La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dimitri Tsingakis ing. Directeur général Forum sur la communication des risques 28 avril, 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dimitri Tsingakis ing. Directeur général Forum sur la communication des risques 28 avril, 2011."— Transcription de la présentation:

1

2 Dimitri Tsingakis ing. Directeur général Forum sur la communication des risques 28 avril, 2011

3 Plan de la présentation 1. Contexte et Historique, CMMI de l’Est de Montréal 2. Campagne de communication Campagne de communication Évolution du CMMI de l’Est de Mtl. 5. Programme d’éducation citoyenne en sécurité civile (PECSC)

4 Contexte  5 instances municipales, 1 ville centre, 1 agglomération,…  résidents;  15 entreprises génératrices de risques ( toxiques et inflammables) ;  3 commissions scolaires, 1 CSSS, SPVM, SIM, Port de Mtl (APM)…

5 Contexte - Entreprises

6 Inflammables  le butane et l’essence  le propane/propylène  l’essence et le naphta  le gaz naturel liquéfié (GNL) Toxiques  le xylène et l’éthylène  l’acide fluorhydrique (HF)  le fluide caloporteur de type «Therminol® 66 »  le dioxyde de soufre (SO 2 anhydre)  l’acide acétique  l’anhydride sulfureux (SO 2 ) et l’hydrogène sulfuré (H 2 S) Contexte - Risques Industriels

7 Historique L’ORIGINE DU CMMI  Des accidents industriels importants sont survenus durant les années ’70-’80:  Flixborough (Angleterre) – Explosion d’hexane  Seveso (Italie) – Émission de dioxine  Bhopal (Inde, 1984) – Émission de méthyl iso- cyanate  Tchernobyl (Ukraine, 1986) – Émissions radioactives  Création de MUPEM (Mesures d’urgences pour l’Est de Montréal) en 1985, suivi en 1987 de la mise en place du Conseil canadien pour les accidents industriels majeurs (CCAIM)

8 Historique PériodeActivité Années ‘50Mise sur pied de l’Entraide mutuelle de l’Est de Montréal Les compagnies de raffinage de pétrole et de pétrochimie mettaient en commun des ressources et des équipements pour s’aider en cas de sinistre impliquant un de ses membres 1985Mise sur pied du Comité des Mesures d’urgence pour l’Est de Montréal (i.e. MUPEM) : le comité, mis sur pied à l’initiative de Pétromont (Union Carbide) 1987Premières études de danger financées par l’industrie locale sur les risques d’accidents industriels majeurs Collaboration avec le Département de santé communautaire (DSC) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont pour déterminer quels étaient les risques d’accidents industriels pouvant affecter la population

9 Historique PériodeActivité Embauche par MUPEM (financée par les 5 membres industriels ) d’un spécialiste (pour 2 ans) qui a assisté les industries de MUPEM et les villes à élaborer leur plans de mesures d’urgence. 1993Premières communications officielles sur les scénarios d’accidents industriels des membres de MUPEM. Ces communications furent faites à l’intention des municipalités, de la CUM, de la Santé publique et de la Sécurité civile. 1995Mise sur pied du CMMI pour la gestion des risques d’accidents industriels dans l’est de Montréal. Cette démarche, inspirée des principes directeurs des Nations Unies (APELL) et par ceux du CCAIM fut une première au Québec. 1996(EPA) adopte sa réglementation sur les risques d’accidents industriels majeurs. Cette démarche a influencé la démarche adoptée dans l’est de Montréal. La méthodologie utilisée pour faire l’analyse des conséquences hors site dans l’est de Montréal, se base sur la méthodologie américaine.

10 Historique PériodeActivité 1998Première présentation au CMMI des conséquences d’accidents industriels majeurs selon la méthodologie de EPA. 1999Adoption du « Guide pour l’analyse et la gestion des risques d’accidents industriels majeurs » du CMMI de l’est de Montréal. 2000Deuxième présentation au CMMI des conséquences d’accidents industriels majeurs selon la méthodologie du Guide du CMMI. 2003Adoption du règlement sur les urgences environnementales (RUE). Ce règlement est en grande partie inspiré par les travaux qui ont eu lieu dans l’est de Montréal et repris par le CRAIM.

11 Historique PériodeActivité 2003Lancement de la première campagne de communication sur la gestion des risques d’accidents industriels majeurs Élaboration d’un processus conjoint d’alerte (i.e. Ville/entreprises) ainsi que la rédaction d’un « Guide de mise en place d’un système d’alerte à la population » e campagne de communication et simulation du Système d’alerte …Évolution du CMMI de l’Est de Mtl….

