La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1.1. Les textes de référence 1.2. L’orientation des élèves 1.3. L’organisation des parcours de formation et de la certification 1.4. La certification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1.1. Les textes de référence 1.2. L’orientation des élèves 1.3. L’organisation des parcours de formation et de la certification 1.4. La certification."— Transcription de la présentation:

1

2 1.1. Les textes de référence 1.2. L’orientation des élèves 1.3. L’organisation des parcours de formation et de la certification 1.4. La certification 1.5. L’organisation des enseignements I. Cadre national

3  Décret N° du relatif à l’organisation de la voie professionnelle et modifiant le code de l’éducation (partie réglementaire)  Décret N° du relatif au baccalauréat professionnel et modifiant le code de l’éducation (partie réglementaire)  Décret N° du relatif au brevet d’études professionnelles et modifiant le code de l’éducation (partie réglementaire)  Décret N° du relatif au certificat d’aptitude professionnelle et modifiant le code de l’éducation (partie réglementaire)  Arrêté du relatif aux voies d’orientation  Arrêté du relatif aux champs professionnels  Arrêté du relatif aux enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel  Arrêté du relatif à l’épreuve de contrôle de l’examen du baccalauréat professionnel + note de service N° pour l’organisation de l’épreuve de contrôle  Circulaire N° du relatif à la mise en œuvre de la rénovation de la voie professionnelle à la rentrée 2009 Bulletin officiel spécial n° 2 du 19 février Rénovation de la voie professionnelle Les textes de référence Les textes de référence

4 * Cursus autonome pour 4 BEP Des passerelles permettant une adaptation des parcours sont organisées entre les voies générale, technologique et professionnelle ainsi qu’entre les cycles de la voie professionnelle. Bac professionnel Certification intermédiaire Enseignement supérieur Bac général Bac technologique Insertion professionnelle CAP Voie générale et Voie technologique Après la 3éme Voie professionnelle * L’orientation des élèves L’orientation des élèves BTS

5  La plupart des secondes professionnelles sont rattachées à un champ professionnel regroupant les baccalauréats professionnels comportant des éléments communs.  55 spécialités de baccalauréat professionnel sont rattachées à 18 champs professionnels.  Les autres classes de seconde, qui, à la rentrée 2009, correspondent à 20 spécialités, sont constituées en filières, chaque seconde conduisant alors à un seul baccalauréat professionnel L’orientation des élèves L’orientation des élèves

6  Les jeunes qui prépareront un baccalauréat professionnel en trois ans se présentent, en cours de cursus, aux épreuves d’une certification intermédiaire de niveau V.  ll s’agira, selon le baccalauréat préparé, soit d’un BEP rénové (cas le plus fréquent) soit d’un CAP. Terminale professionnelle Première professionnelle Seconde professionnelle Bac professionnel 1. Voie scolaire a) Entrée dans le nouveau régime à la rentrée 2009 Certification intermédiaire (CAP ou BEP ) * * En CCF – Enseignements généraux (hormis une épreuve pour le BEP) et professionnels L’organisation des parcours de formation et de la certification

7 1. Voie scolaire b) Cas des élèves déjà en formation à la rentrée 2009 Première professionnelle Élèves issus de CAP ou BEP BEP ou CAP Terminale professionnelle Bac professionnel Seconde BEP Première année CAP Terminale BEP Deuxième année CAP L’organisation des parcours de formation et de la certification  Les élèves entrés en formation de BEP à la rentrée 2008 termineront leur cursus en et passeront le BEP ancien régime à la session  Tous les élèves ayant obtenu un diplôme de niveau V à la session 2009 pourront intégrer une première professionnelle.  Les élèves entrés en formation de baccalauréat professionnel en deux ans à la rentrée 2008 termineront leur cursus en vue de passer l’examen à la session  Les élèves entrés en formation de baccalauréat professionnel en trois ans à la rentrée 2008 continueront leur cursus en intégrant une première professionnelle et passeront une certification intermédiaire (CAP ou BEP).

