La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pourquoi le socle commun en EGPA ? Enjeux et finalités dune évolution déterminante Éléments déclairage et daide à la mise en œuvre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pourquoi le socle commun en EGPA ? Enjeux et finalités dune évolution déterminante Éléments déclairage et daide à la mise en œuvre."— Transcription de la présentation:

1 Pourquoi le socle commun en EGPA ? Enjeux et finalités dune évolution déterminante Éléments déclairage et daide à la mise en œuvre

2 Pour passer dune école qui détient les savoirs à une école qui apprend à sen servir.

3 Les origines Le socle commun : un nouveau contenu denseignement Des changements pédagogiques fondamentaux dans la conduite de la classe Des changements fondamentaux dans lévaluation des élèves

4 Une démarche hésitante qui aboutit à la définition du socle Des références anciennes qui font écho à la notion de socle Depuis 1947, le législateur est à la recherche des éléments fondamentaux de la formation obligatoire et garantie : « Bien apprendre ce quil nest pas permis dignorer »I.0 ( Point de vue den haut, de lélite, du plafond idéal…) 1994: Luc Ferry préconise « Daller dans le sens de la construction dune culture commune, dun socle commun de connaissances et de compétences » (étape de démocratisation qui doit allier qualité et quantité, sans freiner les bons élèves) Le plafond est toujours défini comme un maximum, le plancher jamais (« sur ce quil nest pas permis dignorer »)

5 Des chantiers souvrent : De 1975 à 2005 : 30 années de débat avec publication de nombreux rapports 2004 : le rapport Thélot sur lécole

6 2005 – le débat national I. définir les missions de lécole II. Faire réussir les élèves III. Améliorer le fonctionnement de lécole

7 Le socle commun Le socle commun Une réponse à une convergence de changements: Comment vivre ensemble au XXIème siècle ? 3 lois marquent ces changements : La loi de cohésion sociale, dite « loi Borloo » La loi de cohésion sociale, dite « loi Borloo » La loi du 11 février 2005 sur le handicap La loi du 11 février 2005 sur le handicap La loi dorientation du 23 avril 2005 sur lEducation La loi dorientation du 23 avril 2005 sur lEducation 1 enquête : Pisa et les acquis des élèves dans le cadre européen

8 Que nous apprennent les évaluations PISA ? Lélève français nose pas répondre à certaines questions ouvertes par peur de lerreur Cest en France que le taux de non réponse à ce type de questions est le plus fort Dans les réunions internationales les Français interviennent moins que leurs homologues

9 doc accompagnement pour chef établissement Forces et faiblesses du système éducatif Notre système est élitiste et inégalitaire : il produit à la fois les meilleurs et les moins bons élèves des pays développés (« Que vaut lenseignement en France ? Forestier, Emin et Thélot, 2007) La mixité sociale et scolaire y est en régression Les comportements civiques des élèves se dégradent. On ne peut plus répondre par des exclusions

10 Souvent, les élèves disposent de connaissances quils sont incapables dutiliser pour résoudre un problème quotidien»(W. James, 1912) » « Beaucoup délèves donnent la preuve quils maîtrisent des connaissances …pour réussir les épreuves scolaires, mais ne les mobilisent pas pour résoudre un problème de la vie quotidienne. Plus grave, il semble que la plupart des enfants et des adolescents développent leurs réflexions personnelles en rupture avec la formation quils reçoivent à lécole. » ( M. Crahay, 2006) Ceci a progressivement conduit à une réflexion/action autour de lenseignement au service de lacquisition de compétences

11 Cadre français : la loi dorientation et de programme pour lavenir de lÉcole du 23 avril L'article 9 de la loi du 23 avril 2005 d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école précise que "la scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de connaissances et de compétences qu'il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société".

12 Un contexte et un cadre européen Recommandations du Parlement européen et du Conseil de lUnion européenne en matière de compétences clés pour léducation et lapprentissage tout au long de la vie – Sommet de Lisbonne. Evaluations internationales : programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) : mesure comparée des connaissances et des compétences nécessaires tout au long de la vie.

13 Le socle cest dabord un document de dialogue: Une référence commune pour tous (équipe éducative et pédagogique de létablissement scolaire, les élèves et les familles). Le socle est un document qui doit donner de la cohérence aux enseignements et du sens aux apprentissages des élèves. Une ambition pour la société. Il pose lessentiel des valeurs, des savoirs, des langages, des capacités, des attitudes et des pratiques. Cest un engagement de la Nation vis-à-vis de la jeunesse.

