La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le logement des é tudiants et des jeunes en formation et en mobilit é professionnelle Convention Nationale Talence, le 31 octobre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le logement des é tudiants et des jeunes en formation et en mobilit é professionnelle Convention Nationale Talence, le 31 octobre 2009."— Transcription de la présentation:

1 Le logement des é tudiants et des jeunes en formation et en mobilit é professionnelle Convention Nationale Talence, le 31 octobre 2009

2 Le logement des é tudiants

3 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement é tudiant en France et en Aquitaine 2,3 M d é tudiants en France des é tudes plus longues qu auparavant des étudiants plus mobiles augmentation de la population d é tudiants é trangers évolution des exigences en mati è re de confort

4 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les approches actuelles de la politique du logement é tudiant Le rapport ANCIAUX publi é en 2004 inadaptation de l offre (r é sidences anciennes des CROUS) insuffisance de l offre de r é sidences à caract è re social dans certaines acad é mies arrêt des constructions de r é sidences priv é es inad é quation aux besoins é tudiants des r é sidences r é alis é es dans les ann é es 80

5 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les approches actuelles de la politique du logement é tudiant Politique du gouvernement suite au rapport ANCIAUX développement de partenariats locaux renforcement de loffre publique mobilisation du secteur immobilier privé renforcement de lefficacité sociale des aides personnelles confirmation des œuvres universitaires dans un contrat dobjectifs signé par le ministre de léducation nationale en décembre 2004

6 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Divers types de logements 1,3 M étudiants ne vivent pas chez leurs parents (59%) 1 M d é tudiants trouvent une place sur le march é locatif é tudiants vivent en résidences collectives ( rel è vent du r é seau des œ uvres universitaires et scolaires : 51% en r é sidences universitaires publiques, 11% en foyers, 7% en internats, 31% en r é sidences universitaires priv é es)

7 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement privé en ville Dépôt de garanties élevé = discrimination des faibles salaires Face à cette difficulté, deux possibilités : – location dun petit logement, la plupart du temps inconfortable – colocation, fréquente dans de nombreuses villes européennes et en fort développement depuis quelques années en France

8 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 La production des CROUS En 2006 : places dans logements chambres dans des r é sidences universitaires des ann é es studios et appartements dans des r é sidences nouvelles construites par des organismes HLM (25% du parc immobilier universitaire datant des dix derni è res ann é es) logements sociaux diffus, meubl é s par les CROUS et quelques places en foyers agr éé s une offre en grande partie obsol è te : chambres universitaires doivent être remises à neuf (mise en conformit é des installations, am é lioration phonique…)

9 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Logement é tudiant dans les ensembles d habitat sociaux possibilité de bénéficier de lAPL pour des étudiants partageant un appartement de ce type une immersion dans des quartiers dhabitat social posant problème à laccessibilité à luniversité (moyens de transport) et à la ville (lieux culturels) les immeubles ne sont pas le lieu privilégié de rencontres contrairement à luniversité ou le campus

10 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement é tudiant dans la R é gion Aquitaine Acad é mie de Bordeaux ( ) : é tudiants chiffre incluant les é l è ves fréquentant des classes pr é paratoires aux grandes é coles, les universit é s et autres é tablissements de l enseignement sup é rieur en Gironde : é tudiants ( sur l agglom é ration bordelaise)

11 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement é tudiant dans la R é gion Aquitaine En 2004 : 8% des étudiants logés dans les cité U, résidences du CROUS et résidences dorganismes conventionnés Le CROUS dAquitaine gère 21 résidences sur lagglomération bordelaise (6 000 places dont dans les bâtiments construits dans les années 1960) En 2004, un déficit de places en Aquitaine : 7,6 pour 100 étudiants, comparativement à la moyenne nationale (hors Ile de France) de 8,2 places pour 100 étudiants

12 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement é tudiant dans la R é gion Aquitaine

13 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement é tudiant dans la R é gion Aquitaine

14 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le logement é tudiant dans la R é gion Aquitaine Caractéristiques de lanimation des villages étudiants une faible dynamique de la vie associative et des initiatives collectives (hors r é seaux communautaires) trop peu d am é nit é et de commodit é s attractivit é et animation du campus sont des enjeux majeurs

15 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 L offre du CROUS pour les é tudiants à mobilit é r é duite (EMR) en Aquitaine : 48 T1 am é nag é s, 11 T1bis am é nag é s, 9 studios ou chambres am é nag é s un chiffre faible : 70 logements am é nag é s pour les é tudiants handicap é s une question en suspend : l acc è s aux restaurants universitaires pour les EMR ?