8  A la rentrée 2009, le baccalauréat professionnel pourra faire l’objet d’un contrat d’apprentissage d’une durée de trois ans, à l’issue de la classe de troisième.  Comme la voie scolaire, l’apprentissage est concerné par la rénovation.  Les élèves optant pour l’apprentissage pourront donc signer soit : - un contrat de 2 ans vers un CAP ou l’un des 4 BEP maintenus, - un contrat de 3 ans vers le baccalauréat professionnel. 2. Apprentissage L’organisation des parcours de formation et de la certification  Le cadre réglementaire sera défini par un arrêté interministériel, pris en application de l’article R du code du travail.  La certification intermédiaire est facultative pour les apprentis (cf. code du travail)

9 Nouveau dispositif  Institution d’une épreuve de contrôle à compter de la session La certification La certification Scolaires + Etablissements Habilités Autres candidats Bac. Pro. CCF + Epreuves Ponctuelles Même configuration que les épreuves actuelles Epreuves ponctuelles Certification intermédiaire BEP CCF EG (1 seule épreuve ponctuelle EG1 : Français, Histoire, Géographie et Education civique) & CCF EP ou CAP CCF EG & CCF EP En règle générale : situations d’évaluation en première Pour les scolaires qui suivent le cycle de trois ans Epreuves ponctuelles

10 La certification du Bac Pro La certification du Bac Pro  Les candidats qui ont obtenu une moyenne générale au moins égale à 8 et inférieure à 10 sur 20 ainsi qu’une note au moins égale à 10 sur 20 à l’épreuve d’évaluation de la pratique professionnelle peuvent se présenter à l’épreuve de contrôle.  Les candidats qui ont obtenu une note au moins égale à 10 sur 20 à l’issue de l’épreuve de contrôle sont déclarés admis, après délibération du jury. Cette note est la moyenne entre la note obtenue à cette épreuve et la note moyenne obtenue aux différentes épreuves.  L’épreuve prend la forme d’un entretien de 20 minutes.  La commission chargée d’interroger le candidat est composée de deux personnes : - un professeur d’enseignement général de lycée professionnel, - un enseignant de la spécialité concernée ou un professionnel. Nouveau dispositif  Institution d’une épreuve de contrôle arrêté du

11 Nouveau dispositif  Institution d’une épreuve de contrôle La certification La certification  Un document établi selon le modèle en annexe de l’arrêté du dûment renseigné par le candidat constitue le support de l’entretien. Ce document est remis aux examinateurs et fait l’objet d’une brève présentation par le candidat.  L’entretien doit permettre d’apprécier la capacité du candidat à s’exprimer et à argumenter et de vérifier son niveau de maîtrise des connaissances scientifiques et techniques définies dans le référentiel de certification.  Un document d’évaluation national sera remis aux examinateurs.  L’épreuve de contrôle se déroulera entre la communication des résultats du premier groupe donnés après délibération du jury et une date arrêtée par le ministère EN (exemple S : 7 et 11 juillet). A l’issue de cette date, une dernière délibération du jury aura lieu. Doc.

12 Ses objectifs… : - Participer à faire diminuer les sorties du système de formation sans qualification. - Permettre la sécurisation des parcours pour les jeunes engagés dans un Bac Pro 3 ans.  A partir de RS 2009, le BEP n’est plus une voie de formation (sauf, à titre provisoire, pour 4 diplômes).  La certification intermédiaire n’est pas l’objet de la formation, il s’agit bien de préparer le baccalauréat professionnel La certification La certification  L’ élève qui n'aura pas obtenu la certification intermédiaire (CAP ou BEP) pourra se présenter au baccalauréat professionnel et se représenter à l'examen (certification intermédiaire) d'autant plus qu'il pourra conserver le bénéfice des unités qu'il aura déjà acquises.

