La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Personnelle même niveau même valeur même analyse Qualifiante Propositiions G. DURAND Le 24/02/2004 SIUAPS-ADM/GNDS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Personnelle même niveau même valeur même analyse Qualifiante Propositiions G. DURAND Le 24/02/2004 SIUAPS-ADM/GNDS."— Transcription de la présentation:

1 1 Personnelle même niveau même valeur même analyse Qualifiante Propositiions G. DURAND Le 24/02/2004 SIUAPS-ADM/GNDS

2 2 Plan de lexposé FQ/LMD Textes Lu et (vu) à propos du LMD Enquête GNDS Résultats Observations FP Textes Entretiens CPU Sport à lUniversité Enquête CNE Synthèse Débat Méthode de travail

3 3 FORMATION QUALIFIANTE L M D

4 4 Présentation des textes officiels a)Projet lancé par C. ALLEGRE (Sorbonne) – 25 mai 1998 – (4 pages). b)Déclaration de Bologne – 19 juin 1999 – (29 pages). c)Conférence de Prague – 19 mai 2001 – (32 pages). -ECTS et espaces européens au CNESER 30/04/ Décret du 8 avril 2002 portant application au système français denseignement supérieur de la construction de lespaces européen de lenseignement supérieur. -Décret du 8 avril 2002 relatif aux grades et titres universitaires aux diplômes nationaux. -Arrêté relatif aux DESS 25/04/ Arrêté relatif aux diplômes nationaux et master 25/04/ Arrêté relatif aux études doctorales 27/04/ Motion de la CAPU sur le LMD 27/11/ Arrêté relatif au grade de licence 30/04/ Circulaire de mise en œuvre du LMD 14/11/2002 (JM MONTEIL directeur enseignement supérieur).

5 5 Application au système français denseignement supérieur de la construction de lespace européen de lenseignement supérieur A - règles générales Lapplication aux études supérieures et aux diplômes nationaux de la construction de lespace européen de lenseignement supérieur se caractérise par : 1 - une architecture des études fondée principalement sur les grades de licence, master et doctorat. 2 - une organisation des formations en semestres et en unités denseignement. 3 - la mise en œuvre du système européen dunités denseignement capitalisables et transférables, dit «système européen de crédits – ECTS ». 4 – la délivrance, dans le cadre de la mobilité internationale, dun supplément au diplôme.

6 6 B – le système européen de crédits (ECTS) répond à des caractéristiques précises : 1 – il se définit par rapport au travail à effectuer par létudiant comprenant lensemble des activités qui lui sont demandées. 2 – les crédits sont des unités de compte qui mesurent le succès à des modules de formation de taille diverse et sadaptent à toutes les modalités de formation. 3 – un semestre vaut 30 crédits : le niveau licence correspond à 180 crédits, le niveau master à 300 crédits. (60 crédits correspondent aux connaissances acquises actuellement durant une année universitaire à temps plein). 4 – le système de crédits est applicable à tout cursus diplômant de lenseignement supérieur.

7 7 C – habilitation Décret du 8 avril 2002 relatif au grade et titre universitaire 1 – les dénominations nationales, les contenus de formation, les volumes globaux denseignement, les modalités de contrôle des connaissances et aptitudes… sont proposés en référence aux dispositions réglementaires qui les régissent actuellement dans la demande dhabilitation (Etat qui fixe un cadre). 2 – la demande dhabilitation rend compte des domaines de formation qui sont définis par le CA de luniversité, sur proposition du CEVU après concertation avec les représentants du monde professionnel (lUniversité répond et propose….). 3 – les établissements jouissent de lautonomie pédagogique et scientifique suite à une décision dhabilitation octroyée par une évaluation nationale. Cette habilitation est limitée dans le temps (Etat accepte et donne autorisation).

