La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière MARS 2011 Marie Claude Raoux - Alain Ramé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière MARS 2011 Marie Claude Raoux - Alain Ramé"— Transcription de la présentation:

1 Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière MARS 2011 Marie Claude Raoux - Alain Ramé

2 LE CHARIOT DURGENCE : BUTS ET PRINCIPES Le chariot durgence, quelle que soit sa forme, doit répondre à certains critères inva- riables : Le chariot d'urgence doit permettre le traitement en urgence des défaillances vitales cardiaques et respiratoires, en attente d'un transfert «éventuel vers un service de réanimation. Il doit être connu de tous. Son emplacement est invariable (sauf réorganisation de service) et accessible 24h/24 et 365 jours par an. Son contenu n'est pas modifiable. Il est régulièrement vérifié (quantités et dates de péremption), testé, reconditionné.

3 LE CHARIOT DURGENCE : BUTS ET DESCRIPTIF Descriptif général : Sa forme et sa présentation en font un instrument pratique, facilement manipulable, facile à nettoyer et à désinfecter. Les roues sont mobiles, pivotantes et munies de freins, afin de faciliter les manœuvres. Ses dimensions doivent être compatibles avec une utilisation rationnelle, le dessus doit pouvoir servir de plan de travail. Le nombre de tiroirs ne doit pas faire de la recherche d'une drogue un jeu de piste ! Il y aura donc un nombre de tiroirs limité à 5 ou 6, de profondeur réduite, faciles à ouvrir, avec des butoirs en extrémité de course.

4 LE CHARIOT DURGENCE : DESCRIPTIF Les accessoires sont ajoutés en fonction des caractéristiques et des besoins des services. Il est indispensable d'avoir à portée de main : Une rallonge avec au moins 6 prises électriques Une potence avec crochets Un aspirateur à mucosité sur rail latéral Une fixation solide pour obus à oxygène et manodétendeur (si O2 non présent dans toutes les chambres) Une planche à massage cardiaque Un porte container à aiguilles souillées Un support poubelle Une tablette pivotante (porte défibrillateur) Le chariot d'urgence doit être fermé avec un verrou, qui est garant de l'intégrité du chariot. Le chariot garantit la prise en charge, sans reconditionnement, de 2 à 3 situations durgence vitales.

5 LE CHARIOT DURGENCE : VISUALISATION Oxygène Aspirateur à mucosité Défibrillateur Verrou pour sceller le chariot Planche pour massage cardiaque

6 LE CHARIOT DURGENCE : PRINCIPES La vérification des chariots durgence doit être pluri hebdomadaire pour sassurer de lintégrité de leur contenu. La vérification est faite par linfirmier (mais il serait souhaitable que la vérification seffectue en binôme IDE/ AS) Les nouveaux arrivants doivent être formés à la maintenance, la vérification et lutilisation du chariot durgence. Une vérification complète est obligatoire après chaque utilisation (si possible par lutilisateur.), avec réassortiment des produits ou dispositifs utilisés. Les chariots durgence sont scellés par un cadenas à usage unique ouvrable à laide dune paire de ciseaux. Le défibrillateur situé sur le chariot fait lobjet dune vérification particulière journalière et dune maintenance préventive annuelle systématique par le service biomédical de létablissement.

7 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION A Airway : Liberté des voies aériennes supérieures B Breathing : Ventilation C Circulation : prélèvements, cathéters, perfusion D Drugs: Médicaments durgence E E.C.G : Electrocardiogramme F Fibrillation : Défibrillation

8 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION A Airway : Liberté des voies aériennes supérieures Plateau dintubation : laryngoscope, pince de Magill, cale bouche…Canules de Guedel Sondes à oxygène Filtre antibactérien Sondes daspirationDébitmètre à O 2 Xylocaïne (spray)

9 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION B Breathing : Ventilation Masques à oxygène Insufflateur manuel BAVU Sondes dintubationStéthoscopeMasques laryngés Set de minitrach