13  L’organisation des enseignements repose sur deux grilles horaires comportant : - soit un enseignement de sciences physiques et chimiques, - soit une deuxième langue vivante.  Au total des heures d’enseignement s’ajoute un volume complémentaire d’heures professeurs pour les activités à effectif réduit et les activités de projet.  Les deux grilles horaires maintiennent un équilibre entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel.  Les grilles de référence donnent la durée horaire sur le cycle de 3 ans ainsi qu’une répartition annuelle indicative. Les horaires hebdomadaires relèvent de l’autonomie des établissements.  Les horaires réglementaires sont, en moyenne, de 34,5 heures pour les spécialités rattachées à la grille L’organisation des enseignements L’organisation des enseignements

14 Les périodes de formations en milieu professionnel  22 semaines de PFMP sont prévues sur les 3 ans incluant celles nécessaires à la validation du diplôme de niveau V.  La répartition annuelle de ces périodes relève de l’autonomie de l’établissement.  La durée globale ne peut-être partagée en plus de 6 périodes et la durée de chaque période ne peut-être inférieure à 3 semaines.

15 Il peut se concrétiser par la mise en place de : - soutien, - aide individualisée, - tutorat, - modules de consolidation, - pédagogie différenciée, - pédagogie de projet, - suivi. Dans le cadre de l’organisation des enseignements, l’élève doit bénéficier d’un accompagnement personnalisé. C’est avant tout amener chaque élève à aller le plus loin possible dans un projet professionnel réussi. 5 - L’organisation des enseignements L’organisation des enseignements L’accompagnement personnalisé

16 Ses finalités : - redonner confiance à l’élève, - s’interroger sur ses difficultés, - aider l’élève à : * prendre conscience de ses besoins, * acquérir de l’autonomie, * gérer son travail scolaire (aide méthodologique), * résoudre certaines difficultés disciplinaires, * acquérir des compétences transversales clés, * préparer une poursuite d’études… L’organisation des enseignements L’organisation des enseignements L’accompagnement personnalisé

17 Son organisation : - Groupes constitués en fonction de la typologie des besoins mise en évidence lors du positionnement individuel. - Évolution de la composition des groupes en cours d’année en fonction des objectifs poursuivis. - Objectifs fixés pour une période déterminée. - Contrat personnalisé et explicité. - Évaluation formative au terme du contrat pour mettre en évidence les progrès, les acquis. 5 - L’organisation des enseignements L’organisation des enseignements L’accompagnement personnalisé

18 Dans le cadre des enseignements obligatoires, des activités de projet sont proposées aux élèves. Elle peuvent prendre différentes formes :: - projet pluridisciplinaire à caractère professionnel, - projet spécifique en enseignement général, en enseignement professionnel, en enseignement artistique et culturel, - activités disciplinaires et pluridisciplinaires autour la PFMP L’organisation des enseignements L’organisation des enseignements Les activités de projet Les projets sont organisés sur une partie du cycle ou de l’année.

19 II. Organisation pédagogique II-1. Le parcours de formation sur trois années II.2. Quelques éléments de méthode II.3. Le positionnement II.4. L’acquisition des compétences II.5. Organisation des enseignements technologiques II.6. Intérêt pédagogique des supports de formation Ces points sont communs aux différents baccalauréats professionnels.

20 II Le parcours de formation sur trois années Organisation pédagogique (principe) 1 Trim.2 Trim.3 Trim. Sept. Juil. Sept.Juil.Sept. 3 Trim. 1 Trim.2 Trim.1 Trim.2 Trim.3 Trim. Diagnostic - Positionnement Niv. V Niv. IV CCF BEP Certification : Utilisation du Référentiel BEP CCF BAC PRO PFMP X semaines PFMP X semaines PFMP X semaines PFMP X semaines PFMP X semaines PFMP X semaines STRATEGIE DE FORMATION – Référentiel bac pro – x Projets Activités et tâches confiées aux élèves en relation avec de réelles situations professionnelles Pour accéder au niveau de compétences du bac pro Situations professionnelles issues du RAP du baccalauréat professionnel Niveau de compétence