8 8 D – Dispositions pédagogiques Décret du 8 avril 2002 « système européen….. » 1 - les parcours de formation sont des ensembles cohérents dunité denseignements organisant des progressions pédagogique (art 5 – titre II). 2 - le nombre de crédits est défini sur la base de la charge totale de travail requise de la part de létudiant : - volume et nature des enseignements dispensés - travail personnel requis (art 5 – titre II)

9 9 E – la licence Arrêté du 27 avril 2002 est organisée en 6 semestres de 30 crédits : 1 – les unités denseignement sont définitivement acquises à la moyenne. chaque UE est affectée dun coefficient et dune valeur en crédits - léchelle des valeurs en crédits est identique à celle des coefficients ( art 27). 2 – un diplôme sobtient par soit acquisition de chaque UE soit compensation entre UE 3 – compensation : en priorité, doit être au moins être appliquée par semestre « sur la base de la moyenne générale des notes obtenues pour les diverses UE pondérées par les coefficients » (art 28). …/…

10 10 4 – les parcours peuvent être mono ou pluri disciplinaires. ils sont organisés en UE obligatoires et, pour une part des unités denseignement choisies librement par létudiant sur une liste fixée par luniversité, et le cas échéant, des unités optionnelles (art 14 ). 5 – la poursuite des études dans un nouveau semestre est de droit pour tout étudiant à qui il ne manque au maximum que la validation dun seul semestre de son cursus (art 24). 6 – deux sessions de contrôle des connaissances et aptitudes sont organisées. Lintervalle entre ces 2 sessions est au moins de 2 mois et un dispositif pédagogique de soutien est mis en place (art 29).

11 11 F – les UE dans la licence Une UE peut être synonyme dune ou plusieurs disciplines denseignement. 1 – les UE sont définies par leurs contenus, leurs modalités pédagogiques, les volumes de formation correspondant aux enseignements et à lencadrement pédagogique, les modalités de validation. 2 – validation des parcours de formation. les aptitudes et lacquisition des connaissances sont appréciées : soit par un contrôle continu et régulier soit par un examen terminal soit par ces 2 modes de contrôle combinés mais le contrôle continu et régulier fait lobjet, autant que possible, dune application prioritaire (art 22).

12 12 Questions enquête LMD 1)Toutes les Universités ayant répondu ont les activités physiques sportives et artistiques intégrées au sein du LMD, au niveau du L1/L2/L3 - Trois universités au niveau du M. et cela : - soit comme une entité unique - soit associé à une langue étrangère (2 fois) 2)La prise en compte des enseignements sportifs est hétéroclite et variée. La créativité de notre profession liée à un contexte local plus ou moins favorable montre des adaptations permanentes. Il est donc impossible actuellement dextraire une règle unanimement appliquée. Des différences existent bien évidemment entre les universités ; entre des universités dun même site universitaire ; entre universités de même nature (scientifique, littéraire, sciences sociales) ; entre UFR au sein de la même université. Se dégage toutefois : - la prise en compte du sport à chaque semestre - la prise en compte du sport un semestre sur 2

13 13 3)Nombre dECTS En général, les ECTS sont octroyés à priori sur une échelle oscillant entre 1 et 6 ECTS, la valeur qui revient le plus souvent est 3 ECTS/semestre. 4)Nombre dheures de travail présentiel Pour avoir une comparaison crédible nous avons divisé le nombre dheures par le nombre dECTS. Léchelle sétage alors entre 5 h et 20 h pour 1 ECTS. Une unité apparaît autour de 10 h. 5)Prise en compte du travail personnel 7fois/16 6)Nombre dheures de travail personnel De 5 h à 32 h Une unité autour de 10 h

14 14 7)Nombre dheures dun enseignement sport si on ajoute le travail personnel et présentiel ramené à 1 ECTS. De 6.5 h à 19 h pour 1 ECTS Une unité à 13 h – 14 h pour 1 ECTS 8)Forme de travail personnel - Soit intégré au travail présentiel - Soit de timides approches sur AS, le sport civil, carnet dentraînement - Soit présences supplémentaires sur dautres cours FQ 9)Evaluation du travail personnel : il faut prendre des formes variés - Bonification - Intégré au présentiel - Non pris en compte

15 15 10)Evaluations différentes selon les semestres Généralement non 2 exceptionsBonification en S1 sur stage dintégration S5/S6 mais le sport est obligatoire 11)Contenus, sont ils identifiés ? Sauf une exception, les contenus sont travaillés, diffusés et connus : mais cela reste généralement le fait du S(I)UAPS car seulement 3 fois, ces contenus sont validés par des instances universitaires. 12)Progression entre les semestres 11/16 il y a progression ou celle ci est à létude 13)Sélection des choix proposés aux étudiants en fonction du semestre étudié 9/16 Oui Soit pour des raisons dorganisation Soit par obligation de changer APSA tous les semestres impairs