14 Le socle commun Essai de définition Indique le contenu impératif de la scolarité obligatoire Indique le contenu impératif de la scolarité obligatoire aux programmes Ne se substitue pas aux programmes des programmes pour définir ce que nul ne doit ignorer en fin de scolarité obligatoire Fonde les objectifs des programmes pour définir ce que nul ne doit ignorer en fin de scolarité obligatoire Sorganise en 7 compétences (piliers) Sorganise en 7 compétences (piliers) Dont chacune est conçue comme une combinaison de connaissances, de capacités et dattitudes Dont chacune est conçue comme une combinaison de connaissances, de capacités et dattitudes Lacquisition de connaissances ne suffit plus La capacité de les utiliser compte Les attitudes comptent Un horizon : lapprentissage tout au long de la vie

15 Un ensemble de sept compétences Différents paliers Cest un outil de compréhension et de construction de la formation donnée aux élèves

16 16 Des repères pour laction TROIS NIVEAUX DEVALUATION Palier 1 Fin des apprentissages fondamentaux (CE1) Évaluation de la lecture courante et de l'écriture Palier 2 Fin de lécole primaire (CM2) Évaluation des règles fondamentales de la grammaire, de la conjugaison, du calcul élémentaire et des quatre opérations Palier 3 Le brevet des collèges (fin de 3 ème ) Évaluation de la maîtrise du socle commun. Des grilles de référence ont pour objectif de donner aux enseignants des repères concrets dans l'évaluation des acquis de leurs élèves

17 Cadre européen, 8 compétences clés Communication dans la langue maternelle Communication dans une langue étrangère Culture mathématique et compétences de base en sciences et technologie Culture numérique Apprendre à apprendre Compétences interpersonnelles, interculturelles et compétences sociales et civiques Esprit dentreprise Sensibilité culturelle

18 Socle commun français, 7 grandes compétences ou 7 piliers : La maîtrise de la langue française La pratique dune langue étrangère Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication La culture humaniste Les compétences sociales et civiques Lautonomie et lesprit dinitiative

19 7 enjeux Marier excellence et démocratisation pour tous Mieux gérer la continuité pédagogique Favoriser les approches interdisciplinaires Renouveler les approches de lévaluation Reconnaître la diversité des formes de réussite Remettre en cause la hiérarchie des disciplines, remettre à leur place les « éducation à » Permettre den finir avec les redoublements sous leur forme actuelle: lenjeu des PPRE.

20 Des repères pour laction La pédagogie différenciée devient loutil majeur pour aider chaque élève à construire son parcours DIAGNOSTIQUER DIVERSIFIER EVALUER VALIDER DES COMPETENCES TOUT AU LONG DUN PARCOURS

21 FAVORISER LES APPROCHES INTERDISCIPLINAIRES Adaptation des programmes à la logique du socle commun pour lécole et le collège. Dans les programmes, rechercher les ponts entre les disciplines. Faire converger, se réinvestir, se consolider les compétences acquises dans les disciplines Lexemple de la culture humaniste Le rôle civique de chaque discipline dans le cadre des compétences 6 et 7

22 Un nouveau contenu denseignement Le travail sur le socle ne se réduit pas à la gestion dun livret de compétences mais bien à lorganisation de lapprentissage des élèves en vue de lacquisition de ces compétences.. Mieux gérer la continuité pédagogique Ainsi, l approche par compétences ne rejette ni les contenus ni les disciplines ; elle met seulement laccent sur leur mise en œuvre.

23 2 CENTRATIONS Logique denseignement Logique dapprentissage Recentrage pour tous sur les processus dapprentissage de lélève plutôt que sur les contenus denseignement

24 Une définition commune de la compétence « La compétence est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales pour notre temps, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées, mais aussi dattitudes indispensables tout au long de la vie »

25 connaissancescapacités attitudes Agir avec compétence

26 doc accompagnement pour chef établissement les connaissances cest-à-dire les informations, les notions, les procédures acquises mémorisées et reproductibles par un individu dans un contexte donné. (Les « savoirs » ou « savoir-agir »)

27 les capacités cest-à-dire les opérations mentales, les mécanismes de la pensée que lindividu met en œuvre quand il exerce son intelligence. (Les « savoir-faire » ou « pouvoir-agir »)

28 les attitudes cest-à-dire les comportements sociaux ou affectifs acquis par lindividu et mobilisables dans des domaines de la vie domestique, scolaire ou professionnelle. (Les « savoir-être » ou « vouloir-agir »)

29 29 Chaque COMPETENCE se décline en une combinaison de... Connaissances Capacités Attitudes Une compétence se définit comme une combinaison de connaissances fondamentales, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations concrètes, et dattitudes Une nouvelle définition des compétences