21 II-2 - Le parcours de formation sur trois années Organisation pédagogique Les documents de référence à utiliser :  Référentiel baccalauréat professionnel pour organiser la formation sur trois ans (activités, compétences, savoirs technologiques) et mettre en œuvre la certification REFERENTIEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REFERENTIEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REFERENTIEL BEP REFERENTIEL BEP  Référentiel BEP pour mettre en œuvre la certification intermédiaire  Pourquoi un référentiel BEP ? C’est une certification reconnue de niveau V classée dans le répertoire national des certification professionnels (RNCP). Dans ce cadre, il a été nécessaire de rédiger un référentiel d’activités professionnelles (RAP) et un référentiel de certification (RC). Le référentiel BEP découle du référentiel baccalauréat professionnel.

22 II.2 - Quelques éléments de méthode Partir d’un projet global de formation sur 3 années  Etablir un calendrier (sur 3 ans) en plaçant les PFMP, et les recommandations calendaires (quand elles existent) des situations de CCF. Situer la possibilité de réalisation d’activités éducatives dans l’offre de l’établissement ou dans l’offre Régionale ou Nationale (Accueil d’élèves en mini-stages, Entreprendre au Lycée, Les Olympiades des métiers, Concours général, etc…).  Positionner dans le calendrier les compétences inscrites dans le référentiel de certification, en relation avec les supports de formation envisagées (exploiter le tableau des ouvrages référence), en les priorisant en fonction de ce qui peut être acquis au cours des PFMP ainsi que la progressivité dans la maîtrise attendue dans le cursus de formation de 3 ans.  Identifier les activités et tâches qui vont être à réaliser en fonction des compétences à acquérir en prenant en compte : lieu, équipements, outils, ressources, autonomie… et en exploitant le tableau des ouvrages référence et le tableau de mise en relation tâches  compétences dans le référentiel.  Identifier les niveaux taxonomiques des savoirs associés à acquérir en fonction compétences qui vont être mises en œuvre (exploiter le tableau de mise en relation compétences  savoirs associés dans le référentiel).

23 II-2 - Quelques éléments de méthode Ces quelques éléments de méthode s’appliquent à tous les types de formation (CAP, bac pro…) et à leur durée (1 an, 2 et 3 ans). Partir d’un projet global de formation sur 3 années  Cibler les compétences du référentiel que les enseignants de la construction, de biotechnologies et de gestion peuvent contribuer à développer.  Répartir, au sein des équipes pédagogiques, les savoirs technologiques associés que chaque enseignant doit assurer afin d’améliorer la coordination des enseignements professionnels dans le but de mieux exploiter les temps de formation.  Intégrer dans la réflexion la certification intermédiaire.  Construire des outils de positionnement et de suivi de l’acquisition des compétences des parcours individualisés pour mettre en œuvre cette planification.

24 Partir d’un projet global de formation sur 3 années Objectifs à privilégier en seconde  Mettre en œuvre des activités qui vont conduire « l’élève collégien » à devenir le plus rapidement possible un lycéen professionnel dont le but est d’acquérir une qualification pour exercer un métier (travailler sur la PFMP en début de seconde pour que l’élève relève dans l’entreprise le rôle de chacun, les règles établies pour que l’entreprise produise un travail de qualité et respecte son engagement vis à vis du client…).  Exploiter les retours de stage et de visites en entreprise pour utiliser ce qui a été observé dans le but de transférer les règles de l’organisation du travail collectif d’une communauté de personnes dont le rôle de chacun est défini et d’appréhender l’organisation du travail d’un professionnel de niveau IV.  Développer systématiquement auprès de l’élève un travail d’analyse, de méthode et d’organisation pour résoudre un problème (structurer, ordonner…) à partir de situations professionnelles qui sont celles du professionnel de niveau V.  Faire prendre conscience à l’élève quelles sont les démarches et méthodes qu’il a utilisées pour résoudre le problème posé. II-2 - Quelques éléments de méthode

25 Le positionnement dynamique II-3 - Le positionnement cf. chapitre Accompagnement personnalisé Pourquoi ?  Pour faire un état des lieux des acquis.  Pour construire des parcours personnalisés (pour un groupe ou des individus).  Pour adapter les démarches pédagogiques au profil des jeunes. et mettre en place l’aide personnalisée Qui le réalise ?  L’ équipe pédagogique dans son ensemble (EG – EP). Quand ?  A l’entrée en formation : - en classe de seconde au début de l’année, - en classe de première pour les nouveaux entrants.  Au cours de la formation : - Plusieurs fois par an sur les 3 ans.

