La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun 14 -16 Novembre 2007 Contribution du PNDRT -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun 14 -16 Novembre 2007 Contribution du PNDRT -"— Transcription de la présentation:

1 PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun Novembre 2007 Contribution du PNDRT - CAMEROUN André MBAIRANODJI Responsable Production/Transformation PRODUCTION DE MANIOC

2 PLAN DE L’EXPOSE •Introduction •Situation actuelle des Activités de Production •Principales activités réalisées par le PNDRT/Résultats obtenus –Impacts réels sur les bénéficiaires –Procédures de mise en place –Bonnes pratiques / innovations –Difficultés et solutions –Défis principaux à venir/actions requises/prévues •Conclusion

3 INTRODUCTION  La production du manioc en au Cameroun est estimée à tonnes pour une superficie de hectares soit un rendement de t/ha.  La filière production vise l’amélioration de:  La productivité par l’intensification et la diversification des R&T au niveau des systèmes paysans;  La multiplication du matériel végétal amélioré de base par les réseaux des multiplicateurs paysans;  La gestion intégrée des déprédateurs; et  La gestion durable des sols.  L’activité de production est dominée par les femmes et est destinée prioritairement à l’autoconsommation.  Le système de culture est extensif avec association des cultures. La culture pure est pratiquée à faible échelle.  Les opportunités pour la production du manioc au Cameroun comprennent: la disponibilité des terres fertiles et de la main d’oeuvre, le dynamisme des productrices et leur ouverture aux innovations, la bonne collaboration entre les acteurs.

4 SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE PRODUCTION ZONES AGRO ECOLOGIQUES

5 SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE PRODUCTION (suite) AnnéeProduction (T)

6 SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE PRODUCTION (suite)  Le système de culture: extensif et avec l’association de cultures (85% des exploitations).  La culture pure: dans certaines exploitations (densité moyenne de plants/ha).  On distingue trois types de parcelles :  Individuelles de faible importance (0,5 à 1ha/an);  Individuelles de grande importance (5 ha/an);  Communautaires (> 5 ha/an).  Approvisionnement en matériel végétal:  Dans les anciens champs (qualité approximative);  Auprès des multiplicateurs spécialisés. La disponibilité de ce matériel végétal n’est toujours pas garantie.

7 SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE PRODUCTION (suite et fin)  Les variétés les plus prisées sont les variétés locales à cause:  Leur disponibilité;  Taux élevé en matière sèche;  Propriétés organoleptiques;  Cycle de production suffisamment long pour pouvoir se conserver en champ pendant une durée relativement longue.  Les besoins en matériel végétal: boutures/an.  Le PNDRT est fortement impliqué dans la multiplication et la diffusion du matériel végétal amélioré de manioc.

8 Principales activités réalisées par le PNDRT •Mise en place des Champs Ecoles des Producteurs (CEPs) de manioc. •Mise en place des Champs de Multiplication du matériel végétal amélioré de manioc.

9 Principales activités réalisées par le PNDRT Mise en place des Champs Écoles de Producteurs de manioc Résultats/impact sur les producteurs 70 CEPs implantés: • : 309 producteurs (82% femmes) formés dans 10 CEPs en techniques de production et protection intégrée du manioc: itinéraire technique, connaissance des maladies par les producteurs, multiplication rapide des boutures, autres acquis. Rendement: t/ha: • : 730 producteurs (517 femmes et 213 hommes) formés/en formation dans 20 CEPs • : 1285 producteurs (71% de femmes) en formation dans 40 CEPs boutures: produites dans les CEP déjà récoltés Vente des boutures: 25 FCFA / bouture de cm

10 Principales activités réalisées par le PNDRT Mise en place des CEPs  Méthodologie de mise en œuvre •Identification des groupes sur la base des critères bien définis; •Présentation des modules introductifs sur le CEP; •Identification du site d’implantation du CEP; •Implantation des dispositifs du CEP; •Animation/Suivi des CEP (La durée de la formation est articulée sur le cycle de la spéculation); •Récolte.  Groupe cible •Producteurs de manioc.  Bonnes pratiques/Innovations •La lutte contre les maladie/pestes est biologique ou culturale; •Tout producteur formé est un potentiel formateur; •Un producteur formé est supposé former 10 autres producteurs; •Le matériel végétal produit est performant et sain et constitue une source de revenus; •L’amélioration du rendement est évidente.