16 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les r é ponses apport é es par le CROUS d Aquitaine construire logements à lhorizon 2011 rénover les cités universitaires maintenir en état les cités universitaires améliorer laccueil dans les cités et moderniser la gestion

17 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les r é ponses apport é es par le CROUS d Aquitaine en 2008 : places réparties dans 39 résidences, (une hausse de logements par rapport à 2004) loffre passant au dessus de la moyenne nationale Le CROUS compte prolongé cet effort

18 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le parc locatif priv é en Aquitaine définition du « logement priv é » : logement dans la famille, location de chambre chez un particulier ou en r é sidence priv é e les logements priv é s repr é sentent la grande majorit é des logements é tudiants

19 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le parc locatif priv é en Aquitaine é tudiants de l'acad é mie de bordeaux, r é partis en 5 pôles principaux : Agen, Bayonne, Bordeaux, Pau, P é rigueux en 2005 : 86% des étudiants logés dans le privé au niveau de l acad é mie de Bordeaux

20 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les probl è mes rencontr é s par les é tudiants Le co û t des d é penses induites par l'acc è s au logement (d é pôts de garanti, versement des premiers mois de loyer, frais d agence...) Le fait de disposer d une caution

21 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les aides apport é es par la R é gion Aquitaine l allocation de logement à caract è re social (ALS) l aide personnalis ée au logement (APL) les aides de types Cl é Aquitaine / Locapass

22 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Autres formes d aides de la R é gion Aquitaine actions de mise en relation interg é n é rationnelle : jeune et seniors disposant de chambres a leurs domiciles associations sp é cialis é es dans la prospection d offres dormantes et de prise en gestion de logements

23 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Autres formes d aides de la R é gion Aquitaine Afin de r é sorber un d é ficit en logements é tudiants initialement é valu é à plus de places en Aquitaine et de requalifier la totalit é des places en cit é s universitaires, le Conseil r é gional a cr é e en 2005 deux aides à la pierre : l une de 225 par m ² construit pour les r é sidences neuves et l autre de par places r é nov é es pour les cit é s universitaires du Crous. Ces aides sont index é es depuis 2007 sur l é volution de l Indice du Co û t de la Construction, afin de maintenir leur effet levier dans un contexte de forte hausse des co û ts constructifs.

24 Le logement des jeunes (15-29 ans) en formation et mobilit é professionnelle

25 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Jeunes et territoires d Aquitaine : une attractivit é de la r é gion retrouv é e pour les jeunes la faiblesse du parc de petits logements dans le parc priv é et le parc social la faiblesse de l offre de logement temporaire pour les publics jeunes en mobilit é

26 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Le regard des jeunes sur le logement Un acc è s difficile des jeunes au parc priv é en raison notamment de son co û t. La colocation et l h é bergement chez des amis constituent des solutions davantage subies que d é sir é es face au co û t des loyers. Les internats et les r é sidences agr é es pour accueillir des publics jeunes proposent des solutions à co û t abordable et s é curisent les parcours des jeunes. Mais ces solutions restent d é ficitaires et in é galement r é parties au niveau r é gional. L internat propose une r é ponse adapt é e pour les mineurs. Il constitue une r é ponse pertinente pour les plus âg é s, pour autant que celle-ci soit de courte dur é e. L acc è s à des solutions collectives accueillant une mixit é des publics s é duit une majorit é de jeunes, pour autant que ces formules prennent en compte le d é sir d autonomie et d individualisation.

27 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Les pr é conisations faites par la R é gion Aquitaine L action en faveur du logement des jeunes demande à être inscrite dans une d é marche d ensemble. C est pourquoi, les pr é conisations é tablies au terme du diagnostic s organisent autour de trois axes : produire et d é velopper de nouvelles r é ponses, en mettant l accent sur la promotion de r é ponses mixtes et d autres innovantes, mettre en r é seau les acteurs pour mutualiser les moyens et optimiser les capacit é s d accueil existantes, solvabiliser les jeunes pour s é curiser leurs parcours.

28 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 Produire et d é velopper de nouvelles r é ponses cr é er et d é velopper une offre d h é bergement temporaire : entre 800 et nouvelles places diversifier les types d h é bergement d é velopper le parc de petits logements à co û t abordable pour favoriser l installation des jeunes actifs soutenir l ing é nierie de projets

29 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 renforcer et é largir les aides à la personne pour les h é bergements à la nuit é e ou à la semaine é largir la s é curisation des jeunes en mobilit é à la recherche d un logement Solvabiliser les jeunes pour s é curiser leurs parcours

30 Convention Nationale, le 31 octobre 2009 mutualiser les offres existantes optimiser les moyens d information et d orientation des publics Mettre en r é seau les acteurs et les moyens


Télécharger ppt "Le logement des é tudiants et des jeunes en formation et en mobilit é professionnelle Convention Nationale Talence, le 31 octobre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google