30 30 Capacités Attitudes La maîtrise de la langue française Connaissances « Pratiquer une démarche scientifique : savoir observer, questionner, formuler une hypothèse, la valider, argumenter, modéliser de façon élémentaire » « Savoir que la matière se présente sous une multitude de formes, organisées du plus simple au plus complexe, de linerte au vivant » Le sens de lobservation La responsabilité face à lenvironnement, au monde vivant, à la santé

31 Nous enseignons, quapprennent-ils? Quelles pratiques pédagogiques privilégier ?

32 Des situations dapprentissage adaptées pour sapproprier une démarche intellectuelle Des situations ouvertes, « situations problèmes » : « Faire ce quon ne sait pas faire, pour apprendre à le faire » (Meirieu) Des situations de travail en groupe, on apprend par la confrontation aux autres grâce aux étayages de lenseignant Des situations où les élèves savent qu'ils ont une part d'initiative, où tout n'est pas verrouillé à l'avance par lenseignant Des dialogues pédagogiques avec les élèves (procédures utilisées et utilisables pour apprendre)

33 Jean-Marie Lépouchard Avril 2008 Des situations dapprentissage qui souvrent sur la vie et associent les élèves et les parents Ouvrir les situations d'apprentissage sur le quotidien des élèves Une organisation des activités et une posture des enseignants permettant la prise de conscience par lélève de son mode dapprentissage Associer les parents à la réussite des élèves « Il est déterminant de faire comprendre aux parents lintérêt des ruptures proposées en leur montrant dans quelle logique, quelle continuité ces évolutions sinscrivent » ( Rapport IGEN septembre 2007)

34 EVALUER UNE COMPETENCE ? Dans une situation nouvelle, lélève doit être capable de mobiliser des connaissances, des capacités et des attitudes antérieurement acquis. Les connaissances ont un rôle essentiel à jouer en tant quoutils à mobiliser. Inciter les élèves à utiliser ces différents savoirs pour réagir efficacement aux situations. Lobjectif de tout enseignement est de faire vivre la pensée des élèves

35 RENOUVELER LES APPROCHES DE LEVALUATION Des compétences doivent être évaluées dans plusieurs disciplines: enjeu de la CONFIANCE entre membres de léquipe pédagogique. La cohérence de tous les adultes de létablissement est fondamentale Redonner sens au collectif, travailler le sentiment commun dappartenance à un collectif. Mettre en cause la notion de « Moyenne » qui devient la norme et qui fait quune matière en compense une autre

36 Réfléchir sur le statut de lerreur Erreurs relatives à la situation Erreurs relatives à la consigne Erreurs relatives à lopération intellectuelle Erreurs relatives à lacquis antérieur

37 Evaluer les élèves et les associer à leur évaluation Pratique des différentes évaluations : diagnostique, formative, sommative et certificative Définition des niveaux d'exigence et explicitation des critères de réussite Adaptation des supports et des consignes aux objectifs de l'évaluation Pratique de l'évaluation contractualisée dans le cadre d'une relation claire et de confiance

38 Au-delà des acquisitions, apports de ce changement de modèle… Des élèves responsabilisés : qui connaissent les objectifs visés et les objectifs atteints qui connaissent les objectifs visés et les objectifs atteints capables dauto-évaluation capables dauto-évaluation responsables de leurs travaux (portfolio…) responsables de leurs travaux (portfolio…) Des maîtres attentifs aux acquis des élèves Des maîtres attentifs aux acquis des élèves

39 Nous les aidons à: Donner du sens à leurs apprentissages Mieux envisager leur projet personnel Et à construire leur identité … Pour demain…

40 «Dans le fond, cest manifester le maximum destime que lon puisse avoir pour les savoirs que de les transformer en compétences» Philippe Perrenoud

41 41 En ce qui concerne les enseignements adaptés !

42 4 enjeux spécifiques pour les EGPA Individualiser les apprentissages (création de groupes de besoin et de plans de travail) Faciliter la « gestion » des acquis de chaque élève (évaluation et validation des compétences) faciliter le suivi pédagogique intra et inter SEGPA favoriser lutilisation des documents daccompagnement(instructions officielles, compléments aux programmes, objectifs opérationnels, critères dévaluation, exemples de situations…).

43 Le rôle des directeurs Expliquer lutilité et lintérêt du changement

44 Le Livret de compétences et le socle commun, une opportunité pour : relire le fonctionnement global de la SEGPA/EREArelire le fonctionnement global de la SEGPA/EREA en quoi le projet détablissement accompagne-il ces « attitudes » de recherche de sens et de questionnement ?

