La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

POSE ET SURVEILLANCE DE LA SONDE NASO GASTRIQUE Stéphanie Lesellier Etudiante cadre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "POSE ET SURVEILLANCE DE LA SONDE NASO GASTRIQUE Stéphanie Lesellier Etudiante cadre."— Transcription de la présentation:

1 POSE ET SURVEILLANCE DE LA SONDE NASO GASTRIQUE Stéphanie Lesellier Etudiante cadre

2 Objectifs du cours: - Savoir poser une sonde d’aspiration digestive - Connaître la surveillance de la sonde naso gastrique - Connaître les soins à apporter à un patient porteur d’une SNG -Connaître la réglementation en lien avec la SNG Pré-requis: - Connaissance des appareils digestif et ORL

3 Définitions  Sondage naso-gastrique : introduction d’une sonde dans l’estomac par voie nasale (ou buccale), en vue d’aspiration, de lavage, de tubage ou d’alimentation gastrique.  Aspiration gastrique : permet d’aspirer et de recueillir le contenu gastrique par gravité (au sac) ou de manière active (à l’aide d’un manomètre de vide)

4 Règlementation  Pose de sonde : soin infirmier sur prescription médicale, article R du décret du 29 juillet 2004 Situations particulières : acte médical  Changement de sonde : soin infirmier sur rôle propre, article R  Surveillance de la sonde et soins : soins infirmiers sur rôle propre  Arrêt de l’aspiration, transitoire ou définitive : sur prescription médicale  Ablation de la sonde : sur prescription médicale

5 Indications  Visée thérapeutique : - soulager la dilatation de l’estomac ( pathologies digestives comme l’occlusion, sigmoïdite, pancréatite) - lavage gastrique( si hématémèse ou IMV)  Visée diagnostique : - observer et quantifier le liquide gastrique ( recherche de diagnostic) - tubage gastrique (recherche de BK, le matin à jeun)  Visée nutrition: - quand l’alimentation orale est impossible pour compléter les apports (anorexie, des troubles de la déglutition majeurs)

6 Indications (2)  Visée préventive : - prévenir la dilatation de l’estomac - prévenir les inhalations (syndrome de Mendelson =Le syndrome de Mendelson, ou syndrome d'inhalation bronchique, est une inflammation pulmonaire qui résulte de la pénétration dans les bronches et les poumons de liquide gastrique. C'est une des principales préoccupations de la libération des voies aériennes. Le liquide gastrique gêne l'arrivée d'air jusqu'aux alvéoles et donc la respiration (noyade). D'autre part, le liquide étant acide, il attaque les muqueuses, provoquant des lésions inflammatoires graves très difficiles à soigner, avec notamment la formation d'un œdème pulmonaire et une infection. ) bronchespoumonslibération des voies aériennes respirationnoyademuqueusesinflammatoiresœdème pulmonaire bronchespoumonslibération des voies aériennes respirationnoyademuqueusesinflammatoiresœdème pulmonaire - prévenir les tensions des sutures digestives ( si chirurgie récente comme cholécystectomie, colectomie, gastrectomie, pancréatectomie)et attendre le retour du transit - prévenir les vomissements

7 Contre indications relatives = situations particulières ou le médecin jugera s’il pose lui- même la sonde  Refus du patient  Douleurs intenses à l’introduction de la sonde  Lésions hémorragiques ou varices oesophagiennes  Chirurgie récente de l’œsophage ou de l’estomac

8 La sonde de Salem  Sonde transparente à double courant, avec prise d’air (permet la pénétration d’air dans l’estomac)  Partie supérieure : 2 orifices  Partie inférieure : orifices latéraux et extrémité  Ligne radio opaque et repères tous les dix centimètres  Tailles : charrière 14 à 22  Longueur 90 à 120 cm Choix de la sonde en fonction de la prescription

9

10

11 Autres types de sonde  Sonde lestée : sonde de nutrition entérale, plus souple et plus fine  Tube de Faucher : sonde pour le lavage gastrique, gros diamètre  Sonde de Blackmore : sonde compressive si rupture de varices oesophagiennes  Sonde d’aspiration avec piège : tubage gastrique à la recherche de BK (tuberculose)

12 Sonde de Blackmore et sonde lestée

13 Matériel nécessaire  La sonde adaptée à la prescription et l’indication  Gants non stériles à usage unique  Compresses non stériles  Lubrifiant  Seringue de 60ml, embout conique  Stéthoscope  Sparadrap  Haricôt, mouchoirs, protection absorbante  Solution hydro alcoolique

14 Matériel (suite)  Système mural d’aspiration digestive prêt à l’emploi  Manomètre sur prise murale de vide  Réceptacle à usage unique  Tuyaux  Raccord bi-conique  Sac de recueil si aspiration par gravité  Éventuellement un verre d’eau

15

16 Technique de pose  Voir schéma  Voir document photocopié  Installation et préparation du patient  La pose  Vérification de la bonne position  Fin du soin  Transmissions

17

18

19 Risques et complications  La sonde peut se boucher  Risque d’escarre ou de lésion du nez  Douleurs de gorge, douleurs à la déglutition  Risque de lésion de la muqueuse gastrique  Déshydratation  Fausses routes, inhalations

20 Soins au patient porteur d’une SNG Pourquoi ces soins? Geste invasif et modification de la muqueuse  Soins de nez : minimum une fois par jour  Soins de bouche : minimum trois fois par jour  Manipuler la sonde avec gants et compresses non stériles

21 Administration de médicaments dans la SNG  Préférer les formes liquide, poudre ou injectable  Piler finement les comprimés, les dilluer avec de l’eau  Ne pas mettre dans la SNG les formes retard ou LP et les formes granuleuses  Vérifier la bonne position de la sonde  Prélever le mélange homogène à la seringue  Arrêter et débrancher le tuyau d’aspiration  Pousser le contenu de la seringue  Reprélever de l’eau, la pousser dans la sonde pour rincer

22 Administration de médicaments (suite)  Jeter la seringue après chaque utilisation  Nettoyer le mortier ou l’écrase médicaments  Ne rebrancher l’aspiration que 30 minutes plus tard

23 Surveillance  La position de la sonde, chaque jour  La perméabilité de la sonde  Le liquide aspiré: couleur, aspect, quantité  Le patient: surveiller l’apparition d’effets secondaires et surveillance liée à la pathologie (douleurs, nausées, transit, température, cicatrice…)  Changer le sparadrap s’il est sale ou décollé  Penser aux transmissions érites avec date, heure et signature

24 Ablation de la sonde  Sur prescription médicale  Stopper l’aspiration, mise au sac parfois  Expliquer au patient  Prévoir mouchoirs, compresses, protection, sac poubelle  Retirer le sparadrap; retirer la sonde  Soins de nez et de bouche  Evacuer les déchets (sac jaune)  Nettoyer et ranger le matériel  Transmissions écrites

25 Vidéo  Puis commentaires

26 Conclusion  Informer, expliquer, rassurer le patient  Obtenir sa coopération  Poser la sonde avec douceur, en mouvements synchrones avec la déglutition du patient  Lui expliquer qu’il est important de ne pas arracher la sonde et la fixer de manière à éviter l’ablation accidentelle  Soins réguliers  Surveillance rigoureuse


Télécharger ppt "POSE ET SURVEILLANCE DE LA SONDE NASO GASTRIQUE Stéphanie Lesellier Etudiante cadre."

Présentations similaires


Annonces Google