La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une société chrétienne dominée par l’Eglise.. Le temps chrétien La journée commence par la grande prière des Vigiles. De novembre à Pâques, les frères.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une société chrétienne dominée par l’Eglise.. Le temps chrétien La journée commence par la grande prière des Vigiles. De novembre à Pâques, les frères."— Transcription de la présentation:

1 Une société chrétienne dominée par l’Eglise.

2 Le temps chrétien La journée commence par la grande prière des Vigiles. De novembre à Pâques, les frères se lèvent à la 8e heure de nuit (vers 2 heures du matin, après 8 heures environ de sommeil). Laudes est le grand office du lever du jour. Comme dans l’Antiquité, les religieux vaquent à leurs activités pendant les heures de la journée. Prime (vers 6 heures) et les autres petites heures, tierce (vers 9 heures), sexte (vers midi), none (vers 15 heures) correspondent aux quatre divisions du jour chez les Romains ; les prières sont plus courtes de façon à pouvoir être récitées sur place pendant les travaux… De Carême à Pâques, les frères prennent un repas après Vêpres. « L’heure de l’office de Vêpres doit être fixée de façon que les frères n’aient pas besoin d’allumer une lampe pour le repas, et que tout se termine à la lumière du jour ». Après les Vêpres, les religieux se rendent à la lecture des Conférences. Quand tous sont réunis, ils disent Complies, ensuite nul n’a la permission de parler.

3 Le jugement dernier de Jean Cousin (vers 1522, huile sur toile, Louvre)

4 La société d’ordre: détail de vitrail

5 Intronisation du cardinal par la pape par le Pinturicchio ( )  Le pape intronise un cardinal par le don du chapeau.

6 Le clergé régulier SSSSaint Benoît (par Hermann Nigg), fondateur de la règle bénédictine.

7 Innocent IV ordonne aux mendiants d’aller évangéliser les Tatars, miniature du Miroir Historial de Vincent de Beauvais, vers 1250, Bibliothèque nationale de France, Paris. Innocent IV ordonne aux mendiants d’aller évangéliser les Tatars, miniature du Miroir Historial de Vincent de Beauvais, vers 1250, Bibliothèque nationale de France, Paris. Pape en assis en majesté sur son trône. Le dais évoque la sainteté. Couleurs: rouge cardinal et bleu roi frappé de soleil symbolisant la puissance. Tiare pontificale symbolisant pouvoir et richesse. Cardinaux richement parés Pouvoir laïque au service de l’Eglise. L’épée évoque la force et accompagne l’évangélisation. La torche symbolise à la fois la lumière de la foi et le bûcher La posture agenouillée et les simples robes de bure des mendiants évoquent l’humilité, la pauvreté et l’obéissance. La mission pontificale évoque la mission principale des mendiants: la prédication et l’évangélisation.

8 Saint François en extase de Francisco de Zurbaran, 1639, Huile sur toile, National Gallery, Londres. Position de la tête en « extase », tournée vers Dieu, symbolisant la piété. Le crâne: vanité appelant à l’abandon des plaisirs terrestres, à l’abstinence et l’austérité. La robe de bure traditionnelle et la cordelette des Franciscains évoquent la pauvreté. Le décor sombre appelle au dépouillement, St François illuminé par l’esprit saint La position agenouillée symbolise l’humilité

9 L’église comme un livre ouvert  Chœur: là où se tient le clergé durant l’office.  Nef centrale: les paroissiens prennent place dans la nef, femmes et hommes séparées.  Les absides sont des chapelles dédiées à des saints particuliers, dont on peut venir demander l’intercession.

10 Le tympan de l’église Sainte Foy de Conques: le jugement dernier.

11 Détails  l’orgueil : un chevalier, revêtu de sa cotte de maille est désarçonné de son cheval à coups de fourche.  l’adultère ou la luxure : la femme à la poitrine dénudée avec son amant sont liés par le cou.  la paresse : le damné est couche sous les pieds de Satan.  l’avarice : un homme est pendu, sa bourse au cou, un crapaud à ses pieds.  la calomnie : un démon arrache la langue d’un petit personnage.  la colère : le diable dévore le cerveau d’un damné qui se suicide en plongeant un couteau dans sa gorge  la vanité : dans le triangle à gauche, un diable s’empare de la harpe d’un damné et lui arrache la langue avec un crochet