26 Dans quels buts ?  Pour mesurer : - des acquis, - des compétences transversales clés, - des compétences spécifiques (pour les jeunes qui intègrent la 1ère pro avec un diplôme de niveau V), - des comportements, des attitudes, des habiletés, - la motivation du jeune pour la formation, - l’avancement de son projet professionnel.  Pour repérer : - les styles d’apprentissage (visuel, auditif…). cf. chapitre Accompagnement personnalisé Le positionnement dynamique II-3 - Le positionnement

27 Le positionnement dynamique cf. chapitre Accompagnement personnalisé Avec quoi ?  Des outils propres à l’équipe pédagogique : - Fiches de positionnement individuel. - Fiches de positionnement d’un groupe classe. - Tableaux de mise en relation des compétences transversales avec les différentes disciplines. Sous quelle forme ?  Entretien (s) avec le professeur référent.  Tests d’évaluation. II-3 - Le positionnement

28 NON ACQUISACQUIS COMPETENCE C2.1 ACQUISITION D’UNE COMPETENCE Le traitement des compétences et leur niveau sont conditionnés par :  un contexte professionnel réel ou simulé,  la complexité de la réalisation : produit à traiter,  l’autonomie donnée à l’élève,  les conditions et ressources données à l’élève : description concrète de la situation de départ, description des moyens matériels mis à disposition, dossiers techniques, documents, procédures, modes opératoire, machines préréglées…, matériels, matériaux… (cf. référentiel de certification colonne " ressources " des tableaux décrivant les compétences),  la description de l’action (formulation et déclinaison du travail demandé) que doit maîtriser l’élève pour posséder une compétence, un ensemble d’aptitudes le rendant capable d’assumer une tâche dans une entreprise (cf. RAP du référentiel) : savoir-faire, savoir-être,  les critères de réussite (indicateurs d’évaluation, niveau d’exigence) (cf. référentiel de certification "Critères d'évaluation" des tableaux décrivant les compétences), éléments observables de la production de l’élève dont les résultats sont comparés à une production décrite en termes de critères chiffrés (quantités, temps, tolérances ±, taux d’erreurs admises…). II-4 - L’acquisition des compétences

29 Dossiers techniques entreprises, …, activités simulées, articles réels (clients extérieurs), Les compétences sont développées par des activités intégrées au projet. Les projets couvriront les deux domaines : - Pressing - Blanchisserie Les compétences sont développées par des activités simulées en atelier ou en entreprise Le projet sera le support d’évaluation du contrôle en cours de formation. Certaines activités formatives peuvent devenir certificatives. La compétence est mise en œuvre et évaluée dans différents contextes professionnels. II-4 - L’acquisition des compétences NON ACQUISACQUIS COMPETENCE C2.1 ACQUISITION D’UNE COMPETENCE Le déroulement d’un projet Réalisation chronologique ANALYSE PREPARATION MISE EN ŒUVRE MAINTENANCE SUIVI ET CONTRÔLE COMMUNICATION

30 La réalisation d’activités de type « exercices » doit être limitée dans le temps (~ 1 er trimestre). Il sera nécessaire de prendre appui le plus tôt possible (fin du 1 er trimestre) sur des supports réels afin de développer des compétences en lien avec le référentiel des activités professionnelles. Pour ce faire, le professeur doit porter une attention particulière sur la préparation en amont des activités demandées aux élèves (procédures, modes opératoires, machines préréglées, appareillage définis, éléments finis…) afin que les jeunes puissent être rapidement face à la réalité professionnelle. ACQUISITION D’UNE COMPETENCE II-4 - L’acquisition des compétences