16 16 G – lu, vu…. à propos du LMD arrêté du 23 avril – (art 28) dans les conditions prévues par le CEVU et approuvées par le CA, certains étudiants peuvent bénéficier dun dispositif pédagogique spécial prenant en compte leur besoin particulier – cas des sportifs de haut niveau. 2 – D. DEBOUZIE (président de la commission pédagogique de la CPU) « il faut construire les UE en terme de compétences à acquérir. Il faut définir les objectifs pour chaque UE en terme de connaissances, compétences, et évaluer les étudiants sur du qualitatif. Lannexe descriptive au diplôme comprendra les compétences acquises ». 3 – LUSSAULT (président de Tours) « il faut définir les pré requis qui permettent de passer dune UE à une autre ». …/…

17 17 4 – AHUES (vice-président St Etienne) « pour valider les UE libres qui ne correspondent pas à des enseignements (ex pratique théâtrale), les étudiants doivent remettre un rapport dactivités ». 5 – rapport vague A à la CPU « la déclinaison dune UE pourrait se présenter ainsi » : objectifs pédagogiques contenus pré requis nombre dheures en présentiel nombre dheures estimées pour lacquisition des connaissances références bibliographiques cibles de validations méthodes dévaluation (MCC) nombre de crédits validés compétences visées

18 18 FORMATION PERSONNELLE

19 19 Rapide analyse des textes Loi 1984 – Loi Savary Cest dans la dimension de culture générale que le sport est inscrit dans les missions des Universités. Cest plutôt une régression par rapport à la loi dorientation de lenseignement supérieur - Loi Faure – 1968 « Les Universités… facilitent les activités culturelles, sportives et sociales des étudiants ; condition essentielle dune formation équilibrée et complète ».

20 20 Loi 76 dite loi Mazeaud (art 5) les établissements denseignement supérieurs développent les APS dans les conditions fixées par la loi de 68. Loi du 26 janvier 1984 sur lenseignement supérieur (art 7) le service public de lenseignement supérieur assure le développement de lactivité physique et sportive et des formations qui sy rapportent.

21 21 Loi du 16 juillet 1984 relative à lorganisation et à la promotion des activités physiques et sportives modifiée par la loi n° du 6 juillet Article 1 - Les APS constituent un facteur important déquilibre, de santé, dépanouissement de chacun. - Elles sont un élément fondamental de léducation, de la culture et de la vie sociale. - Leur développement est dintérêt général et leur pratique constitue un droit pour chacun. L Etat est responsable de leur enseignement… Titre 1 Article 5 Les établissements de lenseignement supérieur organisent et développent la pratique des APS des étudiants et de leurs personnels.

22 22 Enquête CNE Le Sport à lUniversité Comité National dEvaluation – septembre 1999 Avant propos p. 1 L Université doit répondre à lattente des étudiants en matière de pratique des APS, mais aussi être une référence dans tous les problèmes du sport relevant de la culture et de léthique. Il appartient donc aux Universités de mettre en place une véritable politique sportive en considérant le sport comme un volet de la formation de létudiant. p. 61 Pour répondre à lattente des étudiants, l Université doit proposer une palette dactivités… On peut penser quune organisation mettant en place 2 structures apporterait une meilleure lisibilité. Lune serait centrée sur la formation intégrée ou non au cursus. Lautre serait liée au secteur associatif. p. 64 L Université doit permettre aux étudiants de se former et de sépanouir par la pratique des activités sportives. Il faut que la formation au sein des Universités ne soit pas uniquement une préparation aux diplômes mais aussi une formation de lhomme.

23 23 Entretiens CPU Les entretiens de la Conférences des présidents dUniversité – Paris 20/10/00 - Le Sport à lUniversité Pratiques intégrées aux cursus Pratiques libres encadrées Pratiques libres non encadrées

24 24 Les APSA sont des objets/moyens de formation Les APSA sont des objets de pratiques LAPSA est organisée et gérée en fonction des attentes et objectifs de létudiant Présentation, modalités, organisation des enseignements sont définies par le SIUAPS Présentation, modalités, organisation des enseignements sont définies par les Universités Finalités : Participer à la formation de létudiant dans le cadre de son parcours universitaire Finalités : Intégration à la vie univ. - formation dun habitus sportif - approche socio culturelle - santé Objectifs : Pratiquer une activité phys. Sportive et artistique (APSA) Les APSA sont intégrées dans les maquettes des différents cursus Objectifs : Apprendre sur, avec, par les activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Evaluation - Notation Evaluation – progrès dans l APSA - présence dans les cours – diplômes fédéraux

25 25 H – les APSA DEBAT A nous de jouer ! ! !

