolysés par les enzymes de la bordure en brosse, et sont absorbés,.par voie trans cellulaire surtout, ( avec un transporteur, sodium dépendant).et para cellulaire par diffusion suivant le gradient de concentration.

14 2.LES FONCTIONS ( Suite) Digestion et absorption des protéines Elles sont exogènes, venues de lalimentation et endogènes, « récupérées » des fuites plasmatiques et de la desquamation des cellules digestives, ( salivaires, gastriques biliaires pancréatiques etc.) La digestion intra luminale est le fait des enzymes gastriques( pepsine) et pancréatiques(trypsine etc.), produisant des acides aminés( aa) et des oligo peptides. Les aa sont absorbés de façon un peu similaire aux glucides( diffusion facilitée Na+ dépendante), Les oligopeptides sont absorbés par transfert actif.

15 2.LES FONCTIONS ( Suite) 2.4 -Digestion et absorption des lipides: ¾ sont des triglycérides,le reste des phospholipides, des esters de cholestérol et des vitamines liposolubles. Pour être absorbés, les lipides doivent être hydro solubles. Ils seront émulsionnés ( estomac) puis hydrolysés ( duodénum; sécrétions biliaire et pancréatique).Les sels biliaires sont amphipathiques et forment des micelles qui se chargent en mono glycérides,acides gras à chaîne longue, et stérols. La captation par lentérocyte est une diffusion passive, après désintégration de la micelle. Les sels biliaires pour des raisons de pH /pK sont réabsorbés dans liléon.

16 2.LES FONCTIONS ( Suite) 2.4 (suite) Digestion et absorption des lipides Entrés dans la cellule sous forme mono moléculaire, ils ressortent sous forme particulaire: chylo microns et lipo protéines. Ils passent dans les vaisseaux lymphatiques. Le cholestérol est surtout endogène ( sels biliaires), il doit être libre ( non estérifié) pour être absorbé, re estérifié dans lentérocyte, et incorporé dans les chylomicrons. Les vitamines lipo solubles ( ADEK) sont absorbées dans le grêle proximal.


Télécharger ppt "PHYSIOLOGIE DU GRELE Le grêle constitue une interface entre le milieu extérieur et lintérieur: cest une frontière qui doit : -défendre le milieu: reconnaître,"

Présentations similaires


Annonces Google