La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA PLACE DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES CHEZ LES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE Etude prospective multicentrique réalisée auprès des patients et des professionnels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA PLACE DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES CHEZ LES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE Etude prospective multicentrique réalisée auprès des patients et des professionnels."— Transcription de la présentation:

1 LA PLACE DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES CHEZ LES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE Etude prospective multicentrique réalisée auprès des patients et des professionnels de santé de cancérologie dans 4 hôpitaux de la région Rhône-Alpes Le 17/05/2013 Dr Morandini Corinne

2 INTRODUCTION Définition des médecines complémentaires : Définition des médecines complémentaires : o « Groupe de systèmes médicaux et de santé, de pratiques et de produits divers qui ne sont pas considérés actuellement comme faisant partie de la médecine conventionnelle » National Center for Complementary and Alternative Medicine (NCCAM) (1). o LOrdre National des Médecins (2) préfère parler de « pratiques médicales non éprouvées » terme plus orienté sur laspect scientifique, par opposition à la médecine classique qui est rigoureusement étudiée, discutée, validée et régulièrement soumise à la critique scientifique. Distinction entre : Distinction entre : Médecines complémentaires Médecines complémentaires Médecines alternatives Médecines alternatives Médecines parallèles Médecines parallèles

3 EPIDEMIOLOGIE Les médecines complémentaires sont de plus en plus utilisées : Les médecines complémentaires sont de plus en plus utilisées : De 33,4% en 1990 (3) à 42,1% en 1997 (7). De 33,4% en 1990 (3) à 42,1% en 1997 (7). La prévalence chez les patients en cancérologie: La prévalence chez les patients en cancérologie: Entre 15% et 75% en Europe (12) Entre 15% et 75% en Europe (12) De 28,5% (6) à 34% (14) en France chez les patients sous chimiothérapie. De 28,5% (6) à 34% (14) en France chez les patients sous chimiothérapie.

4 LES EFFETS DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES ACUPUNCTURE HOMEOPAT HIEHYPNOSE PHYTOTHERAPI E NATUROPA THIEMASSAGEVISCUM ALBUM BELJANSK I DOULEUR +(18,19) +(20,21,22) NAUSEES- VOMMISSEMENTS +(23,24,25) +(27) ANXIETE +(49) +(50) +(51,52,53) ASTHENIE +(38,39) +(40) INSOMNIE +/- (44,45) +(46) -(47,48) SYNDROME CLIMATERIQUE +(28,29)+(30)+(31) + / - (32,33,34)-(37) STOMATITE +(43) DERMATITE RADIQUE +(41,42) TRAITEMENT ADJUVANT -(64) +?(54,55,56,57)+?(60)

5 OBJECTIFS OBJECTIFS Evaluer les besoins en médecines complémentaires des patients sous chimiothérapie. Evaluer les besoins en médecines complémentaires des patients sous chimiothérapie. Connaître la prévalence de leur utilisation dans cette population. Connaître la prévalence de leur utilisation dans cette population. Evaluer les connaissances des professionnels de santé de cancérologie sur les bénéfices et les risques de lutilisation des médecines complémentaires. Evaluer les connaissances des professionnels de santé de cancérologie sur les bénéfices et les risques de lutilisation des médecines complémentaires. Connaître les bénéfices recherchés par les patients en utilisant les médecines complémentaires. Connaître les bénéfices recherchés par les patients en utilisant les médecines complémentaires. Connaître les attentes des patients envers les professionnels de santé. Connaître les attentes des patients envers les professionnels de santé. Situer la place des médecines complémentaires dans les soins de support. Situer la place des médecines complémentaires dans les soins de support. ENQUETE SUR LUTILISATION DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES DANS LES HOPITAUX DE JOUR DE CANCEROLOGIE DE LA REGION RHONE-ALPES

6 MATERIEL et METHODE MATERIEL et METHODE Le type détude Le type détude Etudes multicentriques prospectives déclaratives Auto-questionnaire (annexe 1) des patients o o distribué aux patients dans les hôpitaux de jour doncologie de Grenoble, Saint- Etienne, Annecy, Chambéry par les médecins, infirmières ou secrétaires suivant les sites o o Pendant 3 semaines consécutives o o Questionnaire anonyme : établi à partir de la bibliographie (6,14), des objectifs de létude et dentretiens directs auprès de patients. Auto-questionnaire anonyme distribué aux professionnels de santé travaillant en cancérologie dans ces centres par courrier, mailing liste (annexe 3).