26 26 Méthodes de travail : thème « formation » 1 - Contexte : un cadre théorique qui sappuie sur des textes ou travaux officiels une enquête sur le sport au sein du LMD vague A des réflexions sur le sport libre, la formation pour le sport 2 - Objectifs : redéfinir loffre sportive des formations dans les S(I)UAPS construire un référentiel commun le plus complet possible pour le GNDS 3 - Démarche : Recueillir les avis, les propositions, les interrogations… des acteurs que nous sommes sur trois thèmes de réflexion communs à la Formation Personnelle et Qualifiante : organisation et gestion des formations formes et structurations des enseignements quels contenus, innovations… pédagogiques

27 27 Quelles organisations ? – Quelles gestions ? L M D -Quelle UE : libre – optionnelle -Nombre ECTS -Nombre dheures : présentiel - travail personnel -Inscriptions /pré inscriptions : -Inscription : où ? Quand ? Comment ? semestrielles – annuelles – quels outils -Traçabilité des élèves -Validation des semestres : fin de semestre, ou fin dannée -Gratuité ou non des cours ? -Qui enseigne : professeur ? BE ? …. -Validation des contenus : CA/CEVU/ Conseil UFR/Equipes de formation/autres -Peut-on faire 6 sports différents sur 6 semestres ? Noblige t-on par ex. que 2 sports possibles ? Puis progression dans lune des 2 activités choisies ? F P - Quelle différence entre : le loisir – la FP – lanimation -Nombre de séances : semestre/année -Inscriptions, où ? -Quelles modalités de sélection pour sinscrire au cours ? -Traçabilité des participants : pour lenseignant dans son cours pour sa mobilité dans le cadre du 3 – 5 – 8 -Quelles activités ? -Qui fait les cours : professeur ? BE ?.... -Validation des contenus : oui/non si oui par qui ? -Evaluation : comment ? Quelle valeur ? Quelle nécessité ?

28 28 Quelles formes et quelles structurations des enseignements ? FQ/LMD - Est on capable de produire des progressions concrètes : sur un thème technique sur une thématique - Comment évalue t on : contrôle continu nombre de séances pris en compte la performance dossier - Quelles épreuves de rattrapage - Approche thématique : la part du théorique la part de la motricité FP Quels objectifs visés ? - Est on capable de produire des contenus précis liés aux objectifs visés ? - Est on capable de produire des progressions concrètes ? - Si évaluation, quels contenus ? Quelles utilisations ? - Cours tous niveaux ou par niveau ? - Nombre minimum délèves ? - Nombre maximum délèves ? -Quelles exigences pour pouvoir participer au cours? présence, participation financière, etc

29 29 Quels contenus pédagogiques ? FQ/LMD - Quel titre de cours pouvons-nous avoir en commun ? - Présentation des cours - Fiche type : titre – objectifs – contenu - heures présentielles et en travail personnel modalités denseignement : cours 1h/1h30/2h/ stage – éq TD - heures total semestre -Validation des acquis – pré requis - évaluation - Progression : au niveau technique et thématique - Quelles propositions sur les ECTS sport ?. 6 choix sur 6 semestres. 3 choix sur 6 trimestres. autres - Quels choix APS ? combien de niveau technique ? 1 – 2 – 3 - Evaluation : quelle forme ? présence ? pratique ? performance ? - Quel contenu M1/M2 FP - Présentation des cours ? - Quels titres ? - Quels objectifs ? - Fiche type : quels items – titre – objectif – contenu – heures - Modalités denseignement ? - Validation des acquis – pré requis- évaluation - Progression ou non ? - Quelles APSA ? - Enseignement :. au semestre annuel les 2 - Quel lien possible ou non avec activité présentielle en FQ?

30 30 Composition des commissions Chaque commission comprend : Un animateur Un secrétaire Des enseignants qui sont dans le LMD qui vont lêtre en 2005 qui le seront plus tard


Télécharger ppt "1 Personnelle même niveau même valeur même analyse Qualifiante Propositiions G. DURAND Le 24/02/2004 SIUAPS-ADM/GNDS."

Présentations similaires


Annonces Google