11 Principales activités réalisées par le PNDRT Mise en place des CEPs Difficultés: • Invasion des champs écoles par les animaux en divagation; • Manque de dynamisme de certains groupes. Solutions: • Clôture des CEP; • Insistance sur la dynamique de groupe avant la sélection. Défis principaux: • Implantation des CEPs dans tous les villages du PNDRT; • Estimation du taux d’adoption des CEPs. Actions requises/Prévues: • Progressivité dans l’augmentation du nombre de CEPs; • Organisation d’une enquête d’évaluation du taux d’adoption des CEPs; • Développer la réflexion sur la manière dont les paysans formés effectuent le transfert des connaissances à leurs collègues une fois la formation terminée.

12 Principales activités réalisées par le PNDRT Champs de Multiplication du matériel végétal amélioré de manioc Résultats/impacts sur les bénéficiaires • boutures mises à la disposition d’environ 1044 bénéficiaires : –IRAD : ( 41-15, 24-25, 8061, 8034, 8017, 6889, 92/0326, Escape 32, 91/427, 91/0234, TME1, 92/0057 et escape); –IITA : (92/0326, 96/1414, B.Bulk P6, 8085, 96/1762, 95/0109, 92/0057, , 96/0023 et ); –OP : (8017, 8034, 8061). •261 ha emblavés; •Vente des boutures multipliées par les bénéficiaires (25 FCFA / bouture de cm).

13 Principales activités réalisées par le PNDRT Champs de Multiplication du matériel végétal amélioré de manioc  Méthodologie de mise en œuvre –Identification des groupes bénéficiaires –Préparation du terrain –Signature des conventions avec les Institutions de Recherche –Livraison/Réception du matériel végétal –Formation en techniques de multiplication –Suivi  Groupe cible -Producteurs de manioc  Bonnes pratiques/Innovations –Production du matériel végétal sain –Diffusion du matériel végétal sain et performant dans tout le pays –Micro bouturage (multiplication des boutures à deux nœuds) –Certification du matériel végétal utilisé par les services compétents du MINADER

14 Principales activités réalisées par le PNDRT Champs de multiplication du matériel végétal amélioré de manioc  Difficultés: • Livraison tardive des boutures • Faible capacité de recépage des boutures  Solutions: • Accélérer le traitement des demandes de non-objection • IRAD et IITA: Augmenter l’effectif des agents impliqués dans le recépage  Défis principaux: • Mise en place des parcs à bois sous l’entière responsabilité du PNDRT • Satisfaire les besoins des producteurs en boutures  Actions requises/Prévues: • Recherche de financements complémentaires • Renforcement de la collaboration avec les Institutions de recherche, les organisations internationales et les autres partenaires impliqués

15 CONCLUSION  CEPs: puissant outil de transfert techniques de production et de protection intégrée. 70 CEPs implantés;  674 producteurs formés et 1650 en cours de formation en techniques de «Production et Protection Intégrée». Tout producteur formé est un formateur;  Rendements obtenus à travers les CEPs: t/ha (+ 11 t/ha);  boutures (variétés améliorées) mises à la disposition (couvrent 261 ha);  Forte demande en boutures: il y a nécessité de chercher des sources alternatives de financement au PNDRT.  Nécessaire un renforcement de la collaboration avec les Institutions de Recherche (IRAD, IITA) et les ONG, les GICs.

16 M e r c i


Télécharger ppt "PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun 14 -16 Novembre 2007 Contribution du PNDRT -"

Présentations similaires


Annonces Google