7 ENQUETE SUR LUTILISATION DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES DANS LES HOPITAUX DE JOUR DE CANCEROLOGIE DE LA REGION RHONE-ALPES MATERIEL et METHODE MATERIEL et METHODE La population étudiée La population étudiée Les patients : Les patients : Ensemble des patients traités par chimiothérapie dans 4 HDJ doncologie (Grenoble, Chambéry, Saint-Etienne, Annecy) ont été inclus. Ensemble des patients traités par chimiothérapie dans 4 HDJ doncologie (Grenoble, Chambéry, Saint-Etienne, Annecy) ont été inclus. Les patients présentant des troubles de la compréhension ont été exclus. Les patients présentant des troubles de la compréhension ont été exclus. Les professionnels de santé : Les professionnels de santé : Les médecins investigateurs des 4 centres Les médecins investigateurs des 4 centres Les infirmières de consultation dannonce de Grenoble et de Chambéry Les infirmières de consultation dannonce de Grenoble et de Chambéry Lensemble des médecins prenant en charge des patients ayant un cancer à lhôpital de Chambéry Lensemble des médecins prenant en charge des patients ayant un cancer à lhôpital de Chambéry La saisie et lanalyse statistique La saisie et lanalyse statistique La saisie : logiciel Excel La saisie : logiciel Excel Lanalyse statistique : logiciel SPSS Lanalyse statistique : logiciel SPSS

8 LES RESULTATS : Enquête auprès des patients LE TAUX DE REPONSE : LE TAUX DE REPONSE : 291 questionnaires exploitables 291 questionnaires exploitables 37 patients ont refusé de répondre au questionnaire 37 patients ont refusé de répondre au questionnaire 10 patients ou questionnaires ont été exclus 10 patients ou questionnaires ont été exclus LA PREVALENCE : LA PREVALENCE : 116 utilisateurs 116 utilisateurs 175 non-utilisateurs 175 non-utilisateurs Soit 86,1% de réponses Soit 39,8% dutilisateurs de médecines complémentaires chez les patients sous chimiothérapie dans ces 4 HDJ.

9 LES RESULTATS : Enquête auprès des patients LES TYPES DE MEDECINES COMPLEMENTAIRES UTILISEES: LES TYPES DE MEDECINES COMPLEMENTAIRES UTILISEES:

10 LES RESULTATS : Enquête auprès des patients Lorientation vers les médecines complémentaires Lorientation vers les médecines complémentaires La recherche des coordonnées ou de produits La recherche des coordonnées ou de produits

11 Les buts de lutilisation des médecines complémentaires Les buts de lutilisation des médecines complémentaires Laide ressentie par les patients Laide ressentie par les patients LES RESULTATS : Enquête auprès des patients

12 LA RECHERCHE DE LINTERET SCIENTIFIQUE : LA RECHERCHE DE LINTERET SCIENTIFIQUE : 57,4% des utilisateurs des médecines complémentaires 57,4% des utilisateurs des médecines complémentaires 42,6% des non-utilisateurs 42,6% des non-utilisateurs 76,5% des patients parlent à un professionnel de leur utilisation des médecines complémentaires. LES RESULTATS : Enquête auprès des patients

13 Les patients névoquent pas leurs utilisations car : Les patients névoquent pas leurs utilisations car : La question ne leur a pas été posée : 81% des patients. La question ne leur a pas été posée : 81% des patients. 21,6% nont pas pensé à leur en parler. 21,6% nont pas pensé à leur en parler. 18,9% pensent que leurs médecins ne comprendraient pas. 18,9% pensent que leurs médecins ne comprendraient pas. 13,5% pensent que ce nest pas important ou 8,5% quil ny a pas dintérêt quils soient au courant. 13,5% pensent que ce nest pas important ou 8,5% quil ny a pas dintérêt quils soient au courant. 5,4% pensent que leurs médecins désapprouveraient. 5,4% pensent que leurs médecins désapprouveraient. 2,7% évoquent la crainte dêtre jugés. 2,7% évoquent la crainte dêtre jugés. 73% de lensemble des patients interrogés aimeraient avoir accès aux médecines complémentaires dans leur centre de traitement, surtout si ce sont des utilisateurs.

14 LES RESULTATS : Enquête auprès des patients 83,6% de lensemble des patients veulent aborder le sujet des médecines complémentaires avec un professionnel : 83,6% de lensemble des patients veulent aborder le sujet des médecines complémentaires avec un professionnel : 84,3% avec leur oncologue 84,3% avec leur oncologue 47,4% avec leur médecin traitant 47,4% avec leur médecin traitant 18,8% avec une infirmière 18,8% avec une infirmière Ils attendent : Ils attendent :

15 LES RESULTATS : Enquête auprès des professionnels de santé 24 professionnels de santé ont répondu : 24 professionnels de santé ont répondu : 14 oncologues 14 oncologues 1 chirurgien 1 chirurgien 1 médecin dont la spécialité nest pas connue 1 médecin dont la spécialité nest pas connue 1 pharmacien 1 pharmacien 7 infirmières de consultation dannonce 7 infirmières de consultation dannonce 5 médecins, 3 infirmières et le pharmacien ont déjà eu recours aux médecines complémentaires (37,5% des professionnels). 5 médecins, 3 infirmières et le pharmacien ont déjà eu recours aux médecines complémentaires (37,5% des professionnels). Les professionnels de santé estiment avoir peu de connaissances sur les médecines complémentaires : Les professionnels de santé estiment avoir peu de connaissances sur les médecines complémentaires :

16 LES RESULTATS : Enquête auprès des professionnels de santé Quand les patients leur demandent leur avis sur lutilisation des médecines complémentaires : 8 médecins le donnent (47%), le pharmacien le donne. une infirmière le donne, et 2 parfois (42,8%). La question du meilleur type de médecines complémentaires : Pour 2 médecins et le pharmacien est souvent posée (12,5%). Pour 2 médecins et une infirmière est parfois posée (12,5%). Pour 11 médecins et 6 infirmières nest jamais posée (71%).