10 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION C Circulation : Prélèvements, cathéters, perfusion Matériel pour la pose de perfusions : Cathéters périphériques, garrot, champs stérile, tubulures, prolongateurs, solutés, robinets, compresses stériles, op-site, antiseptique Matériels nécessaires au prélèvement des examens sanguins : Tubes, seringues héparinées pour gaz du sang, tégaderm, sparadrap, sacs de laboratoire Matériels pour la pose dun cathéter central : cathéters multivoies, champs stériles, habillage de lopérateur (casaque stérile, gants stériles, masque, charlotte), rampes, poche dhyperpression…

11 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION D Drugs: Médicaments durgence Médicaments à visée cardiovasculaire et respiratoireMédicaments danesthésie et neurologiques Médicaments à visée plus générale (rénale, anti-inflammatoire, anticoagulant.…)

12 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION E E.C.G : Electrocardiogramme

13 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION F Fibrillation : Défibrillation

14 LE CHARIOT DURGENCE : COMPOSITION Les tiroirs latéraux du chariot durgence contiennent habituellement : Des gants, Des seringues Des champs Des pansements occlusifs Du sparadrap De lelastoplast Des solutés de remplissage Des sondes daspirations

15 LE CHARIOT DURGENCE : CONTRÔLE PLURIHEBDOMADAIRE Plusieurs fois par semaine et par équipe, lintégrité et la fonctionnalité du chariot durgence sont contrôlées par les infirmiers de lunité de soins. Afin dassurer la traçabilité de ces contrôles, un fiche de suivi est habituellement présente sur le chariot. Elle comprend les éléments suivants : Date Nom de linfirmier Equipe N° du cadenas Reconditionnement et /ou problème rencontré A. RaméJour Le défibrillateur nétait pas en charge MC. RaouxNuit … M. MarollaJour Obus à oxygène changé.

16 LE CHARIOT DURGENCE : AUTRES MATÉRIELS Aspirateur de mucositéBouteille doxygène

17 LE CHARIOT DURGENCE : AUTRES MATÉRIELS Pistolet intra-osseux Cardio-pompe

18 LE CHARIOT DURGENCE : AUTRES MATÉRIELS Manchette à pressionCadenas à usage unique

19 LE CHARIOT DURGENCE : AUTRES MATÉRIELS Oxymètre de pouls (saturomètre)

20 LE CHARIOT DURGENCE : RÔLES DE LAIDE-SOIGNANT Etant détenteur de lAttestation de Formation aux Gestes et Soins dUrgence niveau 2, laide-soignant(e) participe, en collaboration et sous la responsabilité de linfirmier, à la prise en charge des situations durgence hospitalières. A ce titre, il doit : Repérer et transmettre sans tarder les signes et manifestations durgence cardio- respiratoires. Alerter linfirmer. Connaître lemplacement du chariot durgence et être capable de le ramener rapidement dans un secteur de soins en cas de défaillance cardio-respiratoire. Participer au nettoyage hebdomadaire du chariot durgence et au contrôle du bon fonctionnement des éléments externes au chariot : défibrillateur, aspirateur de mucosité, obus doxygène… Signaler à linfirmier tout problème constaté concernant le chariot durgence ou ses composants.

21 LE CHARIOT DURGENCE : RÔLES DE LAIDE-SOIGNANT A ce titre, il doit (suite) : Signaler à linfirmier toute rupture constatée du cadenas de verrouillage du chariot. Se remettre régulièrement à niveau ses connaissances au niveau de lurgence (tous les deux ans), pour rester un collaborateur efficace en cas de situations durgence dans lunité de soins.

22 Cette présentation est sur le site ifassalpe.fr – Module 3


Télécharger ppt "Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière MARS 2011 Marie Claude Raoux - Alain Ramé"

Présentations similaires


Annonces Google