12  Projet de la campagne de communication bâti autour de la divulgation des risques et de l’état de préparation.  Projet coordonné par le Centre de sécurité civile de la Ville de Montréal  Projet PCPC $, partagé par Protection Civile Canada (50%, la Ville (25%) et l’industrie (25%) Campagne de communication 2003

13 Campagne de communication Objectifs  Informer et former la communauté quant à leur état de préparation;  Faire connaître la gestion des risques d’accidents industriels majeurs (prévention, préparation, intervention et rétablissement);  Préparer la communauté à adopter des comportements adéquats et sécuritaires face à l’alerte par sirène lors d’une fuite de gaz toxique. Activités  Campagne dans les médias locaux;  Journée d’information à la population;  Séances d’information;  Distribution d’information dans les ICI (Industries, Commerces et Institutions) ;  Distribution dans les écoles et garderies de bandes dessinées

14 Campagne de communication

15  Porte-à-porte et distribution d’info par la Croix-Rouge sur l’état de préparation du citoyen;  Le 28 février 2004, Journée - Portes Ouvertes (+500,visiteurs)

16 Campagne de communication  Mise en place d’un système d’alerte et de notification  Campagne de communication sur le système d’alerte et sur l’intervention.  Objectif : Informer et former la communauté concernée à adopter des comportements adéquats et sécuritaires.  Coordonnée par l’arrondissement  Projet PCPC $,  Protection civile Canada 50%,  la Ville (25%),  l’industrie (25%)

17 Campagne de communication  Outils de communication:  Brochure « Pour votre sécurité » du bureau d’arrondissement  Dépliant du CMMI de l’Est de Montréal  Feuillet d’information pour les jeunes + dessin pour concours  Stylo « Soyons prêts »  Trousse de premiers soins + sac à dos pour concours jeunesse.

18 Campagne de communication DVD

19 Évolution du CMMI

20 Évolution du CMMI - Incorporation 1er janvier 2008 – les trois parties (industries, municipalité, citoyens) et leurs associés, innovent, avec l’obligation d’assurer éthiquement et légalement, la pérennité de la gestion d’un dialogue performant, dans un cadre démocratiquement organisé…VISIONMISSIONVALEURS

21 Évolution du CMMI - La suite…  La gestion des risques d’accidents est un processus continu qui ne se résume pas à des activités, mais c’est avant tout un état d’esprit:  Dans notre cas:  Il faut continuer à se préparer à intervenir efficacement avec tous nos partenaires (y compris la population) en cas de sinistres impliquant nos entreprises  Maintenir le dialogue et le climat de confiance…

22

23 PECSC - Contexte 2002 – 2006, après deux campagnes d’information…  …Des actions de communication récurrentes s’imposent…  Les expériences acquises au cours des deux premières campagnes démontrentqu’il est primordial de faire pratiquer les consignes aux citoyens afin de leur faire adopter des comportements sécuritaires lorsque se déclenche un sinistre.  Dans cette perspective, le CMMIC-EM a décidé d’élaborer un Programme d'éducation citoyenne à la sécurité civile pour l'Est de Montréal.

24 PECSC - Objectifs  Concevoir des outils pédagogiques et d’information destinés aux citoyens pour accroître leur niveau de préparation.  Accroître les connaissances de la population quant aux risques.  Favoriser le développement d’habiletés et de comportements individuels et collectifs chez les divers groupes de personnes.  Faire connaître les ressources institutionnelles, communautaires, municipales et privées ainsi que le rôle qu’elles seront appelées à jouer en cas de sinistre.

25 PECSC - Clientèle cible  Scolaire  Élèves du niveau primaire : 5 e et 6 e année,  Élèves du niveau secondaire : 2 e, 4 e et 5 e secondaire,  Étudiants adultes et formation professionnelle.  Commercial/Industriel  Employés des industries (et sous-traitants), des commerces et des institutions (des réseaux public et parapublic), les employés des arrondissements et des villes, ainsi que le personnel des institutions scolaires.  Population en général  Les aidant naturels,  les intervenants,  les décideurs,  Etc.

26 PECSC – Outils (Jeunesse)

27 PECSC – Outils (Capacité réduite)

28 PECSC – Outils (Général) Site internet

29 Cartographie interactive

30 Pérennité de la communication des risques industriels Dimitri Tsingakis ing. Directeur général Association industrielle de l’Est de Montréal Trésorier du CMMIC-EM Administrateur du CRAIM


Télécharger ppt "Dimitri Tsingakis ing. Directeur général Forum sur la communication des risques 28 avril, 2011."

Présentations similaires


Annonces Google