12 Le monastère : un complexe fondé dans le « désert »

13 L’art gothique et les cathédrales Cathédrales de Bourges et de Chartres

14

15 L’hospice des quinze- vingt :  L'hospice des quinze-vingts a été fondé vers 1260 par saint Louis Le nom de Quinze-Vingts veut dire trois cents (15 × 20 = 300), et de fait, l'hospice comprenait trois cents lits. Le but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient en détresse. L’hospice était sous le contrôle de l’évêque et de ses clercs.  L'hospice des quinze-vingts a été fondé vers 1260 par saint Louis Le nom de Quinze-Vingts veut dire trois cents (15 × 20 = 300), et de fait, l'hospice comprenait trois cents lits. Le but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient en détresse. L’hospice était sous le contrôle de l’évêque et de ses clercs. hospicesaint Louishospicesaint Louis  « Aussi li benoiez roys fit acheter une piece de terre de les Saint- Ennouré, où il fist fere une grant mansion porce que les poures avugles demorassent ilecques perpetuellement jusques à trois cents ; et ont tous les ans de la borse du roy, pour potages et autres choses, rentes. En laquelle méson est une église que il fist fere en l'eneur de saint Remi, pour que lesditzs avugles oients ilecques le service Dieu.» Vie de Saint Louis (1303), de Guillaume de Saint-Pathus. Guillaume de Saint-PathusGuillaume de Saint-Pathus

16 Les enluminures

17 Les sept missionnaires Ayroles/Critone

18 Les cathares Le groupe d’hérétiques qui habitent dans notre région, c’est-à-dire les diocèses de Narbonne, Béziers, Carcassonne, Albi, Toulouse, Cahors, Agen et Périgueux, croit qu’il existe deux Dieux, un Dieu bon et un Dieu mauvais. Ils déclarent que le monde et tout ce qui existe de visible en lui a été créé et fait par le Dieu malfaisant. Ils rejettent le baptême des enfants parce que ceux-ci n’ont pas la foi, et, citant l’Evangile, disent que celui qui n’a pas la foi sera condamné. Ils ne croient pas à la résurrection des corps. Le feu dont sont brûlés les cathares ne fait pas souffrir, car Dieu les assiste pour qu’ils n’aient pas grande douleur. La confession que l’on fait aux prêtres ne vaut rien par ce que les prêtres entretiennent des maîtresses, et que se confesser aux prêtres, c’est comme se confesser au loup. Témoignages de cathares recueillis par l’Inquisition, 1221.

19 La sainte inquisition

20 La paix de Dieu  C’est alors que, tout d’abord dans les régions de l’Aquitaine, les évêques, les abbés et les autres hommes voués à la sainte religion commencèrent à réunir tout le peuple en des assemblées, auxquelles on apporta de nombreux corps de sainte et d’innombrables châsses remplies de saintes reliques. De là, par la province d’Arles, puis celle de Lyon ; et, ainsi par toute la Bourgogne et jusque dans les contrées les plus reculées de la France, il fut annoncé dans tous les diocèses qu’en des lieux déterminés, les prélats et les grands de tout le pays allaient tenir des assemblées pour le rétablissement de la paix et pour l’institution de la sainte foi. Quand la nouvelle de ces assemblées fut connue de toute la population, les grands, les moyens et les petits s’y rendirent pleins de joie, unanimement disposés à exécuter tout ce qui serait prescrit par les pasteurs de l’Église ; une voix venant du ciel et parlant aux hommes sur la terre n’eût pas fait mieux. Car tous étaient sous l’effet de la terreur des calamités de l’époque précédente, et tenaillés par la crainte de se voir arracher dans l’avenir les douceurs de l’abondance. Raoul Glaber, Histoire, IV dans. Duby, L’an mil, 1980.

21 L’appel de Clermont (1095) par Foucher de Chartres  « Comme la plupart d'entre vous le savent déjà, un peuple venu de Perse, les Turcs, s'est avancé jusqu'à la mer Méditerranée, au détriment des terres des chrétiens. Beaucoup sont tombés sous leurs coups ; beaucoup ont été réduits en esclavage. Ces Turcs détruisent les églises ; ils saccagent le royaume de Dieu. Aussi je vous exhorte et je vous supplie - et ce n'est pas moi qui exhorte, c'est le Seigneur lui-même -, vous, les hérauts du christ, à persuader à tous, à quelque classe de la société qu'ils appartiennent, cheval piétons, riches ou pauvres, par vos fréquentes prédications, de se rendre à temps au secours des chrétiens et de repousser ce peuple néfaste loin de nos territoires. Je le dis à ceux qui sont ici, je le demande à ceux qui sont absents : le christ l'ordonne. »  « A tous ceux qui y partiront et qui mourront en route, que ce soit sur les terres ou sur mer ou qui perdront la vie en combattant les païens, la rémission de leurs péchés sera accordée. Et je l'accorde à ceux qui participeront en voyage, en vertu de l'autorité que je tiens de Dieu. »  « Qu'ils aillent donc au combat contre les infidèles, ceux-là qui jusqu'ici s'adonnaient à des guerres privées et abusives, au grand dam des fidèles. Qu'ils soient désormais des chevaliers du christ, ceux-là qui n'étaient que des brigands ! Qu'ils luttent maintenant, à bon droit, contre les barbares ceux-là qui se battaient contre leurs frères et leurs parents ! »

22 Les Etats latins d’orient


Télécharger ppt "Une société chrétienne dominée par l’Eglise.. Le temps chrétien La journée commence par la grande prière des Vigiles. De novembre à Pâques, les frères."

Présentations similaires


Annonces Google