45 Les enjeux principaux du livret de compétences Ce quil permet: Pour léquipe enseignante Pour lélève de SEGPA/EREA Dans la relation entre lenseignant et lélève Dans les relations entre les différents enseignants intervenant en E.G.P.A

46 une nécessité de travail et de postures communes Pour léquipe enseignante : une nécessité de travail et de postures communes Contribuer à l ajustement des progressions et des démarches pédagogiques de chaque enseignant et de léquipe responsable des élèves. Placer lélève au centre de la compétence, en terme de processus, de stratégie cognitive, déducabilité Reconnaître précisément les acquis des élèves en terme de compétences susceptibles dêtre mobilisées dans des situations scolaires, sociales ou professionnelles.

47 Et aussi : Identifier avec plus de précisions les difficultés dapprentissage éprouvées par les élèves pour mieux y remédier. Permettre un suivi individualisé de lélève en ciblant plus précisément ses besoins dapprentissages prioritaires et les adaptations didactiques et pédagogiques nécessaires. Plus que jamais, lenseignement en EGPA ne peut être envisagé sans une mutualisation entre les professeurs ni une concertation étroite sur : les objectifs dapprentissages les activités les stratégies pédagogiques les pratiques dévaluation et la gestion des individualités

48 un collecteur des réussites des élèves Pour lélève de SEGPA : un collecteur des réussites des élèves Prendre conscience de ce quil connaît et de ce quil sait faire; il peut alors se projeter sur de nouvelles réussites Ajuster son projet personnel ll sagit de le conduire à porter un regard positif, à la fois sur son comportement et sur un certain nombre dexpertises quil a été capable de mettre en place.

49 Dans les relations entre enseignants et élèves: Aider chaque élève à se situer plus exactement dans son parcours de formation par une prise de conscience des acquis quil peut effectivement mobiliser et des compétences encore à construire Faire le point avec lélève sur ses progrès, et de lui fixer, en le responsabilisant, de nouveaux objectifs.

50 Entre les différents enseignants intervenant en S.E.G.P.A : Permettre la communication dans le temps et dans lespace entre enseignants dune même équipe, grâce à un langage commun et des pratiques dévaluation partagées. Faciliter le passage des élèves dun dispositif à lautre par lusage dun document commun dont les références sont susceptibles dêtre partagées par tous les acteurs de la formation. Accompagner lélève dans son parcours individualisé de formation

51 En conclusion, le "livret personnel de l'élève" est un outil incluant les "contenus impératifs de la scolarité obligatoire", permettant à l'élève ainsi qu'à sa famille et aux enseignants de suivre l'acquisition progressive des connaissances

52 Pour répondre à l'exigence d'évaluation, il est souhaitable de proposer un livret de compétences qui soit, par la forme qu'il présente, d'une utilisation aisée, simple et efficace.un livret de compétences

53 Les étapes pour la mise en œuvre du livret de compétences EGPA 54 Livret personnel de compétences de lélève - D o c u m e n t e n c o u r s d e r é a l i s a t i o n

54 Elaborer progressivement le livret de compétences (La maîtrise de la langue française-éléments de mathématiques) Par équipe denseignants disciplinaire ou transdisciplinaire Pour chacune des compétences clés, cibler quelques éléments attendus du socle, jugés prioritaires pour lélève de SEGPA Griser les compétences qui devront être acquises à un niveau de classe précis, en fonction des différents cycles (adaptation, central et orientation).

55 Outils des enseignants Des grilles de référence sont en ligne sur Eduscol. Elles donnent des éclairages sur les 4 paliers retenus : CE1, CM2, 6ème et fin de la scolarité obligatoire, avec une explication de ce qui signifie lacquisition de la compétence au niveau donné. Elles sont des outils utiles pour les pratiques de classe et pour le suivi de lélève dans ses apprentissages.

56 Calendrier des travaux Septembre à décembre 2009 Appropriation du concept et du cadre du socle commun par les équipes. Repérage de compétences et codage dacquisition des compétences à réaliser au niveau de chaque équipe de SEGPA. A la suite de ces travaux, un groupe de travail SEGPA (directeurs de SEGPA/EREA, PE,PLP volontaires) analysera les travaux des équipes et proposera une version du livret de compétences dans les deux domaines ciblés ( maîtrise de la langue française et principaux éléments de mathématiques

57


Télécharger ppt "Pourquoi le socle commun en EGPA ? Enjeux et finalités dune évolution déterminante Éléments déclairage et daide à la mise en œuvre."

Présentations similaires


Annonces Google