31 II-6- Organisation des enseignements Répartition des savoirs technologiques à dispenser  Afin d’améliorer la coordination des enseignements professionnels et dans le but de mieux exploiter les temps de formation, les équipes pédagogiques, en début de chaque année, doivent répartir les enseignements professionnels (savoirs technologiques associés) assurés par chaque enseignant.  Cette organisation pédagogique s’effectue sur la base de supports d’études et projets communs (dossiers techniques, typologie des articles, projets…) représentatifs des activités développées en entreprise (cf. annexe du référentiel des activités professionnelles – R.A.P.).

32 II-6 - Intérêt pédagogique des supports de formation Quelques principes PROJET n SUPPORT DE FORMATION n PROJET n SUPPORT DE FORMATION n MISE EN SITUATION et TRAVAIL DEMANDE … MISE EN SITUATION et TRAVAIL DEMANDE … DOSSIER TECHNIQUE n ou DOSSIER D’ACTIVITES n … DOSSIER TECHNIQUE n ou DOSSIER D’ACTIVITES n … A partir des éléments définissant le projet, une analyse de son intérêt pédagogique doit être faite. Quelle fonction ? Quelles activités ? Quelles tâches ? REFERENTIEL D’ACTIVITES PROFESSIONNELLES - FONCTION - ACTIVITES - TACHES REFERENTIEL D’ACTIVITES PROFESSIONNELLES - FONCTION - ACTIVITES - TACHES REFERENTIEL DE CERTIFICATION - COMPETENCES - SAVOIRS REFERENTIEL DE CERTIFICATION - COMPETENCES - SAVOIRS EVALUATION N°… - COMPETENCES - SAVOIRS - CONTEXTE - PERIODE - DUREE EVALUATION N°… - COMPETENCES - SAVOIRS - CONTEXTE - PERIODE - DUREE Quelles compétences ? Quels savoirs ? Quels indicateurs d’évaluation ? Les questions à se poser Quelle évaluation ? CCF Sit. N°… - COMPETENCES - SAVOIRS - CONTEXTE - PERIODE - DUREE CCF Sit. N°… - COMPETENCES - SAVOIRS - CONTEXTE - PERIODE - DUREE Activités listées dans le RAP

33 Fonction / Activités du RAP Tâches professionnelles du RAP à réaliser Compétences ciblées Savoirs technologiques associés à dispenser Indicateurs d’évaluation du RAP Réception Livraison - Communiquer avec la clientèle C1 1 - Décoder les informations nécessaires à l’activité 2 - Décoder et analyser les données opératoires. S1 S2 - contrôler et réceptionner les articles - identifier les éléments de gestion de la production et de la gestion commerciale S5 S8 - Analyser les articles. C2 2 – assurer la vente des prestations S1 S2 - marquer 5 – contribuer à l’orientation commerciale S3 - Production Gestion Maintenance - Organisation du travail C3 1 – préparer et organiser le travail. S1 S2 S4 -Mise en œuvre des techniques, des procédés et processus de détachage……, finition, - contrôle, - stockage, 2 -mettre en œuvre les techniques S3 S4 S5 -Gestion des matériels, -Gestion de la production, -Gestion des effectifs et des compétences, -suivi de la production 4 organiser et suivre la production S4 S5 - Opération de maintenance. 5 – contribuer à la maintenance des système de production S3 S5 bac. pro. Métiers du pressing et de la Blanchisserie Exemple d’un outil pédagogique Projet : Entretien d’un lot de vêtement professionnels Projet : Entretien d’un lot de vêtement professionnels II-6 - Intérêt pédagogique des supports de formation

34

35 Document support de l’entretien dûment renseigné par le candidat

36 Document "évaluation" de l’épreuve de contrôle


Télécharger ppt "1.1. Les textes de référence 1.2. L’orientation des élèves 1.3. L’organisation des parcours de formation et de la certification 1.4. La certification."

Présentations similaires


Annonces Google