17 LES RESULTATS : Enquête auprès des professionnels de santé Tous les professionnels de santé souhaitent lintégration des médecines complémentaires dans les soins de support (6,12,14,75). Tous les professionnels de santé souhaitent lintégration des médecines complémentaires dans les soins de support (6,12,14,75). Les indications des médecines complémentaires pour les professionnels de santé sont : Les indications des médecines complémentaires pour les professionnels de santé sont : Ils souhaitent des formations en : Ils souhaitent des formations en :

18 LA DISCUSSION Patients ayant un cancerPatients sous chimiothérapie Sous estimation de notre prévalence? (42,43) Les particularités géographiques (6,12) La population La méthode Simplicité du questionnaireQuestions fermées

19 LA DISCUSSION : Les réponses aux questionnaires Elle est proche de celle retrouvée dans dautres études (5,6,12,14). Elle est proche de celle retrouvée dans dautres études (5,6,12,14). Elle est par contre beaucoup moins importante que dans létude de Dy avec une prévalence de 88% (4). Elle est par contre beaucoup moins importante que dans létude de Dy avec une prévalence de 88% (4). Les professionnels de santé évoquent donc peu le sujet des médecines complémentaires. Prévalence : 39,8% Estimation des professionnels de santé : 31,8%

20 LA DISCUSSION : Les réponses aux questionnaires Nous serons peut être plus vigilants avec ce profil de patients, mais nous devons insister sur les précautions à prendre avec certaines médecines complémentaires avec TOUS nos patients. Le profil dutilisateur Femmes (6,8,9,12) Entre 50 et 70 ans (6,12) Diplômées, niveau socio-professionnel élevé (10,11) Plusieurs types de traitements conventionnels

21 LA DISCUSSION : Les réponses aux questionnaires Lamélioration de la qualité de vie fait écho à la définition des soins de support. Il existerait donc une place pour les médecines complémentaires. Lapport des médecines complémentaires pour les patients Amélioration de la tolérance des traitements (5) Renforcement des défenses (12) Amélioration de la qualité de vie (8,9) 92% ressentent une aide (12) Les indications des médecines complémentaires pour les professionnels de santé Amélioration de la prise en charge de la douleur

22 Les non-utilisateurs nont pas recours aux médecines complémentaires, car : Les non-utilisateurs nont pas recours aux médecines complémentaires, car : La majorité ne sest jamais posée la question. La majorité ne sest jamais posée la question. Mollasiotis (12) montre que 43% sont satisfaits de la médecine conventionnelle, 34% ne se sont pas posés la question, 15% ne croient pas à lefficacité des médecines complémentaires. Mollasiotis (12) montre que 43% sont satisfaits de la médecine conventionnelle, 34% ne se sont pas posés la question, 15% ne croient pas à lefficacité des médecines complémentaires. Les non-utilisateurs ont moins confiance dans les médecines complémentaires que les utilisateurs. complémentaires que les utilisateurs. LA DISCUSSION : Les réponses aux questionnaires

23 Les patients et les professionnels de santé nont pas conscience des risques des médecines complémentaires. conscience des risques des médecines complémentaires. Il faut une collaboration entre la médecine conventionnelle et les médecines complémentaires. 3/4 des patients ont évoqué leur utilisation des médecines complémentaires avec un professionnel de santé et en particulier avec leur médecin traitant. Résultat supérieur à dautres études (6,12,14) 64% des utilisateurs pensent que les médecines complémentaires nont pas deffet secondaire, 52% quil ny a pas dinteraction (14). 87,5% des professionnels ne connaissent pas les interactions entre phytothérapie et chimiothérapie.

24 CONCLUSION Evolution de loncologie, de la prise en charge des patients et des médecines complémentaires. 39,8% dutilisateurs Homéopathie, phytothérapie, acupuncture, massage Améliorer la tolérance des traitements Efficacité ressentie 3/4 des utilisateurs évoquent ce recours avec un professionnel. Les professionnels pensent avoir peu de connaissances sur les médecines complémentaires. Lintégration des médecines complémentaires dans les centres de traitements

25 LES PROPOSITIONS Apporter des connaissances aux professionnels de santé. Poser la question des médecines complémentaires aux patients. Informer les patients sur les médecines complémentaires (annexe 10) Lintégration des médecines complémentaires dans les soins de support. Exemple de certains centres Diminution des disparités et des inégalités. MERCI

26 LES PROPOSITIONS Apporter des connaissances aux professionnels de santé. Poser la question des médecines complémentaires aux patients. Informer les patients sur les médecines complémentaires (annexe 10) Lintégration des médecines complémentaires dans les soins de support. Exemple de certains centres Diminution des disparités et des inégalités. MERCI

27


Télécharger ppt "LA PLACE DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES CHEZ LES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE Etude prospective multicentrique réalisée auprès des patients et des professionnels."

Présentations similaires


Annonces Google